Essai publié le 14 juillet 2018

Comparatif gros roadsters - Adrénaline en tube! Kawasaki Z1000R Edition vs Triumph Speed Triple RS vs Ducati Monster 1200 S vs Yamaha MT-10 [page 2]

Texte de Jimmy / Photo(s) de Malo Liechti / Avec la collaboration de El Yannou, Marcouille, Gonzo

Pages

L'avis de Djeemee

Quel pied on prend au guidon de ces brêles ! On en a pour tous les goûts et chacune a son caractère et ses points forts, comme ses points faibles. Ou presque. 

Rayon moteur, ça dépote carrément. On ne présente plus le trois cylindres 1050cm3 de la Speed Triple RS, qui est un régal d’onctuosité, d’allonge et de caractère bien rond. Avec désormais 150 chevaux, il peut rivaliser avec les roadsters les plus énervés. La MT-10 n’a guère plus besoin d’introduction non plus. Magie du calage crossplane, le 4 en ligne propose un couple gargantuesque qui arrache l’avant au sol jusqu’en 3e, en vous propulsant à des vitesses stratosphériques. Un truc bien sale !

De la saleté, la Monster 1200 S en propose aussi : le twin italien râcle et cogne à bas régimes, avant de partir dans un grondement vraiment bandant vers la zone rouge. Débordant comme une calzone bien garnie, le 1200cm3 envoie toute la sauce et il faut blinder ses tripes pour résister à l’expérience. La Z1000R est un vrai quatre-pattes à l’ancienne : très lisse à bas et mi-régimes, avec un couple satisfaisant, il change de visage et de sonorité haut dans les tours, sans apeurer son pilote. Sans bride électronique, on profite à fond d’un moteur très, très exploitable à défaut d’être aussi sensationnel que la concurrence.

Les aides électroniques paramétrables en tout sens, c’est désormais un must et nos machines, à part la Kawa’, ne s’en privent pas. Problème : on se perd carrément dans les menus peu intuitifs de la Ducati, dont l’ABS est d’ailleurs bien trop intrusif malgré un freinage et un train avant de feu. On hésite à tout couper sur la MT-10, en sachant qu’on aura alors affaire à une vraie bête sauvage qui gigote dans tous les sens à cause de suspensions très, voire trop souples. Un petit réglage sera le bienvenu. Sur la Speed, on se régale, avec un paramétrage plutôt aisé des assistances et on regrettera simplement que le shifter soit en option, tellement il parachève la sportivité du bestiau. 

Des bestiaux qu’on se plaît à malmener et qui permettent de rouler vite… très vite. Première à débouler, la Triumph met pour moi tout le monde d’accord. Extraordinairement homogène et très, très performante, la Speed Triple RS ne fait qu’un avec vous et assure en toutes circonstances. Mention spéciale à la motricité, excellente, qui permet d’envoyer très tôt les watts. Derrière, la Monster se défend bien, grâce à une bonne agilité et une vivacité vraiment appréciable. Dommage qu’on ait l’impression d’avoir les mains sur l’axe de roue avant : le ressenti est presque trop immédiat et on cherche parfois ses marques. Derrière, c’est chaud entre la MT-10 et la Z1000. La première se bat avec des suspensions et un freinage, au feeling spongieux, pas à la hauteur. La seconde reste la machine la plus âgée du comparo et ne peut dissimuler son poids aussi facilement que ses concurrentes. Intuitive et stable, elle reste toutefois un bel outil qu’on aime emmener à l’attaque.

Personnellement, je lui ai tout pardonné au moment d’aller taper un ou deux wheelings, bien droits et bieeeeeen longs, sans forcer, pendant que les collègues en étaient encore à débrancher leurs TCS et autres anti-wheelings… L’ancienne les salue donc bien… haut, et prend sa petite revanche dans l’exercice. A noter que la Speed n’est pas en reste et qu’elle profite surtout de la moindre bosse pour vous proposer un petit numéro d’équilibre… hmmm ! Si la Ducati n’est pas la plus évidente, surtout le temps de supprimer les castratrices assistances, elle se plie à l’exercice sans trop broncher. Quant à la MT-10, il faut simplement se faire à l’idée que quasi tous vos dépassement se feront sur une roue, tant l’avant aime aller se promener au-dessus des rétroviseurs des collègues. Sale bête !

Vous l’aurez compris, nos quatre roadsters nous ont filé la banane et ont réveillé les imbéciles heureux qui sommeillent en nous. Du fun, du gros gaz et encore du fun, c’est le menu proposé par ces bolides. Mention spéciale à la Speed Triple RS pour son efficacité globale, au-dessus du lot ; ainsi qu’à la Z 1000 R, pour m’avoir offert le plus beau wheeling de ma courte expérience sur une roue. 

Pages de l'article :

Pages

AcidTracks 2019 - Organisation de sorties pistes

Suivez AcidMoto.ch !

Fiche technique

Véhicule
Marque :
Ducati
Modèle :
Monster 1200 S
Année :
2018
Catégorie :
Roadster
Moteur
Type :
Bicylindre en L Testastretta 11°DS
Cylindrée :
1'198 cm3
Refroidissement :
Liquide
Alimentation :
Injection électronique et Ride-by-Wire
Performances
Puissance max. :
147 ch à 9'250 tr/min
Couple max. :
116 Nm à 6'000 tr/min
Transmission
Finale :
Par chaîne à joints toriquesR
Boîte :
6 rapports
Embrayage :
Multidisque à bain d'huile
Partie cycle
Châssis :
Treillis tubulaire et moteur porteur
Suspension AV :
Fourche inversée Öhlins 48mm entièrement réglable
Suspension AR :
Monoamortisseur Öhlins entièrement réglable
Pneu AV :
120/70 ZR 17
Pneu AR :
190/55 ZR 17
Freinage
ABS :
Oui
Freinage combiné :
Non
Frein AV :
Double disque semi-flottants Brembo 330mm, étriers M50 EVO avec ABS de courbe
Frein AR :
Simple disque 245mm, étrier à deux pistons
Dimensions
Empattement :
1'485 mm
Hauteur de selle :
795-820 mm
Selle réglable sur +-25mm
Poids à sec :
185 kg
Catalogue
Prix de vente :
CHF 18'890.-
En ligne :

Fiche technique

Véhicule
Marque :
Kawasaki
Modèle :
Z1000 R Edition Performance
Année :
2018
Catégorie :
Roadster
Moteur
Type :
4 cylindres en ligne, 4 temps, double ACT et 16 soupapes
Cylindrée :
1'43 cm3
Refroidissement :
Liquide
Alimentation :
Injection diamètre Keihin 38mm, double papillons
Performances
Puissance max. :
142 ch à 10'000 tr/min
Couple max. :
111 Nm à 7'300 tr/min
Transmission
Finale :
Par chaîne à joints toriques
Boîte :
6 rapports
Embrayage :
Multidisque à bain d'huile
Partie cycle
Châssis :
Double tube en aluminium
Suspension AV :
Fourche inversée 41mm réglable en compression, détente et précharge
Course AV :
120 mm
Suspension AR :
Amortisseur Back-Link Öhlins S46DR1S à gaz, réglable en détente et précharge
Débattement AR :
131 mm
Pneu AV :
120/70 ZR 17
Pneu AR :
190/55 ZR 17
Freinage
ABS :
Oui
Freinage combiné :
Non
Frein AV :
Double disque Brembo semi-flottant de 310mm, étriers monoblocs radiaux M50 à 4 pistons
Frein AR :
Simple disque pétale de 250mm, étrier simple piston
Dimensions
Longueur :
2'045 mm
Empattement :
1'435 mm
Largeur :
790 mm
Hauteur de selle :
815 mm
Poids total :
221 kg
Réservoir :
17 litres
Coloris disponibles
Coloris :
Metallic Spark Black / Metallic Graphite Gray
Catalogue
Prix de vente :
CHF 17'000.-
En ligne :

Fiche technique

Véhicule
Marque :
Triumph
Modèle :
Speed Triple RS
Année :
2018
Catégorie :
Roadster
Kit 25 kW :
Non disponible
Moteur
Type :
3 cylindres en ligne à refroidissement liquide, 12 soupapes, doubles arbres à cames en tête
Cylindrée :
1'050 cm3
Refroidissement :
Liquide
Alimentation :
Injection électronique multipoint séquentielle avec SAI
Performances
Puissance max. :
150 ch à 10'500 tr/min
Couple max. :
117 Nm à 7'150 tr/min
Transmission
Finale :
Par chaine à joints toriques
Boîte :
6 rapports
Embrayage :
Embrayage multidisque à bain d’huile anti-dribbling
Partie cycle
Châssis :
Double berceau en aluminium
Suspension AV :
Fourche inversée Öhlins de 43 mm NIX30 avec réglage de la précharge, de la détente et de la compression
Course AV :
120 mm
Suspension AR :
Amortisseur Öhlins TTX36, réglage de la précharge, de la détente et de la compression
Débattement AR :
130 mm
Pneu AV :
120/70 ZR17
Pneu AR :
190/55 ZR17
Freinage
ABS :
Oui
Freinage combiné :
Non
Frein AV :
Double disque flottant Ø 320 mm, étriers monobloc à montage radial 4 pistons Brembo. ABS déconnectable
Frein AR :
Simple disque de 255 mm, étrier coulissant à 2 pistons. ABS déconnectable
Dimensions
Longueur :
2'075 mm
Empattement :
1'445 mm
Largeur :
775 mm
Hauteur de selle :
825 mm
Poids à sec :
189 kg
Réservoir :
15,5 litres
Coloris disponibles
Coloris :
Matt Jet Black
 
Crystal White
Catalogue
Prix de vente :
CHF 17'150.-.-
En ligne :

Fiche technique

Véhicule
Marque :
Yamaha
Modèle :
MT-10
Année :
2018
Catégorie :
Roadster
Moteur
Type :
4 temps, à refroissement liquide, DACT, 4 soupapes, calage cross plane
Cylindrée :
999 cm3
Refroidissement :
Liquide
Alimentation :
Injection électronique
Performances
Puissance max. :
160.4 ch à 11'500 tr/min
Couple max. :
111 Nm à 9'000 tr/min
Transmission
Finale :
Par chaîne à joints toriques
Boîte :
6 rapports
Embrayage :
Multidisque à bain d'huile
Partie cycle
Châssis :
Deltabox en aluminium
Suspension AV :
Fourche inversée 43mm avec réglage de la compression, détente et précharge
Course AV :
120 mm
Suspension AR :
Amortisseur monocross réglable en précharge
Débattement AR :
120 mm
Pneu AV :
120/70 ZR 17
Pneu AR :
190/55 ZR 17
Freinage
ABS :
Oui
Freinage combiné :
Non
Frein AV :
Double disque 320mm, étrier radiaux à 4 pistons
Frein AR :
Simple disque 220mm
Dimensions
Longueur :
2'095 mm
Empattement :
1'400 mm
Largeur :
800 mm
Hauteur de selle :
825 mm
Poids total :
210 kg
Réservoir :
17 litres
Coloris disponibles
Coloris :
Night Fluo
 
Tech Black
Catalogue
Prix de vente :
CHF 14'990.-
En ligne :
Garage :

Plus d'articles Moto

Ducati Panigale V4 "Efesto" - On frise les 300cv grâce à l'hybridation
Le kit 200Novantanove de la société Efesto permet d'accroître la puissance de la Ducati Panigale V4 de 100cv. Les valeurs maximales de puissance et de couple atteignent ainsi 299cv et 300Nm... Ouch !
4Ever Multistrada - Ducati offre 4 ans de garantie à la famille Multistrada
Les Ducati 950 et 1260 Multistrada sont désormais garanties quatre ans kilométrage illimité.
La Harley-Davidson FXGTS Coast Glide décroche le titre de la Battle of the Kings 2019
Après une compétition internationale intensive précédée par des manches nationales et internationales, la Harley-Davidson de Laidlaw's a été élue le 5 novembre Global Custom King et grand vainqueur de la Battle of the Kings 2019.
Une nouvelle agence Kymco ouvre ses portes à Genève
100%2-Roues continue son développement et ajoute la marque Kymco à son arc.
Essai Ducati Panigale V2 - Ne m’appelez pas baby !
La Panigale V2 n’est pas une baby Panigale « au rabais », contrairement à ce qu’on pourrait penser à prime abord.
Triumph Tiger 900 – Le constructeur anglais nous réserve encore des surprises
Le constructeur anglais vient d'annoncer qu'une nouvelle Tiger 900 sera lancée le 3 décembre 2019, tout n'avait donc pas été dévoilé lors du salon EICMA de Milan.

Hot news !

EICMA 2019 – MV Agusta Rush 1000 – Dragster de 208cv en approche
MV Agusta vient de surprendre tout le monde en dévoilant une nouveauté inattendue, un roadster proche du dragster des rues affichant pas moins de 208cv et un look ultime à la MV.
EICMA 2019 - MV Agusta dévoile une Superveloce 800 « économique »
Dévoilée et commercialisée à prix d’or, version Oro oblige, l’année passée, la Superveloce 800 avait frappé fort, étant adulée ou détestée. Le constructeur de Varèse proposera dès 2020 une version plus « économique ».
L'Aprilia Tuono 660 déjà surprise lors d'un roulage
Alors que la présentation officielle de l'Aprilia RS 660 se fera la semaine prochaine, la version roadster certainement nommée Tuono 660 a déjà été surprise lors d'un roulage à Imola.
EICMA 2019 – Voici la première image de l'Aprilia RS 660 2020
Très attendue sur le stand du constructeur de Noale, Aprilia vient de lâcher la première vraie image de sa future Supersport mid-size, la RS 660.
Concept BMW R18 – Deux modèles aperçus lors d'un transport
La présentation officielle du Concept R18 du constructeur à l'hélice devrait arriver sous peu, deux prototypes ayant été aperçus lors de leur chargement dans un véhicule.
Triumph Thruxton RS 2020 – Le café racer ultime d'Hinckley
Le constructeur anglais fait feu de tout flamme, après les nouvelles Daytona 765, Rocket III R et GT et la Street Triple RS essayée il y a à peine quelques jours, voici l'arrivée d'une version RS de la Thruxton.