Reportage publié le 20 octobre 2016

Hard Alpi Tour Extrême - 36h de tout-terrain dans le Piémont italien [page 2]

Texte de David Zimmermann / Photo(s) de Fotografica Sestriere, M. Souza & D. Zimmermann

Pages

Mon éclairage à LED est bluffant ! Je vois à 150m comme en plein jour. Ma vieille Yamaha tourne comme une horloge et est d’une maniabilité exemplaires dans tous ces petits virages en épingle. Le freinage qui peut sembler un peu léger de nos jours avec un petit disque à l’avant et un tambour à l’arrière, est en fait idéal pour la conduite tout-terrain. Les pistes sont sympas. Je n’ai pas froid. Bref, tout va pour le mieux jusqu’au moment où je sens que ma moto commence à se comporter de façon bizarre... Nooooooon pas une crevaison ! Pas moi ! A 02h15 du mat', un p***** de clou à choisi de s’unir à mon pneu arrière ! Quelle poisse, surtout quand on sait que je suis moins doué en changement de pneu qu’un berger kazakh en programmation C++...

Ça aurait pu être la fin de ma participation, mais heureusement j’ai pu compter sur l’aide des gars de mon team et du deuxième team avec qui nous roulons depuis le départ. On soulève ma moto à quatre pour la poser sur une fontaine afin de pouvoir enlever la roue arrière. S’en suit un remplacement de chambre à air, que par malheur je pince lors du remontage, qui nécessitera de tout recommencer... Cette fois, je laisserai ceux qui savent faire s’occuper du pneu pour moi. Quasiment en même temps, le célèbre journaliste italien Mario Ciaccia se retrouve dans la même situation que nous...

On repart après avoir perdu presque 1h30 avec une nouvelle surprise... Le démarreur de ma Ténéré ne veut plus rien savoir, on dirait que la batterie est morte. Heureusement qu’à l’époque les ingénieurs de chez Yamaha avaient trouvé judicieux de lui laisser un kick.

Vers les 05h00 du matin, mon phare à LED s’éteint... Cependant, il commence à faire jour et je vois suffisamment pour continuer grâce au phare de Jean-Paul qui roule derrière moi. On termine la boucle de 200km vers les 08h15 et finalement même pas derniers !

Samedi 09h00 - Un repos bien mérité

Entre nous, j’imagine que je n’ai pas besoin de jouer au dur, hein ? Franchement, j’étais quand même bien crevé et c’est avec plaisir que je rejoins la salle de gym que l’organisation a réservée pour qu’on puisse se reposer et même prendre une douche chaude ! Comme je n’avais pas lu les documents qu’ils nous ont envoyé par email, je n’ai pas pris mon ligne et, du coup, je me suis essuyé tant bien que mal avec du papier essuie-mains.



Je prolonge ma turbo sieste jusqu’à midi, alors que presque tout le monde a déjà quitté la salle pour aller manger.

Il me reste encore assez de temps pour contrôler mon problème de batterie et je constate que le redresseur fonctionne normalement. Du coup, je vais rouler toute la journée sans phare pour charger la batterie et, cette nuit, je n’utiliserai que les LEDs pour réduire ma consommation. J’ai dû consommer plus que la batterie ne peut fournir...

Samedi 13h00 - Départ du HAT Classic

A partir de 13h00, c’est le départ du HAT Classic, qui lui dure 24h. Les participants du HAT Extrême ne prenant le départ qu’à partir de 15h00, je me promène un peu dans le paddock pour regarder les motos et discuter avec des gars qui ont des bécanes rares et atypiques. Une majorité de GS et de KTM Adventure flambant neuves et toutes options côtoient des vieux trails des années 80-90 qui valent à peine le prix d’une paire de valises Touratech, mais qui sont tout aussi bien adaptés à l’événement et qui procurent probablement tout autant de plaisir.

Entre ces deux catégories, il y a quelques raretés comme cette Barigo à moteur Rotax ayant participé au Dakar '86 et construite à deux exemplaires et de nombreuses préparations de passionnés comme l’Africa Twin de Manu ou encore ces deux magnifiques Suzuki DR Big de Rallye.  

Pages de l'article :

Pages

AcidTracks 2019 - Organisation de sorties pistes

Suivez AcidMoto.ch !

Plus d'articles Moto

Triumph retouche sa 1200 Scrambler et sort une nouvelle édition limitée Steve McQueen
Triumph a fait de la Scrambler un modèle phare de sa gamme, avec un compromis route et chemin si cher à la marque. En 2020, 250 chanceux ont mis la main sur l'édition James Bond, place à une édition Steve McQueen en 2021 !
La KTM Super Duke RR épuisée en seulement... 48 minutes !
Il aura fallu moins d'une heure au constructeur autrichien pour vendre les 500 unités de son gros roadster extrême
Subtile mise à jour de la sculpturale MV Agusta Superveloce
Quand MV Agusta a mis cette beauté sur le marché, c'était une série limitée assez chère. La sauce a pris et les clients ont demandé une version de série qui s'est concrétisée. 2 ans après, mise à jour avec de nouvelles couleurs.
KTM se lance aussi dans l'ajout de Rrrr, voici la 1290 Super Duke RR
On se moquait quand c'était les japonais qui le faisaient, maintenant c'est au tour de KTM d'ajouter un caractère plus sportif à sa Super Duke 3ème du nom, laquelle reçois un second R dans son patronyme.
Suzuki tease en vidéo la sortie d'une nouvelle GSX-S 1000
Finalement commercialisée en 2015 et retouchée en 2018, le gros roadster de Suzuki sur base de GSX-R 1000 accuse un certain retard face à la concurrence. Retard qu'elle devrait remonter le 26 avril.
Le nouveau Suzuki Burgman 400 se présente
Cela fait 23 ans déjà que le Suzuki Burgman est arrivé sur le marché. Avec son moteur 400 cm3 et son attitude élégante, il a posé les premiers jalons du maxi-scooter.

Hot news !

Cette fois c'est officiel, la Yamaha YZF-R7 va faire son retour
Les documents CARB (California Air Resources Board) sont comme les enfants et les leggings : ils ne mentent pas ! Et c'est en les consultant qu'on peut voir qu'une Yamaha YZF-R7 va faire son retour en 2022.
Essai retro : CB 750 Four K0
Que pouvons nous retenir de la légendaire CB 750 plus de 50 ans après sa sortie ?
Essai Yamaha MT-09 2021 - Vous en aurez pour votre argent
Véritable moteur de la marque vers ce qu'elle est devenue, depuis 2013 la MT-09 a grandement contribué à la renommée de Yamaha à travers l'Europe. Place à un modèle entièrement nouveau et gavé de technologie.
Essai Aprilia Tuono 660 - Avec elle, le constructeur de Noale va se distinguer
L'annonce du moteur 660 chez Aprilia était clairement une bonne nouvelle. Ce vent de nouveauté, la marque de Noale en avait bien besoin.
Mais pourquoi les MotoGP sont-elles devenues si moches ?
La forme et la fonction, éternel débat.Les canons italiens de la beauté: des Grand Prix 500 de 1993 au MotoGP de 2021...
Suzuki Hayabusa 2021 – La campagne de teasing fonce à 300km/h
Alors que la présentation officielle aura lieu dans deux jours, des "fuites" savamment orchestrées nous permettent d'en savoir un peu plus sur cette nouvelle mouture du missile sol-sol made by Suzuki.