Essai publié le 01 novembre 2018

Essai Harley-Davidson FXDR 114 – Le power cruiser sauce Big Mac

Texte de Mathias / Photo(s) de Mathias Deshusses

Une Harley-Davidson sur un circuit de vitesse. Improbable. Pourtant, c’est ainsi que nous la présente la firme de Milwaukee. Une Harley puissante, équilibrée, mais surtout sportive. Etonnant. Chez Acidmoto, on ne fait pas les choses à moitié. Logique. On a donc voulu tester – pleinement – ses capacités.

Puisque nous n’avons pas eu l’honneur d’être conviés la présentation de presse, nous avons demandé à Harley-Davidson Suisse de nous fournir un modèle de démonstration pour un essai de quelques jours. C’est ainsi que je me retrouve avec une FXDR 114 flambant neuve, dans le coloris mat « Rawhide Denim ». Et quand je dis neuve, ce n’est pas une expression, car le compteur indique à peine une centaine de kilomètres. Rodage à faire. Pas l’idéal pour jauger le caractère entier du moteur, mais il faudra faire avec. Je vais traiter avec douceur le gros twin américain, c’est promis.

Avec une vidéo de présentation pareille, comment ne pas avoir envie de tester la moto à fond ? Ce n’est pas tous les jours qu’Harley-Davidson met en scène sa dernière nouveauté sur une piste ! Ainsi donc, ce serait la Harley la plus sportive, agile et performante jamais produite ? Provocation ou révolution ? Hypersport ou hipster sport ? C’est ce qu’on va voir !

Au programme, il y aura donc de la route, plusieurs essayeurs afin de recueillir différents avis, et surtout une session sur le circuit de Vaison-Piste avec les AcidTracks, qui terminent leur saison de roulage justement le week-end suivant. Sauf que. Avec un déluge, de la Suisse à la Saône-et-Loire, pile ce jour-là, le plus petit rayon de soleil n’avait aucune chance de percer. Le but n’étant pas de se taper 400km de petites routes humides pour arriver ensuite sur un circuit détrempé, le test sur piste tombera finalement à l’eau. Jeu de mot facile s’il en est. Tant pis, ce n’est que partie remise. Rendez-vous dès 2019 pour jauger plus sérieusement ses capacités sportives sur l’une des nombreuses sorties des Tracks. Et pourquoi pas, même, pour un petit comparo avec une certaine concurrente italienne, qui m’avait tant marqué ? Wait and see…

En attendant, c’est donc un essai plus « classique » qui se profile. Et profitons donc de l’occasion pour partir à la rencontre de motards passionnés, afin de leur faire tester le monstre de métal et de recueillir leur avis. Enfin, quand je dis « de métal », ce n’est que partiellement vrai, car les pièces plastiques sont nombreuses sur la FXDR, ainsi que l’aluminium, que l’on retrouve notamment au niveau du bras oscillant, des demis guidons et pour la 1ère fois, du bâti de cadre arrière. Tout ceci, bien sûr, dans le but de réduire le poids, qui se stabilise à… 303kg ! Il faut dire que niveau chiffres, la FXDR ne fait pas dans la dentelle. Empattement de 1735mm, roue de 19 pouces à l’avant et pneu de 240mm à l’arrière, on est a priori loin des caractéristiques d’une moto sportive. Mais pour Harley, ce mot ne semble définitivement pas avoir la même connotation que pour le reste du monde.

La moto est là, sagement béquillée, à attendre qu’un pilote vienne lui limer les cale-pieds. Petit tour du propriétaire. Au niveau du look, rien à dire, c’est soigné. Le coloris mat amène un aspect brut tandis que l’ensemble est réhaussé par quelques touches d’un rouge éclatant, presque orangé. Sensible aux traces de doigts, ce type de peinture sied particulièrement bien la FXDR, lui donnant un air crapuleux. Car c’est vraiment de ça qu’on parle. Une moto de bad boy. Longue, basse et trapue, avec sa roue de 19 pouces comme projetée vers l’avant et un angle de chasse de 34°, la FXDR impressionne. Sa place semble en effet plus du côté d’une Shelby GT500 de 1968 que d’une SLS AMG. Sa ligne donne l’impression, plus encore que la Fat Bob, d’un poing fermé prêt à lancer un uppercut.

La finition est vraiment premium. Pour le coup, rien ne dépasse. Des demi-guidons usinés aux jantes gravées au laser, le soin apporté aux détails est partout. Même les pneus d’origine arborent un discret logo HD sur leur flan. Classieux. Le petit compteur est ultra minimaliste, et à défaut d’être lisible, il est complet. Il comprend une jauge à essence, deux trips et un ordinateur de bord pouvant afficher au choix le régime moteur, l’heure ou encore le kilométrage restant avant la panne sèche. A noter que sur l’ensemble des modèles 2018, le témoin de rapport engagé est désormais constamment affiché. En bref, l’ensemble est plutôt brut, et dégage une certaine bestialité. Trois éléments accrochent cependant le regard, et tempèrent mon exaltation. La partie arrière, tout d’abord. A priori, il devrait y avoir de quoi exhiber un arrière train de pur dragster. Mais dans un élan de bienveillance, les ingénieurs ont recouvert la partie allant de la selle au support de plaque d’une immense pièce en plastique ajouré, dans le plus pur style Lego Technic. D’une esthétique pour le moins discutable, j’imagine sans peine que peu de FXDR quitteront les concessions en en étant équipées. D’ailleurs, le modèle d’expo chez Harley-Davidson Geneva en est déjà débarrassé.

Pages de l'article :

Pages

AcidTracks 2019 - Organisation de sorties pistes

Suivez AcidMoto.ch !

Au final...

On a aimé :
+
Moteur
+
Sonorité
+
Partie-cycle ultra saine
On a moins aimé :
-
Pas d'antipatinage
-
Trop de plastique
-
Equipement limité

Fiche technique

Véhicule
Marque :
Harley-Davidson
Modèle :
FXDR 114
Année :
2019
Catégorie :
Cruiser
Moteur
Type :
Bicylindre en V 4-temps "Milwaulkee-Eight® 114
Cylindrée :
1868 cm3
Performances
Puissance max. :
91 ch à 4500 tr/min
Couple max. :
160 Nm à 3500 tr/min
Transmission
Boîte :
6 rapports
Partie cycle
Pneu AV :
120/70ZR-19
Pneu AR :
240/40R-18
Freinage
ABS :
Oui
Dimensions
Longueur :
2452 mm
Empattement :
1735 mm
Hauteur de selle :
720 mm
Poids à sec :
289 kg
Poids total :
303 kg
Réservoir :
16,7 litres
Coloris disponibles
Coloris :
Vivid Black
 
Black Denim
 
Industrial Gray Denim
 
Wicked Red Denim
 
Bonneville Salt Denim
 
Rawhide Denim
Catalogue
Prix de vente :
CHF 23'900.-
+ 400.- (couleur)
En ligne :

Plus d'articles Moto

MV Agusta Brutalle 1000 RR ML – Une série limitée à… 1 exemplaire
Chez MV Agusta on aime les séries limitées au point de les pousser à l'extrême en réalisant une Brutale 1000 RR ML qui portera la plaque 001/001.
8ème édition du Sestriere Adventourfest confirmée du 26 au 28 juin!
Après avoir dû annuler la 3ème édition du HAT Pavia-Sanremo à cause du Coronavirus, Over2000riders vient de confirmer sur sa page Facebook que la 8ème édition du Sestriere Adventourfest aura bien lieu du 26 au 28 juin 2020.
Chez Indian, une trois-roues est à venir
Chez Indian Motorcycle, on ne manque pas d'idées... et encore moins d'ambition. A venir, et pour bientôt, une moto à trois-roues sur base de Roadmaster.
Essai BMW R NineT Urban G/S - Tout l'héritage de l'histoire BMW dans une moto
Depuis 2014, BMW s'est lancé sur les traces du néo-rétro en sortant la R NineT. La réussite du premier modèle a vu plusieurs déclinaisons dont la non-connue Urban G/S évoquant la première du nom, la R80 G/S. Mais est-elle à la hauteur de son héritage ?
Crise du Covid-19 – Triumph premier constructeur à annoncer un plan de restructuration
Le constructeur anglais vient d'annoncer un plan de restructuration pour faire face aux séquelles laissées par la crise du coronavirus.
Le plan de relance pour Norton
Suite au rachat de la vénérable marque britannique par le conglomérat indien TVS pour 16 millions de pounds [NEWS AcidMoto], plusieurs questions restaient encore en suspens.

Hot news !

Essai Yamaha Tracer 700 - Evolution remarquable
Du côté de Tenerife, sur fond de tempête de sable et d'alertes au coronavirus, Yamaha nous a mis entre les pattes l'évolution de la cadette des Tracer. Look moderne et soigné, amélioration par petites touches, pas de débauche technologique : Baby Tracer vise juste et cette évolution s'avère finalement extrêmement pertinente.
Une Streetfighter V2 en approche chez Ducati dixit Claudio Domenicali
Le grand boss de Ducati s'est laissé aller à quelques confidences à nos collègues anglais de MCN en annonçant qu'une Streetfighter V2 pourrait très bientôt être produite.
Triumph Tiger 900 2020 – Déclinée en 5 versions !
Ce n'est pas une, ni deux mais bel et bien cinq versions de la nouvelle Triumph Tiger qui arrivent : la Tiger 900, la Tiger 900 GT, la Tiger 900 GT Pro, la Tiger 900 Rally et enfin la Tiger 900 Rally Pro ! De quoi satisfaire chacun.
Hivernage moto - Quelques conseils avant que le froid calme nos ardeurs
Remisage moto, hivernage moto, ces mots commencent à revenir à nos oreilles. Sacrilège, le froid est de retour, du coup, quelques mesures s'imposent pour passer l'hiver en toute sérénité.
Triumph Tiger 900 GT et Rally  2020 – Le deuxième teaser est publié
Le premier teaser nous avait laissé sur notre faim en ne laissant qu'entrevoir les lignes de la nouvelle Tiger 900 2020, ce second opus bien plus long en dit bien plus.
Norton Superlight SS – Light is right and… beautiful
Les Anglais de chez Norton viennent de publier le premier cliché de leur future sportive mid-size et cette dernière s'annonce des plus redoutables.