Article du 28 octobre 2015

Nouveautés 2016 : Triumph Bonneville T120 & T120 Black - Tout change, sauf son style inimitable

Texte de Patrick Schneuwly

Pour 2016, Triumph renouvelle sa gamme Bonneville avec la Street Twin, la Bonneville T120 et enfin la Thruxton. Dotés d'un important héritage historique, le développement de ces modèles a cependant commencé d'une page blanche et a pris quatre ans.

Des trois nouveautés, le style intemporel et le caractère emblématique de la Bonneville originale sont très présents sur la Bonneville T120 et T120 Black. En effet, c'est elle qui reprend le plus d'éléments originaux tels que le double compteur, les jantes à rayons, le guidon haut et les échappements à la forme authentique.

Depuis sa sortie en 1959, la Bonneville a marqué l’histoire du deux-roues de nombreuses façons. D’abord en reprenant le nom de la ville d’Utah proche du lac salé où Triumph a battu de nombreux records de vitesse en moto, puis en devenant un catalyseur de la compétition moto aussi bien sur route qu’en tout-terrain, et enfin en devenant un objet culte possédé par des stars ou faisant de multiples apparitions dans des films à succès.

La précédente “Bonnie” avait pour tare d’avoir un moteur réclamant d’être cravaché pour donner tout ce qu’il a. La réponse de Triumph est sans appel : un nouveau bloc de 1200cm3 au comportement 54% plus coupleux, développant 105Nm dès 3’100tr/min. L’injection électronique du bicylindre répond instantanément et précisément à la commande ride-by-wire de nouvelle génération. Le calage d’allumage emblématique à 270° reste lui au programme.

La puissance de ce nouveau moteur est inconnue, mais on s’attend à une augmentation significative due aux chambres de combustion plus grandes mais aussi à l’arrivée du refroidissement liquide dont le radiateur compact minimise son impact visuel. Les carters en alu brossé et les quelques détails de couleur bronze de la T120 contribuent au côté "oeuvre d’art" du moteur dans son châssis.

Cette nouvelle Bonneville cache aussi ce qu’il faut de technologie derrière son air vintage, à commencer par le ride-by-wire paramétrable sur un mode route et un mode pluie, tout comme un système antipatinage désactivable via les boutons des nouvelles commandes au guidon. L’ABS peut lui aussi être désactivé dans le menu du tableau de bord très complet que cachent les deux compteurs à aiguille.

Point de vue style, la T120 existe en deux duo de couleurs, CranberryRed/Silver et Black/White, tous deux avec un liseret peint à la main; mais existe aussi en Black/CinderRed. Cependant, la moto au look rétro s’autorise un feu arrière et un feu de position à LED, ce dernier rendant la nouvelle Bonneville identifiable en un coup d’oeil.

Pour votre confort, elle se bonifie. L’embrayage est enrichi d’un anti-dribble. Une prise USB se cache sous la selle et se démonte avec la clé en lieu et place des vis qui tenaient l’ancienne. Les poignées chauffantes réglables sur trois modes de configuration sont montées en usine, tout comme la béquille centrale installée de série sur les T120 et T120 Black.

Fidèle à l’image des modèles Classic de Triumph, la Bonneville présente un comportement facile et avenant qui ravira les motardes et les motards désireux de rouler de façon confortable et décontractée, notamment grâce au débattement de suspension plus grand et à la selle plus confortable.

La Bonneville T120 Black est en tout point identique à la T120, à l’exception des carters-moteur noirs mats aux détails en alu poli, la ligne d’échappement, les jantes et les poignées du passager sont aussi noirs. La selle de couleur marron foncé met parfaitement en valeur la couleur graphite tandis qu’elle contraste avec le second coloris, un noir brillant.

Triumph fait la part belle à la personnalisation des modèles de la famille Bonneville. Avec plus de 470 pièces au catalogue pour les trois motos dont 160 dédiées aux T120, la marque de Hinckley a pensé à faciliter votre choix avec un kit prestige comprenant :

  • Un badge de réservoir authentique à quatre barres chromées
  • Une selle noire surpiquée et cotelée
  • Des feux clignotants noirs transparents à LED
  • Des silencieux coniques Vance & Hines chromés
  • Des poignées "ballon" noires
  • Un carter de chaîne, un carter d’embrayage, un carter d’alternateur et des enjoliveurs de boîtier  papillon chromés
La disponibilité des silencieux Vance & Hines, des kits de suppression de garde-boue arrière et des clignotants est soumise à la réglementation locale en vigueur.

Le tarif des Triumph Bonneville T120 et T120 Black devrait être connu début 2016. Les motos arriveront en magasin durant le mois de mars.

Patrick
AcidTracks 2019 - Organisation de sorties pistes

Suivez AcidMoto.ch !

Plus d'articles Moto

Ducati renie sur le cadre tubulaire pour la Monster 2021
C'était l'information surprenante du prototype surpris cette été : la Monster avec châssis tubulaire c'est fini ! Heureusement elle garde le Desmodromique.
Etanchez votre soif de chemins avec les Honda CRF 300 L et CRF 300 Rally
L'enduro de route de Honda se perfectionne avec notamment une 6ème vitesse, un châssis plus souple et un meilleur rapport poids/puissance. C'est peut-être elle l'alliée du voyage en tout terrain que vous rêvez de faire.
Kawasaki se projette vers l'avenir avec de courtes vidéos
En marge de la présentation de ses nouveautés, la marque partagé trois vidéos suggérant des développements à venir.
Ducati Diavel 1260 Lamborghini - 630 pièces d'art mécanique italien
Ducati et Lamborghini, deux marques propriété de Volkswagen, ont chacune un certain prestige. Toutes deux issues de la Motor Valley, elles partagent les mêmes routes pour la mise au point de leurs machines.
JC Racing Béziers imagine une 848 SS, hommage aux Super Sport italiennes
Jérémie Duchampt, mécanicien dans le sud-ouest de la France s'était déjà penché sur une Streetfighter 1098 en début de saison. Certainement inspiré, il rend hommage cette fois-ci aux 750 SS et 900 SS sur une base de 848.
Honda CMX1100 Rebel - Le cruiser populaire poussé en taille XL
Avec sa CMX500, Honda a joué la carte du classicisme avec justesse, ce qui a placé le cruiser 500 cm3 en 3ème place du marché européen. Petit emprunt à la banque d'organes de la marque pour sortir une version XL.

Hot news !

Une KTM 1290 Super Duke RR en approche
Nos confrères de Motociclismo.it viennent de divulguer qu'une KTM Super Duke RR devrait être dévoilée dans les prochains jours.
Honda CBR 1000 RR-R Fireblade - De la route à la piste, un essai complet
La nouvelle Honda Fireblade regroupe tous les superlatifs tout en restant homologuée. L'essai au Qatar était focalisé sur le circuit, mais une fois lâchée sur route ouverte, qu'est-ce que ça donne ?
Triumph Trident – Le constructeur anglais dévoile sa chasseuse de MT-07
Le constructeur anglais maîtrise à merveille l'art de la communication et dévoile peu à peu ce que sera sa Trident qui est annoncée comme un roadster au tarif serré et qui arrivera au printemps 2021.
L'Aprilia Tuareg 660 surprise lors de ses premiers roulages
Elle était attendue depuis sa vague annonce lors du salon EICMA de Milan l'année passée. En voici les premiers clichés (de médiocre qualité) lors d'un roulage, l'Aprilia Touareg 660 entend bien venir se mêler à la guerre des Adventures mid-size.
Une aéro active sur la future S1000RR ? C'est possible
Après avoir conquis le microcosme du MotoGP, les appuis aérodynamiques font leur place sur les modèles de série afin de pouvoir courir en World Superbike, la prochaine en date à en bénéficier sera vraisemblablement la BMW S1000RR et ils seront actifs.
Essai KTM 890 Duke R - Super Scalpel, mais pas Super Duke
2 ans déjà que la 790 Duke est sortie, premier bicylindre en ligne de la marque Autrichienne. Entre la toute première image saignante et la moto finale on avait perdu un peu d'éclat. Du proto 2016 à la 890 Duke R, on s'y retrouve beaucoup plus !