Essai publié le 27 juin 2014

KTM 690 SMC R 2014 - De la route à la piste avec la banane !

Texte de Yann Blondel

Il y a quelques semaines, j'avais livré mes impressions sur la nouvelle supermotard de la firme orange, la KTM 690 SMC R 2014. Aujourd'hui, je vais donner mes impressions de la Katoche, mais sur la piste.

C'est en ce magnifique mardi 24 juin que nous avions donné rendez-vous à nos lecteurs pour la première journée sur piste que nous organisions : les Acid'Track ! Au total, ce n'est pas moins de 110 motards qui auront croisé le fer sur le tortueux tracé technique du circuit de Bresse.

La moto ? La mienne, une KTM 690 SMC R 2014 totalement neuve, celle que je me suis offert quelques jours après l'essai du modèle de presse. Oui, je sais, je suis faible... ! Rodage effectué en cinq jours, en grande partie par Marcouille (merci à lui), l'un des rédacteurs. Quoi ? J'aurais dû le faire moi-même et me taper 800km à 6'000tr/min ? Autant qu'il en profite ! D'ailleurs, son séant me remercie pour ce rodage. J'en profite également pour remercier mon concessionnaire Basset Motos pour le premier service fait dans l'urgence.

Trêve de blabla, passons à la piste !

Arrivés à 07h00 sur le circuit de Bresse, nous sommes accueillis comme il se doit par la pluie. Super ! Tu organises une journée piste avec tes lecteurs et il pleut. Heureusement, la bonne humeur prend le pas sur cette météo capricieuse.

Les couvertures chauffantes sont mises (merci à Kippax Performance et Thermal Technology pour le prêt) et la température idéale de 80°C est atteinte très rapidement. Le pilote est chaud comme la braise, il ne reste plus qu'à partir le couteau entre les dents...

Non, c'est pas vrai, mon dernier roulage à Bresse s'était soldé par trois fractures à la main gauche lors d'un high-side à 140km/h. Du coup, je suis parti humblement et calmement.

Premier roulage sur une piste détrempée !

Le départ se fait sur le mode 3 de la cartographie, mode plutôt souple qui permet de prévenir plutôt que de guérir. Au fil des tours, je constate que les pneumatiques d'origine, des ContiAttack SM (pneus spécialement développés pour la 690 SMC R), ne sont pas vraiment ce qui se fait de mieux dans ces conditions humides. A la réaccélération, il n'est pas rare de se retrouver en mode danseuse. Les freins et suspensions d'origine offrent un excellent retour d'informations et permettent des freinages sans crainte, bien aidés par un ABS prévenant, qui, même lors d'un freinage un poil optimiste en milieu de courbe, vous gardera sur les rails. Le chrono en mode pluie n'est pas très impressionnant (2'04'00s). En même temps, avec des pneumatiques d'origine et une météo exécrable en sus d'un pilote accusant 250km avec sa nouvelle moto, il n'y avait pas de quoi faire péter un temps. Oui, je vous l'accorde, l'excuse est facile.

Quoi, du soleil !!!

Passé la pause de midi et son buffet à volonté, le soleil fait une superbe apparition et a fait son travail, soit séché et chauffé la piste comme il se doit. Cette fois-ci, c'est parti pour trois cessions de vingt minutes. Les pneus sont à température, le mode de cartographie passe sur le 2 (plus agressif) pendant que le pilote est en pleine digestion... 

Les premiers tours confirment ma première impression, sur la pluie, les suspensions WP (en mode standard) remplissent parfaitement leur rôle et assurent une tenue de cap exemplaire. La mise sur l'angle se fait avec une facilité déconcertante et les enchaînements de virages se passent sans appréhension, bien aidé par le poids plume de la moto (140.5kg). A l'accélération, l'arrière se met en appui et permet de passer sans problème les 67cv du mono LC4.

Les rapports passent à la volée jusqu'au dernier, qui sur ce tracé de Bresse permet à la Katoche de flirter avec les 170km/h au bout de la ligne droite ! Quoi, 170km/h ? Binh oui, c'est un mono, et ce n'est pas fait pour les lignes droites. Pour info, sur ma GSX-R 1000 et sur la même ligne droite, j'affichais sans forcer un 260km/h. Vous vous rendrez compte de la différence sur la vidéo quelques lignes plus bas. L'embrayage hydraulique anti-dribble APTC vaut à lui seul son pesant d'or, tant il est souple et agréable à utiliser. Les rétrogradages se font à la vitesse de l'éclair. Toutefois, les deux derniers rapports ont toujours un peu de mal à passer si vous avez le pied léger. Je l'avais déja constaté sur la moto de presse. Après plusieurs consultations auprès de propriétaires, c'est juste un défaut de jeunesse qui s'estompera au fil des kilomètres.

Le virage de bout de ligne droite est en ligne de mire. Le freinage d'origine Brembo ralentit le tout avec une facilité enfantine. Malgré un solide serrage du levier, l'ABS "SM" ne se déclenchera pas ! Tel un cheval à bascule la fourche s'écrase exagérément (rappelez-vous vous êtes sur une SM), vous glisserez sur le devant de la selle, pour attaquer un droit en dévers. Si le freinage est excellent, au fil des tours le liquide de frein d'origine à tendance à chauffer un peu trop, ce qui engendre une perte de pression au levier. Dans le futur, je passerai ce dernier en version racing, afin d'avoir un point d'ébultion plus élevé, ce qui retardera ce phénomène.

L'accélération du mono permet de rester devant un bon nombre de sportives dans les lacets, mais une fois les longitudinales en vue, vous n'aurez plus qu'à adopter la position du hérisson écrasé sur la chaussée pour tenter de grapiller quelques précieux km/h... Les pneumatiques quant à eux ont assuré avec brio cette journée de roulage sur circuit et, à aucun moment, ils ne m'ont fait faux bond (sur le sec !). La prise en main et la mise en confiance ont été immédiates sur le billard de Bresse. L'usure est régulière et ils pourraient encore faire deux sorties de ce genre. 

Mon meilleur temps au tour a été signé en 1'48'50s, ce qui au final est annonciateur d'évolution au vue de la facilité de prise en main de cette moto. Le pilote va devoir travailler quelque peu sa technique et la moto passera ses suspensions WP en réglage "Sport" afin de gagner quelques précieuses secondes.

Ci-dessous, quelques minutes de roulage prises durant cette journée :

Pour conclure :

La moto m'avait déjà convaincu sur route. Sur piste, elle m'a bluffé par sa facilité de prise en main et ses performances pour une machine 100% d'origine. Avec un peu de technique et des réglages adéquats, il ne fait aucun doute sur le fait qu'elle pourrait chasser des chronos bien plus flatteurs. Toutefois, son utilisation reste exclusive et son utilisation sur piste devra se limiter aux petits circuits tortueux, genre des pistes de kart. Bref, si tu as le séant solide, que tu es grand, que tu n'as pas de copine et que tu habites en bas d'une montagne, n'hésite pas une seconde et fonce chez un concessionnaire pour un essai !

El Yannou

Au final...

On a aimé :
+
Facilité de prise en main
+
Moteur volontaire
+
Freinage avant exemplaire
+
Monte pneumatique efficace sur piste
On a moins aimé :
-
Manque quelques watts dans les lignes droites
-
Usage limité aux petits circuits
AcidTracks 2019 - Organisation de sorties pistes

Suivez AcidMoto.ch !

Au final...

On a aimé :
+
Facilité de prise en main
+
Moteur volontaire
+
Freinage avant exemplaire
+
Monte pneumatique efficace sur piste
On a moins aimé :
-
Manque quelques watts dans les lignes droites
-
Usage limité aux petits circuits

Fiche technique

Véhicule
Marque :
KTM
Modèle :
690 SMC R
Année :
2014
Catégorie :
Supermotard
Kit 25 kW :
Disponible
Moteur
Type :
Moteur monocylindre 4 temps
Cylindrée :
690 cm3
Refroidissement :
Refroidissement liquide
Alimentation :
À DC-CDI sans rupteur, avance numérique
Performances
Puissance max. :
67 ch
Transmission
Finale :
Par chaine à Joints en X 5/8 x 1/4”
Boîte :
6 vitesses à crabots
Embrayage :
APTC™ Embrayage anti-hopping en bain d'huile/à actionnement hyd
Partie cycle
Châssis :
Cadre en treillis en tubes d'acier au chrome molybdène, poudré
Suspension AV :
WP Suspension Up Side Down 4860 ROMA
Course AV :
250 mm
Suspension AR :
WP Suspension 4618 avec renvoi d'angle Pro‑Lever
Débattement AR :
250 mm
Pneu AV :
120/70 - 17
Pneu AR :
160/60 - 17
Freinage
ABS :
Oui
Freinage combiné :
Non
Frein AV :
Frein à disque de 320mm avec étrier à quatre pistons vissés radialement
Frein AR :
Frein à disque de 240mm avec étrier à un piston, disque de frein de type « flottant »
Dimensions
Empattement :
1.480±15 mm
Hauteur de selle :
890 mm
Poids à sec :
140,5 kg
Réservoir :
12 litres
Catalogue
Prix de vente :
CHF 12'190.-
En ligne :

Plus d'articles Moto

Ducati Panigale V4 "Efesto" - On frise les 300cv grâce à l'hybridation
Le kit 200Novantanove de la société Efesto permet d'accroître la puissance de la Ducati Panigale V4 de 100cv. Les valeurs maximales de puissance et de couple atteignent ainsi 299cv et 300Nm... Ouch !
4Ever Multistrada - Ducati offre 4 ans de garantie à la famille Multistrada
Les Ducati 950 et 1260 Multistrada sont désormais garanties quatre ans kilométrage illimité.
La Harley-Davidson FXGTS Coast Glide décroche le titre de la Battle of the Kings 2019
Après une compétition internationale intensive précédée par des manches nationales et internationales, la Harley-Davidson de Laidlaw's a été élue le 5 novembre Global Custom King et grand vainqueur de la Battle of the Kings 2019.
Une nouvelle agence Kymco ouvre ses portes à Genève
100%2-Roues continue son développement et ajoute la marque Kymco à son arc.
Essai Ducati Panigale V2 - Ne m’appelez pas baby !
La Panigale V2 n’est pas une baby Panigale « au rabais », contrairement à ce qu’on pourrait penser à prime abord.
Triumph Tiger 900 – Le constructeur anglais nous réserve encore des surprises
Le constructeur anglais vient d'annoncer qu'une nouvelle Tiger 900 sera lancée le 3 décembre 2019, tout n'avait donc pas été dévoilé lors du salon EICMA de Milan.

Hot news !

EICMA 2019 – MV Agusta Rush 1000 – Dragster de 208cv en approche
MV Agusta vient de surprendre tout le monde en dévoilant une nouveauté inattendue, un roadster proche du dragster des rues affichant pas moins de 208cv et un look ultime à la MV.
EICMA 2019 - MV Agusta dévoile une Superveloce 800 « économique »
Dévoilée et commercialisée à prix d’or, version Oro oblige, l’année passée, la Superveloce 800 avait frappé fort, étant adulée ou détestée. Le constructeur de Varèse proposera dès 2020 une version plus « économique ».
L'Aprilia Tuono 660 déjà surprise lors d'un roulage
Alors que la présentation officielle de l'Aprilia RS 660 se fera la semaine prochaine, la version roadster certainement nommée Tuono 660 a déjà été surprise lors d'un roulage à Imola.
EICMA 2019 – Voici la première image de l'Aprilia RS 660 2020
Très attendue sur le stand du constructeur de Noale, Aprilia vient de lâcher la première vraie image de sa future Supersport mid-size, la RS 660.
Concept BMW R18 – Deux modèles aperçus lors d'un transport
La présentation officielle du Concept R18 du constructeur à l'hélice devrait arriver sous peu, deux prototypes ayant été aperçus lors de leur chargement dans un véhicule.
Triumph Thruxton RS 2020 – Le café racer ultime d'Hinckley
Le constructeur anglais fait feu de tout flamme, après les nouvelles Daytona 765, Rocket III R et GT et la Street Triple RS essayée il y a à peine quelques jours, voici l'arrivée d'une version RS de la Thruxton.