Essai publié le 06 août 2015

Essai de l'Aprilia Tuono V4 1100 RR - La même, ou presque, en mieux encore ! [page 2]

Texte de Charles Donzé / Photo(s) de Aprilia & F. Venturini

Pages

Bien que la position de conduite ait légèrement changé, cela n'enlève rien au ressenti du train avant ; au contraire, il semblerait que nous ayons encore gagné en maniabilité. La Tuono se faufile avec une aisance déconcertante.

On se hâte de rejoindre les petites routes, vierges de trafic et revêtues d'un asphalte accrocheur. La Tuono est à son aise. On retrouve le sourire des premières accélérations. Les virages s'enchaînent un à un. La belle Italienne virevolte avec vigueur. Son train avant d'une précision chirurgicale emmène la moto là où l'on regarde. On peut ainsi se concentrer pleinement sur son pilotage. A chaque sortie de virage, à grands coups de gaz, on est catapulté par le puissant V4. Par chance, le contrôle de traction assure la motricité à tout moment de la balade qui prend des tournures dignes d'une course du Darg Dog. Sur le commodo de gauche, il est possible de modifier le niveau d'intervention du contrôle de traction, par une impulsion sur l'une des deux gâchettes, "plus" ou "moins" ; pas forcément d'une utilité capitale sur route ouverte, mais cruciale sur circuit. La balade énergique se poursuit, couteau entre les dents et agrippé au guidon. Les paysages défilent à vive allure, le compteur de vitesse l'attestant. Et quand il s'agit de piler sur les freins, l'ensemble Brembo assure la prestation avec brio, mais surtout puissamment et de manière dosable. La fourche Sachs encaisse la brusque décélération sans broncher, conférant à la moto une grande stabilité.

On profite de cette balade pour jouer avec les différents modes de conduite. Les différences sont flagrantes entre les modes Track et Road, les deux extrêmes. En Track, le pilote fait corps avec la machine, la réponse de la poignée des gaz étant immédiate et le moteur affichant une disponibilité sans égal à tous les régimes. Quant au mode Road, la cartographie privilégie la douceur, sans prétériter l'explosivité du V4. Le mode sport, lui, fait dans l'entre-deux et se montre le plus adapté à une conduite dynamique sur route ouverte.

A haute vitesse, sur autoroute et sur circuit, la protection offerte par le saute-vent en continuité de la tête de fourche est juste suffisante. Si le supplice devait durer, on se réfugiera le buste collé au réservoir et les fesses bien en arrière de la selle. L'autoroute n'est décidément pas le terrain de jeu des roadsters, même si la coupe aérodynamique de leur tête de fourche semble offrir un soupçon de protection.

S'il y avait une chose à reprocher à cette charmante Italienne, c'est son appétit vorace ! Elle bouffe de la gomme (arrière) et fait du pompiste son meilleur ami. Evidemment, on ne fait pas d'omelette sans casser des oeufs, dit l'adage populaire. Les cent septante-cinq pur-sangs réclament du fourrage et le pneu arrière large de 190mm doit bien digérer le couple généreux disponible dès les plus bas régimes.

Conclusion :

La Tuono (en français : tonnerre) porte bien son nom : aussi rapide que l'éclair, aussi bruyante que le tonnerre. Elle est une arme de guerre, sur route comme sur circuit. Facile à rouler, on se sent vite à l'aise. Diablement efficace, on se surprend à distancer sans peine tous nos poursuivants. On ne la mettra pas entre toutes les mains, mais on la conseillera à tout prix à celui qui veut des sensations et des performances pures... et brutes ! L'Aprilia Tuono V4 1100 RR s'impose à nouveau comme une référence parmi les roadsters bodybuildés du marché.

Sur cette photo se trouve la version 'Factory'. En plus de l'équipement d'origine de la Tuono V4 1000 RR, la 'Factory' se pare d'une livrée spéciale rouge-noir-gris et se dote d'un ensemble Öhlins (fourche, amortisseur arrière, amortisseur de direction), de collets de disque de frein en aluminium et d'un pneu arrière Pirelli Diablo Supercorsa de 200mm de largeur. Prix : CHF 18'690.-. Plus d'infos : Aprilia.ch.

 

Carlito

Au final...

On a aimé :
+
Moteur démoniaque
+
Partie-cycle
+
Freinage
+
Confort
+
Performances et efficacité
On a moins aimé :
-
V4 un poil gourmand
AcidTracks 2019 - Organisation de sorties pistes

Suivez AcidMoto.ch !

Au final...

On a aimé :
+
Moteur démoniaque
+
Partie-cycle
+
Freinage
+
Confort
+
Performances et efficacité
On a moins aimé :
-
V4 un poil gourmand

Fiche technique

Véhicule
Marque :
Aprilia
Modèle :
Tuono V4 1100 RR
Année :
2015
Catégorie :
Roadster
Kit 25 kW :
Non disponible
Moteur
Type :
4 cylindres en V à 65° longitudinal, 4 temps, refroidissement liquide, double arbre à cames en tête (DOHC), 4 soupapes par cylindre
Cylindrée :
1077 cm3
Refroidissement :
Liquide
Alimentation :
Air box avec prises d’air dynamiques frontales. 4 boîtiers papillons Weber-Marelli de 48mm avec 4 injecteurs et gestion Ride-by-wire. Choix de trois cartographies moteur que le pilote peut sélectionner en roulant : Track, Sport et Road
Performances
Puissance max. :
175 ch à 11'000 tr/min
Couple max. :
120 Nm à 9'000 tr/min
Transmission
Finale :
Par chaîne
Boîte :
6 rapports, de type cassette, avec quickshifter
Embrayage :
Multidisque à bain d'huile
Partie cycle
Châssis :
Cadre réglable à double travée en aluminium, avec éléments coulés et emboutis en tôle. Amortisseur de direction Sachs
Suspension AV :
Fourche inversée Sachs "one by one", Ø 43 mm. Pieds de fixation en aluminium forgé pour étriers à montage radial. Ressorts réglables en précontrainte et amortissement hydraulique réglable en compression et détente.
Course AV :
120 mm
Suspension AR :
Double bras oscillant en aluminium; technologie mixte de coulée à faible épaisseur et tôle. Mono-amortisseur Sachs avec "piggy back" réglable en précontrainte du ressort et amortissement hydraulique en compression et détente. Biellettes progressives APS.
Débattement AR :
130 mm
Pneu AV :
120/70 ZR17
Pneu AR :
190/50 ZR17
Freinage
ABS :
Oui
Freinage combiné :
Non
Frein AV :
A double disque flottant de 320 mm en acier inox allégé, à 6 points de fixation. Etriers Brembo monobloc à montage radial M432 et 4 pistons horizontaux opposés de Ø 32 mm. Plaquettes frittées. Maître-cylindre axial et tuyaux de freins en tresse métallique
Frein AR :
A disque de 220 mm; étrier Brembo flottant à deux pistons isolés de Ø 32 mm. Plaquettes frittées. Pompe à réservoir intégré et tuyau en tresse métallique.
Dimensions
Longueur :
2'065 mm
Largeur :
820 mm
Hauteur de selle :
825 mm
Poids à sec :
184 kg
Réservoir :
18.5 litres
Coloris disponibles
Coloris :
Portimao Grey
 
Donington Blue
Catalogue
Prix de vente :
CHF 16'490.-
2 ans de garantie
En ligne :
Garage :

Plus d'articles Moto

Peter Fonda, star du film Easy Rider, est décédé
L'acteur américain est décédé vendredi matin à son domicile de Los Angeles à l'âge de 79 ans, a annoncé son entourage.
Honda CBX1000 by Mandrill Garage – Un orgue à six cylindres
Dans la gamme du constructeur ailé il y a plusieurs machines qui ont marqué l'histoire, la CBX1000 en est une et Mandrill Garage s'est attaqué à ce monument pour un client fortuné.
Des radars destinés aux motos bruyantes - Le canton de Soleure comme pionnier
Plus de 3 milliards de francs dédiés à la lutte contre la pollution sonore aux abords des routes suisses, c'est le budget alloué par la Confédération. Quant à nos voisins, l'Allemagne et la France ont déjà donné le ton, avec à la clé des résultats significatifs.
Les motos électriques à la traîne sur le marché suisse
Alors que les soccters électriques séduisent, les e-motos souffrent d'un différentiel de performance et de prix. Les motos à moteur thermique ont encore de beaux jours devant elles.
Un designer indien nous propose une Yamaha MT-125 Tracer
Le designer indien Julaksendiedesign nous propose sa vision de ce pourrait être la petite routière idéale avec la MT-125 Tracer, une telle moto ravirait sans doute les permis A1 et B qui rêvent d'évasion.
Les Ducati Streetfighter V4 et Panigale 959 surprises lors d'un roulage
Durant l'été les constructeurs font rouler leurs nouveaux modèles sous des tenues de camouflage afin de les valider avant leurs homologations et présentations officielles. Les deux futures Ducati Streetfighter V4 et Panigale 959 ont été surprises lors d'un plein d'essence.

Hot news !

Triumph Daytona 765 – Une version standard surprise en plein roulage
Il y a quelques jours, Triumph annonçait la présentation le 23 août prochain d'une Daytona 765 produite à autant d'unité, or, selon une série de clichés il semblerait qu'une version standard doive également débouler.
Ducati Multistrada V4 – Après la rumeur voici la photo (et la vidéo)
La semaine passée nous vous parlions des rumeurs concernant la quasi certaine arrivée d'une Multistrada V4 chez le constructeur de Bologne. Ces rumeurs sont plus que fondées avec la preuve en photo et en vidéo.
Triumph Daytona 765 – Elle est annoncée et sera présentée le 23 août !
Cette fois c'est officiel !! Triumph va à nouveau produire sa fameuse Daytona, une édition limitée à seulement 765 exemplaires est annoncée par la firme d'Hinckley.
Essai Suzuki Katana 2019 - Paradoxe temporel
Hommage aux années 80, machine à l'identité très assumée et aux performances bien réelles, la GSX-S 1000 S Katana divise déjà, par son look particulier et sa relative simplicité. Elle renvoie pourtant à l'essence même de la moto japonaise, de brillante façon.
Ducati Streetfighter V4 – Le prototype qui va affronter Pikes Peak vient d'être dévoilé
La marque de Bologne vient de dévoiler les premiers clichés de la Streetfighter V4 qui va affronter la mythique course de côte de Pikes Pike. Attention ça déménage !
La Ducati Streetfighter dévoilée le 13 juin à Pikes Peak ?
La firme de Bologne vient de se fendre d'un (court) teasing sur son Facebook dont le slogan peut largement faire penser que son futur missile sol-sol à grand guidon sera dévoilé le 13 juin lors de la course de Pikes Peak.