Essai publié le 14 juillet 2018

Comparatif gros roadsters - Adrénaline en tube! Kawasaki Z1000R Edition vs Triumph Speed Triple RS vs Ducati Monster 1200 S vs Yamaha MT-10

Texte de Jimmy / Photo(s) de Malo Liechti / Avec la collaboration de El Yannou, Marcouille, Gonzo

Les gros roadsters sportifs, on aime bien ça, chez AcidMoto. Du caractère, de la perf', et surtout un choix pléthorique dans les gammes des constructeurs. Il y en a pour tout les goûts, avec beaucoup de sensations à la clé. La preuve avec quatre modèles choisis sur le marché et mis dans tous les sens par nos soins.

Tout comme nos modèles, les différents gaziers de chez AcidMoto ont leur propre style. On vous propose donc de retrouver nos avis respectifs, qui se rejoignent sur le fond, mais qui prennent diverses formes, que vous trouverez dans les pages de cet article.

Un peu comme nos quatre machines, qui offrent des sensations exaltantes et qui proposent une vision de la moto bien à elles. Pas de mauvais choix dans notre sélec', on vous l'explique sans tarder avec d'abord...

L'avis de Gonzo

4 brèles, 4 philosophies, 4 architectures moteurs. Un comparo bien sympa qui malgré toutes ces différences souligne un point commun : un plaisir inéluctable apporté par chacune de ces machines. 

Toutes les grosses pointures ont maintenant une électronique de pointe capable de faire pâlir un ingénieur de la NASA. Enfin, toutes ou presque, car si la Speed Triple RS, la MT-10 et la Monster 1200S ont plus de puces qu'un chien errant, la Z1000R accuse le poids des années et se contente d'un ABS et… c'est tout. Et puisqu'on est dans la problématique du poids, c'est également la moto sur laquelle on le ressent le plus. 

Mais son moteur facile la rend tout de même joueuse. Un 4 en ligne traditionnel avec lequel on n'a aucune mauvaise surprise. Linéaire en bas et la puissance qui arrive plus haut dans les tours dans une sonorité propre à la marque verte ; le tout dans une ambiance rassurante pour son pilote. Un état d'esprit qui sera encore plus marqué face à l'équipement de la belle, puisque Öhlins et Brembo s'occupent de l'habiller. 

De son côté, la Ducati se pavane avec sa ligne de diva. C'est pas compliqué, elle a tout pour elle. Elle est belle, bien équipée (Öhlins et Brembo sont également de la partie), bardée d'électronique réglable dans tous les sens et même déconnectable. Et ça, c'est bien!!! Le twin, fidèle à lui-même tape un peu en bas avant de s'exprimer dans un râle magistral, poussé par un couple dantesque qui rend n'importe quelle route amusante. 

Côté bémol, je dirais que la direction demande un peu de temps d'adaptation. La sensation tenir la roue avant entre ses mains est tellement marquée qu'on en arrive à être surpris. 

Vient ensuite l'anarchiste du groupe. Avec son crossplane, la Yamaha offre un couple de débile, le genre de truc qui file la banane à chaque rotation de la poignée. Avec sa position droite, on se verrait bien enquiller les kilomètres tout en étant conscient que ça ne serait pas raisonnable vu la machine. Si l'électronique peine à contenir tout ce qui arrive à chaque accélération, c'est surtout au freinage qu'on peste. Un freinage trop mou et des suspattes qui ne sont guère mieux ternissent un peu le tableau. Dommage, car avec des éléments de qualité, elle serait tout simplement redoutable. A mon sens, elle ne rivaliserait avec aucune machine de ce comparo, tout simplement parce qu'elle a créé une catégorie à part et rien que pour ça, il faut l'essayer cette MT!

Pour finir, mon coup de cœur. La Speed Triple RS. Pour moi, c'est de loin la plus équilibrée du lot. Une partie cycle de dingue, un équipement au top, un freinage parfaitement efficace et son trois-pattes aussi coupleux bas dans les tours que rageur lorsqu'on taquine la zone rouge. Ce moteur, c'est comme un Gremlins. C'est mignon et tout doux… au premier abord. Parce que quand il s'énerve, c'est simplement diabolique d'efficacité.  

Et puis elle est simplement magnifique. En termes de finition, tout est soigné. De la dernière vis au choix de la selle confort dans cette version RS, tout est fait pour plaire et flatter son proprio. Et ce son, j'en suis tout simplement amoureux!!!

Mais comme il faut être objectif, je dirais que l'électronique pourrait être un peu plus pointue, en distinguant par exemple l'anti-wheeling de l'anti-patinage, ce qui la rendrait encore plus joueuse. 

Vous l'avez compris, pour moi, la Speed est un coup de cœur, mais toutes ces motos ont la capacité de nous filer la banane, chacune pour ses raisons. Et c'est bien là le plus important. 

Pages de l'article :

Pages

AcidTracks 2019 - Organisation de sorties pistes

Suivez AcidMoto.ch !

Fiche technique

Véhicule
Marque :
Ducati
Modèle :
Monster 1200 S
Année :
2018
Catégorie :
Roadster
Moteur
Type :
Bicylindre en L Testastretta 11°DS
Cylindrée :
1'198 cm3
Refroidissement :
Liquide
Alimentation :
Injection électronique et Ride-by-Wire
Performances
Puissance max. :
147 ch à 9'250 tr/min
Couple max. :
116 Nm à 6'000 tr/min
Transmission
Finale :
Par chaîne à joints toriquesR
Boîte :
6 rapports
Embrayage :
Multidisque à bain d'huile
Partie cycle
Châssis :
Treillis tubulaire et moteur porteur
Suspension AV :
Fourche inversée Öhlins 48mm entièrement réglable
Suspension AR :
Monoamortisseur Öhlins entièrement réglable
Pneu AV :
120/70 ZR 17
Pneu AR :
190/55 ZR 17
Freinage
ABS :
Oui
Freinage combiné :
Non
Frein AV :
Double disque semi-flottants Brembo 330mm, étriers M50 EVO avec ABS de courbe
Frein AR :
Simple disque 245mm, étrier à deux pistons
Dimensions
Empattement :
1'485 mm
Hauteur de selle :
795-820 mm
Selle réglable sur +-25mm
Poids à sec :
185 kg
Catalogue
Prix de vente :
CHF 18'890.-
En ligne :

Fiche technique

Véhicule
Marque :
Kawasaki
Modèle :
Z1000 R Edition Performance
Année :
2018
Catégorie :
Roadster
Moteur
Type :
4 cylindres en ligne, 4 temps, double ACT et 16 soupapes
Cylindrée :
1'43 cm3
Refroidissement :
Liquide
Alimentation :
Injection diamètre Keihin 38mm, double papillons
Performances
Puissance max. :
142 ch à 10'000 tr/min
Couple max. :
111 Nm à 7'300 tr/min
Transmission
Finale :
Par chaîne à joints toriques
Boîte :
6 rapports
Embrayage :
Multidisque à bain d'huile
Partie cycle
Châssis :
Double tube en aluminium
Suspension AV :
Fourche inversée 41mm réglable en compression, détente et précharge
Course AV :
120 mm
Suspension AR :
Amortisseur Back-Link Öhlins S46DR1S à gaz, réglable en détente et précharge
Débattement AR :
131 mm
Pneu AV :
120/70 ZR 17
Pneu AR :
190/55 ZR 17
Freinage
ABS :
Oui
Freinage combiné :
Non
Frein AV :
Double disque Brembo semi-flottant de 310mm, étriers monoblocs radiaux M50 à 4 pistons
Frein AR :
Simple disque pétale de 250mm, étrier simple piston
Dimensions
Longueur :
2'045 mm
Empattement :
1'435 mm
Largeur :
790 mm
Hauteur de selle :
815 mm
Poids total :
221 kg
Réservoir :
17 litres
Coloris disponibles
Coloris :
Metallic Spark Black / Metallic Graphite Gray
Catalogue
Prix de vente :
CHF 17'000.-
En ligne :

Fiche technique

Véhicule
Marque :
Triumph
Modèle :
Speed Triple RS
Année :
2018
Catégorie :
Roadster
Kit 25 kW :
Non disponible
Moteur
Type :
3 cylindres en ligne à refroidissement liquide, 12 soupapes, doubles arbres à cames en tête
Cylindrée :
1'050 cm3
Refroidissement :
Liquide
Alimentation :
Injection électronique multipoint séquentielle avec SAI
Performances
Puissance max. :
150 ch à 10'500 tr/min
Couple max. :
117 Nm à 7'150 tr/min
Transmission
Finale :
Par chaine à joints toriques
Boîte :
6 rapports
Embrayage :
Embrayage multidisque à bain d’huile anti-dribbling
Partie cycle
Châssis :
Double berceau en aluminium
Suspension AV :
Fourche inversée Öhlins de 43 mm NIX30 avec réglage de la précharge, de la détente et de la compression
Course AV :
120 mm
Suspension AR :
Amortisseur Öhlins TTX36, réglage de la précharge, de la détente et de la compression
Débattement AR :
130 mm
Pneu AV :
120/70 ZR17
Pneu AR :
190/55 ZR17
Freinage
ABS :
Oui
Freinage combiné :
Non
Frein AV :
Double disque flottant Ø 320 mm, étriers monobloc à montage radial 4 pistons Brembo. ABS déconnectable
Frein AR :
Simple disque de 255 mm, étrier coulissant à 2 pistons. ABS déconnectable
Dimensions
Longueur :
2'075 mm
Empattement :
1'445 mm
Largeur :
775 mm
Hauteur de selle :
825 mm
Poids à sec :
189 kg
Réservoir :
15,5 litres
Coloris disponibles
Coloris :
Matt Jet Black
 
Crystal White
Catalogue
Prix de vente :
CHF 17'150.-.-
En ligne :

Fiche technique

Véhicule
Marque :
Yamaha
Modèle :
MT-10
Année :
2018
Catégorie :
Roadster
Moteur
Type :
4 temps, à refroissement liquide, DACT, 4 soupapes, calage cross plane
Cylindrée :
999 cm3
Refroidissement :
Liquide
Alimentation :
Injection électronique
Performances
Puissance max. :
160.4 ch à 11'500 tr/min
Couple max. :
111 Nm à 9'000 tr/min
Transmission
Finale :
Par chaîne à joints toriques
Boîte :
6 rapports
Embrayage :
Multidisque à bain d'huile
Partie cycle
Châssis :
Deltabox en aluminium
Suspension AV :
Fourche inversée 43mm avec réglage de la compression, détente et précharge
Course AV :
120 mm
Suspension AR :
Amortisseur monocross réglable en précharge
Débattement AR :
120 mm
Pneu AV :
120/70 ZR 17
Pneu AR :
190/55 ZR 17
Freinage
ABS :
Oui
Freinage combiné :
Non
Frein AV :
Double disque 320mm, étrier radiaux à 4 pistons
Frein AR :
Simple disque 220mm
Dimensions
Longueur :
2'095 mm
Empattement :
1'400 mm
Largeur :
800 mm
Hauteur de selle :
825 mm
Poids total :
210 kg
Réservoir :
17 litres
Coloris disponibles
Coloris :
Night Fluo
 
Tech Black
Catalogue
Prix de vente :
CHF 14'990.-
En ligne :
Garage :

Plus d'articles Moto

La Yamaha YZF-R6 remet la robe de ses 20 ans
Afin de fêter comme il se doit les 20 années de succès de la YZR-R6, l'importateur nippon Presto Corporation a présenté une version inédite du modèle actuel.
KTM met à jour sa Super Duke R pour 2020
Fan des oranges vitaminées réjouissez-vous, la firme de Mattighofen va mettre à jour son gros roadster pour 2020 et ce dernier a été surpris en plein roulage de test.
Ducati Streetfighter V4 – Le prototype qui va affronter Pikes Peak vient d'être dévoilé
La marque de Bologne vient de dévoiler les premiers clichés de la Streetfighter V4 qui va affronter la mythique course de côte de Pikes Pike. Attention ça déménage !
Husqvarna 701 Svartpilen Style - Disponible maintenant en quantité limitée
Husqvarna continue à diversifier son offre pour les motos destinées au bitume et propose une série spéciale de sa Svartpilen 701 dénommée pour l'occasion "Style".
La KTM 790 SMC ou 790 SMR surprise en plein roulage
Lancée sur le marché en 2008, la KTM 690 SMC aura permis à bon nombre de motard de découvrir les joies du délestage de la roue avant, ou encore de sentir la roue arrière se tortiller dans tous les sens lors de la coupure des gaz.
La Honda Mean Mower V2 s'adjuge un nouveau record du monde !
Non non, ne cherchez pas dans le catalogue Honda, vous n'avez pas raté un nouveau modèle car la Mean Mower V2 est une… tondeuse à gazon mais propulsée par un moteur de CBR1000RR.

Hot news !

La Ducati Streetfighter dévoilée le 13 juin à Pikes Peak ?
La firme de Bologne vient de se fendre d'un (court) teasing sur son Facebook dont le slogan peut largement faire penser que son futur missile sol-sol à grand guidon sera dévoilé le 13 juin lors de la course de Pikes Peak.
Aprilia RS660 – Les dessins ont été dévoilés
C'est un des concepts, sinon voire LE concept, qui avait fait le plus de bruit lors du salon EICMA 2018 tant cette nouveauté n'était pas attendue.
BMW 1800 Cruiser – Surprise en plein roulage
BMW fait feu de tout bois autour de son futur bicylindre à plat de 1800cc. Après les études de styles comme le Concept 1800 by Customs Work Zon, voici la première photo d'un Cruiser qui lui roule bel et bien.
Ducati Streetfighter V4 – Elle roule !
Cette fois c'est bon, on l'a vue rouler ! Cette fameuse Ducati Streetfighter V4 qui fait couler tant d'encre et qui est attendue comme le roadster ultime made in Bologne.
Essai Indian FTR 1200 S - Casseuse de codes
Essayée sur les route de Californie, l'Indian FTR 1200 S s'avère une machine inédite, mêlant le meilleur de plusieurs mondes et refusant de se laisser enfermer dans une case. Accrochez-vous, ça déménage!
Reportage - Reprogrammation Woolich Racing chez GBK Motos à Gland
On branche l’ordinateur, quelques clics et hop! le moteur sort plein de chevaux en plus. Non, c’est bien plus compliqué que ça. Il a fallu une longue journée de travail pour un résultat satisfaisant. Reportage.