Reportage publié le 18 octobre 2017

CBR 1000 RR et Civic Type R - Honda, comme deux et deux font quatre [page 2]

Texte de Jimmy / Photo(s) de Ula

Pages

Plaisir insoupçonné

Après une soirée très agréable, un ciel gris nous accompagne vers le Driving Center. Café, croissants, briefing et départ pour une session découverte au volant de la Type R ! Pour l’occasion, les voitures sont chaussées de jantes 18 pouces et de pneus adaptés au circuit. Chaque pilote se voit confié à un coach et William David, poleman aux 24 Heures du Mans 1995, prend place dans mon siège passager. Rien que ça ! Dans la bonne humeur et immédiatement bien orienté par ses consignes, j’assimile rapidement la piste. Le rythme augmente à chaque session, les sensations aussi. La bonne nouvelle, c’est qu’il y a la place pour 3 coachs de plus derrière. Imaginez la rentabilité des 15 minutes de session !

Sur piste sèche, le mode +R prend tout son sens : la direction plus dure et réactive permet d’ajuster sa traj’ sans trop braquer, alors que la réponse des gaz permet des sorties de courbe canons. La boîte fonctionne à merveille et j’apprécie de ne pas devoir jongler avec le talon-pointe, me concentrant sur les points de freinage et déclenchement. Quelle éclate ! Jamais je n’aurais pensé prendre autant de plaisir derrière un volant, même étant un amateur de la chose automobile. Les sensations offertes par le circuit et la Honda sont incroyables. J’ai même tiré tout droit sans tomber ! La classe !

Si les gouttes de pluie se mêlent de nouveau à la matinée, pendant qu’on tourne en rond, le staff Honda s’affaire en bord de piste. Elle est là ! La CBR 1000 RR que j’attends depuis que j’ai mis un pied dans l’avion, patiente sous ses couvertures.  La piste tarde à sécher et n’arrange pas l’affaire, je m’équipe en trépignant et avec beaucoup d’optimisme. 30 minutes plus tard, la pluie a cessé et la piste va vers le mieux : on va pouvoir y aller.

Le programme au guidon est simple : quelques tours du Driving Center pour prendre la mesure du grip et des trajectoires, puis passage au stand pour repartir devant une Civic Type R pour les photos. Découvrir un tracé, une machine et préserver l’honneur d’AcidMoto en proposant un style et des temps relativement corrects… avec le regard lourd d’appréhension du staff, qui a besoin de la moto pour ce weekend. Qu’est-ce qu’on attend ?! Gaaaaaz !

Parallèles

Après un tour en mode 1, réglé pour la pluie, je switche sur le 2, tant le grip du circuit est correct malgré quelques traces d’humidité. La réponse du 4 cylindres s’en voit enfin digne de ce nom, même si le contrôle reste total. Bluffé par la douceur du moteur, j’en rate presque mon repère de freinage avant un gauche à 90°… heureusement, la CBR a des freins. Et quels freins ! La fourche se comprime légèrement, le pneu avant reste rivé au sol pendant que je tombe 2 rapports et plonge à la corde comme si de rien n’était. Magique ! Le casque au-dessus des gravillons dans le droite qui suit, coude au ras du sol, je jubile. Comme à l’accoutumée, la CBR 1000 donne l’impression qu’on la roule depuis 13 ans. Son caractère conciliant et neutre me donne l’impression que la machine s’adapte à tous mes désirs, virage par virage. Heureusement, car le petit Driving Center tournicote sévère et emmener un 1000 est loin d’être évident. 

La petite chicane signalée par des cônes pour le roulage des voitures, au bout de la « ligne droite » des stands, permet un changement d’angle en plein sur une bosse, gaz à fond. Les sensations sont bien loin de celles ressenties dans la Civic, qui gomme évidemment mieux les irrégularités de la piste. Pourtant, la CBR permet d’attaquer sereinement et incite à jouer sur ce petit tourniquet ! Agile et très stable, elle partage ces qualités avec sa cousine à quatre roues. Après cinq tours allant crescendo, je me décide à complaire aux exigences du planning et entre, penaud, dans la voie des stands.

La séance de tracking qui s’ensuit, devant puis derrière la Civic, conduite par l’un des coachs du circuit,  ajoutera deux tours à mon expérience sur la CBR. Si le rythme est évidemment réduit, le plaisir de rouler côte à côte avec une voiture est grisant. En enfants très sages et le timing étant trop court, nous resterons derrière le photographe et éviterons l’arsouille. 

x roues + 1 moteur = FUN

Après deux jours passés derrière le volant de la Type R, impossible de bouder mon plaisir. N’étant presque jamais de mauvaise foi (si, si…), je n’ai pas tenté de chercher la petite bête et à « pourrir » une auto juste parce que deux roues valent mieux que quatre.

Parce que, certes affichée à environ CHF 40'000.-, la Civic Type R n’a rien à envier à une CBR 1000 RR niveau capacité sportives et sensations. Un engin taillé pour la vitesse, qui fait plaisir à son pilote… et qui emmène plus de passagers ! Si les atouts de la Civic m’ont clairement impressionné, c’est surtout la « patte » Honda, très perceptible, qui m’a bluffé. La Civic Type R est une Honda, comme la CBR 1000 RR. Et ça se sent. On le perçoit. 

Pages de l'article :

Pages

AcidTracks 2019 - Organisation de sorties pistes

Suivez AcidMoto.ch !

Fiche technique

Véhicule
Marque :
Honda
Modèle :
CBR1000RR Fireblade
Année :
2017
Catégorie :
Supersport
Moteur
Type :
4 cylindres en ligne, 4 temps, distribution par double arbre à cames en tête, 16 soupapes
Cylindrée :
999,8 cm3
Refroidissement :
Refroidissement liquide,
Alimentation :
Double injection électronique PGM-DSFI
Performances
Puissance max. :
189 ch à 13'000 tr/min
Couple max. :
114 Nm à 11'000 tr/min
Transmission
Finale :
Par chaîne à joints toriques
Boîte :
6 rapports
Embrayage :
Multidisques anti-dribble en bain d’huile à commande mécanique
Partie cycle
Châssis :
Double poutre en aluminium
Suspension AV :
Fourche inversée BPF ø 43 mm réglable en précharge, compression et détente
Course AV :
120 mm
Suspension AR :
Unit Pro-Link avec monoamortisseur à gaz HMAS réglable en précharge (10 positions), compression et détente
Débattement AR :
130 mm
Pneu AV :
120/70 ZR17 58W
Pneu AR :
190/50 ZR17 73W
Freinage
ABS :
Oui
Freinage combiné :
Oui (Dual CBS)
Frein AV :
Double disque de 320mm avec étriers radiaux 4 pistons
Frein AR :
Simple disque avec étrier simple piston
Dimensions
Longueur :
2'065 mm
Empattement :
1'405 mm
Largeur :
720 mm
Hauteur de selle :
832 mm
820mm pour les SP1 et SP2
Poids total :
196 kg
Réservoir :
16 litres
Coloris disponibles
Coloris :
Noir Mat
 
Rouge
Catalogue
Prix de vente :
CHF 18'540.-
En ligne :

Plus d'articles Moto

Hard Alpi Tour Sanremo-Sestriere 6-8 septembre 2019 - Des infos sur la 11ème édition
Le plus grand événement "Adventouring" en Europe atteint sa 11ème édition avec de bonnes nouvelles
La future Yamaha R1 se dessine peu à peu
Le fait que le constructeur aux trois diapasons soit en train de revoir sa sportive de pointe n'est pas un secret et le voile commence à se lever sur quelques évolutions techniques qui paraissent intéressantes.
France - Des policiers utilisent des drones pour verbaliser des motards
Face au constat, la préfecture a mis en place ce mercredi matin des contrôles routiers avec l’assistance d’un drone, centrés sur les comportements dangereux des motards.
Essai Yamaha Ténéré 700 - L'essence même de la polyvalence
La Yamaha Ténéré mid-size fait son retour en grande pompe. Beaucoup de charisme, de fun et des performances bluffantes en toute situation !
Bénédiction des Motards aux Mosses – Le lundi 10 juin
La désormais traditionnelle Bénédiction des Motards aux Mosses aura lieu le lundi de Pentecôte 10 juin.
Un scooter électrique Ducati débarque sur le marché cet été
Ça y est : j’entends les puristes crier au scandale !

Hot news !

Essai Indian FTR 1200 S - Casseuse de codes
Essayée sur les route de Californie, l'Indian FTR 1200 S s'avère une machine inédite, mêlant le meilleur de plusieurs mondes et refusant de se laisser enfermer dans une case. Accrochez-vous, ça déménage!
Reportage - Reprogrammation Woolich Racing chez GBK Motos à Gland
On branche l’ordinateur, quelques clics et hop! le moteur sort plein de chevaux en plus. Non, c’est bien plus compliqué que ça. Il a fallu une longue journée de travail pour un résultat satisfaisant. Reportage.
La Ducati V4 Penta d'Officine GP Design, une moto à CHF 114’000.-
Le 30 janvier dernier, nous étions chez Ducati Lausanne pour le lever de voile sur la déjà-célèbre Penta du fameux Officine GP Design.
Une Triumph Daytona 765 surprise lors d'un essai – The Daytona is back
Nos confrères anglais de MCN, ont débusqués une Daytona utilisant le moteur 765 qui faisait des essais routiers. Est-ce que cela annonce le retour futur d'une Supersportive en provenance d'Hinckley ? On se prend à rêver.
Le concept Aprilia RS 660 roule déjà !
Le concept Aprilia RS 660 ne restera apparemment pas longtemps au stade du concept, ce dernier ayant déjà été vu sur le circuit de Vallelunga lors d'un test privé.
Essai Benelli TRK 502 - Tribulations d'une Italienne de Chine
Mine de rien, la production chinoise de développe sur nos routes. La preuve avec Benelli, ressuscitée grâce à l'investissement asiatique, qui nous a mis dans les pattes le petit trail TRK 502. Une machine simple et robuste, pas parfaite mais plus que capable.