Essai publié le 26 mai 2015

Essai de la Honda VFR800X Crossrunner 2015 - La Crossrunner évolue dans le bon sens

Texte de Yann Blondel / Photo(s) de Patrick Schneuwly

Honda fait son retour sur le marché des trails mid-size avec l’arrivée de cette nouvelle mouture de de la VFR800X Crossrunner. La firme ailée n’en est pas à son coup d’essai puisqu’en 2011, une précédente version avait vu le jour, mais son design hasardeux n’avait pas trouver son public. Aujourd’hui, les choses ont changé avec l’arrivée de cette nouvelle version basée sur la Sport-GT VFR800F que nous avions testée lors de sa sortie au début de l’année 2014.

Honda a donc compris la leçon et propose aujourd’hui une moto qui a su évoluer dans le bon sens. L’optique avant reprend la forme d'un grand X, commune à plusieurs modèles de la gamme et est équipée de feux diurnes à LED. Il est ici surmonté d’un petit pare-brise qui, malheureusement pour les très grands gabarits, n’est pas réglable en hauteur. Honda innove avec de nouveaux clignotants intelligent à LED à rappel automatique: Ces derniers fonctionnent de manière autonome en prenant les informations du système ABS et des roues et calcule le moment opportun pour couper le clignotement lorsque la moto se trouve de nouveau en ligne droite. Si les ajustements des plastiques sont bons, comme d'habitude chez Honda, on regrettera d’apercevoir quelques cordons de soudure.

Passé la face avant, le poste de pilotage propose un large guidon en aluminium posé sur des pontets idéalement placés en hauteur et dispose d’un bloc-compteur à diodes rétro-éclairées. Ce dernier propose les informations essentielles et ne fait pas dans le superflu. Toutefois, vous y trouverez tout ce qu’il vous faut. Compteur de vitesse et compte-tours partagent l’espace avec les indicateurs de rapport engagé, de consommation et d’autonomie, la jauge de température ambiante, la montre de bord et les différents totaliseurs.

Un témoin affiche également l’allure de chauffe des poignées (cinq possibilités) et le réglage du TC (Traction Control) réglable sur deux positions via un commodo rapporté. Si ces deux dernières intentions sont bienvenues, j’aurais aimé que l’intégration de ces deux éléments soit plus discrètes (fil apparent pour les poignées chauffantes et commodo rapporté pour le TC), d’autant plus que leur utilisation est très aisée et que l’ergonomie du poste de conduite est parfaite.

Le réservoir qui propose une capacité gargantuesque de 20.8 litres remonte très haut et permet de servir de reposoir pour votre bras gauche. La selle qui peut varier d’une hauteur allant de 815mm à 835mm (avec des outils), offre un excellent confort et une position de conduite idéale, notamment grâce à sa forme plus fine dans sa partie avant. Le passager sera également heureux avec une selle large et épaisse. Les longues virées ne poseront donc aucun problème aux séants les plus fragiles. La position des repose-pieds est idéale et permet d’adopter une position relax. Toutefois, leur largeur deviendra handicapante en conduite à rythme soutenu ; en effet, le sol sera vite atteint. La béquille latérale dispose également d’une largeur handicapante dans l’exercice rapide.

Honda aurait pu faire le choix d’offrir d’emblée une béquille centrale, ce qui aurait été en adéquation avec l'utilisation de la moto. On la retrouve cependant dans la liste des options.

Si l’avant propose une esthétique des plus réussies, l’arrière paraît lourd et ajouté; l'arrière de la sport-GT VFR800F étant lui beaucoup plus sensuel. De larges poignées permettront à votre passager de se tenir confortablement et la fixation des valises en option de 29 litres sera sans aucun doute très aisée. Honda a choisi le monobras oscillant et les sublimes jantes qui équipent déjà la VFR800F. Dommage alors de ne pas avoir poussé l'étude esthétique jusqu’au bout !

Pages de l'article :

Pages

AcidTracks 2019 - Organisation de sorties pistes

Suivez AcidMoto.ch !

Au final...

On a aimé :
+
Facilité de prise en main
+
Confort et homogénéité
+
Lifting réussi
On a moins aimé :
-
Poids
-
Nombreuses pièces en option
-
Tarif élevé face à la concurrence

Fiche technique

Véhicule
Marque :
Honda
Modèle :
Crossrunner VFR800X
Année :
2015
Catégorie :
Routière
Moteur
Type :
4 cylindres en V à 90°, 4 temps, double ACT et 16 soupapes
Cylindrée :
782 cm3
Refroidissement :
Liquide
Alimentation :
Injection électronique PGM-FI
Performances
Puissance max. :
106 ch à 10'250 tr/min
Couple max. :
75 Nm à 8'500 tr/min
Transmission
Finale :
Par chaine à joints toriques
Boîte :
6 rapports
Embrayage :
Multidisque en bain d’huile
Partie cycle
Châssis :
Double poutre en aluminium
Suspension AV :
Fourche télescopique HMAS ø 43 mm réglable en précharge et détente
Course AV :
145 mm
Suspension AR :
Monoamortisseur à gaz, réglable en précharge (35 crans) et détente
Débattement AR :
148 mm
Pneu AV :
120/70 ZR17
Pneu AR :
180/55- R17
Freinage
ABS :
Oui
Freinage combiné :
Non
Frein AV :
Double disque hydraulique flottants ø 310 x 4,5 mm avec étriers 4 pistons à montage radial, ABS et plaquettes frittées
Frein AR :
Simple disque hydraulique 256 x 6 mm avec étrier 2 pistons, ABS et plaquettes frittées
Dimensions
Longueur :
2'190 mm
Empattement :
1'475 mm
Largeur :
870 mm
Hauteur de selle :
815/835 mm
Poids total :
242 kg
Réservoir :
20.8 litres
Coloris disponibles
Coloris :
Black Matt
 
White
Catalogue
Prix de vente :
CHF 12'630.-
En ligne :

Plus d'articles Moto

La Yamaha YZF-R6 remet la robe de ses 20 ans
Afin de fêter comme il se doit les 20 années de succès de la YZR-R6, l'importateur nippon Presto Corporation a présenté une version inédite du modèle actuel.
KTM met à jour sa Super Duke R pour 2020
Fan des oranges vitaminées réjouissez-vous, la firme de Mattighofen va mettre à jour son gros roadster pour 2020 et ce dernier a été surpris en plein roulage de test.
Ducati Streetfighter V4 – Le prototype qui va affronter Pikes Peak vient d'être dévoilé
La marque de Bologne vient de dévoiler les premiers clichés de la Streetfighter V4 qui va affronter la mythique course de côte de Pikes Pike. Attention ça déménage !
Husqvarna 701 Svartpilen Style - Disponible maintenant en quantité limitée
Husqvarna continue à diversifier son offre pour les motos destinées au bitume et propose une série spéciale de sa Svartpilen 701 dénommée pour l'occasion "Style".
La KTM 790 SMC ou 790 SMR surprise en plein roulage
Lancée sur le marché en 2008, la KTM 690 SMC aura permis à bon nombre de motard de découvrir les joies du délestage de la roue avant, ou encore de sentir la roue arrière se tortiller dans tous les sens lors de la coupure des gaz.
La Honda Mean Mower V2 s'adjuge un nouveau record du monde !
Non non, ne cherchez pas dans le catalogue Honda, vous n'avez pas raté un nouveau modèle car la Mean Mower V2 est une… tondeuse à gazon mais propulsée par un moteur de CBR1000RR.

Hot news !

La Ducati Streetfighter dévoilée le 13 juin à Pikes Peak ?
La firme de Bologne vient de se fendre d'un (court) teasing sur son Facebook dont le slogan peut largement faire penser que son futur missile sol-sol à grand guidon sera dévoilé le 13 juin lors de la course de Pikes Peak.
Aprilia RS660 – Les dessins ont été dévoilés
C'est un des concepts, sinon voire LE concept, qui avait fait le plus de bruit lors du salon EICMA 2018 tant cette nouveauté n'était pas attendue.
BMW 1800 Cruiser – Surprise en plein roulage
BMW fait feu de tout bois autour de son futur bicylindre à plat de 1800cc. Après les études de styles comme le Concept 1800 by Customs Work Zon, voici la première photo d'un Cruiser qui lui roule bel et bien.
Ducati Streetfighter V4 – Elle roule !
Cette fois c'est bon, on l'a vue rouler ! Cette fameuse Ducati Streetfighter V4 qui fait couler tant d'encre et qui est attendue comme le roadster ultime made in Bologne.
Essai Indian FTR 1200 S - Casseuse de codes
Essayée sur les route de Californie, l'Indian FTR 1200 S s'avère une machine inédite, mêlant le meilleur de plusieurs mondes et refusant de se laisser enfermer dans une case. Accrochez-vous, ça déménage!
Reportage - Reprogrammation Woolich Racing chez GBK Motos à Gland
On branche l’ordinateur, quelques clics et hop! le moteur sort plein de chevaux en plus. Non, c’est bien plus compliqué que ça. Il a fallu une longue journée de travail pour un résultat satisfaisant. Reportage.