Essai publié le 29 décembre 2013

Harley-Davidson Softail Breakout - Le pur style US !

Texte de Yann Blondel / Photo(s) de Patrick Schneuwly

Cette année 2013 aura vu le constructeur US Harley-Davidson fêter ses 110 ans. A cette occasion, la firme de Milwaulkee a mis sur le marché un nouveau modèle : la Breakout.

La Breakout est clairement dans le style US, avec des fondamentaux repris à ses devancières que sont les Fat Bob et Night Rod. Longue, basse, bref un savant mélange qui fait penser à un dragster échappé d’une piste de run. Bien que ce look inspire un esprit de machine de course, il n’en est rien dans les faits.

Ce softail se veut exclusif et haut de gamme !

A peine la Breakout avait posé ses roues sur notre territoire au début de cette année, que les premiers modèles avaient déjà trouvé preneur. Un vrai problème pour le lancement d’un modèle, d’autant plus que les prochains n’arriveront pas avant 2014... Ceci dit, lorsque l’on veut quelque chose d’exclusif, on est prêt à attendre.

Esthétiquement, la Breakout en impose de par son look, mais surtout avec sa longueur impressionnante de 2,45m et son empattement de 1,71m. Cet effet est accentué par une selle positionnée à ras les pâquerettes (66cm). Les grands gabarits, comme moi et mon mètre quatre-vingts, se trouveront parfaitement à leur aise.

L’avant de la moto donne une impression de légèreté avec sa longue fourche, sa roue de 21 pouces et son pneu de 130 de large : une vraie roulette. Un contraste saisissant avec l’arrière qui offre une impression de puissance, renforcée par sa roue de 18 pouces et son gommard de 240 de large ! Le tout est monté sur de superbes jantes Gasser en aluminium coulé. Le réservoir est en mode fuyant : large en haut et fin vers le bas.

Côté conducteur, le compteur est placé derrière le té de fourche et le large guidon drakbar offre un design des plus épurés. L'affichage du compte-tours digital permet de consulter l’autonomie, les trips partiels et les tours minutes, le tout est réglable depuis le commodo gauche. Au centre du guidon, se trouvent les témoins habituels : clignotants, neutre, ... Les rétroviseurs, qui seront facilement changeables avec des pièces aftermarket, offrent une excellente visibilité vers l’arrière.


La selle conducteur reçoit un traitement antidérapant en son centre et un logo à l'effigie de la marque. Seul petit problème lors du lavage (voir notre photo), l’eau a tendance à stagner un bon moment. Vous me direz que tout possesseur de Harley doit avoir avec soi une microfibre ou une peau de chamois pour faire briller les chromes. Ok, je vous l’accorde, le passager se contentera quant à lui d’un simple pouf qui peut se retirer lorsque l’on prévoit de voyager en mode égoïste.

Les fans de chromes rutilants en auront pour leur argent avec de nombreuses touches idéalement placées. Ceux qui recherchent la sobriété passeront par la case "accessoiriste" ou carrossier afin de rendre leur moto un poil plus bad-boy. A mes yeux, ce mariage de chrome et de finitions noires se marie parfaitement avec le style classieux de la Breakout. Du côté des finitions, rien à redire ou presque. Je trouve un peu mesquin le coup des pare-chaleurs noirs qui sont simplement fixés avec de gros colliers style "plombier". A ce niveau de prix, un autre système de fixation aurait pu être trouvé.

Une fois le séant agréablement posé sur la selle, plutôt confortable, on trouve immédiatement ses repères. La position rappelle celle d’une certaine Night Rod Special : séant posé très bas et en arrière, bras allongés et pieds en avant. Un triangle qui donne envie d'essorer la poignée de droite et de profiter du couple de la bête. D’ailleurs, il est temps de partir en balade !

Pages de l'article :

Pages

AcidTracks 2019 - Organisation de sorties pistes

Suivez AcidMoto.ch !

Au final...

On a aimé :
+
Le look inimitable
+
Le style de la machine
+
L'ambiance Harley-Davidson
On a moins aimé :
-
Finition des échappements
-
Le frein avant
-
Prix

Fiche technique

Véhicule
Marque :
Harley-Davidson
Modèle :
Breakout
Année :
2013
Catégorie :
Cruiser
Kit 25 kW :
Non disponible
Moteur
Type :
Twin Cam 103B™, refroidi par air
Cylindrée :
1'690 cm3
Refroidissement :
A air
Alimentation :
njection électronique à port séquentiel (ESPFI)
Performances
Puissance max. :
74 ch
Couple max. :
130 Nm à 3'000 tr/min
Transmission
Finale :
Par courroie
Boîte :
6 rapports
Partie cycle
Châssis :
Tubulaire en acier
Suspension AV :
Fourche hydraulique
Suspension AR :
Double amortisseur Showa
Pneu AV :
130/60/21
Pneu AR :
240/40/18
Freinage
ABS :
Oui
Freinage combiné :
Non
Frein AV :
Simple disque
Frein AR :
Simple disque
Dimensions
Longueur :
2'445 mm
Empattement :
1'710 mm
Hauteur de selle :
660 mm
Poids à sec :
308 kg
Poids total :
322 kg
Réservoir :
18,5 litres
Coloris disponibles
Coloris :
Vivid Blcak
 
Ember Red Sunglo
 
Big Blue Pearl
Catalogue
Prix de vente :
CHF 23'700.-
En ligne :

Plus d'articles Moto

Découvrez l'histoire de la moto volante de Lazareth, la LMV496
L'homme a toujours rêvé de voler, mais aujourd'hui c'est au tour du motard de tenter l'expérience et ce rêve est devenu réalité avec la LMV496 du sorcier français Ludovic Lazareth.
Inauguration les 30 et 31 mars du plus grand univers consacré à la moto de Suisse à Sursee (LU)
Le plus grand univers consacré à la moto en Suisse se situe à Sursee (LU)
Aprilia présente la RSV4 X, une série limitée à 10 exemplaires !
Comme nous le savons tous, les italiens ont le sang chaud et l'arrivée de cette Aprilia RSV4 X en est encore une belle preuve. La firme de Noale ayant décidé de fêter dignement les 54 titres mondiaux glânés par la marque, elle s'est donc mis en tête de sortir un jouet pour adulte, d'ou le nom "X".
Givi présente de nouveaux sliders pour votre moto - "crash pads"
Le spécialiste italien de l'accessoire et plus particulièrement de la bagagerie pour moto, GIVI, présente de nouveaux sliders pour moto.
Deux Scrambler en approche chez Royal Enfield
La mode est au Scrambler et chaque marque y va de son modèle. Aujourd’hui, c’est du côté de l’Inde qu’il faut se tourner avec la marque Royal Enfield et ses modèles intemporels.
Essai Ducati 1260 Diavel S - Victoire par K.O.
"Ouais ok, c’est joli et bien fini, mais ça te sert à quoi, une brêle avec un moulin de 159cv et un gommard arrière de 240mm qui t’oblige à descendre de la moto pour la riper dans les petites épingles tellement elle n’est pas maniable?"

Hot news !

La Ducati V4 Penta d'Officine GP Design, une moto à CHF 114’000.-
Le 30 janvier dernier, nous étions chez Ducati Lausanne pour le lever de voile sur la déjà-célèbre Penta du fameux Officine GP Design.
Une Triumph Daytona 765 surprise lors d'un essai – The Daytona is back
Nos confrères anglais de MCN, ont débusqués une Daytona utilisant le moteur 765 qui faisait des essais routiers. Est-ce que cela annonce le retour futur d'une Supersportive en provenance d'Hinckley ? On se prend à rêver.
Le concept Aprilia RS 660 roule déjà !
Le concept Aprilia RS 660 ne restera apparemment pas longtemps au stade du concept, ce dernier ayant déjà été vu sur le circuit de Vallelunga lors d'un test privé.
Essai Benelli TRK 502 - Tribulations d'une Italienne de Chine
Mine de rien, la production chinoise de développe sur nos routes. La preuve avec Benelli, ressuscitée grâce à l'investissement asiatique, qui nous a mis dans les pattes le petit trail TRK 502. Une machine simple et robuste, pas parfaite mais plus que capable.
Yamaha R3 bLU cRU Cup / Switzerland - Découvrir la course en "all inclusive"
Amener de jeunes pilotes dans le championnat suisse, grâce à une formule "tout compris" accessible. C'est le pari du groupe Hostettler / Yamaha Suisse avec la R3 bLU cRU Cup / Switzerland. Une formule d'accès à la compétition qui donne faim!
La BMW S1000RR 2019 surprise lors d’un roulage en Espagne
On y est, la saison des photos volées est ouvertes !! Cette fois c’est la BMW S1000RR 2019 dont nous vous parlions pas plus tard qu’hier qui a été surprise lors de tests de roulage en Espagne.