Reportage publié le 03 décembre 2018

Le 7ème Rallye des Pionniers Agadir [page 2]

Texte de David Zimmermann / Photo(s) et vidéo(s) de Didier Grifoullière

Pages

Le Rallye des Pionniers: Une histoire de famille

Je constate rapidement qu’ici toute le monde se connait. La majorité des participants sont des habitués qui reviennent chaque année. L’esprit de famille qui caractérise le Rallye des Pionniers, on le retrouve dans l’organisation également, puisque le boss, Pascal, est aidé par ses parents et sa sœur, qui sont bien évidemment entourés d’une équipe de bénévoles dévoués.  

A l’époque où il était encore possible d’organiser un tel évènement en France, on trouvait plus de cent voitures et une quarantaine de motos sur la ligne de départ. Depuis qu’il se dispute au Maroc, le Rallye des Pionniers a repris une taille plus modeste. Pour cette 7ème édition, on compte une quarantaine de voitures, un camion, un quad et dix motos. 

Des inondations ayant rendu de nombreuses pistes impraticables et même causé la mort de plusieurs personnes dans la région quelques jours avant notre arrivée vont sévèrement corser la tâche de l’organisation. Obligé à revoir les itinéraires jour après jour en envoyant des équipes de reconnaissance chaque nuit pour valider le tracé, trouver des alternatives ou improviser des solutions de dernière minute pour qu’on puisse prendre le départ chaque matin tout en devant négocier avec les autorités locales, l’orga n’a pas eu la vie facile pendant ce rallye.

Départ !

Le dimanche, après moultes rebondissements (négociations avec la police, modification d’itinéraire, équipes médicales arrivées au dernier moment après avoir roulé toute la nuit à cause de routes fermées), le départ du prologue est prévu pour 16 heure. 

C’était sans compter sur une tempête de sable accompagnée d’un déluge biblique qui s’invitent à peine une heure avant le départ, histoire de jouer les troubles fêtes. On doit se mettre à plusieurs pour empêcher les tentes des paddocks de s’envoler. D’un œil inquiet je surveille ma mini tente de trek à peine fixée au sol par quatre sardines rachitiques plantées négligemment à coup de savates en plastique. Heureusement, elle tient bon.

A peine l’orage terminé, 4x4 et motos se précipitent vers la ligne de départ alors que je suis encore en shorts en train de m’affairer à récupérer une partie des affaires dans ma tente et le reste dans le bus des belges que je squatte également... Pff, dire que j’ai eu toute la journée pour me préparer et que je me retrouve aussi stressé qu’à ma première audition de flute ! 

 J’ai de la chance, il y a Manu et Brice, deux gars en Ténéré 660 et 600 qui sont devant moi et que j’arrive à suivre sans problème. Avec toute la flotte qui est tombée, c’est sûr qu’on ne bouffe pas de la poussière, mais en contrepartie, on aura quelques jolis gués à traverser. 

Niveau navigation, durant le prologue je suis totalement largué et je me contente de suivre Brice qui suit Manu qui lui… tombe en panne sèche à mi-parcours ! Son démarreur électrique choisissant ce moment peu opportun pour faire grève, Brice et moi-même devons mouiller le maillot pour démarrer la moto de Manu à la poussette. On arrive au camping les derniers, mais ça ce n’est pas très important. Cette petite mise en bouche me rassure quand à la difficulté, à mon niveau de confiance et au bon fonctionnement de ma moto.

Le lendemain, premier vrai jour du rallye, on commence bien, mais on se perd et je me retrouve seul avec Brice dont le support du dérouleur de Road Book a cassé à cause des vibrations. Du coup, c’est à moi que revient la tâche de la navigation et je me n’en sors finalement pas si mal parce que je nous ramène à bon port ce qui n’est pas mal sachant que je suis capable de perdre ma voiture dans un parking.

On retrouve les autres motards au camping et ce soir il y a du travail. Manu a chuté et percé son réservoir en alu, Brice doit trouver un moyen de fixer tout son système de navigation différemment et régler un problème de batterie, son démarreur ayant également joué des siennes. Heureusement, on peut compter sur Yann, le beau-frère de Brice. Il l’a accompagné comme mécano pour s’occupe de sa moto, mais au final il donne des coups de main bienvenus à tout le monde.  

Pages de l'article :

Pages

AcidTracks 2019 - Organisation de sorties pistes

Suivez AcidMoto.ch !

Plus d'articles Moto

La nouvelle Suzuki DR 1000 prise en flagrant délit de roulage
En février dernier, nous vous annoncions le retour d'une Suzuki DR "Big", même si le terme est quelque peu galvaudé, puisque le DR était un mono à la base.
Journées Trajectoires avec la Police Vaudoise - Une remise en selle bienvenue
Depuis quelques années le corps de police du canton de Vaud organise les journées "Trajectoires". 
Essai Aprilia Tuono 1100 Factory - Une arme de guerre en vente libre
La Tuono 1100 Factory, c'est un truc de fou, une machine de guerre, un pousse-au-vice, une arme redoutable...
Paris-Dakar par les pistes au guidon d'une Honda Transalp 600
Paris-Dakar par les pistes avec une bonne vieille Honda 600 Transalp achetée 1.500 euros sur le Bon Coin. Ça te fait rêver ?
Indian Motorcycles devrait arriver en 2020 avec un moteur V-Twin refroidi par eau
Dans le monde de la moto touring, et plus particulièrement des motos de  type custom, la guerre fait rage, notamment lorsqu'il s'agit de sortir le plus rapidement possible un moteur à refroidissement par eau qui serait capable de répondre à la nouvelle norme Euro5.

Hot news !

Reportage - Reprogrammation Woolich Racing chez GBK Motos à Gland
On branche l’ordinateur, quelques clics et hop! le moteur sort plein de chevaux en plus. Non, c’est bien plus compliqué que ça. Il a fallu une longue journée de travail pour un résultat satisfaisant. Reportage.
La Ducati V4 Penta d'Officine GP Design, une moto à CHF 114’000.-
Le 30 janvier dernier, nous étions chez Ducati Lausanne pour le lever de voile sur la déjà-célèbre Penta du fameux Officine GP Design.
Une Triumph Daytona 765 surprise lors d'un essai – The Daytona is back
Nos confrères anglais de MCN, ont débusqués une Daytona utilisant le moteur 765 qui faisait des essais routiers. Est-ce que cela annonce le retour futur d'une Supersportive en provenance d'Hinckley ? On se prend à rêver.
Le concept Aprilia RS 660 roule déjà !
Le concept Aprilia RS 660 ne restera apparemment pas longtemps au stade du concept, ce dernier ayant déjà été vu sur le circuit de Vallelunga lors d'un test privé.
Essai Benelli TRK 502 - Tribulations d'une Italienne de Chine
Mine de rien, la production chinoise de développe sur nos routes. La preuve avec Benelli, ressuscitée grâce à l'investissement asiatique, qui nous a mis dans les pattes le petit trail TRK 502. Une machine simple et robuste, pas parfaite mais plus que capable.
Yamaha R3 bLU cRU Cup / Switzerland - Découvrir la course en "all inclusive"
Amener de jeunes pilotes dans le championnat suisse, grâce à une formule "tout compris" accessible. C'est le pari du groupe Hostettler / Yamaha Suisse avec la R3 bLU cRU Cup / Switzerland. Une formule d'accès à la compétition qui donne faim!