Essai publié le

Essai Harley-Davidson Low Rider S 2016 – Le Dark Custom de Milwaukee

Texte de Marc / Photo(s) de Malo Liechti
Imprimer cet article

Cet essai est aux antipodes des machines avec lesquelles j'ai l'habitude de rouler, mais avec l'âge qui avance, bien trop vite à mon goût et les restrictions de circulation, les gros customs me font de l'œil, c'est donc avec un plaisir non dissimulé que je me suis porté volontaire pour l'essai de cette Low Rider S qui est une nouveauté 2016.

Au premier abord, la Low Rider impose le respect, déjà avec son gros V-Twin de 1'801cc qui fait dans le massif, son gros filtre à air décalé sur le côté droit qui donne un air de muscle bike à la Harley et son garanti respectable, je me dis qu’il va falloir faire attention lors des manoeuvres à basse vitesse, mais aussi que cette moto est flatteuse pour l’égo de son pilote.

La Low Rider S est basée sur la Dyna Low Rider qui, elle, accuse déjà plus de 20 années au catalogue H-D, gagnant en centimètres cube au fil des années, la première version étant basée sur le moteur de 1’340cc. Aujourd’hui, c’est un twin moderne, toujours à 45° dans la plus pure tradition Harley qui fait avancer à gros coups de piston la belle.

Le Twin Cam 110 refroidi par air annonce la bagatelle de 156Nm à 3’500tr/mn déjà… autant dire que le pneu arrière va avoir de la peine à le transmettre sur la route et que mes petits bras vont devoir s’accrocher aux branches du guidon.

Il faut tout de même préciser que le bloc a été revu par les gars de chez Screamin Eagle, qui sont une référence en la matière pour les prépa HD. Je ne résiste pas à la tentation d’appuyer sur le bouton start avant même de finir mon petit tour du propriétaire, et là… le son mythique est là ! Okay, un peu étouffé par les normes sonores, mais tout de même bien présent.

La Low Rider S se passe d’arbre d’équilibrage, ce qui fait que lors des petits coups de gaz donnés à l’arrêt, la machine bouge un peu sur sa béquille latérale, béquille sur laquelle nous reviendrons.

Pour le reste, la Low Rider S fait très classe dans sa robe noire, l’absence de phare arrière, ce sont les clignos qui assurent ce rôle, dégage le pare-boue, qui est tout autant dénué de selle passager… la Harley est une moto d’égoïste, ce n’est pas sur celle-ci que j’emmènerais mon sac de sable préféré faire un tour.

Le faux bouchon de réservoir gauche fait office de jauge à essence, déjà à l’arrêt il n’est pas facile à lire et le sera encore moins en roulant. Par contre, les deux gros compteurs centraux disposés sur le réservoir sont lisibles. On aimera, ou pas, le petit saute-vent, perso j’aurais bien vu la Low Rider S sans cet accessoire, mais cela n’est que mon avis.

Vu la classe de cette dame toute de noire vêtue, on se permet de la regarder de derrière pour se délecter de ses courbes et ainsi remarquer qu'il n'y a pas de phare arrière, le garde-boue est bien lisse du début à la fin sans appendice. Ce sont les clignotants qui font office à la fois de phare arrière, de feu stop et... de clignotants justement.

Pour le reste, la transmission finale se fait par courroie crantée, gage de souplesse et surtout d’entretien réduit ! On appréciera également la présence d’un double-disque à l’avant pour ralentir la bête dont le poids reste important, mais on ne parle par de poids à une dame aussi musclée.

La première chose qui me surprend est qu’on ne s’installe pas au guidon d’une HD mais qu’on descend sur sa selle ! L’assise est très basse et aide grandement à manoeuvrer le bestiau une fois la béquille latérale enlevée. D’ailleurs parlons-en tout de suite de cette dernière : aucun problème pour la replier, par contre, lorsqu’il s’agit de la mettre, c’est une autre paire de manches… Elle se déplie à 90° par rapport à la moto et une fois qu’on l’appuie dessus, elle « descend », personnellement j’ai toujours eu peur qu’elle ne se replie une fois, mais cela ne sera jamais arrivé.

Pages de l'article :

Pages

Suivez AcidMoto.ch !

Pétition AcidMoto.ch

Au final...

On a aimé :
+
Le twin qui respire
+
La classe et la prestance HD
+
Les freins
+
Le bonheur d'enrouler
On a moins aimé :
-
La chaleur du moteur (aïe mon mollet droit)
-
Pas de duo
-
Le verrouillage sur la colonne de direction

Fiche technique

Véhicule
Marque :
Harley-Davidson
Modèle :
Low Rider S
Année :
2016
Catégorie :
Cruiser
Moteur
Type :
Bicylindre en V Screamin' Eagle 110
Cylindrée :
1'801 cm3
Refroidissement :
Par air
Alimentation :
Injection électronique à port séquentiel (ESPFI)
Performances
Couple max. :
156 Nm à 3'500 tr/min
Transmission
Finale :
Par courroie crantée
Boîte :
6 rapports
Partie Cycle
Châssis :
Cadre tubulaire double berceau en acier
Suspension AV :
Fourche téléscopique 43mm
Suspension AR :
Double amortisseur réglables
Pneu AV :
100/90 x 19
Pneu AR :
160/70 x 17
Freinage
ABS :
Oui
Frein AV :
Double disque hydraulique 300mm, étriers 4 pistons
Frein AR :
Simple disque 300mm, étrier 2 pistons
Dimensions
Longueur :
2'390 mm
Empattement :
1'630 mm
Hauteur de selle :
685 mm
Poids à sec :
293 kg
Poids total :
305 kg
Réservoir :
17,8 litres
Catalogue
Prix de vente :
CHF 21'300.-
En ligne :

Plus d'articles Moto

Go North Cape [épisode 4] - Nos aventuriers touchent enfin le Cap
Nos deux aventuriers vaudois arrivent au bout de leurs péripéties et touchent enfin ce Cap Nort tant espéré et son fameux soleil de minuit.
5ème journée des motards organisée par la Police Neuchâteloise - Dimanche 11 juin 2017
Le 11 juin prochain, la Police cantonale neuchâteloise organise la cinquième journée de prévention sur le circuit du TCS Lignières (NE).
Moto Tour 2017 - La course "trophée relais" par équipe arrive pour cette édition
Nouvelle façon de découvrir le Moto Tour, le Trophée relais est destiné à celles et ceux qui n’envisagent pas d’avaler les 3 000 km du parcours. Il permet à deux pilotes (ou plus) de prendre le guidon successivement sur l’épreuve.
Go North Cape [épisode 3] - Le cercle polaire est franchi
On retrouve Adrien et Mathieu encore plus au nord, avec cette fois pour ces nouvelles journées de roulage, le franchissement d'un cap mythique : le cercle polaire.
Acid'Days 2017 - Toutes les photos sont en ligne
Vous les attendiez impatiemment. Qui ? Les photos de vous lors des Acid'Days 2017.
La Husqvarna 701 Svartpilen en approche
On se souvient que lors de l’EICMA 2015 Husqvarna avait dévoilé deux concepts, les Vitpilen et Svartpilen. Ces deux concepts devraient arriver sous peu.

Recherche

Hot news !

Essai BMW R1200 GS Rallye style - Pas besoin d’être parfaite
La GS c’est l’indétrônable, celle qui se vend toujours bien, année après année. Les concurrentes ne manquent pas, mais l’allemande garde ce je ne sais quoi d’avance sur les autres pour rester au sommet. Avec l’édition Rallye style, on touche volontairement à une moto moins parfaite mais à l’utilisation plus ciblée. Récit d’un essai où j’aurai tout vu.
Vidéo - Quand la moto devient un médicament
Pierre-Alain Uldry s'est intéressé au côté guérisseur de nos chères montures. Par le témoignage de deux motards confrontés à des problèmes de santé importants et leurs répercussions, il met en avant les vertus salvatrices de notre passion.
BMW F850GS – Des photos volées en attendant Milan
Le constructeur bavarois va vraisemblablement effectuer une sérieuse mise à jour sur sa F800 afin de proposer une machine plus concurrentielle face aux Africa Twin et autre Multistrada 950.
Essai Harley-Davidson Street Rod - Dynamique et agile, c’est possible
Avec la Street Rod, Harley-Davidson a revu sa copie : le look est soigné, l’équipement est revu et la moto dans son ensemble est bien une Harley-Davidson.
Essai Aprilia Tuono V4 1100 RR et Factory - Roadster superlatif? C'est ce qu’on verra!
Même si on aimerait plus d’audace de leur part d'Aprilia, le gros V4, ils savent faire et ils continuent de mettre à jour leur sportive et leur roadster avec ce que leur enseigne le MotoGP et le Superbike. Avec des options clairement dédiées à la piste, la Tuono pourrait être le roadster le plus fou de la production actuelle.
Essai Yamaha XSR900 Abarth - Piquée par le Scorpion
Née en MotoGP en 2007, la symbiose entre Yamaha et la marque italienne de voitures sportives Abarth donne pour la première fois naissance à une vraie collaboration. Pour l’occasion, le roadster vintage de Yamaha s’offre une peinture exclusive et quelques accessoires pour seulement 695 exemplaires de celle qui s’appelle la XSR900 Abarth.

Liens Partenaires