Article du 19 juillet 2019

24H de Barcelone pour le team 24 HDP - Le résumé de la course

Texte de Marc

Le team 24 HDP, pour 24 Heures de Pédagogie, était pour rappel engagé pour la course des 24 heures de Barcelone. Cette équipe composée notamment des apprentis mécaniciens motos nous livre le résumé de sa course.

Les 24H de Barcelone ne sont certes pas une course du mondial, mais elles servent de qualifications pour accéder à ce Saint-Graal et le niveau y est d’autant plus relevé que de nombreuses équipes « officielles » viennent s’y roder.

Parmi les équipages au départ, on a donc retrouvé le team 24 HDP composé de pilotes genevois et d’apprentis mécaniciens motos genevois pour qui c’était l’épreuve du feu. En voici le résumé : 

Le team 24 HDP (24 Heures De Pédagogie), composé d’apprentis mécaniciens motos genevois, de pilotes expérimentés et de nombreux bénévoles, s’est engagé sur cette épreuve. Cette association à but non lucrative a été créée en début d’année, avec plusieurs passionnés de sports motorisés afin d’impliquer les apprentis dans un monde réel, et d’élever les prestations de chacun en participant à une épreuve de renom.

Pour garantir une participation maximale d’apprentis et les chances de réussite de ce projet, il a été décidé de diviser en deux le team afin d’avoir deux équipes participantes, soit la #14 et la #60. N’ayant pas réussi à réunir le budget nécessaire par manque de temps, nous sommes donc partis avec les motos prêtées gracieusement par les pilotes (2x course / 2x mulets) dont certains moteurs ont été révisés lors de nombreuses soirées mécaniques.

Le déplacement de la logistique complète pour une soixantaine de personne a été un véritable tour de force. En effet, il était impératif que tout soit réuni afin que chacun se sente à l’aise pendant 4 jours sur place. Ce n’est pas moins de 5 véhicules et 3 remorques que nous avons déplacés de Genève à Barcelone, tandis que la plupart des apprentis faisaient le déplacement en avion.

Mercredi 4 juillet

Montage des installations, des tentes, de la cuisine, des stands, des boxes et des cabines de chronométrages, etc… avec de nombreux détails non prévus qu’il a fallu résoudre sur place avec les moyens du bord.

Jeudi 5 juillet

Journée d’essai libre. Nous avons fait quelques réglages sur les machines (suspension, position des repose-pieds, etc…) afin d’avoir une machine saine et un bon compromis pour chaque pilote. Plusieurs soucis mécaniques et électriques se sont mêlés à cette journée qui, en y repensant, était primordiale pour mener à bien la suite de cette aventure.

Vendredi 6 juillet

Contrôle technique et administratif (machine/équipement des pilotes) le matin, roulage libre de 1h prévu pour tous durant l’après-midi, suivi des qualifications de 30mn par pilote en fin de journée, puis des essais de nuit dès 22h. Vraiment très peu de roulage…nous avons donc pris toutes les précautions nécessaires afin d’assurer la qualification de chaque équipe. Au terme des qualifications, l’équipe #14 se retrouvait en 19ème position et l’équipe #60 en 29ème position.

Samedi 7 juillet

Warm-up le matin, puis mise en place des motos sur la piste. Le public était au rendez-vous. 12h départ la course. Les pilotes s’élancent en courant vers leurs machines, démarrent les moteurs et s’élancent comme des fous furieux sur la piste. 

Après seulement 8 tours, la #60 rentre au stand suite à une chute de son pilote. Quelques réparations plus tard, elle reprend la piste. 2 heures plus tard, c’est la #14 qui part à la faute et s’embrase. Les commissaires présents font usage de leurs extincteurs. Les pilotes s’empressent d’aller chercher la moto et de la ramener au stand tant bien que mal. La moto est mise à nue et le mulet aussi. Après 2 bonnes heures d’effort, la moto reprend la piste avec accord des commissaires techniques subjugués par les prouesses des apprentis. 

La nuit tombe et les relais s’enchainent pour les deux équipes. La pluie fait son apparition avec son lot de chute. Nous passons entre les gouttes sans tomber. La #60 commence à avoir des problèmes électroniques avec des coupures moteurs. Shifter HS. Elle passe de nombreuses minutes au box et après avoir repris la piste plusieurs fois sans succès, les pilotes décident de jeter les armes, aux grands dams des apprentis. Sécurité et humilité sont les principes des courses d’endurance.

La #14 tient le coup. Vers 9h, Shifter HS, la moto repart et tous croient à la ligne d’arrivée si proche. Malheureusement, à 11h04, la moto rentre, boite de vitesse cassée. C’est la mort dans l’âme que la deuxième équipe est contrainte également d’abandonner…si près du but.

C’est ça aussi l’endurance, savoir renoncer…

Le travail accompli a été extraordinaire, les apprentis se sont surpassés tant ils ont été sollicités. Tous ont joués le jeu malgré la fatigue accumulée. La somme d’expérience emmagasinée par tous est énorme et tous en sont sortis grandis. Tel était le but de cette aventure, impliquer les apprentis dans un monde réel et élever les prestations de chacun en participant à une épreuve de renom.  

On peut dire que la pédagogie a été au centre du sujet. Examen réussi !

Le team 24 HDP tient à remercier tous les sponsors qui ont cru et nous ont soutenus dans cette aventure. Merci également à tous les bénévoles, pilotes, amis qui ont participé à cette aventure, car sans vous tous, rien n’aurait été possible.
Nous vous donnons d’ores et déjà rendez-vous en 2020, car nous avons une revanche prendre ! 

Mais votre sponsoring est très attendu car la marge financière mise par les pilotes a été déjà été fortement entamée, car il faut absolument des motos neuves pour arriver au terme de cette aventure.
Merci à tous et à l’année prochaine !
Team 24HDP

Marcouille
AcidTracks 2019 - Organisation de sorties pistes

Suivez AcidMoto.ch !

Plus d'articles Sport

WSBK 2020 – Laverty passe chez BMW – Le point sur les transferts
A la fin de la saison Eugene Laverty quittera le team Go Eleven au sein duquel il aura connu une saison bien compliquée pour rejoindre l'équipe d'usine BMW aux côtés de Tom Sykes.
Newstock Festival à Payerne - L'Indian Scout Hooligan victorieuse en flat-track
Le week-end des 10 et 11 août derniers se déroulait le festival broyard Newstock. Au menu, des courses flat-track ont animé la manifestation, mais pas seulement.
Finale du championnat de France de la Montagne – Les 31 août et 1er septembre à Frangy
La finale du championnat de France de la Montagne se déroulera le week-end du 31 août et 1er septembre à Frangy en Haute-Savoie.
KTM se retirera en 2020 du Moto2 pour se concentrer sur le MotoGP
L'annonce a été faite ce week-end los que la manche qui s'est déroulée sur les terres de KTM au Red Bull Ring, le constructeur autrichien va stopper son programme Moto2, faire revenir Husqvarna en Moto3, ce afin de se concentrer sur le MotoGP.
MotoGP 2020 – Divorce entre Zarco et KTM
Une selle d'usine sera disponible en 2020 au sein de l'écurie KTM, Johann Zarco et cette dernière venant d'annoncer le divorce à l'amiable entre les deux parties.
MX des Nations 2019 - Seewer, Tonus et Guillod représenteront la Suisse à la MXoN 2019 à Assen
Jeremy Seewer, Arnaud Tonus et Valentin Guillod représenteront l’équipe suisse en septembre prochain.

Hot news !

OFFICIEL - Robin Mulhauser en Supersport chez CIA Landlord Insurance Honda
Le sympathique Fribourgeois de la Swiss Mafia du Moto2 a trouvé un guidon pour 2017. Robin Mulhauser courra en effet le Championnat du Monde Supersport dans le team PTR Honda la saison prochaine.
Moto2 – Après l'annonce de la signature avec Leopard pour 2017, Aegerter expulsé du team de Fred Corminboeuf
Selon nos confrères très bien informés du Blick, Dominique Aegerter ne fera pas partie de la tournée outre-Atlantique pour le team carXpert Interwetten.
Aprilia FaceTheRace - Les clients en visite au RedBull Ring
Début Mars, pour l'achat d'une Aprilia V4 vous receviez en cadeau un accès VIP à la course MotoGP du RedBull Ring en Autriche. Retour sur ce voyage.
MXGP of Switzerland - La fête fut grandiose à Frauenfeld (TG)
Faites un événement de sport motorisé en Suisse et les gens se déplacent en masse, la 15e manche du championnat du monde MXGP l'a une fois de plus prouvé.
Enduro Fun Park - L'histoire d'un débutant sur terrain glissant
Dans l'équipe, je suis le pilote le moins expérimenté. C'est pourquoi on m'a mis au défi d'aller rouler dans la terre pour ne plus avoir peur de glisser. Rendez-vous à l'Enduro Fun Park en Argovie pour avoir une KTM électrique et une piste pour débutant à disposition.
Reportage - Au coeur de la course avec Sébastien Fraga #80 en Trophée Pirelli 600
Notre reporter-cameraman Pierre-Alain s'en est allé, caméra au poing, à la rencontre du pilote genevois Sébastien Fraga lors de son dernier week-end de courses en Trophée Pirelli 600, sur le circuit de Magny-Cours.