Essai publié le

Astone GTS Carat « l’intégral à petit prix »

Texte de Charles Donzé / Photo(s) de Nicolas Bassin
Imprimer cet article

Le casque Astone, modèle GTS Carat, a été mon compagnon de route sur les derniers 2’000 kilomètres.

Astone est un fabricant de casque français que je ne connaissais pas auparavant. Les prix des casques proposés en catalogue ne dépassent pas la barre des CHF 300.-. Evidemment, l’entier de la fabrication se situe en Asie, il n’y a pas de miracles ! Certains s’empresseront de dire du bas de gamme, je n’en veux pas, d’autres, comme moi, se laisseront tenter.
La gamme de casques Astone est complète : du casque Jet à l’Intégral en passant par le Cross et le Modulable. Les designs et coloris sont riches, très appréciables et à la mode ; il y a des coloris unis, des coloris vintage comme des dessins tribals, … Chacun y trouvera son compte.

Découverte :

Notre modèle d’essai, le GTS Carat, offre un style particulier : un profil atypique avec un front proéminent ainsi qu’un dessin représentant un rubis, des salamandres, ou, du moins, ça y ressemble. J’aime bien, ça change de ce que l’on voit quotidiennement. Le casque est très bien usiné et les finitions sont remarquables ; pas un fil dépasse, pas de bourrelet de tissu, des plastiques bien ajustés, les mécanismes des visières fonctionnent sans effort.
Deux visières sont livrées avec le casque, une normale et une traitée iridium, en option (CHF 49.-). Un écran solaire est intégré ; il s’actionne par des boutons sur le côté extérieur gauche du casque. La visière principale peut même être bloquée si elle aurait tendance à s’ouvrir à haute vitesse.
Nous trouvons de nombreuses aérations sur le devant, le dessus et l’arrière du casque dont deux réglables (menton et front).
Des protections contre les remous d’air sont présents sous le menton (sous forme de filet tendu) et à la hauteur du nez (protection en plastique).
Le casque présente une jugulaire à système d’attache rapide à crans réglable.

Le prix, les prestations et le look… pour mon quotidien, j’achète sans hésiter !


Impressions statiques :

Le casque s’enfile sans difficulté. L’odeur du neuf n’est pas toujours des plus agréables… ça passera avec le temps ou grâce à un premier lavage. Notons au passage que l’intérieur est démontable et lavable. Les mousses prennent place et couvrent tout mon cuir chevelu, mon front ainsi que mes joues. Je me sens un peu à l’étroit et, visière fermée, il est difficile de trouver l’air frais ; il ne me semble pourtant pas être claustrophobe. Ma tête ne subit aucune pression désagréable. Une fois la jugulaire verrouillé grâce au système d’attache rapide, le casque ne bouge plus, même en secouant énergiquement la tête dans tous les sens. L’ouverture est facilitée par une languette de tissu ; il suffit de la tirer pour ouvrir l’attache rapide, pratique.
Je manie l’ouverture des aérations. Les emplacements des boutons sont faciles d’accès et s’actionne sans effort. Par contre, le système d’ouverture est un peu cheap ; un bouton fait coulisser une simple cloison plastique.
Le poids du casque, sujet sensible, n’est pas excessif. Il est dans la bonne moyenne en affichant, sur la balance, exactement 1’510gr.

Impressions dynamiques :

Une fois la moto en mouvement, mes impressions de claustrophobie disparaissent instantanément. Le casque est hermétique et ne laisse passer que peu d’air frais. C’est appréciable lors des balades matinales quand le thermomètre ne dépasse pas les 15°C. En parlant de basses températures, la visière n’évacue pas rapidement la buée. Un grand soupir sous le casque et la visière se couvrira de buée pour les quelques secondes à venir. Il m’a parfois fallu ouvrir la visière dans le but d’accélérer le processus.

Par fortes chaleurs, écran solaire baissé, j’ouvre la visière principale d’un cran pour favoriser les flux d’air dans le casque sans que cela ne devienne excessif et désagréable. A ce sujet, le GTS Carat ne fait pas partie des mieux aérés.

A vitesse autorisée, que ce soit sur autoroute ou route secondaire, le casque Astone fend l’air sans difficulté. Je n’ai pas subi de vibrations, de sifflements exagérés ou même de levée de casque. Au contraire, il a parfaitement rempli sa mission, il ne s’est pas fait sentir. Evidemment, il n’est pas à comparer avec les casques très légers en carbone conçus pour rouler à haute vitesse. Effectivement, ces derniers se font carrément oublier ; le GTS Carat, lui, tire un peu sur la nuque sur de longs trajets autoroutiers sur une moto sans protection.

On trouvera sa vocation dans les trajets urbains et les trajets quotidiens maison-travail sur routes secondaires. Occasionnellement, il vous accompagnera lors d’une virée dominicale.


Conclusions :

L’Astone GTS Carat est pratique, à la mode, plein d’atouts. Il n’est pas exempt de défauts, certes, mais son prix et ses nombreux avantages vous les feront oublier. Il est le casque idéal du jeune motard ou scootériste attentif à son look, il sera aussi dans la garde-robe du motard occasionnel. En ce qui me concerne, je l’adopte volontiers pour mes trajets quotidiens. Ce casque est bon à tout faire et offre un excellent rapport qualité/prix ! Il n’excelle dans aucun domaine mais vous offre tout à un prix très contenu.

Sincères remerciements à Trident Import pour la mise à disposition de ce matériel.

Suivez AcidMoto.ch !

Fiche technique

Modèle
Marque :
Astone
Modèle :
GTS Carat
Tailles :
XS - 2XL
Poids :
1'530g ± 50g
Spécificités
 
Calotte en fibre
 
2 tailles de calotte
 
Fermeture micrométrique
 
Visière Iridium optionnelle (CHF 49.-)
Catalogue
Prix de vente :
CHF 299.-
En ligne :

Plus d'articles Equipement

Bering C-Protect Air - Le gilet Airbag filaire à prix light arrive en Suisse
L'équipementier français de vêtements pour motard arrive sur le marché avec un tout nouveau Airbag filaire proposé à un tarif des plus agressif.
La nouvelle veste iXS Montevideo III décroche le "Red Dot Award" dans la catégorie Travel
Le concept novateur de veste de moto iXS Montevideo III a obtenu le Red Dot Award «Winter» dans la catégorie «Travel».
Dainese Settantadue - Une nouvelle marque contemporaine au sein du groupe italien
Au terme de 24 mois d’intenses recherches et d’études, Dainese dévoile une toute nouvelle marque qui fait son entrée au sein de la famille des marques du Groupe.
Essai casque HJC R-Pha11 – Un casque haut de gamme à prix doux
Le fabricant de casques coréen HJC a lancé cette année le successeur de son casque sportif R-Pha10+ qui prend logiquement le nom de R-Pha 11
Shoei présente sa collection 2018 des NXR et X-Spirit III
Le fabricant Japonais de casques haut de gamme, Shoei, vient de dévoiler sa collection 2018.
Essai du casque Airoh S5 - La bonne alternative qualité/prix
Un casque hybride route/tout-terrain avec un look racé et pourvu d’un écran pare-soleil pour moins de CHF 300.- ? Ça existe et on le trouve chez nos voisins transalpins Airoh.

Recherche

Hot news !

Essai Scott Summer VTD DP - Sauve ta peau quand il fait chaud
Chacun est libre de rouler habillé comme il veut, mais ça me fait toujours bizarre de voir des bras et des jambes nues sur la route. Scott a poussé l'aération de sa Summer VTD DP tellement loin que vous pourriez l'adopter et ne plus rouler sans.
Airbag moto - Le combat d'Alpinestars pour la place de leader
Le marché de l'airbag est hétéroclite. Des géants du secteur des équipements y côtoient des petit fabricants qui ne font que ça. Le nom est peut-être identique, mais les produits sont loin d'être comparables !
Essai gants Five RFX1 - Laissez faire un spécialiste
Trouver les bons gants c'est important, c'est ce qui nous relie aux commandes de la moto. La marque Five s'y consacre exclusivement, à la recherche du meilleur gant possible. Avec le RFX-1 je suis comblé, il faudra trouver encore plus convaincant pour m'en faire changer.
Essai casque Bell Bullitt - De 1971, il ne garde que le look
Avec la mode des Café Racer et autres Scrambler qui reviennent en force, les équipements ont pris le même virage vers le vintage. Les intégraux étaient rares à l'époque, le Bell Star de 1971 en était un et il est de retour sous le nom de Bullitt.
Essai du casque Arai RX-7V - Nouveau jalon des casques intégraux haut de gamme
Après sept ans de service, Arai remplace son RX-7GP. La marque misant tout sur la sécurité plutôt que sur le look s'est imposée de nouveaux standards, atteints avec le nouveau RX-7V.
Voici pourquoi il faut changer un casque après une chute !
On se demande parfois après une chute s’il est vraiment nécessaire de changer son heaume. On a beau nous expliquer que l’intérieur du casque se déforme et qu’il n’absorbe plus les chocs... tout ça reste relativement abstrait.

Liens Partenaires