Essai publié le

Gants Alpinestars GP Tech – Les mains dans le Cloud !

Texte de Patrick Schneuwly / Photo(s) de Patrick Schneuwly
Imprimer cet article

Ne pas avoir chaud quand on fait de la moto en été est surtout une question d’équipement. Même lorsque l’on roule toute l’année, on n’a pas forcément une parure par saison…

Au fil des kilomètres, je trouvais mes gants été trop chauds. J’ai donc acheté et adopté les Alpinestars GP Tech. Gants haut de gamme de la marque italienne, ils sont plébiscités par les pilotes professionnels et amateurs. Même s’ils sont longs à former, leur confort et leur sécurité n’ont pas fini de convaincre les passionnés malgré un tarif relativement élevé.

Les GP Tech sont des gants Racing qui ressemblent beaucoup aux GP Plus. Les deux versions proposent une coque rigide qui permet également un premier ajustage à la hauteur de l’avant bras. De plus, ces deux modèles profitent d’un deuxième ajustement au poignet (ajustement obligatoire en complétion afin d’éviter l’arrachement du gant en cas de chute). Au début, sur les Tech, ce dernier est assez rigide et il doit être un peu rudoyé pour bien se former. L’autre point commun est le pontage de l’annulaire et de l’auriculaire, très important pour minimiser les blessures aux mains car l’auriculaire a vite fait de se retourner.

Ce qui distingue le GP Tech du GP Plus et qui justifie surtout l’écart de prix, ce sont les procédés de fabrication et les matières employés. Une grande partie du cuir est de kangourou et, pour un confort accru, les coutures des doigts sont faites à l’extérieur. L’intérieur est garni de Kevlar ainsi que d’Amortan, deux matériaux extrêmement résistants. A la base de la paume a été placé un épais renfort en caoutchouc, prévu pour résister à de bonnes glissades.

Sur le dos de la main et des articulations de l’index et du majeur sont placées des coques moulées pour donner de la résistance aux chocs, complétant ainsi la protection. Leur forme est aussi étudiée pour ne pas avoir de point de pression sur la main du pilote. Si bien que je ne les ai pas senties.

Dans le catalogue des gants en cuir d’Alpinestars, un logo désigne clairement quels modèles sont les plus respirants. Les GP Tech sont marqués de quatre flèches bleues alors que les GP Plus n’en ont que 2. En effet, entre chaque doigt le cuir est perforé et les protections du dos de la main sont aussi étudiées pour laisser passer un bon flux d’air. Preuve en est qu’en une journée de balade je n’ai pas ressenti la désagréable sensation d’une couche de sueur qui se forme entre la peau et le cuir: un pur bonheur !

Peu importe la marque, avec des gants racing impossible de passer inaperçu. Les GP Tech n’existent qu’en Noir-Blanc et Rouge-Blanc, mais celui qui investit pour des gants dans cette gamme ne prévoit pas 20km de scooter pour aller au boulot. Dommage cependant pour le cuir blanc qui fonce très vite. Notez également qu’avec le tour de bras rigide, il est impossible de fourrer ces gants vite fait dans son casque (de toute façon ce serait un blasphème), autrement ils pourront vous accuser de mauvais traitement.

Alors que la plupart des gants sont simplement vendus emballé dans du plastique, les GP Tech sont présentés dans une boîte, telles des chaussures, avec des plastiques et des papiers de séparation. Comme pour faire comprendre le prix de vente de 399.-? C’est le prix d’un casque, d’un blouson tissu voir même de bonnes chaussures. Honnêtement, si comme moi vous avez horreur de sentir vos mains s’ébouillanter en roulant c’est un bon investissement. Mais n’oubliez pas que lors des premières utilisations il faudra les rudoyer pour les former et ne plus les sentir par la suite.

Suivez AcidMoto.ch !

Fiche technique

Modèle
Marque :
Alpinestars
Modèle :
GP Tech Leather Glove
Coloris disponibles
Coloris :
Noir
 
Rouge
 
Bleu
 
Blanc / Noir
Catalogue
Prix de vente :
CHF 399.-
En ligne :

Plus d'articles Equipement

Essai gants Five HG1 WP - Paré pour l'hiver
Avec le retour du froid il est temps de mettre nos mimines au chaud pour l’hiver afin de garder du plaisir à rouler. Pour ce faire, la marque Five propose ses gants chauffant sur batterie HG1 WP que nous avons pu tester durant toute une saison.
AGV SportModular - Le premier casque modulable entièrement en carbone
La célèbre marque de casque italienne AGV présente son nouveau casque modulable Sport/GT entièrement en carbone.
Bering C-Protect Air - Le gilet Airbag filaire à prix light arrive en Suisse
L'équipementier français de vêtements pour motard arrive sur le marché avec un tout nouveau Airbag filaire proposé à un tarif des plus agressif.
La nouvelle veste iXS Montevideo III décroche le "Red Dot Award" dans la catégorie Travel
Le concept novateur de veste de moto iXS Montevideo III a obtenu le Red Dot Award «Winter» dans la catégorie «Travel».
Dainese Settantadue - Une nouvelle marque contemporaine au sein du groupe italien
Au terme de 24 mois d’intenses recherches et d’études, Dainese dévoile une toute nouvelle marque qui fait son entrée au sein de la famille des marques du Groupe.
Essai casque HJC R-Pha11 – Un casque haut de gamme à prix doux
Le fabricant de casques coréen HJC a lancé cette année le successeur de son casque sportif R-Pha10+ qui prend logiquement le nom de R-Pha 11

Recherche

Hot news !

Essai Scott Summer VTD DP - Sauve ta peau quand il fait chaud
Chacun est libre de rouler habillé comme il veut, mais ça me fait toujours bizarre de voir des bras et des jambes nues sur la route. Scott a poussé l'aération de sa Summer VTD DP tellement loin que vous pourriez l'adopter et ne plus rouler sans.
Airbag moto - Le combat d'Alpinestars pour la place de leader
Le marché de l'airbag est hétéroclite. Des géants du secteur des équipements y côtoient des petit fabricants qui ne font que ça. Le nom est peut-être identique, mais les produits sont loin d'être comparables !
Essai gants Five RFX1 - Laissez faire un spécialiste
Trouver les bons gants c'est important, c'est ce qui nous relie aux commandes de la moto. La marque Five s'y consacre exclusivement, à la recherche du meilleur gant possible. Avec le RFX-1 je suis comblé, il faudra trouver encore plus convaincant pour m'en faire changer.
Essai casque Bell Bullitt - De 1971, il ne garde que le look
Avec la mode des Café Racer et autres Scrambler qui reviennent en force, les équipements ont pris le même virage vers le vintage. Les intégraux étaient rares à l'époque, le Bell Star de 1971 en était un et il est de retour sous le nom de Bullitt.
Essai du casque Arai RX-7V - Nouveau jalon des casques intégraux haut de gamme
Après sept ans de service, Arai remplace son RX-7GP. La marque misant tout sur la sécurité plutôt que sur le look s'est imposée de nouveaux standards, atteints avec le nouveau RX-7V.
Voici pourquoi il faut changer un casque après une chute !
On se demande parfois après une chute s’il est vraiment nécessaire de changer son heaume. On a beau nous expliquer que l’intérieur du casque se déforme et qu’il n’absorbe plus les chocs... tout ça reste relativement abstrait.

Liens Partenaires