Essai publié le

Essai des Yamaha XJR1300 et Racer sous le soleil de l'Australie

Texte de Marc / Photo(s) de Yamaha
Imprimer cet article

En marge de l'essai de la nouvelle Supersportive R1, Yamaha nous avait également concocté la découverte des alentours de Sydney au guidon de son roadster XJR1300, ainsi que de sa déclinaison Racer, qui ont tous deux subit un sérieux lifting.

La présentation de ces deux modèles a eu lieu chez le grand sorcier australien de la préparation, Deus Ex Machina sur lequel nous reviendrons dans quelques temps, tant il a été agréable et enrichissant de côtoyer leur équipe.

La XJR1300 fait partie de la gamme Sport Classic de Yamaha, cette gamme est destinée à ceux qui vivent la moto comme un lifestyle et qui veulent pouvoir personnaliser leur machine à leur guise, Yamaha ayant un catalogue d’accessoires fourni. Dans cette gamme, en sus de nos modèles d’essai, on trouve la SR400, la 950 Bolt ainsi que la VMax.

Pour tous ses modèles Sport Classic, Yamaha propose donc une foule d’accessoires afin de customiser sa machine, de la personnaliser et ainsi la différencier de celle de son voisin. En ce qui concerne la XJR, il y a en plus de 30 de pièces adaptables, ce qui laisse une foule de combinaisons possibles, nul besoin de toutes les prendre, bien au contraire, il suffit d’une petite touche pour se différencier.

La XJR, qui est née en 1995, prend ses racines loin dans l’histoire de Yamaha, sa référence est la XS1100 de 1978 dont elle conserve les 3 principes fondamentaux, à savoir la selle plate qui est sur la même ligne que le réservoir, le phare rond et le gros 4 cylindres en ligne à refroidissement à air.

Au niveau de la refonte de la XJR, la part la plus visible est sa croupe, celle-ci ayant été sérieusement retaillée et raccourcie en perdant plus de 10 centimètres dans l’histoire, ainsi exit le carénage arrière, le support de plaque arrière prend place directement après la selle passager, ce qui affine sérieusement la ligne.

Toujours dans le souci d’affiner la machine, le réservoir a également été sérieusement revu et a fondu, il perd 6 litres de contenance, de toute façon le but premier de la XJR n’est pas le touring. Cette nouvelle ligne permet ainsi au large moteur de déborder des 2 côtés, ce qui en accentue la force.

Le moteur est justement ce bon vieux 4 cylindres en ligne refroidi par air de 1’251cc. Il développe la puissance de 98cv et le travail des ingénieurs a été de le rendre souple et coupleux à bas et mi-régime, ce qui est plutôt réussi car la marque aux trois diapasons annonce près de 110Nm à 6’000tr/mn.

Bien que conçue selon le concept « old is new », la XJR se pare tout de même d’éléments modernes comme le bras oscillant en alu, les amortisseurs Öhlins qui sont réglables, tout comme la fourche. Même le freinage est moderne avec des étriers 4 pistons monobloc qui équipaient il y a peu la gamme sportive du constructeur japonais.

Les plaques numéro en alu brossé situées de chaque côté de la machine, avec les 3 entrées d’air qui rappellent un peu la VMax, donnent une look à la fois classe et sportif à la machine. Le phare a également été revu, il garde sa forme ronde pour les raisons d’identité expliquées ci-dessus, mais il voit son diamètre réduit de 215 à 180mm.

La position de conduite a été revue et est directement inspirée des Superbikes qui couraient aux States lorsque le King Kenny Roberts y fourbissaient encore ses armes avant de venir affronter les européens en Grand-Prix. Il s’agit d’offrir une assise assez droite, mais permettant d’avoir un bon contrôle de sa machine.

En ce qui concerne le modèle Café Racer, ce dernier se pare d’un mini tête de fourche carbone, de guidons bracelets, d’un couvre-selle passager en carbone et d’un pare-boue avant également fait dans le même matériau. Personnellement, je lui trouve un air d’échappé d’une BD du Joe Bar Team.

En faisant le tour de la machine, il est vrai que celle-ci est plus compacte, plus sur l’avant, le travail autour de l’arrière faisant son effet, la XJR ne dégage plus l’effet de lourdeur de son aînée, on lui trouve même un air un peu canaille et valorisante, parfaite pour rôder de café en café quoi.

Pages de l'article :

Pages

Suivez AcidMoto.ch !

Au final...

On a aimé :
+
Couple moteur
+
Personnalisation possible
+
Facilité de conduite
On a moins aimé :
-
Informations disponibles au tableau de bord
-
Pas d'ABS

Fiche technique

Véhicule
Marque :
Yamaha
Modèle :
XJR 1300 et Racer
Année :
2015
Catégorie :
Roadster
Moteur
Type :
4 cylindres en ligne, 4 temps, double ACT, 16 soupapes
Cylindrée :
1'251 cm3
Refroidissement :
Par air
Alimentation :
Système à injection
Performances
Puissance max. :
98 ch à 8'000 tr/min
Couple max. :
108.4 Nm à 6'000 tr/min
Transmission
Finale :
Par chaîne
Boîte :
5 rapports
Embrayage :
Multidisque à bain d'huile
Partie Cycle
Châssis :
Double berceau en acier
Suspension AV :
Fourche téléscopique
Course AV :
130 mm
Suspension AR :
Double amortisseur à bonbonne séparée
Débattement AR :
120 mm
Pneu AV :
120/70 ZR 17
Pneu AR :
180/55 ZR 17
Freinage
ABS :
Non
Frein AV :
Double disque à commande hydraulique de 298mm
Frein AR :
Simple disque à commande hydraulique de 267mm
Dimensions
Longueur :
2'190 mm
Empattement :
1'500 mm
Largeur :
820 mm
Hauteur de selle :
829 mm
Poids total :
240 kg
Réservoir :
14.5 litres
Coloris disponibles
Coloris :
Power blue
 
Matt Grey
 
Midnight Black
Catalogue
Prix de vente :
CHF 11'140.-
Racer : CHF 12'720.- (les 2 avec €xtra-Bonus)
En ligne :
Garage :

Plus d'articles Moto

Les Petronas FP1 arriveront peut être (enfin…) sur le marché
Ceux qui suivaient le WSBK au début des années 2000 se souviennent de ces machines aux couleurs flashy alignées par l'ancien champion du monde Carl Fogarty : les Petronas FP1.
29ème Trial de Noël – Ce samedi 15 décembre à Bassecourt
Le désormais traditionnel Trial de Noël reprendra ses quartiers pour la 29ème fois à Bassecourt (JU) le samedi 15 décembre avec un plateau exceptionnel.
Singer GP - Elle est prête à en (dé)coudre
Tout le monde connaît la fameuse marque Singer connue pour ses machines à coudre qui pour certaines valent aujourd’hui quelques sous, mais en voici une qui…roule !
Motorex Academy - Une académie de motocross pour les jeunes de 10 à 25 ans
MOTOREX répond à la demande croissante dans le domaine du Motocross en mettant sur pied la MOTOREX ACADEMY, un programme destiné à tous les jeunes pilotes de Motocross du pays.
Le rouge Ducati pourrait passer au orange KTM selon Stefan Pierer
La marque Autrichienne de Mattighofen ne cesse de progresser en Europe, à tel point que son patron, Stefan Pierer, ne cache plus ses ambitions pour les années futures et annonce clairement la nouvelle couleur qui l'intéresserait.
Can-Am Ryker, un trois-roues à prix d'ami !
Après plusieurs années à ne parler que de la famille Spyder, le Canadien Can-Am débarque avec le Ryker, un trois-roues qui vaut toute notre attention.

Recherche

Hot news !

Le concept Aprilia RS 660 roule déjà !
Le concept Aprilia RS 660 ne restera apparemment pas longtemps au stade du concept, ce dernier ayant déjà été vu sur le circuit de Vallelunga lors d'un test privé.
Essai Benelli TRK 502 - Tribulations d'une Italienne de Chine
Mine de rien, la production chinoise de développe sur nos routes. La preuve avec Benelli, ressuscitée grâce à l'investissement asiatique, qui nous a mis dans les pattes le petit trail TRK 502. Une machine simple et robuste, pas parfaite mais plus que capable.
Yamaha R3 bLU cRU Cup / Switzerland - Découvrir la course en "all inclusive"
Amener de jeunes pilotes dans le championnat suisse, grâce à une formule "tout compris" accessible. C'est le pari du groupe Hostettler / Yamaha Suisse avec la R3 bLU cRU Cup / Switzerland. Une formule d'accès à la compétition qui donne faim!
La BMW S1000RR 2019 surprise lors d’un roulage en Espagne
On y est, la saison des photos volées est ouvertes !! Cette fois c’est la BMW S1000RR 2019 dont nous vous parlions pas plus tard qu’hier qui a été surprise lors de tests de roulage en Espagne.
Intermot 2018 - Triumph Street Scrambler 2019 - En route pour l’Aventure
Aujourd’hui, pour la plupart ce n’est plus le cheval ultime ni la dernière technologie embarquée qui excite notre cervelet de motard, mais bien l’Aventure avec un grand A. Triumph l’a très bien compris avec ce modèle Street Scrambler 900 2019 prêt à vous emmener au bout du monde.
Ténéré 700 – Le teasing continue en Argentine avec cette fois Adrien Van Beveren
Après Rodney Faggotter et Stéphane Peterhansel, c'est cette fois au pilote français Adrien Van Beveren, pilote du Yamaha Official Rally Team de prendre le guidon de la future Ténéré 700.

Liens Partenaires