Article du 07 mai 2018

FSBK à Nogaro – La course de Bryan Leu

Texte de Marc / Photo(s) de Fabien Marcorelles

Nous vous proposons aujourd'hui le résumé du 3ème pilote helvète parti à la conquête du Championnat de France Superbike en la personne de Bryan Leu.

Le sympathique Bryan Leu a également fait le choix de disputer le relevé championnat du FSBK et continue à en découvrir les circuits avec cette deuxième qui s'est disputée sur le tracé de Nogaro avec une météo capricieuse…

On vous propose le résumé de ce week-end haut en émotion :

Le weekend passé a eu lieu le deuxième weekend de courses du championnat de France Superbike sur le circuit de Nogaro. Le voyage fut un peu long (10h) et ponctué de quelques embûches (crevaison lente d’un pneu du camping-car, que l’on a pu réparer au circuit).

Les essais libres

Le vendredi, les températures n’étaient pas extrêmement chaudes mais la météo allait être clémente toute la journée. Je suis parti à la première séance libre en voulant essayer une pièce qui n’a jamais fonctionné. Cela m’a fait perdre du temps mais rien de grave. J’ai pu apprendre ce nouveau circuit (encore un…) qui tourne tout le temps et n’est pas très large. Les premières sensations ont été bonnes. Nous ne touchons pas trop au setup de la moto car il y a encore bien du job sur la vitesse. Je termine en P25.

La seconde séance libre se déroulait en fin de journée et était cool, tant par le fait que les repères viennent petit à petit, que par le fait que ce circuit est vraiment sympa ! Je me suis bien fait plaisir et commence à rencontrer des soucis avec les réglages de la moto. Nous allons essayer des solutions pour les qualifications du samedi afin de me permettre de me sentir plus à l’aise sur la moto. Je termine en P25.

Les qualifs

Le samedi matin, c’est déjà la première séance de qualification ! Lors de la QP1, j’ai essayé de rouler plus vite et j’ai amélioré mon temps, cependant je n’arrive pas à garder de la vitesse dans les courbes lentes et lorsque je remets les gaz la moto décroche rapidement et je n’arrive pas à contrôler correctement les glisses de l’arrière afin de m’extraire correctement des courbes. Nous allons essayer des réglages différents pour la seconde séance. Je termine P20.

Lors de la QP2 mon chrono embarqué ne fonctionnait pas et mon panneautage était difficile à lire (le bout droit des stands étant court et n’étant pas très « droit » je dois regarder mon panneau lorsque je repasse sur la ligne droite du fond du circuit). Les réglages de la moto ne sont pas concluants et elle est très difficile à contrôler, très brutale. Je n’arrive pas à piloter comme je le souhaite et les chronos s’en ressentent... Je termine furieux en P25. Nous avons un long debriefing après ces qualifications en cherchant pourquoi la moto à ce comportement et nous avons mis le doigt sur le réglage de la géométrie de la moto qui n’était vraiment pas optimal pour ce circuit… Nous faisons les modifications nécessaires afin que la moto soit plus efficace et plus docile pour les deux courses du dimanche.

Les courses

Le dimanche, c’est jour de courses ! Et c’est aussi la première fois que la pluie fait son apparition du weekend !! Décidément elle nous suit depuis le Mans ! Première course : Je prends le départ sur une piste humide mais qui commence à sécher. On décide de mettre un pneu pluie légèrement différent (qui fonctionne mieux lorsqu’il n’y a pas beaucoup d’eau sur la piste) au dernier moment sur la grille de départ car la trajectoire commence à sécher.

Je prends un bon départ de la 20ème position et je fais de bons premiers tours qui me permettent de figurer au 10ème rang. Je me fais ensuite passer par mon coéquipier Roberto Rolfo et suis en 11ème position. J’arrive à revenir sur le groupe de devant et sens mon pneu qui commence à être mort. Je me fais bien plaisir !! Malheureusement à 3 tours de la fin grosse désillusion... casse moteur... une bielle est sortie du moteur... ma roue se bloque, je tire tout droit et n’arrivant pas à me ralentir assez, je vais taper les pneus du bord de piste.

La moto ayant deux gros trous dans le moteur, elle a commencé a prendre feu et a dû être éteinte à l'extincteur... Pas de bobos heureusement pour moi mais deux pilotes ont chuté sur l'huile le tour d'après C'est vraiment dommage car je me sentais vraiment bien sur la moto, j'aurais pu finir la course a une belle place en étant parti d'aussi loin mais la mécanique en a voulu autrement.

Mon moteur de secours est en révision donc je n’ai pas pu prendre part à la course 2. Je suis néanmoins très content de la progression et je commence à retrouver mon feeling au guidon de ma belle.

J’aimerais remercier tout le Team pour leur travail ce weekend, ma famille et ma chérie pour leur formidable soutien et bien évidemment tous mes sponsors et partenaires sans qui cela ne serais pas possible ! Merci ! Vivement la prochaine course au Lédenon mi-Juin ! (Je le connais celui-là)

Amitiés, Bryan #19

Marcouille
AcidTracks 2019 - Organisation de sorties pistes

Suivez AcidMoto.ch !

Plus d'articles Sport

24 Heures Motos au Mans - Du rêve à la réalité pour le pilote suisse David Chevalier #16
Dans la vie, il y a des opportunités qu'il ne faut pas laisser passer et c'est bien ce qu'a fait un pilote Suisse que nous soutenons depuis de nombreuses années, alias David Chevalier #16.
1ère manche du championnat Suisse de Supermoto - 4 et 5 mai au Moléson
Les 4 et 5 mai prochains, la station Fribourgeoise du Moléson (on y voit ma maison, oui elle était facile), accueillera la première manche du championnat Suisse de Supermoto.
24 Heures Motos au Mans - La Kawasaki #11 du team SRC s'impose
Jérémy Guarnoni (Kawasaki #11) réduisait l'écart quand la voiture de sécurité était déployée à 14 h 42. A la relance, il restait 7'30 minutes de course. Guarnoni prenait le commandement dès le 1er freinage de la chicane Dunlop. La course était jouée.
Raid Suricates - A la découverte de l'Algérie!
Derrière ce nom à la connotation sympathique ne se cache pas la course d’école de votre petit neveu, mais la première édition d’un grand raid de neuf étapes dans le désert algérien. Créé entre autre par SRA, l’association qui organise depuis 15 ans le Raid Passion Désert au Maroc, c’est le tout premier grand évènement étranger « hors compétition » réunissant près de cent véhicules organisé en Algérie depuis belle lurette.
TT 2019 - Peter Hickman va s’aligner sur une Triumph Daytona 675
Peter Hickman, vainqueur du senior TT 2018 et détenteur du record du tour sur l’Ile de Man, va s’aligner au départ de la course en Supersport cette année.
24 Heures Motos - La BMW #6 du team ERC BMW Motorrad Endurance s'offre la pole position
La BMW #6 engagée par le Team ERC – BMW Motorrad Endurance décroche la pole position grâce à un chrono de 1’36’’597.

Hot news !

OFFICIEL - Robin Mulhauser en Supersport chez CIA Landlord Insurance Honda
Le sympathique Fribourgeois de la Swiss Mafia du Moto2 a trouvé un guidon pour 2017. Robin Mulhauser courra en effet le Championnat du Monde Supersport dans le team PTR Honda la saison prochaine.
Moto2 – Après l'annonce de la signature avec Leopard pour 2017, Aegerter expulsé du team de Fred Corminboeuf
Selon nos confrères très bien informés du Blick, Dominique Aegerter ne fera pas partie de la tournée outre-Atlantique pour le team carXpert Interwetten.
Aprilia FaceTheRace - Les clients en visite au RedBull Ring
Début Mars, pour l'achat d'une Aprilia V4 vous receviez en cadeau un accès VIP à la course MotoGP du RedBull Ring en Autriche. Retour sur ce voyage.
MXGP of Switzerland - La fête fut grandiose à Frauenfeld (TG)
Faites un événement de sport motorisé en Suisse et les gens se déplacent en masse, la 15e manche du championnat du monde MXGP l'a une fois de plus prouvé.
Enduro Fun Park - L'histoire d'un débutant sur terrain glissant
Dans l'équipe, je suis le pilote le moins expérimenté. C'est pourquoi on m'a mis au défi d'aller rouler dans la terre pour ne plus avoir peur de glisser. Rendez-vous à l'Enduro Fun Park en Argovie pour avoir une KTM électrique et une piste pour débutant à disposition.
Reportage - Au coeur de la course avec Sébastien Fraga #80 en Trophée Pirelli 600
Notre reporter-cameraman Pierre-Alain s'en est allé, caméra au poing, à la rencontre du pilote genevois Sébastien Fraga lors de son dernier week-end de courses en Trophée Pirelli 600, sur le circuit de Magny-Cours.