Roadbook publié le 02 avril 2015

Tuareg Rallye 2015 - Une expérience formidable et un retour aux sources

Texte de Steve Bermani / Photo(s) de Steve Bermani

Après une petite escapade de 2 ans en Tunisie, la 17ème édition du Tuareg Rallye se déroulait cette année à nouveau au Maroc.

Au vu du nombre d’inscriptions record (plus de 140 motos, 45 voitures, 5 quads et 5 camions) il semble que les organisateurs aient fait le bon choix, la précédente édition en Tunisie ayant eu une participation bien moindre.

Les Allemands, Hollandais et Anglais représentent toujours le gros des troupes sur le Touareg, mais il y a tout de même quelques pilotes venu de contrées lointaines comme le Canada, les USA, la Finlande et même la Russie.

Je suis le seul Romand de notre team Suisse qui compte 9 personnes, 6 pilotes et 3 membres d’assistance, d’un peu toutes les régions de la Suisse alémanique.

Pour les présentation : Kay (KTM 690 Enduro), Herbert (KTM 450 RR) et Christian (KTM 450 EXC Meca System) sont inscrits en catégorie moto pro et Reto (KTM 500 EXC), Marcel (KTM 690 Enduro) et moi-même (Husaberg FE 450) en catégorie amateur. Daniel s’occupe du transport de nos motos et du matériel depuis la Suisse ainsi que pendant le rallye. Michael et Stephan sont venus pour aider Kay et Christian.

L'équipe Suisse sur le Tuareg

Jour 1 : Ouarzazate – Zagora (300 km)

Cette année le Rallye commence par un prologue de 4km dans un oued (lit de rivière asséché). Le départ se fait en ligne, par catégorie. L’ordre d’arrivée déterminant l’ordre des départs pour la 1ère spéciale.

Je rame passablement durant le prologue, n’ayant ni eu l’occasion de rouler depuis près de 4 mois, ni testé ma moto avant de l’envoyer. Je chute et casse mon protège-poignée gauche. Malgré tout, j’arrive à me positionner 2 minutes devant 2 de mes compatriotes qui auront tôt fait de me dépasser dans la première spéciale. Les départs se font toutes les minutes par 4 à la fois et je me retrouve avec Sid, un anglais avec qui j’ai partagé beaucoup de départs lors des 2 dernières éditions.

La première journée se passe pas bien du tout pour moi.  Je ne suis pas à l’aise sur ma nouvelle moto et pour couronner le tout, après environ 1h, elle commence à s’arrêter régulièrement. Je n’arrive pas à trouver la cause du problème, mais après quelques minutes d’attente elle repart à chaque fois. A force de toujours terminer la préparation de mes motos sans pouvoir les tester, ça devait bien arriver un jour… Finalement je suis obligé de déconnecter mon réservoir arrière et de transférer l’essence avec une bouteille PET dans le réservoir avant. A partir de là, je peux rejoindre l’arrivée sans m’arrêter. J’écope de 2 x 2 heures de pénalité pour avoir rejoint les 2 derniers CP trop tardivement.

Départ style « le Mans » lors du prologue dans l'oued

Herbert a eu beaucoup de problème de navigation avec son nouveau GPS, mais mis à part ça, tout est bien allé pour notre team Suisse. Le rallye prend une tournure inattendue pour Stephan, venu pour assister un de nos pilote, Kay, puisqu’à partir du lendemain, il s’est proposé pour remplacer un gars tombé malade et va prendre part au rallye comme copilote dans la catégorie voiture amateur. Il n’a encore jamais vu un road book de sa vie, ça va être un joli challenge pour lui !

Pour ma part, je suis aussi refroidi depuis 2 jours et je carbure aux médocs pour essayer d’enrayer le mal aussi vite que possible. Pour couronner le tout, mon compagnon de chambre ronfle à mort et bien évidemment s’endort en 30 secondes… Il semblerait que ça soit ma destinée de toujours partager ma chambre avec des ronfleurs sur les rallyes !!! Je sais pas comment font les femmes qui doivent vivre avec ça au quotidien…  

Jour 2 : Zagora – Merzouga (250km) 

La journée commence avec une grosse frayeur. Ayant décidé de me passer du réservoir arrière, je vais faire le plein et me retrouve avec une grosse fuite d’essence au-dessus du moteur… 15 minutes avant mon départ. Le tube de mise à l’air reliant les 2 réservoirs ayant fondu sur la ligne d’échappement. La cause de mes pannes d'hier ! Un petit bricolage pour régler le souci et je me lance dans la première spéciale. Aujourd’hui on a principalement des pistes rapides et du sable, je suis beaucoup plus à l’aise et je passe une excellente journée. Aucuns soucis mécanique, ni erreurs de navigation. Parti avec les 3 derniers je rattrape peu à peu les autres concurrents et je me classe 28ème à 10min de mes coéquipiers.

La 1ère journée de Stephan comme remplaçant copilote s’est très bien passée, ils ont gagné l’étape ! Il va continuer jusqu’à la fin du rallye. Du coup, alors que Daniel s’occupe de déplacer notre campement, Michael est seul avec sa voiture de location pour assurer nos ravitaillements en essence.

Pages de l'article :

Pages

AcidTracks 2019 - Organisation de sorties pistes

Suivez AcidMoto.ch !

Plus d'articles Moto

BMW rappelle 340 S1000RR et suspend ses ventes
Un problème de boîte détecté sur 340 modèles de la nouvelle S1000RR pousse la marque à rappeler sa nouvelle hypersportive et suspendre ses ventes dans l'attente de résolution du problème.
Damon Motors présente une moto anti-accident et adaptative à son pilote
Damon Motors, startup canadienne, travaille sur une innovation qui pourrait bien révolutionner la sécurité des motards, ou tout du moins limiter la casse.
La KTM 390 Adventure arrivera en concession pour 2020
La firme Autrichienne a décidé de sortir l’artillerie lourde pour la saison 2020. Après avoir surpris la toute nouvelle KTM 790 SMC / SMR, ou encore la SuperDuke 1290 R, millésime 2020, la toile dévoile une nouvelle KTM 390 Adventure.
MotoGP à Catalunya - Marquez sans rivaux après une bourde de Lorenzo
Si Marc Marquez n'a eu besoin de personne pour remporter une nouvelle victoire qui confirme son leadership au championnat, il profite d'une malheureuse erreur de son coéquipier Jorge Lorenzo, qui a sorti quasi tous ses rivaux au championnat sur une erreur retentissante.
La Yamaha YZF-R6 remet la robe de ses 20 ans
Afin de fêter comme il se doit les 20 années de succès de la YZR-R6, l'importateur nippon Presto Corporation a présenté une version inédite du modèle actuel.
KTM met à jour sa Super Duke R pour 2020
Fan des oranges vitaminées réjouissez-vous, la firme de Mattighofen va mettre à jour son gros roadster pour 2020 et ce dernier a été surpris en plein roulage de test.

Hot news !

Ducati Streetfighter V4 – Le prototype qui va affronter Pikes Peak vient d'être dévoilé
La marque de Bologne vient de dévoiler les premiers clichés de la Streetfighter V4 qui va affronter la mythique course de côte de Pikes Pike. Attention ça déménage !
La Ducati Streetfighter dévoilée le 13 juin à Pikes Peak ?
La firme de Bologne vient de se fendre d'un (court) teasing sur son Facebook dont le slogan peut largement faire penser que son futur missile sol-sol à grand guidon sera dévoilé le 13 juin lors de la course de Pikes Peak.
Aprilia RS660 – Les dessins ont été dévoilés
C'est un des concepts, sinon voire LE concept, qui avait fait le plus de bruit lors du salon EICMA 2018 tant cette nouveauté n'était pas attendue.
BMW 1800 Cruiser – Surprise en plein roulage
BMW fait feu de tout bois autour de son futur bicylindre à plat de 1800cc. Après les études de styles comme le Concept 1800 by Customs Work Zon, voici la première photo d'un Cruiser qui lui roule bel et bien.
Ducati Streetfighter V4 – Elle roule !
Cette fois c'est bon, on l'a vue rouler ! Cette fameuse Ducati Streetfighter V4 qui fait couler tant d'encre et qui est attendue comme le roadster ultime made in Bologne.
Essai Indian FTR 1200 S - Casseuse de codes
Essayée sur les route de Californie, l'Indian FTR 1200 S s'avère une machine inédite, mêlant le meilleur de plusieurs mondes et refusant de se laisser enfermer dans une case. Accrochez-vous, ça déménage!