Essai publié le 27 juin 2014

KTM 690 SMC R 2014 - De la route à la piste avec la banane !

Texte de Yann Blondel

Il y a quelques semaines, j'avais livré mes impressions sur la nouvelle supermotard de la firme orange, la KTM 690 SMC R 2014. Aujourd'hui, je vais donner mes impressions de la Katoche, mais sur la piste.

C'est en ce magnifique mardi 24 juin que nous avions donné rendez-vous à nos lecteurs pour la première journée sur piste que nous organisions : les Acid'Track ! Au total, ce n'est pas moins de 110 motards qui auront croisé le fer sur le tortueux tracé technique du circuit de Bresse.

La moto ? La mienne, une KTM 690 SMC R 2014 totalement neuve, celle que je me suis offert quelques jours après l'essai du modèle de presse. Oui, je sais, je suis faible... ! Rodage effectué en cinq jours, en grande partie par Marcouille (merci à lui), l'un des rédacteurs. Quoi ? J'aurais dû le faire moi-même et me taper 800km à 6'000tr/min ? Autant qu'il en profite ! D'ailleurs, son séant me remercie pour ce rodage. J'en profite également pour remercier mon concessionnaire Basset Motos pour le premier service fait dans l'urgence.

Trêve de blabla, passons à la piste !

Arrivés à 07h00 sur le circuit de Bresse, nous sommes accueillis comme il se doit par la pluie. Super ! Tu organises une journée piste avec tes lecteurs et il pleut. Heureusement, la bonne humeur prend le pas sur cette météo capricieuse.

Les couvertures chauffantes sont mises (merci à Kippax Performance et Thermal Technology pour le prêt) et la température idéale de 80°C est atteinte très rapidement. Le pilote est chaud comme la braise, il ne reste plus qu'à partir le couteau entre les dents...

Non, c'est pas vrai, mon dernier roulage à Bresse s'était soldé par trois fractures à la main gauche lors d'un high-side à 140km/h. Du coup, je suis parti humblement et calmement.

Premier roulage sur une piste détrempée !

Le départ se fait sur le mode 3 de la cartographie, mode plutôt souple qui permet de prévenir plutôt que de guérir. Au fil des tours, je constate que les pneumatiques d'origine, des ContiAttack SM (pneus spécialement développés pour la 690 SMC R), ne sont pas vraiment ce qui se fait de mieux dans ces conditions humides. A la réaccélération, il n'est pas rare de se retrouver en mode danseuse. Les freins et suspensions d'origine offrent un excellent retour d'informations et permettent des freinages sans crainte, bien aidés par un ABS prévenant, qui, même lors d'un freinage un poil optimiste en milieu de courbe, vous gardera sur les rails. Le chrono en mode pluie n'est pas très impressionnant (2'04'00s). En même temps, avec des pneumatiques d'origine et une météo exécrable en sus d'un pilote accusant 250km avec sa nouvelle moto, il n'y avait pas de quoi faire péter un temps. Oui, je vous l'accorde, l'excuse est facile.

Quoi, du soleil !!!

Passé la pause de midi et son buffet à volonté, le soleil fait une superbe apparition et a fait son travail, soit séché et chauffé la piste comme il se doit. Cette fois-ci, c'est parti pour trois cessions de vingt minutes. Les pneus sont à température, le mode de cartographie passe sur le 2 (plus agressif) pendant que le pilote est en pleine digestion... 

Les premiers tours confirment ma première impression, sur la pluie, les suspensions WP (en mode standard) remplissent parfaitement leur rôle et assurent une tenue de cap exemplaire. La mise sur l'angle se fait avec une facilité déconcertante et les enchaînements de virages se passent sans appréhension, bien aidé par le poids plume de la moto (140.5kg). A l'accélération, l'arrière se met en appui et permet de passer sans problème les 67cv du mono LC4.

Les rapports passent à la volée jusqu'au dernier, qui sur ce tracé de Bresse permet à la Katoche de flirter avec les 170km/h au bout de la ligne droite ! Quoi, 170km/h ? Binh oui, c'est un mono, et ce n'est pas fait pour les lignes droites. Pour info, sur ma GSX-R 1000 et sur la même ligne droite, j'affichais sans forcer un 260km/h. Vous vous rendrez compte de la différence sur la vidéo quelques lignes plus bas. L'embrayage hydraulique anti-dribble APTC vaut à lui seul son pesant d'or, tant il est souple et agréable à utiliser. Les rétrogradages se font à la vitesse de l'éclair. Toutefois, les deux derniers rapports ont toujours un peu de mal à passer si vous avez le pied léger. Je l'avais déja constaté sur la moto de presse. Après plusieurs consultations auprès de propriétaires, c'est juste un défaut de jeunesse qui s'estompera au fil des kilomètres.

Le virage de bout de ligne droite est en ligne de mire. Le freinage d'origine Brembo ralentit le tout avec une facilité enfantine. Malgré un solide serrage du levier, l'ABS "SM" ne se déclenchera pas ! Tel un cheval à bascule la fourche s'écrase exagérément (rappelez-vous vous êtes sur une SM), vous glisserez sur le devant de la selle, pour attaquer un droit en dévers. Si le freinage est excellent, au fil des tours le liquide de frein d'origine à tendance à chauffer un peu trop, ce qui engendre une perte de pression au levier. Dans le futur, je passerai ce dernier en version racing, afin d'avoir un point d'ébultion plus élevé, ce qui retardera ce phénomène.

L'accélération du mono permet de rester devant un bon nombre de sportives dans les lacets, mais une fois les longitudinales en vue, vous n'aurez plus qu'à adopter la position du hérisson écrasé sur la chaussée pour tenter de grapiller quelques précieux km/h... Les pneumatiques quant à eux ont assuré avec brio cette journée de roulage sur circuit et, à aucun moment, ils ne m'ont fait faux bond (sur le sec !). La prise en main et la mise en confiance ont été immédiates sur le billard de Bresse. L'usure est régulière et ils pourraient encore faire deux sorties de ce genre. 

Mon meilleur temps au tour a été signé en 1'48'50s, ce qui au final est annonciateur d'évolution au vue de la facilité de prise en main de cette moto. Le pilote va devoir travailler quelque peu sa technique et la moto passera ses suspensions WP en réglage "Sport" afin de gagner quelques précieuses secondes.

Ci-dessous, quelques minutes de roulage prises durant cette journée :

Pour conclure :

La moto m'avait déjà convaincu sur route. Sur piste, elle m'a bluffé par sa facilité de prise en main et ses performances pour une machine 100% d'origine. Avec un peu de technique et des réglages adéquats, il ne fait aucun doute sur le fait qu'elle pourrait chasser des chronos bien plus flatteurs. Toutefois, son utilisation reste exclusive et son utilisation sur piste devra se limiter aux petits circuits tortueux, genre des pistes de kart. Bref, si tu as le séant solide, que tu es grand, que tu n'as pas de copine et que tu habites en bas d'une montagne, n'hésite pas une seconde et fonce chez un concessionnaire pour un essai !

El Yannou

Au final...

On a aimé :
+
Facilité de prise en main
+
Moteur volontaire
+
Freinage avant exemplaire
+
Monte pneumatique efficace sur piste
On a moins aimé :
-
Manque quelques watts dans les lignes droites
-
Usage limité aux petits circuits
AcidTracks 2019 - Organisation de sorties pistes

Suivez AcidMoto.ch !

Au final...

On a aimé :
+
Facilité de prise en main
+
Moteur volontaire
+
Freinage avant exemplaire
+
Monte pneumatique efficace sur piste
On a moins aimé :
-
Manque quelques watts dans les lignes droites
-
Usage limité aux petits circuits

Fiche technique

Véhicule
Marque :
KTM
Modèle :
690 SMC R
Année :
2014
Catégorie :
Supermotard
Kit 25 kW :
Disponible
Moteur
Type :
Moteur monocylindre 4 temps
Cylindrée :
690 cm3
Refroidissement :
Refroidissement liquide
Alimentation :
À DC-CDI sans rupteur, avance numérique
Performances
Puissance max. :
67 ch
Transmission
Finale :
Par chaine à Joints en X 5/8 x 1/4”
Boîte :
6 vitesses à crabots
Embrayage :
APTC™ Embrayage anti-hopping en bain d'huile/à actionnement hyd
Partie cycle
Châssis :
Cadre en treillis en tubes d'acier au chrome molybdène, poudré
Suspension AV :
WP Suspension Up Side Down 4860 ROMA
Course AV :
250 mm
Suspension AR :
WP Suspension 4618 avec renvoi d'angle Pro‑Lever
Débattement AR :
250 mm
Pneu AV :
120/70 - 17
Pneu AR :
160/60 - 17
Freinage
ABS :
Oui
Freinage combiné :
Non
Frein AV :
Frein à disque de 320mm avec étrier à quatre pistons vissés radialement
Frein AR :
Frein à disque de 240mm avec étrier à un piston, disque de frein de type « flottant »
Dimensions
Empattement :
1.480±15 mm
Hauteur de selle :
890 mm
Poids à sec :
140,5 kg
Réservoir :
12 litres
Catalogue
Prix de vente :
CHF 12'190.-
En ligne :

Plus d'articles Moto

D'une pierre deux coups: Aprilia met à jour Tuono V4 et RSV4 !
On avait vu mi-novembre le prototype arrêté à une station service, la nouvelle RSV4 est depuis aujourd'hui une réalité. Et elle ne vient pas seule, l'hyper-roadster Tuono V4 sort elle aussi !
"Explorez l'inattendu" c'est ce que promet le BMW GS Trophy 2022 en Albanie
Pour la 8ème édition du GS Trophy, BMW planifie un voyage hors du commun à la fin de l'été 2022. Pour y prendre part, il faudra cependant se qualifier !
Retouches surtout esthétiques pour les 125 et 390 Duke 2021
En chiffres, la 390 Duke est la KTM la plue vendue en Suisse en 2020. En Europe, c'est la 125 Duke la plue vendue. Les renouveler demande du tact.
Les Moto-Guzzi V85 TT et V85 TT Travel se perfectionnent pour 2021
Avec la V85-TT, la marque de Mandello del Lario a trouvé une niche. Le trail classic. Depuis 2 ans le modèle a fait son chemin et a trouvé son public. En 2021 elles se perfectionnent, sans perdre de personnalité.
La Husqvarna Svartpilen 125 arrive pour le plaisir des jeunes de 16 ans
Depuis le 1er janvier, le permis 125 est accessible aux jeunes de 16 ans. Alors que KTM vendait déjà de nombreuses 125 Duke, le groupe propose un look alternatif.
Aprilia Tuareg 660 – Le troisième membre de la famille arrive à grandes roues
Chez Aprilia on croit dur comme fer, et certainement à raison, à la nouvelle gamme mid-size. Après la RS 660 et la Tuno 660, voici la Tuareg 660 qui peaufine ses derniers éléments avant une commercialisation toute prochaine.

Hot news !

Essai Triumph Trident 660 - La nouvelle référence chez les roadsters de moyenne cylindrée ?
Dire que la bataille fait rage dans cette catégorie est un doux euphémisme ! Avec la Trident 660, Triumph s’attaque frontalement à ce marché et réclame clairement sa part du gâteau et des ventes.
Une KTM 1290 Super Duke RR en approche
Nos confrères de Motociclismo.it viennent de divulguer qu'une KTM Super Duke RR devrait être dévoilée dans les prochains jours.
Honda CBR 1000 RR-R Fireblade - De la route à la piste, un essai complet
La nouvelle Honda Fireblade regroupe tous les superlatifs tout en restant homologuée. L'essai au Qatar était focalisé sur le circuit, mais une fois lâchée sur route ouverte, qu'est-ce que ça donne ?
Triumph Trident – Le constructeur anglais dévoile sa chasseuse de MT-07
Le constructeur anglais maîtrise à merveille l'art de la communication et dévoile peu à peu ce que sera sa Trident qui est annoncée comme un roadster au tarif serré et qui arrivera au printemps 2021.
L'Aprilia Tuareg 660 surprise lors de ses premiers roulages
Elle était attendue depuis sa vague annonce lors du salon EICMA de Milan l'année passée. En voici les premiers clichés (de médiocre qualité) lors d'un roulage, l'Aprilia Touareg 660 entend bien venir se mêler à la guerre des Adventures mid-size.
Une aéro active sur la future S1000RR ? C'est possible
Après avoir conquis le microcosme du MotoGP, les appuis aérodynamiques font leur place sur les modèles de série afin de pouvoir courir en World Superbike, la prochaine en date à en bénéficier sera vraisemblablement la BMW S1000RR et ils seront actifs.