Essai publié le 28 février 2019

Essai Ducati Multistrada 950 S – Version 2.0

Texte de Mathias Deshusses / Photo(s) de Mathias Deshusses et Ducati

Multistrada. Mot populaire italien signifiant en même temps « couteau suisse motorisé », « élégance à l’italienne », « coup de pied au cul » et « grosse frime à la terrasse des cafés ». Une « Multibike », comme l’appelle Ducati, qui devrait représenter le summum de la polyvalence, en permettant autant les arsouilles du dimanche que les voyages au long cours. C’est dans les environs de Valencia, sur la côte espagnole, que j’ai pu prendre en main la « petite » Multistrada version 2019 et me rendre compte de ses grandes capacités.

Car bien qu’elles cubent presque 1000cm3 (937 pour être précis), les 950 et 950 S sont bien les portes d’entrée dans la famille Multistrada, en petites sœurs de l’exubérante 1260 qu’elles sont. Loin de quelques 160 chevaux de sa grande sœur, la 950 se veut donc plus accessible, tant en hauteur de selle qu’en tarif d’ailleurs, la version de base se plaçant presque à 4000.- CHF de moins que le tarif demandé pour la 1260. Une version « S » plus sophistiquée et bardée d’électronique est également au catalogue. C’est précisément cette dernière que j’ai eu le privilège de tester, y compris avec le pack Touring comprenant notamment une paires de valises latérales.

Mise à jour du système d’exploitation

Née en 2017, la « neuf-cinquante » présente donc cette année sa première évolution. Une version 2.0, tant l’électronique, déjà présente chez sa devancière, monte encore d’un cran, voir de plusieurs avec cette version S. En effet, en plus des désormais classiques ABS (réglables sur 3 niveaux) et antipatinages (8 niveaux), elle se pare pour 2019 de suspensions semi-actives DSS (pour Ducati Skyhook System) et de feux de virages pour optimiser l’éclairage en fonction de l’angle d’inclinaison. Car tout ceci fonctionne grâce à une nouvelle Unité de Mesure Inertielle à 6 axes et à un ensemble de capteurs, accéléromètres en tête, qui permettent de corriger en temps réel (de l’ordre d’une poignée de millisecondes) l’ensemble des settings de la partie-cycle. Voilà qui devrait fortement limiter l’effet de bascule dont pouvait faire preuve le modèle 2018 lorsqu’on le brusquait, et offrir une tenue de route désormais impériale, axée sur le plaisir de conduite.

Equipement de série pléthorique

Le pilote dispose de 4 modes moteur, agissant chacun sur l’ensemble des paramètres (suspensions, réactivité et assistances) en fonction de l’utilisation de la moto. En mode Sport, la puissance sera à son maximum et les assistances laisseront une grande marge de manœuvre. Le mode Touring offrira également l’ensemble de la cavalerie, mais avec une sécurité plus accrue, quand les modes Urban et Enduro ne laisseront que 75 canassons s’exprimer, en haussant au maximum le niveau d’intervention, sauf au niveau de l’ABS sur ce dernier, qui sera déconnecté sur la roue arrière pour permettre de belles dérives. Bien sûr, tout reste entièrement paramétrable, soit directement sur la moto, soit via une application smartphone dédiée, et Ducati annonce pas moins de 400 réglages possibles. On notera également l’arrivée d’un système Keyless, d’un shifter Up&Down, d’un régulateur de vitesse, d’un écran TFT de 5 pouces et d’une aide au démarrage en côte, bien pratique pour lancer la machine avec armes et bagages.

Tout cela est de série sur la 950 S testée ici, avec en prime des comodos rétroéclairés et des clignotants à auto-extinction. Autant profiter des capteurs d’inclinaison jusqu’au bout, non ? Sur la 950 « simple », il faudra se contenter de l’ABS de virage, de l’antipatinages, des 4 modes de conduite et de l’aide au démarrage en côte, avec un tableau de bord LCD et le shifter en option.

Pour terminer, il sera possible d’opter pour un (ou plusieurs) packs, selon ses envies et ses inspirations : Touring (valises latérales, poignées chauffantes et béquille centrale), Sport (silencieux Ducati Performance Termignoni homologué, couvercle de pompe à eau en aluminium poli et clignotants LED), Urban (top case et sacoche de réservoir avec port USB pour recharger ses appareils électroniques) ou Enduro (feux à LED supplémentaires, barres de protection moteur, protège-radiateur et protège-carte en aluminium, ainsi que des repose-pieds en acier), pour les plus téméraires, soit ceux qui auront choisis la 950 S Spoked Wheels, la version avec roues à rayons compatibles tubeless.

On ne change pas (complétement) une équipe qui gagne

Si le moteur comme le cadre restent inchangés (le bicylindre Testastretta 11 ° de 937 cm3 délivre une puissance idéale de 113 ch à 9 000 tr/min pour un couple maximal de 96 Nm à 7 750 tr/min et le cadre est toujours le désormais classique treillis acier composé de tubes de gros diamètre et de faible épaisseur), il y a eu quelques ajustements, comme la commande d’embrayage hydraulique qui devrait amener une douceur de fonctionnement bienvenue ou le double bras oscillant en aluminium moulé, plus léger de 500 grammes. Le poids est contenu à 230 kg tous pleins faits (+5kg pour la version Spoked Wheels).

L’ensemble de ces modifications promettent d’améliorer radicalement le comportement de la moto, et d’apporter une réelle plus-value en usage intensif. Et si on allait vérifier tout ça ?

Pages de l'article :

Pages

AcidTracks 2019 - Organisation de sorties pistes

Suivez AcidMoto.ch !

Au final...

On a aimé :
+
Moteur vivant et rageur
+
Suspensions DSS au top
+
Richesse de l’équipement de série
+
Agrément du shifter Up&Down
On a moins aimé :
-
Vibrations (légères à 5000tr/min et prononcées dès 7000tr/min)
-
Selle ferme pour un usage orienté tourisme
-
Ergonomie à peaufiner (changement des modes moteur, boutons de l’appel de phare et des poignées chauffantes)

Fiche technique

Véhicule
Marque :
Ducati
Modèle :
Multistrada 950 S
Année :
2019
Catégorie :
Enduro
Moteur
Type :
Bicylindre en L, distribution desmodromique, 4 valves par cyclindre
Cylindrée :
937 cm3
Refroidissement :
Liquide
Alimentation :
Injection électronique
Performances
Puissance max. :
113 ch à 9000 tr/min
Couple max. :
96 Nm à 7750 tr/min
Transmission
Finale :
Par chaine
Boîte :
6 rapports
Embrayage :
Multidisques à glissement
Partie cycle
Châssis :
Treillis tubulaire acier
Suspension AV :
Fourche inversée de 48 mm DSS (Ducati Skyhook Suspension Evo)
Course AV :
170 mm
Suspension AR :
Suspension Monoshock entièrement réglable, avec commande de réglage de la précharge
Débattement AR :
170 mm
Pneu AV :
120/70ZR-19
Pneu AR :
170/60ZR-17
Freinage
ABS :
Oui
Freinage combiné :
Oui
Frein AV :
Doubles disques semi-flottants de 320 mm, avec étriers radiaux 4 pistons Brembo
Frein AR :
Simple disque de 265 mm, étrier flottant 2 pistons Brembo
Dimensions
Longueur :
2280 mm
Empattement :
1594 mm
Largeur :
989 mm
Hauteur de selle :
840 mm
Selles haute (860mm) ou basse (820mm) en option
Poids à sec :
207 kg
Poids total :
230 kg
Réservoir :
20 litres
Coloris disponibles
Coloris :
Ducati Red
 
Glossy Grey
Catalogue
Prix de vente :
CHF 17'390.-
+300.- CHF (coloris "Glossy Grey") et +800.- CHF (Spoked Wheels)
En ligne :

Plus d'articles Moto

Energica et Dell'Orto - Une collaboration étroite et ambitieuse pour un avenir "performant"
Energica et Dell'Orto collaborent en vue de développer un nouveau Power Unit pour motoriser des motos électriques de puissance allant de 8 à 30kW.
Les rumeurs sur une Ducati Multistrada V4 refont surface
C'est nos très sérieux confrères allemands de Motorrad qui lance à nouveau cette information, une Multistrada V4 serait à l'étude depuis déjà un certain temps.
Orny Ring 2019 - La course de Flat Track aura lieu le samedi 17 août à Orny (VD)
Le Moto Club du Milieu du Monde organise le samedi 17 août une course de Flat Track à Orny dans le canton de Vaud.
Les MV Agusta Brutale 1000 Serie Oro et Superveloce 800 Serie Oro Limited ont toutes été écoulées
A peine mises en vente que les 300 unitées de chacune des MV Agusta Brutale 1000 Serie Oro et Superveloce 800 Serie Oro Limited ont toutes trouvées preneur.
L’usine Moto-Guzzi de Mandello del Lario ouvre ses portes du 6 au 8 septembre 2019
Du 6 au 8 septembre prochains, les portes de l’usine Moto Guzzi, à Mandello del Lario, sur les rives du lac de Côme, seront ouvertes à tous les "Guzzisti" et à ceux qui vont le devenir.
Fast & Furious 9 - De belles autos et des motos pour le 9ème opus
Fast & Furious opus 9 débarquera début août dans les salles, et cette année, il y aura plusieurs scènes mettant en avant des motos. 

Hot news !

Essai Suzuki Katana 2019 - Paradoxe temporel
Hommage aux années 80, machine à l'identité très assumée et aux performances bien réelles, la GSX-S 1000 S Katana divise déjà, par son look particulier et sa relative simplicité. Elle renvoie pourtant à l'essence même de la moto japonaise, de brillante façon.
Ducati Streetfighter V4 – Le prototype qui va affronter Pikes Peak vient d'être dévoilé
La marque de Bologne vient de dévoiler les premiers clichés de la Streetfighter V4 qui va affronter la mythique course de côte de Pikes Pike. Attention ça déménage !
La Ducati Streetfighter dévoilée le 13 juin à Pikes Peak ?
La firme de Bologne vient de se fendre d'un (court) teasing sur son Facebook dont le slogan peut largement faire penser que son futur missile sol-sol à grand guidon sera dévoilé le 13 juin lors de la course de Pikes Peak.
Aprilia RS660 – Les dessins ont été dévoilés
C'est un des concepts, sinon voire LE concept, qui avait fait le plus de bruit lors du salon EICMA 2018 tant cette nouveauté n'était pas attendue.
BMW 1800 Cruiser – Surprise en plein roulage
BMW fait feu de tout bois autour de son futur bicylindre à plat de 1800cc. Après les études de styles comme le Concept 1800 by Customs Work Zon, voici la première photo d'un Cruiser qui lui roule bel et bien.
Ducati Streetfighter V4 – Elle roule !
Cette fois c'est bon, on l'a vue rouler ! Cette fameuse Ducati Streetfighter V4 qui fait couler tant d'encre et qui est attendue comme le roadster ultime made in Bologne.