Essai publié le 19 décembre 2014

Essai de la Yamaha MT-09 Tracer - MT pour Master of Touring?

Texte de Patrick Schneuwly / Photo(s) de Yamaha Motor

Dans l'histoire de Yamaha, l'année 2013 aura son importance. En effet, la sortie de la MT-09 et plus particulièrement de son moteur trois-cylindres lui ont rapidement bâti une solide réputation. C'est ce même bloc de 849cm3 qu'on retrouve dans la Tracer; la première MT à se démarquer totalement du reste de la famille.

Pour faire simple, la Tracer, c'est une MT09 à la sauce Super Ténéré. Plutôt que d'équiper un roadster avec des accessoires touring, Yamaha vous propose cette moto déjà équipée de pare-brise réglable en hauteur, de protège-mains ou encore d'une béquille centrale. Mais avant tout, vous avez un nouveau look qui change tout.

Les Arts plastiques

Au lancement du modèle, je l'ai trouvé immédiatement beau. Le moteur saute aux yeux d'emblée. La star, c'est lui et il veut le faire savoir. Au-dessus, le réservoir aux galbes sportifs met en valeur les carénages latéraux, plus sombres et racés. La tête de fourche fait le reste, avec sa double optique LED magnifique, ses prises d'air, son imitation carbone et son pare-brise réglable. Enfin, la fourche jaune ajoute un contraste coloré qui apporte encore une touche de sportivité. De là à croire qu'il y a une fourche Öhlins, il ne faut pas rêver.

Regardés séparément, l'avant et l'arrière semblent ne pas provenir de la même moto. C'est le grand écart : sculpté, sportif, chargé de détails contre le strict minimum, rien que l'essentiel. C'est aussi un choix de Yamaha, pour symboliser les deux visages que combine la Tracer : le Dark Side of Japan de toutes les MT et le nouveau côté Touring du modèle.

Pour correspondre à cette nouvelle philosophie, les aménagements représentent environ 30% de pièces qu'elle ne partage pas avec le roadster MT-09. Il y a tout ce qui touche au style, mais aussi au coeur de la moto.

Banque d'organes et pièces dédiées

Commençons par la suspension. A l'avant, c'est une fourche plus longue qui équipe la Tracer. Celle-ci est composée d'un ressort à plusieurs densités, pour absorber ou amortir en fonction ; notamment lorsqu'on embarque un passager. La suspension arrière reste la même sur le principe, sauf que c'est un ressort plus long qui a été compressé différemment pour que l'ensemble ait la même longueur que sur le roadster. Le fabricant prétend que le réglage est ainsi optimal autant en solo qu'en duo. Enfin, l'avant et l'arrière sont réglables en précharge et en rebond, avec des outils.

Une autre monte pneumatique équipe la MT de tourisme, il s'agit du Dunlop D222. Ce dernier a une carcasse plus rigide pour mieux asseoir la Tracer sur sa route. Pari gagnant, ce choix donne l'illusion que l'empattement s'est allongé, alors que ce n'est pas le cas !

Aussi conçue pour la balade en duo, cette Yamaha se devait d'offrir une vraie place au passager. Sa selle a gagné environ un tiers en longueur et ressemble bien plus à un carré qu'au triangle du roadster. La selle conducteur aussi s'est élargie tout en gagnant un réglage de sa hauteur en un tour de main, passant alors de 845 à 860mm de haut. Pour information, la selle basse en option descend la Tracer à 815mm avant de toucher la suspension. Le réglage se fait en toute simplicité. Retirer les selles, déplacer la butée en plastique, mettre la selle un cran au-dessus et remonter le reste !

Le tableau de bord est totalement nouveau bien qu'il s'agisse en fait de celui de la dernière Super Ténéré, accompagné de sa prise 12V et son commodo gauche pour naviguer dans les menus. L'instrumentation est d'ailleurs prête à accueillir le système de poignées chauffantes, il n'y aura pas de bouton supplémentaire à câbler. Clairement lisible et très complet, je ne trouve rien à redire à son sujet.

Aussi tiré de la Super Ténéré, le système YCC-T vient enrichir l'équipement de la Tracer. Le système de gestion électronique des gaz "maison", couplé au capteur d'ABS, permet alors d'ajouter un contrôle de traction plutôt intelligent à cette MT ! Le TCS de cette Yamaha agit de trois façons : sur le timing d'allumage, à l'injection ou en réduisant intelligement l'ouverture des gaz.

Sur la MT-09 Tracer, la béquille centrale vient d'origine, pour faciliter le parcage notamment, ainsi que l'entretien courant. L'angle maximum passe cependant de 51° pour le roadster à 48° sur la touring. Dernier changement et non des moindres, le gros réservoir de 18 litres posé au sommet du châssis. Avec une consommation annoncée à 5.2 l/100km, l'autonomie devrait être de plus de 300km !

Après tous ces ajouts, surtout effectués pour leur aspect pratique, les ingénieurs ont eu l'agréable surprise de retrouver une répartition des masses identiques à la MT-09 naked, c'est-à-dire 51% à l'avant !

Unité d'exploration légère

Sur sa béquille centrale, la Tracer est très haute à enfourcher. La selle basse n'y changeant rien, les gens de moins d'un mètre septante-cinq useront du cale-pied pour se hisser dessus. Une fois installé, la position de conduite convient bien pour du tourisme. Le dos droit, la tête haute et une vue très dégagée sur la route. Les genoux sont à peine écartés autour du réservoir, surprenant étant donné sa contenance !

Pages de l'article :

Pages

AcidTracks 2019 - Organisation de sorties pistes

Suivez AcidMoto.ch !

Au final...

On a aimé :
+
Caractère explosif du moteur
+
Face avant très réussie
+
Contrôle de traction rassurant et peu intrusif
On a moins aimé :
-
Bagagerie en textile rigide plutôt petite
-
Selle haute ou pas de vent de le casque, il faut choisir
-
Mode A légèrement surfait

Fiche technique

Véhicule
Marque :
Yamaha
Modèle :
MT-09 Tracer
Année :
2015
Catégorie :
Routière
Moteur
Type :
3 cylindres, 4 temps, DACT, 4 soupapes
Cylindrée :
849 cm3
Refroidissement :
Liquide
Alimentation :
Injection électronique
Performances
Puissance max. :
115 ch à 10'000 tr/min
Couple max. :
87.5 Nm à 8'500 tr/min
Transmission
Finale :
Par chaîne
Boîte :
6 rapports
Embrayage :
Multidisque à bain d'huile
Partie cycle
Châssis :
Diamant
Suspension AV :
Fourche télescopique inversée, Ø 41 mm
Course AV :
137 mm
Suspension AR :
Bras oscillant (type Monocross)
Débattement AR :
130 mm
Pneu AV :
120/70ZR17M/C (58W)
Pneu AR :
180/55ZR17M/C (73W)
Freinage
ABS :
Oui
Frein AV :
Double disque à commande hydraulique, Ø 298 mm
Frein AR :
Simple disque à commande hydraulique, Ø 245 mm
Dimensions
Longueur :
2'160 mm
Empattement :
1'440 mm
Largeur :
950 mm
Hauteur de selle :
845 mm
régléable jusqu'à 860mm avec la selle d'origine
Poids total :
210 kg
Réservoir :
18 litres
Coloris disponibles
Coloris :
Gris mat
 
Rouge
 
Race Blu
Catalogue
Prix de vente :
CHF 12'590.-
En ligne :

Plus d'articles Moto

Bilan après 4'400 km en Aprilia Tuareg
4'400 km dont 2'000 km de tout-terrain par des températures allant de 6°C à 34°C, avec de la pluie, de la boue, des étapes de plus de 12 heures à son guidon dont une étape autoroutière marathon de 1’000 km, c’est ce qu’on a infligé à la nouvelle Aprilia Tuareg 660 durant les 9 jours de ce test extrême. Le tout en traversant 8 pays.
11ème édition de la Rétro Moto Internationale de St-Cergue ce samedi – L’appel du 18 juin
La 11ème édition de la Rétro Moto Internationale (RMI) de St-Cergue aura lieu ce samedi 18 juin 2022. Venez nombreux!
Le championnat Swiss Moto Legend Trophy 2022 démarre ce weekend à Marchaux (France) - Nous serons dans la course !
Le championnat Swiss Moto Legend Trophy (SMLT) 2022 démarre ce weekend à Marchaux (France).AcidMoto.ch sera dans la course.
Le groupe Fachinetti Motos ouvre à Neuchâtel : BMW Motorrad, KTM et Triumph !
Dans la région des Trois Lacs, trois constructeurs attendaient un nouveau représentant. On sait désormais qu'il s'agit du groupe Facchinetti qui étend son réseau moto au-delà du bord du Léman.
2'000km en duo avec la Triumph Tiger 1200 Rally Pro
En mars dernier, Patrick vous a présenté la nouvelle Triumph Tiger 1200 déclinée en 5 versions. Affichant jusqu’à 25 kg de moins sur la balance que sa devancière, une silhouette affinée héritée de sa petite sœur la 900, cette nouvelle itération est plus que jamais armée pour laisser des traces de pneus sur les plates-bandes de la sacro-sainte GS !
Triumph Suisse cherche sa Speed Queen !
Dans un concours de customisation qui voit s'affronter 8 concessionnaires Triumph de notre beau pays, chacun a apporté sa touche à une Speed Twin.

Hot news !

Essai Ducati Multistrada V4S Full - Un 4 cylindres addictif mais qui se mérite
C’était la nouveauté de l’année 2021 pour Ducati : une Multistrada propulsée par un moteur baptisé Granturismo. Le côté extraordinaire de ce moteur, c’est qu’il a 4 cylindres en V. Plus petit et plus léger, plus puissant en même temps. Difficile de dire non !
Essai Yamaha R7 - Attachante et efficace
Pour entrer dans le monde de la moto, nombreux sont ceux qui cèdent aux sirènes de la sportive. Reste qu’à 16 ans c'est 125cm3 et à 18 ans, 35kW, pas plus. Débarque sur le marché une nouvelle R7, qui veut bousculer la concurrence.
Yamaha Ténéré 900 – Une grande sœur pour la T7
Yamaha entend combler le vide laissé dans sa gamme par la Super Ténéré. Bientôt une Ténéré 900 ? Il semble bien que oui.
Triumph Street Triple RS-(RR ?) 2023 - Dorée à l'Öhlins
La Triumph Street Triple RS ne souffre d’aucun défaut et représente même le summum de sa catégorie. Mais voilà, pour les ingénieurs d’Hincley, apparemment, ça ne suffisait pas.
Présentation de la gamme Yamaha 2022 à l’anneau du Rhin
AcidMoto a été invité à l’anneau du Rhin par l’équipe Hostettler pour la présentation de la nouvelle gamme moto Yamaha. C’était durant cette fameuse journée où les nuages nous lâchaient une pluie teintée de sable du Sahara, donc un défi durant les essais.
Essai vidéo - Triumph Tiger 1200 GT et Rally Pro
À l'occasion de l'essai de la Triumph Tiger 1200 modèle 2022, nous avons roulé une journée sur la route et une journée en tout-terrain.