Article du 25 septembre 2014

La mort d'un motard face à l'immunité diplomatique

Texte de Dominique Suter

En juin 2013, une diplomate coupe la route à un motard sur la route Suisse et le tue. Le procès a eu lieu hier.

Notre publication précédente : Une diplomate tue un motard et fuit ses responsabilités !

Perdre un compagnon de vie sur une route du canton n'est déjà pas drôle en soi. Mais lorsque, à la peine du deuil, se conjuguent les procédures et le déni de la responsable de ce décès, la douleur devient intolérable. C'est ce qu'a vécu une femme, compagne depuis vingt-trois ans du motard décédé sur la route Suisse, à la hauteur de Dully un dimanche de juin 2013. La fille du défunt, aujourd'hui encore, n'arrive pas à accepter ce décès prématuré. Plus jamais elle ne passera par la route Suisse à proximité du lieu de l'accident.

La conductrice, une diplomate américaine qui travaille pour le compte de l'ONU, a fait valoir d'emblée son immunité diplomatique, échappant ainsi à tout prélèvement de sang ou d'urine qui aurait permis de vérifier si elle était sous l'emprise de l'alcool, de la drogue ou de toute autre substance. Ainsi, comme l'a relevé l'avocate de la partie civile, "personne ne saura jamais ce que faisait l'accusée lorsqu'elle a subitement coupé la route à la victime qui arrivait en face. Ni si elle téléphonait, ni si elle était sous une emprise quelconque. En se soustrayant ainsi à l'enquête, n'acceptant finalement d'être entendue que plusieurs mois plus tard, elle a fait subir aux proches du défunt une épreuve supplémentaire. Sans oublier que, jusqu'à aujourd'hui, devant la Cour, elle n'a jamais reconnu sa culpabilité".

De fait, cette quinquagénaire, née dans l'Ohio, est presque une caricature de l'Américaine type. Elle s'exprime fort, gesticule et rit beaucoup. Un rire qui a exaspéré non seulement les parties civiles, mais aussi le premier président de la Cour, Lionel Guignard.

"Sous cette désinvolture se cache une réelle douleur, a plaidé son avocat. Elle est sous antidépresseur depuis l'accident, elle souffre et est en arrêt de travail. Mais elle ne sait pas exprimer ses regrets et ses excuses".

Elle provoque un accident et continue sa route

Le funeste jour de l'accident, il faisait beau. Le motard et sa compagne, chacun sur sa moto, se réjouissaient de pouvoir faire une petite virée qui devait les amener jusqu'à Nyon pour un repas en tête à tête. La veille, la fille du motard s'était mariée, rendant fous de joie son papa et sa compagne. Ceux-ci formaient un couple uni, soudé, fusionnel, diront les témoins. Et ce n'étaient ni l'un ni l'autre, des motards du dimanche. Tous deux plaçaient la sécurité en tête de leur priorité. Au guidon de leur Harley Davidson, pas d'excès de vitesse, les phares toujours allumés, alors même que cela n'était pas rendu obligatoire, pas d'alcool ni quoi que ce soit qui puisse diminuer l'attention. Lorsque l'accusée a subitement tourné à gauche pour monter en direction de Dully, le motard a tenté de l'éviter non seulement en freinant violemment, mais en obliquant sur sa gauche pour essayer d'éviter la voiture. Peine perdue. Une violente collision a eu lieu. Sa compagne, qui le suivait à une trentaine de mètres, a assisté, impuissante, à l'accident qu'elle a elle-même tout juste réussi à éviter. Et c'est sous ses yeux que l'homme qu'elle chérissait est décédé une demi-heure plus tard, alors qu'il était pris en charge par les secouristes. L'accusée avait continué sa route, dans un premier temps. La compagne du défunt l'a suivie en moto pour lui signaler que le motard qu'elle venait de heurter était à terre. Pendant tout ce temps, l'accusée est restée dans sa voiture. Elle priait... A aucun moment, elle n'a soutenu la compagne de sa victime par un geste, un mot, une présence. Son manque d'empathie et d'humanité a choqué tout le monde.

Dans son jugement, le président a tenu compte des différences de culture entre l'Amérique et l'Europe. Il a tenu compte aussi du fait que l'accusée ne s'exprime que fort mal en français et n'a ainsi pas réussi à traduire avec précision ses pensées, malgré la présence d'une interprète. Il l'a reconnue coupable d'homicide involontaire et a suivi le Ministère public en lui infligeant une peine de 60 jours-amende à 250 francs par jour, avec sursis deux ans. Au titre d'amende immédiate, elle devra s'acquitter d'une somme de 3'000 francs et assumer la totalité des frais de justice. Enfin, elle devra indemniser pour tort moral la compagne du défunt à hauteur de 40'000 francs et 20'000 francs pour sa fille.

Dominique Suter
Source :  La Côte
AcidTracks 2019 - Organisation de sorties pistes

Suivez AcidMoto.ch !

Plus d'articles Moto

D'une pierre deux coups: Aprilia met à jour Tuono V4 et RSV4 !
On avait vu mi-novembre le prototype arrêté à une station service, la nouvelle RSV4 est depuis aujourd'hui une réalité. Et elle ne vient pas seule, l'hyper-roadster Tuono V4 sort elle aussi !
"Explorez l'inattendu" c'est ce que promet le BMW GS Trophy 2022 en Albanie
Pour la 8ème édition du GS Trophy, BMW planifie un voyage hors du commun à la fin de l'été 2022. Pour y prendre part, il faudra cependant se qualifier !
Retouches surtout esthétiques pour les 125 et 390 Duke 2021
En chiffres, la 390 Duke est la KTM la plue vendue en Suisse en 2020. En Europe, c'est la 125 Duke la plue vendue. Les renouveler demande du tact.
Les Moto-Guzzi V85 TT et V85 TT Travel se perfectionnent pour 2021
Avec la V85-TT, la marque de Mandello del Lario a trouvé une niche. Le trail classic. Depuis 2 ans le modèle a fait son chemin et a trouvé son public. En 2021 elles se perfectionnent, sans perdre de personnalité.
La Husqvarna Svartpilen 125 arrive pour le plaisir des jeunes de 16 ans
Depuis le 1er janvier, le permis 125 est accessible aux jeunes de 16 ans. Alors que KTM vendait déjà de nombreuses 125 Duke, le groupe propose un look alternatif.
Aprilia Tuareg 660 – Le troisième membre de la famille arrive à grandes roues
Chez Aprilia on croit dur comme fer, et certainement à raison, à la nouvelle gamme mid-size. Après la RS 660 et la Tuno 660, voici la Tuareg 660 qui peaufine ses derniers éléments avant une commercialisation toute prochaine.

Hot news !

Essai Triumph Trident 660 - La nouvelle référence chez les roadsters de moyenne cylindrée ?
Dire que la bataille fait rage dans cette catégorie est un doux euphémisme ! Avec la Trident 660, Triumph s’attaque frontalement à ce marché et réclame clairement sa part du gâteau et des ventes.
Une KTM 1290 Super Duke RR en approche
Nos confrères de Motociclismo.it viennent de divulguer qu'une KTM Super Duke RR devrait être dévoilée dans les prochains jours.
Honda CBR 1000 RR-R Fireblade - De la route à la piste, un essai complet
La nouvelle Honda Fireblade regroupe tous les superlatifs tout en restant homologuée. L'essai au Qatar était focalisé sur le circuit, mais une fois lâchée sur route ouverte, qu'est-ce que ça donne ?
Triumph Trident – Le constructeur anglais dévoile sa chasseuse de MT-07
Le constructeur anglais maîtrise à merveille l'art de la communication et dévoile peu à peu ce que sera sa Trident qui est annoncée comme un roadster au tarif serré et qui arrivera au printemps 2021.
L'Aprilia Tuareg 660 surprise lors de ses premiers roulages
Elle était attendue depuis sa vague annonce lors du salon EICMA de Milan l'année passée. En voici les premiers clichés (de médiocre qualité) lors d'un roulage, l'Aprilia Touareg 660 entend bien venir se mêler à la guerre des Adventures mid-size.
Une aéro active sur la future S1000RR ? C'est possible
Après avoir conquis le microcosme du MotoGP, les appuis aérodynamiques font leur place sur les modèles de série afin de pouvoir courir en World Superbike, la prochaine en date à en bénéficier sera vraisemblablement la BMW S1000RR et ils seront actifs.