Article du 07 février 2020

MotoGP Test Sepang - Le point sur cette première journée qui aura permis à Quartararo de prendre le premier chrono

Texte de Rédaction

La grille du MotoGP™ faisait son grand retour des vacances ce vendredi, pour une première journée de Test à Sepang, la septième de cette pré-saison. Et après deux mois d’interruption, une certaine impatience régnait forcément chez les pilotes.

Premiers à ouvrir le bal ? Fabio Quartararo (Petronas Yamaha SRT) et Aleix Espargaró (Aprilia Racing Team Gresini), bien déterminés à profiter un maximum du temps de piste qu’ils leur avaient été alloué en cas d’averse. Une éventualité à prendre en compte dans cette région du globe, même si le ciel semblait plutôt dégagé à l’ouverture de la pitlane. Malgré tout, quelques gouttes se seront invitées à la mi-journée, qui auront altéré les conditions. Conséquence, les chronos n’évolueront plus ou du moins parmi les huit premiers ; une aubaine pour Fabio Quartararo et plus généralement pour les pilotes du team Petronas Yamaha SRT qui s’étaient accaparés les deux premières places.

Mais au-delà, des temps en eux-mêmes, il s’agissait surtout au cours de ces huit heures de roulage, de poursuivre les préparatifs en vue du grand coup d’envoi, qui sera donné dans très exactement un mois au Qatar.

Pour Marc Márquez (Repsol Honda Team), les choses n’auront en tout cas pas très bien commencé. Encore diminué par son opération de l’épaule, comme pressenti, le Champion du Monde n’aura pas trop forcé. Auteur de 37 tours, le natif de Cervera concluait d’ailleurs la journée au 12e rang, juste devant Alex Márquez (Repsol Honda Team), concentré pour sa part à engranger de l’expérience avec une moto similaire à celle de son frère. Compte tenu du contexte, Cal Crutchlow (LCR Honda Castrol) était donc mis à contribution pour tester certains éléments. L’Anglais jonglais tout particulièrement entre trois châssis ; tandis que Takaaki Nakagami (LCR Honda Idemitsu) se remettait lui aussi doucement dans le bain au guidon de la RC213V 2019.

Chez Yamaha, Valentino Rossi (Monster Energy Yamaha MotoGP) et Maverick Viñales (Monster Energy Yamaha MotoGP) avaient chacun trois motos à disposition : deux prototypes 2020 et un 2019 histoire de pouvoir comparer. Selon Massimo Meregalli, l’ultime version serait bien plus rapide, mais aurait aussi ses points faibles, qu’ils leur faut désormais atténuer grâce aux setups. À noter que le Catalan sera cependant tombé dans le virage 11 au cours de la troisième heure. Dans clan Petronas Yamaha SRT, les deux pilotes officiaient encore au guidon de modèle 2019, mais dès demain Fabio Quartararo disposera de la M1 d’usine 2020 et Franco Mornbidelli d’une Spec-A. Jorge Lorenzo (Monster Energy Yamaha MotoGP) ne devrait rouler que le dimanche.

Dans le box Suzuki, les deux millésimes étaient présents. Là encore, l’objectif était de déterminer les nouveautés qui étaient réellement bénéfiques : du châssis au bras oscillant, en passant par le carénage, sans oublier cette seconde évolution moteur. En parallèle, Joan Mir (Team Suzuki Ecstar) et Alex Rins (Team Suzuki Ecstar) travaillaient également sur la position de conduite.

Ducati semble de son côté avoir opté pour le châssis étrenné par Andrea Dovizioso (Ducati Team) pour tous ses pilotes. Mais chez les rouges, c’est surtout l’arrivée de Johann Zarco (Reale Avintia Racing) sous les couleurs d’Avintia qui faisait la une, dans la mesure où le Français n’était officialisé qu’après les deux premiers Tests.

KTM avait aussi logé tous ses représentants à la même enseigne, avec une moto évoluée de toutes parts. Petite nuance tout de même : Pol Espargaró (Red Bull KTM Factory Racing) bénéficiait d’un carénage un peu différent. Iker Lecuona disait quant à lui éprouvé encore un manque de force au niveau de son épaule opérée durant l’hiver.

Pour ce qui est d’Aprilia, Bradley Smith (Aprilia Racing Team Gresini) avait confié sa RS-GP 2020 à Lorenzo Savadori (Aprilia Racing Team Gresini) de telle sorte à ce que l’Italien puisse effectuer quelques comparatifs.

À l’issue de cette première journée, Fabio Quartararo dominait donc la hiérarchie avec un tour en 1’58.945. Accompagné de son coéquipier Franco Morbidelli, le Niçois fut le seul à passer sous la barre symbolique des 1’59. 51 petits millièmes les séparaient. Álex Rins conservait pour sa part le troisième temps devant Cal Crutchlow et Jack Miller, qui sera parvenu à très légèrement se rapprocher sur la fin. L’Australien faisait au passage office de meilleur pilote Ducati. Maverick Viñales et Aleix Espargaró héritaient des sixième et septième places. Pol Espargaró, Joan Mir et Valentino Rossi complétaient le Top 10.

À titre indicatif Andrea Dovizioso et Marc Márquez se classaient 11e et 12e, avec Alex Márquez dans leur sillage. Les autres rookies Iker Lecuona et Brad Binder (Red Bull KTM Factory Racing) terminaient 20e et 21e, juste derrière Johann Zarco.

Le Top 10
1. Fabio Quartararo - (Petronas Yamaha SRT) - 1’58.945
2. Franco Morbidelli - (Petronas Yamaha SRT)  - +0.051
3. Álex Rins - (Team Suzuki Ecstar) +0.250
4. Cal Crutchlow - (LCR Honda Castrol) - +0.289
5. Jack Miller - (Pramac Racing) - +0.291
6. Maverick Viñales - (Monster Energy Yamaha MotoGP) - +0.422
7. Aleix Espargaró - (Aprilia Racing Team Gresini) - +0.482
8. Pol Espargaró - (Red Bull KTM Factory Racing) - +0.591
9. Joan Mir - (Team Suzuki Ecstar) - +0.623
10. Valentino Rossi - (Monster Energy Yamaha MotoGP) - +0.624

Rédaction
Source :  MotoGP.com
AcidTracks 2019 - Organisation de sorties pistes

Suivez AcidMoto.ch !

Plus d'articles Sport

Les 8H de Suzuka officiellement annulées !
La nouvelle vient de tomber sur le site officiel FIM EWC, les 8H de Suzuka sont annulées en raison du renforcement des contrôles à l'entrée au Japon rendant quasi impossible la participation des pilotes internationaux.
Promosport à Nogaro – La saison a enfin débuté pour Greg Monaya
Le week-end du 1er aout se déroulait l'entame des coupes de France Promosport, sur le circuit de Nogaro, où plusieurs de nos pilotes suisses participaient.
Moto2 à Brno – Aegerter remplace Raffin
Dominique Aegerter roulera dans sa catégorie de prédilection, à savoir le Moto2, lors de la manche de Brno ce week-end.
MotoGP – Marc Márquez passe à nouveau sur le billard
Le pilote espagnol a dû être opéré à nouveau par le Docteur Mir pour son humérus droit, le stress appliqué sur la plaque à faire bouger cette dernière.
Horst Saiger - Des nouvelles rassurantes
Suite à son accident survenu la semaine passée sur le Red Bull Ring, le pilote autrichien Horst Saiger avait été plongé dans un coma artificiel, son épouse vient de donner des nouvelles rassurantes sur son état.
WSBK à Jerez - Redding s'adjuge la deuxième manche
Redding récidive durant la Course 2 en Espagne

Hot news !

OFFICIEL - Robin Mulhauser en Supersport chez CIA Landlord Insurance Honda
Le sympathique Fribourgeois de la Swiss Mafia du Moto2 a trouvé un guidon pour 2017. Robin Mulhauser courra en effet le Championnat du Monde Supersport dans le team PTR Honda la saison prochaine.
Moto2 – Après l'annonce de la signature avec Leopard pour 2017, Aegerter expulsé du team de Fred Corminboeuf
Selon nos confrères très bien informés du Blick, Dominique Aegerter ne fera pas partie de la tournée outre-Atlantique pour le team carXpert Interwetten.
Aprilia FaceTheRace - Les clients en visite au RedBull Ring
Début Mars, pour l'achat d'une Aprilia V4 vous receviez en cadeau un accès VIP à la course MotoGP du RedBull Ring en Autriche. Retour sur ce voyage.
MXGP of Switzerland - La fête fut grandiose à Frauenfeld (TG)
Faites un événement de sport motorisé en Suisse et les gens se déplacent en masse, la 15e manche du championnat du monde MXGP l'a une fois de plus prouvé.
Enduro Fun Park - L'histoire d'un débutant sur terrain glissant
Dans l'équipe, je suis le pilote le moins expérimenté. C'est pourquoi on m'a mis au défi d'aller rouler dans la terre pour ne plus avoir peur de glisser. Rendez-vous à l'Enduro Fun Park en Argovie pour avoir une KTM électrique et une piste pour débutant à disposition.
Reportage - Au coeur de la course avec Sébastien Fraga #80 en Trophée Pirelli 600
Notre reporter-cameraman Pierre-Alain s'en est allé, caméra au poing, à la rencontre du pilote genevois Sébastien Fraga lors de son dernier week-end de courses en Trophée Pirelli 600, sur le circuit de Magny-Cours.