Essai publié le 24 mai 2012

Can-Am Spyder RT Ltd, et si l'on tentait l'originalité ! [page 2]

Texte de Charles Donzé / Photo(s) de Céline Donzé

Pages

Full gaz ou balade ?

Assis sur l'immense selle du Spyder, les deux pieds posés sur les cale-pieds, on se sent de suite à l'aise. Le haut et large pare-brise réglable électriquement, le vaste tableau de bord se terminant par les rétroviseurs, le train avant à deux roues, le sentiment de sécurité est bien présent. De nombreux boutons perturbent un peu le regard et inquiètent l'équipage au point de se demander s'il est si facile de prendre en main un tel engin. Finalement, on constate que l'utilité de tous ces boutons correspondent pour la plupart à celle des motos de grand tourisme (une Honda Goldwing, par exemple). Mis à part le réglage de la suspension arrière pneumatique, il n'y a rien d'inconnu.

Rapidement, on lance le gros twin et passe le premier rapport. Les six rapports se sélectionnent à l'aide de la gâchette située sur le commodo gauche. (La marche arrière se sélectionne à la pression d'un simple bouton.) Aussi, comme une moto ou un scooter, la commande des gaz se fait par la rotation de la poignée droite.

Maintenant que les bases sont connues (mais pas acquises!), on prend notre courage à deux mains et on ouvre les gaz ! On reconnaît le bruit du fameux Rotax 1000 qui équipait les Aprilia Tuono 1000R (essai) mais ainsi monté dans le Spyder, il prendrait un timbre assimilable à celui d'un jet-ski. Original ! Il n'existe pas de fonction automatique pour le passage des rapports, dommage. Il suffit de relâcher d'un poil l'ouverture des gaz et "cliquer" sur le "+" de la gâchette pour passer le rapport supérieur. Pour décélérer, soit la boîte rétrograde selon les besoins du moteur, soit à vous de le faire manuellement (pour un dépassement par exemple) en "cliquant" sur le revers du bouton "+", le "-".

Le moteur est coupleux bas dans les tours et ne demande à pas être cravaché pour mener l'équipage à rythme soutenu. D'ailleurs, le Rotax a été configuré de façon à offrir un maximum de pêche à bas régime... Autrement dit, ne comptez pas flirter avec les hauts régimes pour obtenir de vraies performances ; il suffira de maintenir l'aiguille dans les régimes moyens afin de tirer la quintessence de cet onctueux twin. Le comportement de ce moteur est en parfaite adéquation avec le Spyder. Aussi, qui dit twin, dit généralement vibrations ! Eh bien non, point de vibrations parasites sont à relever.

Notons au passage son grand appétit, même en mode balade. La moyenne de 10 litres pour 100 km est malheureusement réaliste... et si l'on taquine le twin, ne comptez pas satisfaire les besoins écologiques de notre verte Terre !

Jusqu'à présent, notre impression n'était faite que de lignes droites. L'inquiétude commence au premier virage ! Oubliez vos habitudes motardes ! Le Spyder ne penchera pas vers l'intérieur du virage, au contraire. Comme en voiture, si la route vire à droite, on tournera le guidon à droite. La force centrifuge se fait sentir et cette drôle de sensation "ça ne passera pas!" vous envahit. Finalement, après quelques kilomètres, on s'habitue à cette dynamique étonnante. On se prend même au jeu de pencher le corps à l'intérieur du virage pour contrer la prise de roulis (pourtant très limitée). A force, on aurait même tendance à accélérer le rythme et jouer à la limite. Dès que la limite est atteinte, l'électronique intervient ne laissant place à aucun excès. Mais est-ce vraiment la prise de virage à folle allure que l'on cherchera avec ce Spyder RT Ltd ? C'est la balade et la sécurité qui intéresseront le futur acquéreur. D'ailleurs, l'entre-deux (moitié moto, moitié voiture) qu'offre le Spyder attirera sans aucun doute une population d'automobilistes plutôt que de motards chevronnés. Le Spyder a un comportement très sain. Le tenue de route est excellente, sur le sec comme sur le mouillé. On se sent vraiment en sécurité, c'est l'un des atouts majeurs de ce véhicule. De plus, les excès d'optimisme sont corrigés sans bavure par le contrôle de traction et de trajectoire.

Pour la balade, le Can-Am Spyder RT Ltd est une arme idéale. Le passager et le pilote jouissent d'une excellente position et le confort offert par le système de suspension est royal. Le passager, lui, est calé dans une sorte de fauteuil ergonomique. Le pare-brise et l'imposant carénage avant protègent très efficacement des intempéries et des turbulences. Le GPS Garmin Zumo 660 vous mène à bon port en toute précision et fiabilité. Le système hifi agrémente musicalement vos trajets par les biais de votre iPhone ou tout simplement par son récepteur radio. Les quatre coffres permettent d'accueillir un volume de bagages inégalé parmi les deux-roues de la production actuelle. Les phares de croisement et longue portée ont une puissance et un champ d'éclairage dignes des voitures routières.

Conclusion :

Le Can-Am Spyder RT Ltd est un salon ambulant ! C'est un véhicule hors du commun à de nombreux points de vue. Agréable à rouler sur de longs comme de courts trajets, il saura satisfaire les besoins des rouleurs les plus exigeants. Certes, il n'a pas l'aisance et la vigueur d'une moto et pêche un peu par son encombrement. Son terrain de jeu est la campagne dans laquelle vous y planifierez de longs itinéraires ; il s'y royaume et offre à son équipage un confort unique et très apprécié.

Pour les amateurs de sensations fortes, Can-Am met en avant la version sportive du Spyder, le RS. Pour plus d'infos, veuillez consulter le site de l'importateur suisse : PowerSports.ch.

Carlito

Au final...

On a aimé :
+
Originalité
+
Sécurité
+
Stabilité
+
Volume de chargement
On a moins aimé :
-
Encombrement
-
Consommation
AcidTracks 2019 - Organisation de sorties pistes

Suivez AcidMoto.ch !

Au final...

On a aimé :
+
Originalité
+
Sécurité
+
Stabilité
+
Volume de chargement
On a moins aimé :
-
Encombrement
-
Consommation

Fiche technique

Véhicule
Marque :
Can Am
Modèle :
Spyder RT Ltd
Année :
2012
Catégorie :
Routière
Kit 25 kW :
Non disponible
Moteur
Type :
Rotax bicylindre en V, double ACT
Cylindrée :
998 cm3
Refroidissement :
Liquide
Alimentation :
Électronique multipoint, corps de 51 mm
Performances
Puissance max. :
106 ch à 7'500 tr/min
Couple max. :
108 Nm à 5'000 tr/min
Transmission
Finale :
Par courroie
Boîte :
Séquentielle élec. à 5 rapports (SE5), marche arrière méc.
Partie cycle
Châssis :
SST Spyder®
Suspension AV :
Bras triangulaires doubles avec barre stabilisatrice
Course AV :
150 mm
Suspension AR :
Bras oscillant à réglage pneumatique
Débattement AR :
145 mm
Pneu AV :
2 x 165/65 R14
Pneu AR :
225/50 R15
Freinage
ABS :
Oui
Freinage combiné :
Oui (Dual CBS)
Frein AV :
Étriers à 4 pistons, disques de 250 mm
Frein AR :
Étrier à piston simple, disque de 250 mm
Dimensions
Longueur :
2'667 mm
Empattement :
1'708 mm
Largeur :
1'572 mm
Hauteur de selle :
772 mm
Poids à sec :
421 kg
Réservoir :
25 litres
Coloris disponibles
Coloris :
Blanc perle (avec siège brodé noir)
 
Bronze Volcan Métallique (avec siège brodé noir)
 
Bronze Volcan Métallique (avec siège brodé brun)
 
D'autres coloris dans d'autres finitions
Catalogue
Prix de vente :
CHF 34'990.-
En ligne :

Plus d'articles Moto

Le Pirelli Diablo Supercorsa SP V3 arrive en concession
A l’origine, le Supercorsa SP V3 était uniquement destiné la la Ducati Panigale V4, nous l’avions d’ailleurs découvert lors de notre essai de la turbulente Italienne. 
La Moto Guzzi V85 TT a déja motivé 8’000 motards
Alors que la Moto Guzzi V85TT vient d’entrer en production dans les usines de Mandello del Lario, ce n’est pas moins de 8’000 réservations qui ont été enregistrées par les différents importateurs européens.
Lorsqu'une Honda CB1000R se mue en Africa Four - Une préparation made in Switzerland
En ce lendemain de Saint-Valentin, voici la naissance de la Honda Africa Four qui est le résultat d’un accouplement entre une CB1000R, une Africa Twin et une CRF450R.
Une Petronas FP1 sera vendue aux enchères à Coventry
Le 22 février aura lieu à Coventry la vente aux enchères organisée par Silverstone Auctions lors de la Race Retro Classic, parmi les lots on retrouve une Petronas FP1 flambante neuve.
Essai Kawasaki Versys 1000 SE – La belle verte se replace dans la course
Quoi de mieux qu’une île volcanique comme terrain de jeu pour prendre pleinement la mesure de la nouvelle Kawasaki Versys 1000 SE?
Bike Xperts - La campagne de prévention du BPA qui fait mouche
Le Bureau de la prévention des accidents (BPA) lance une nouvelle campagne de prévention destinée spécifiquement aux motards.

Hot news !

La Ducati V4 Penta d'Officine GP Design, une moto à CHF 114’000.-
Le 30 janvier dernier, nous étions chez Ducati Lausanne pour le lever de voile sur la déjà-célèbre Penta du fameux Officine GP Design.
Une Triumph Daytona 765 surprise lors d'un essai – The Daytona is back
Nos confrères anglais de MCN, ont débusqués une Daytona utilisant le moteur 765 qui faisait des essais routiers. Est-ce que cela annonce le retour futur d'une Supersportive en provenance d'Hinckley ? On se prend à rêver.
Le concept Aprilia RS 660 roule déjà !
Le concept Aprilia RS 660 ne restera apparemment pas longtemps au stade du concept, ce dernier ayant déjà été vu sur le circuit de Vallelunga lors d'un test privé.
Essai Benelli TRK 502 - Tribulations d'une Italienne de Chine
Mine de rien, la production chinoise de développe sur nos routes. La preuve avec Benelli, ressuscitée grâce à l'investissement asiatique, qui nous a mis dans les pattes le petit trail TRK 502. Une machine simple et robuste, pas parfaite mais plus que capable.
Yamaha R3 bLU cRU Cup / Switzerland - Découvrir la course en "all inclusive"
Amener de jeunes pilotes dans le championnat suisse, grâce à une formule "tout compris" accessible. C'est le pari du groupe Hostettler / Yamaha Suisse avec la R3 bLU cRU Cup / Switzerland. Une formule d'accès à la compétition qui donne faim!
La BMW S1000RR 2019 surprise lors d’un roulage en Espagne
On y est, la saison des photos volées est ouvertes !! Cette fois c’est la BMW S1000RR 2019 dont nous vous parlions pas plus tard qu’hier qui a été surprise lors de tests de roulage en Espagne.