Essai publié le 24 mai 2012

Can-Am Spyder RT Ltd, et si l'on tentait l'originalité !

Texte de Charles Donzé / Photo(s) de Céline Donzé

Sur les routes, parmi les boîtes à roues et les deux-roues, nous trouvons des engins hybrides au look original. Parfois, nous voyons des trykes, deux roues derrière, une devant. Ils attirent l’œil, c’est sûr, mais nous avons l’habitude d’en croiser un ou deux en sillonnant notre Suisse.

Par contre, parmi ces tricycles, il existe aussi des versions complètement symétriques aux trykes. En effet, les deux roues sont à l’avant, le moteur également et une roue à l’arrière fait passer la puissance au sol. L'architecture est ainsi plus sécurisante : l'essentiel du freinage repose sur deux roues (plutôt qu'une) et une meilleure stabilité en virage.

Originaux, surprenants, mais pourtant roulables et fonctionnels ! Ces engins ont pris naissance au pays du caribou sur les planches des designers de Can-Am. La société canadienne est surtout connue pour ses puissants et robustes quads (essai du Can-Am Outlander 800 Ltd), mais aussi pour ses motos-neige et autres jets-ski (consultez le site de l’importateur pour plus d’infos : PowerSports.ch). Ces tricycles ont pour nom de code « Spyder ». Ils sont déclinés en plusieurs modèles, du sportif très épuré (RS) au modèle touring bourgeois (RT) équipé d’une bagagerie complète. Le modèle à l’essai est le Spyder RT Ltd, le mieux équipé des Spyder voyageurs.

La ligne est fluide et sort complètement de l’ordinaire. Les nombreux plastiques de carénage couvrant ses attributs mécaniques lui donnent un air plus proche d’un engin nautique que d’un deux-roues. C’est gros et large. L’allure impose et attire tous les regards ! Une Smart fait pâle figure à ses côtés.

Au moindre arrêt, les badauds comme les connaisseurs affluent. Les plus intéressés interrogent. Une question revient systématiquement : "mais quel permis faut-il pour conduire un pareil engin ?" A leur grande surprise, ils apprennent que le permis B (voiture) suffit. Ensuite viennent les questions plus techniques axées sur le moteur qui n’est autre qu’un bicylindre en V 1000cm3 de construction Rotax développant 106cv. Ceci dit en passant, le motoriste Rotax équipe la plupart des véhicules de Can-Am. Côté technologie, le Spyder est doté d’un équipement pléthorique :

  • Système de stabilité d’origine Bosch intégrant les fonctions ABS, antipatinage à l’accélération et contrôle de la stabilité pour une conduite en toute confiance et sécurité
  • Direction assistée dynamique variant en fonction de la vitesse du véhicule
  • Boîte de vitesses séquentielle électronique (double gâchette à la main gauche) avec marche arrière
  • Tableau de bord multifonctions
  • Suspension arrière (bras oscillant) pneumatique réglable en fonction de la charge du véhicule
  • Clé à encodage numérique

Pour ce qui est de l'équipement touring, le Can-Am Spyder RT Ltd offre le must du grand standing :

  • Système de navigation GPS Garmin Zumo 660 avec commande Bluetooth
  • Système hifi à quatre hauts-parleurs, radio AM/FM et connexion iPod (commande pour le pilote et pour le passager)
  • Poignées chauffantes pour le pilote et pour le passager, à réglage indépendant
  • Régulateur de vitesse
  • Pare-brise réglable électriquement
  • Selle ultra-confortable et dossier avec soutien lombaire pour le passager

La plupart des informations s'affichent sur le grand écran LCD situé entre le compte-tours et tachymètre (tous deux à aiguille). On se balade entre les menus à l'aide des boutons en croix situés sur le commodo gauche (photo plus bas). L'ergonomie n'est pas franchement au rendez-vous. Les boutons n'ont pas un toucher idéal et leur précision n'est pas digne de l'horlogerie suisse. Notons aussi que l'indicateur de changement de direction a fait des siennes durant l'essai ; il n'était pas toujours facile de le désactiver, bizarre. Il s'agit sans doute d'un problème isolé. Si l'on se prête aux a priori, on pourrait dire que la production provient bien du continent américain... et c'est le cas ! Mis à part ces quelques défauts, l'assemblage des éléments de carénage et les détails de finition sont sans reproche ! 

Il ne reste qu'à monter en selle et juger des aptitudes dynamiques de ce véhicule si étrange d'apparence.

Pages de l'article :

Pages

AcidTracks 2019 - Organisation de sorties pistes

Suivez AcidMoto.ch !

Au final...

On a aimé :
+
Originalité
+
Sécurité
+
Stabilité
+
Volume de chargement
On a moins aimé :
-
Encombrement
-
Consommation

Fiche technique

Véhicule
Marque :
Can Am
Modèle :
Spyder RT Ltd
Année :
2012
Catégorie :
Routière
Kit 25 kW :
Non disponible
Moteur
Type :
Rotax bicylindre en V, double ACT
Cylindrée :
998 cm3
Refroidissement :
Liquide
Alimentation :
Électronique multipoint, corps de 51 mm
Performances
Puissance max. :
106 ch à 7'500 tr/min
Couple max. :
108 Nm à 5'000 tr/min
Transmission
Finale :
Par courroie
Boîte :
Séquentielle élec. à 5 rapports (SE5), marche arrière méc.
Partie cycle
Châssis :
SST Spyder®
Suspension AV :
Bras triangulaires doubles avec barre stabilisatrice
Course AV :
150 mm
Suspension AR :
Bras oscillant à réglage pneumatique
Débattement AR :
145 mm
Pneu AV :
2 x 165/65 R14
Pneu AR :
225/50 R15
Freinage
ABS :
Oui
Freinage combiné :
Oui (Dual CBS)
Frein AV :
Étriers à 4 pistons, disques de 250 mm
Frein AR :
Étrier à piston simple, disque de 250 mm
Dimensions
Longueur :
2'667 mm
Empattement :
1'708 mm
Largeur :
1'572 mm
Hauteur de selle :
772 mm
Poids à sec :
421 kg
Réservoir :
25 litres
Coloris disponibles
Coloris :
Blanc perle (avec siège brodé noir)
 
Bronze Volcan Métallique (avec siège brodé noir)
 
Bronze Volcan Métallique (avec siège brodé brun)
 
D'autres coloris dans d'autres finitions
Catalogue
Prix de vente :
CHF 34'990.-
En ligne :

Plus d'articles Moto

Arc Vector - La moto électrique art déco par la société britannique Arc
Présentée au salon Eicma de Milan en 2018, la Vector, a suscité beaucoup d'intérêt, notamment car elle dispose d'un design très art déco, ce qui n'est pas pour déplaire aux sujets de sa majesté.
La nouvelle Suzuki DR 1000 prise en flagrant délit de roulage
En février dernier, nous vous annoncions le retour d'une Suzuki DR "Big", même si le terme est quelque peu galvaudé, puisque le DR était un mono à la base.
Journées Trajectoires avec la Police Vaudoise - Une remise en selle bienvenue
Depuis quelques années le corps de police du canton de Vaud organise les journées "Trajectoires". 
Essai Aprilia Tuono 1100 Factory - Une arme de guerre en vente libre
La Tuono 1100 Factory, c'est un truc de fou, une machine de guerre, un pousse-au-vice, une arme redoutable...
Paris-Dakar par les pistes au guidon d'une Honda Transalp 600
Paris-Dakar par les pistes avec une bonne vieille Honda 600 Transalp achetée 1.500 euros sur le Bon Coin. Ça te fait rêver ?

Hot news !

Reportage - Reprogrammation Woolich Racing chez GBK Motos à Gland
On branche l’ordinateur, quelques clics et hop! le moteur sort plein de chevaux en plus. Non, c’est bien plus compliqué que ça. Il a fallu une longue journée de travail pour un résultat satisfaisant. Reportage.
La Ducati V4 Penta d'Officine GP Design, une moto à CHF 114’000.-
Le 30 janvier dernier, nous étions chez Ducati Lausanne pour le lever de voile sur la déjà-célèbre Penta du fameux Officine GP Design.
Une Triumph Daytona 765 surprise lors d'un essai – The Daytona is back
Nos confrères anglais de MCN, ont débusqués une Daytona utilisant le moteur 765 qui faisait des essais routiers. Est-ce que cela annonce le retour futur d'une Supersportive en provenance d'Hinckley ? On se prend à rêver.
Le concept Aprilia RS 660 roule déjà !
Le concept Aprilia RS 660 ne restera apparemment pas longtemps au stade du concept, ce dernier ayant déjà été vu sur le circuit de Vallelunga lors d'un test privé.
Essai Benelli TRK 502 - Tribulations d'une Italienne de Chine
Mine de rien, la production chinoise de développe sur nos routes. La preuve avec Benelli, ressuscitée grâce à l'investissement asiatique, qui nous a mis dans les pattes le petit trail TRK 502. Une machine simple et robuste, pas parfaite mais plus que capable.
Yamaha R3 bLU cRU Cup / Switzerland - Découvrir la course en "all inclusive"
Amener de jeunes pilotes dans le championnat suisse, grâce à une formule "tout compris" accessible. C'est le pari du groupe Hostettler / Yamaha Suisse avec la R3 bLU cRU Cup / Switzerland. Une formule d'accès à la compétition qui donne faim!