Article du 19 avril 2019

24 Heures Motos - La BMW #6 du team ERC BMW Motorrad Endurance s'offre la pole position

Texte de Rédaction

Ce matin, les 59 équipes des 24 Heures Motos 2019 (20-21 avril 2019) ont repris la piste à l’occasion de la deuxième séance d’essais qualificatifs. Celle-ci a été marquée par de nombreuses améliorations. La BMW #6 engagée par le Team ERC – BMW Motorrad Endurance décroche la pole position grâce à un chrono de 1’36’’597. Il s'agit de la 2e pole position la plus rapide depuis l'instauration en 2011, sur le circuit de 4,185 km, du système établissant la pole position à la moyenne des trois meilleurs temps réalisés par les 3 pilotes.

Le BMW #6 du Team ERC – BMW Motorrad Endurance figurera demain samedi en pole position de la 42e édition des 24 Heures Motos dont le départ sera donné à 15 heures. Si la Honda #111 de l’équipe britannique Honda Endurance Racing figurait en tête à l’issue de la première séance d’essais qualificatifs, c’est finalement la machine de l’équipe allemande qui s’est montrée la plus performante à l’issue de la dernière séance de qualification. Celle-ci est pilotée par Kenny Foray, Julien Da Costa et Mathieu Gines. « Nous nous étions réservé une fenêtre d’un ou deux tours pour réaliser des chronos en utilisant des pneus de qualifications. Le package BMW et Pirelli fonctionne bien sur le circuit Bugatti et nous pouvons les remercier. Nous avons la victoire en tête. Nous y croyons et nous allons porter cette moto jusqu’au bout », déclare Julien Da Costa, vainqueur des 24 Heures Motos en 2010, 2011 et 2012 avec Kawasaki.

La Yamaha #7 de l’équipe YART-Yamaha pilotée par Broc Parkes, Marvin Fritz et Niccolò Canepa signe la deuxième référence chronométrique en 1’36’’625. Elle devance une autre Yamaha R1, la #333 de VDR Igol Pierret Experiences avec Florian Alt, Florian Marino et Xavier Simeon (1’36’’708).

La Honda #1 de l’équipe japonaise F.C.C TSR Honda France, tenante du titre, s’est classée en septième position des essais qualificatifs.

En catégorie Superstock, c’est la BMW #56 de l’équipe GERT56 by GS YUASA de Julian Puffe, Pepijn Bijsterbosch et Lucy Glöckner qui a réalisé la pole position en 1’37’’878. 

Rappelons que cette moto a remporté sa classe lors de la dernière édition du Bol d’Or en septembre dernier. « L’équipe et mes équipiers ont été irréprochables. La constance des temps au tour et la perfection des arrêts aux stands seront les clés de la course », estime Lucy Glöckner. La Kawasaki #33 du Team 33 Coyote Louit Moto et la Suzuki #50 de Motors Events complètent le top trois d’une catégorie Superstock très relevée. Enfin, la Kawasaki #17 de l’équipe ITeM 17 a dominé la catégorie Experimental. Cette machine est pilotée par Gabriel Pons, Matthieu Thibault et Alex Sarrabayrouse. « Nous voulons terminer premier de notre catégorie mais surtout aller au bout de la course. Le top serait d’entrer dans les 20 premiers du classement général », confie Matthieu Thibault.

Les 59 machines de cette deuxième manche de la saison 2018-2019 du Championnat du Monde d’Endurance FIM EWC seront de retour en piste samedi de 9h40 à 10h25 pour le warm up. Le départ de la 42e édition sera donné à 15 heures par Jorge Viegas, président de la Fédération Internationale de Motocyclisme (FIM).

Rédaction
Source :  24Heures Motos
AcidTracks 2019 - Organisation de sorties pistes

Suivez AcidMoto.ch !

Plus d'articles Sport

Apprendre le stunt - Une formation en ligne existe
Dans tous les domaines de la moto il y a deux façons d’apprendre. La première en essayant par soi-même au prix de nombreuses chutes et frais, la seconde en suivant un enseignement donné par un spécialiste en la matière, cela vaut aussi pour le monde du stunt.
MotoGP 2021 – Jack Miller a déjà une fesse sur la Ducati officielle
Le rapprochement entre Jack Miller et le team officiel Ducati avance à grand pas ces derniers et ce malgré qu'aucune course ou qu'aucun essai ne soit disputé.
Márquez : « Remonter sur une moto, un feeling incomparable »
Certes ce n’était que du MX, mais les deux frères n’ont pas boudé leur plaisir en cette période de déconfinement.
MotoGP virtuel à Misano Adriatico - Doublé des frères Márquez
Marc Márquez aurait pu repartir avec les honneurs, mais aura été surpris par une attaque de son propre frères dans le dernier virage.
MotoGP virtuel - La quatrième course a lieu aujourd’hui à 15h00
Ce dimanche à 15h00, les fans de MotoGP ont rendez-vous pour la quatrième course virtuelle de cette saison. Elle comprendra les catégories MotoGP et… MotoE.
COVID-19 - La France autorise l'entrainement des sports motorisés
Les licenciés de la FFM vont donc pouvoir reprendre le chemin de l'entraînement le lundi 11 mai. 

Hot news !

OFFICIEL - Robin Mulhauser en Supersport chez CIA Landlord Insurance Honda
Le sympathique Fribourgeois de la Swiss Mafia du Moto2 a trouvé un guidon pour 2017. Robin Mulhauser courra en effet le Championnat du Monde Supersport dans le team PTR Honda la saison prochaine.
Moto2 – Après l'annonce de la signature avec Leopard pour 2017, Aegerter expulsé du team de Fred Corminboeuf
Selon nos confrères très bien informés du Blick, Dominique Aegerter ne fera pas partie de la tournée outre-Atlantique pour le team carXpert Interwetten.
Aprilia FaceTheRace - Les clients en visite au RedBull Ring
Début Mars, pour l'achat d'une Aprilia V4 vous receviez en cadeau un accès VIP à la course MotoGP du RedBull Ring en Autriche. Retour sur ce voyage.
MXGP of Switzerland - La fête fut grandiose à Frauenfeld (TG)
Faites un événement de sport motorisé en Suisse et les gens se déplacent en masse, la 15e manche du championnat du monde MXGP l'a une fois de plus prouvé.
Enduro Fun Park - L'histoire d'un débutant sur terrain glissant
Dans l'équipe, je suis le pilote le moins expérimenté. C'est pourquoi on m'a mis au défi d'aller rouler dans la terre pour ne plus avoir peur de glisser. Rendez-vous à l'Enduro Fun Park en Argovie pour avoir une KTM électrique et une piste pour débutant à disposition.
Reportage - Au coeur de la course avec Sébastien Fraga #80 en Trophée Pirelli 600
Notre reporter-cameraman Pierre-Alain s'en est allé, caméra au poing, à la rencontre du pilote genevois Sébastien Fraga lors de son dernier week-end de courses en Trophée Pirelli 600, sur le circuit de Magny-Cours.