Essai publié le 15 juillet 2013

Harley-Davison Switchback - Deux motos pour le prix d'une !

Texte de Yann Blondel / Photo(s) de Patrick Schneuwly

Prendre le guidon d'une Harley-Davidson est toujours un grand moment, 110 ans d'expérience, une notoriété éprouvée depuis des années, le tout avec un arrière-goût d'Amérique.

A la rédaction, il y a une tradition, le plus vieux doit réaliser les essais d'Harley-Davidson. Bon, ce n'est pas tout à fait vrai ! En fait, personne n'est vraiment chaud pour partir sur ce genre de moto... à part moi qui suis ouvert à tout. Chevaucher un mythe n'est pas la panacée de mes collègues. Ils comprendront certainement un jour que pour mériter une Harley, il faut avoir une certaine maturité.

Voici la Dyna Switchback !

La Switchback arrive comme un cheveu sur la soupe dans la firme de Milwaukee. Effectivement, si les Ricains avaient pensé à toute sorte de motos, ils avaient omis de proposer une vraie routière GT.

La Switchback vient donc combler cette déficience en proposant deux motos en une : un châssis de Dyna promettant rigueur et agilité, associé à une fourche de Softail, des valises latérales d'Electra reprenant l'esthétisme des FL, et au besoin un pare-brise de Road King démontable en un tour de main, le tout sans outils. Avec ou sans artifice, vous aurez donc le choix entre opter pour un look custom ou un look de voyageuse.

D'un gabarit impressionnant à la livraison, la moto sait se faire discrète sans son équipement de voyage. La moto devient alors bien plus agréable à l'oeil et permet aisément de reconnaître la lignée des Dyna.

La large et épaisse selle annonce immédiatement la couleur, le confort est la priorité de cette version. Les petits gabarits seront heureux d'apprendre que sa hauteur se trouve à 695mm du sol. Les larges repose-pieds devraient permettre de cruiser aisément, mais leur garde sol sera rapidement un problème lors d'une virée dans un col. Le large guidon surélevé offre une position relaxante ménageant poignets et dos. Les rétroviseurs sont idéalement placés et offrent un champ de vision optimal.

Les commandes au guidon sont manipulables facilement : un clignotant de chaque côté du guidon, un bouton trip pour consulter le minuscule écran sur le réservoir offrant les plusieurs informations essentielles (compteur kilométrique, trips partiels, jauge de carburant avec indicateur de niveau bas, autonomie, compte-tours digital, horloge). C'est complet !

Une fois en selle, les 330kg de la moto se font presque oublier. Presque, car lors des manoeuvres, il sera nécessaire de se servir des cuisses pour déplacer ce char. Pour les propriétaires d'une Electra, la Switchback n'est rien par rapport au 413kg de la grande routière.

Le tour du propriétaire étant fait, il est temps de partir en virée.

Pour les premiers de roues, j'ai décidé de partir en solo afin de vérifier si je retrouvais l'esprit de la Dyna dans cette switchback.

Une simple pression du pouce droit ébroue le gros twin de 1'690cc "103". Immédiatement je ressens que le démarreur a besoin de son plein de batterie pour lancer la machine. Il en faut de la force pour faire bouger les deux gros pistons emprisonnés dans ces cylindres et culasses refroidies par air et huile. D'ailleurs, le moteur est bien présent et distille son lot de sensations tout en vibrant de toute sa grandeur.

Le moteur tourne comme une horloge. Un son feutré, me laissant quelque peu sur ma faim, sort des magnifiques échappements chromés. Forcément, je m'attendais à quelque chose de plus expressif et de plus vrombissant. La Switchback est une GT... c'est ainsi ! La liste des accessoires Harley-Davidson est suffisamment longue pour y trouver un échappement plus libre... je ne me fais pas de souci à ce sujet !

Pages de l'article :

Pages

AcidTracks 2019 - Organisation de sorties pistes

Suivez AcidMoto.ch !

Au final...

On a aimé :
+
L'esthétique inégalable
+
Avoir deux motos en une
+
Le moteur très contueux
+
Le confort
+
Les nombreuses concentrations auxquelles vous participerez
On a moins aimé :
-
Le freinage avant bien trop juste
-
Les sacoches peu pratiques

Fiche technique

Véhicule
Marque :
Harley-Davidson
Modèle :
Dyna Switchback
Année :
2013
Catégorie :
Routière
Moteur
Type :
Twin Cam 103™
Cylindrée :
1'690 cm3
Refroidissement :
Air
Alimentation :
Injection électronique à port séquentiel (ESPFI)
Performances
Puissance max. :
81 ch à 5'350 tr/min
Couple max. :
126 Nm à 3'500 tr/min
Transmission
Finale :
Par courroie
Boîte :
6 rapports
Partie cycle
Châssis :
Acier
Pneu AV :
130/70B18 63H
Pneu AR :
160/70B17 73H
Freinage
ABS :
Oui
Frein AV :
Simple disque avec étrier fixe à 4 pistons
Frein AR :
Simple disque avec étrier double piston avec fixation anti-couple de rotation
Dimensions
Longueur :
2'360 mm
Empattement :
1'595 mm
Hauteur de selle :
695 mm
Poids à sec :
320 kg
Poids total :
330 kg
Réservoir :
17,8 litres
Coloris disponibles
Coloris :
Vivid Black
 
Ember Red Sunglo
 
Big Blue Pearl
Catalogue
Prix de vente :
CHF 21'700.-
Options de coloris : 22'100.-
En ligne :

Plus d'articles Moto

Triumph Daytona Moto2TM 765 – Toutes les infos et les photos
Le constructeur anglais vient de nous gratifier de toutes les photos de sa Daytona 765 Limited Edition dévoilée ce jour en marge du Grand-Prix d'Angleterre.
PGM V8 - Un roadster V8 2 litres en  provenance du pays des kangourous
Il est de notoriété publique que l'Australie recense le plus d'espèces dangereuses au monde, il en va de même sur la route avec ce gros V8.
La Suzuki Virus 1000 à l'essai sur le circuit de Dijon-Prenois
C'est à l'occasion des sorties circuits AcidTracks, organisées par AcidMoto, que nous avons pu tester la turbulente Suzuki Virus 1000.
Peter Fonda, star du film Easy Rider, est décédé
L'acteur américain est décédé vendredi matin à son domicile de Los Angeles à l'âge de 79 ans, a annoncé son entourage.
Honda CBX1000 by Mandrill Garage – Un orgue à six cylindres
Dans la gamme du constructeur ailé il y a plusieurs machines qui ont marqué l'histoire, la CBX1000 en est une et Mandrill Garage s'est attaqué à ce monument pour un client fortuné.
Des radars destinés aux motos bruyantes - Le canton de Soleure comme pionnier
Plus de 3 milliards de francs dédiés à la lutte contre la pollution sonore aux abords des routes suisses, c'est le budget alloué par la Confédération. Quant à nos voisins, l'Allemagne et la France ont déjà donné le ton, avec à la clé des résultats significatifs.

Hot news !

Les Ducati Streetfighter V4 et Panigale 959 surprises lors d'un roulage
Durant l'été les constructeurs font rouler leurs nouveaux modèles sous des tenues de camouflage afin de les valider avant leurs homologations et présentations officielles. Les deux futures Ducati Streetfighter V4 et Panigale 959 ont été surprises lors d'un plein d'essence.
Triumph Daytona 765 – Une version standard surprise en plein roulage
Il y a quelques jours, Triumph annonçait la présentation le 23 août prochain d'une Daytona 765 produite à autant d'unité, or, selon une série de clichés il semblerait qu'une version standard doive également débouler.
Ducati Multistrada V4 – Après la rumeur voici la photo (et la vidéo)
La semaine passée nous vous parlions des rumeurs concernant la quasi certaine arrivée d'une Multistrada V4 chez le constructeur de Bologne. Ces rumeurs sont plus que fondées avec la preuve en photo et en vidéo.
Triumph Daytona 765 – Elle est annoncée et sera présentée le 23 août !
Cette fois c'est officiel !! Triumph va à nouveau produire sa fameuse Daytona, une édition limitée à seulement 765 exemplaires est annoncée par la firme d'Hinckley.
Essai Suzuki Katana 2019 - Paradoxe temporel
Hommage aux années 80, machine à l'identité très assumée et aux performances bien réelles, la GSX-S 1000 S Katana divise déjà, par son look particulier et sa relative simplicité. Elle renvoie pourtant à l'essence même de la moto japonaise, de brillante façon.
Ducati Streetfighter V4 – Le prototype qui va affronter Pikes Peak vient d'être dévoilé
La marque de Bologne vient de dévoiler les premiers clichés de la Streetfighter V4 qui va affronter la mythique course de côte de Pikes Pike. Attention ça déménage !