Article du 07 janvier 2016

Un défi fou : Le Dakar en 125cc 2-temps

Texte de David Zimmermann

Avec sa 125cc, le Français Sylvain Espinasse carbure au défi !

Ce n’est que son troisième Dakar mais Sylvain Espinasse n’est jamais là où on l’attend. Après des débuts comme officiel Sherco et un passage chez les malles moto, l’Auvergnat continue ses aventures sud-américaines sur une 125cc. Un défi étonnant mais pas si irréfléchi.

Le réservoir est gradué. Les bouteilles d’huile prêtes à l’emploi. Sylvain Espinasse est déjà paré pour la deuxième étape du Dakar. Depuis deux jours, les médias le couvent des yeux, lui et sa Husqvarna 125cc. Le motard présente un parcours atypique et défend un projet original. Le troisième différent en trois Dakar. "Suite à un concours de circonstance, mon premier Dakar a été fait chez Sherco avec des professionnels. Je découvrais le rallye et ça s’est super bien passé jusqu’au bout, raconte-t-il. Le deuxième, je l’ai fait à l’inverse des pros chez les malles moto (ndlr : en amateur sans assistance) qui est une expérience extraordinaire. Je me suis dit que pour le troisième, il fallait autre chose. "Ce projet, c’est une moto 125cc deux temps quand tous les autres concurrents disposent d’une 450cc 4-temps. "Je ne voulais pas prendre trop de risques car ça roule très vite et je n’avais pas le niveau pour faire un classement remarquable alors je me suis penché sur la 125cc, explique l’Auvergnat. C’est un défi mécanique et un vrai projet d’équipe avec un ami. Il y a eu toute une réflexion toute l’année, pas juste une moto achetée dans le commerce, et c’est aussi ça qui me plaisait."

Validé par Etienne Lavigne, directeur de l'épreuve

Pour rouler avec une 125cc, il a déjà fallu convaincre les organisateurs de bien vouloir l’engager, ou plutôt ne pas leur donner une raison de refuser son admission. "J’ai demandé à Etienne Lavigne son autorisation pour m’engager, reconnaît-il. ASO ne voulait plus de projet atypique, par crainte d’un accident. Je suis allé présenter le sérieux de mon projet en avril bien que la réglementation ne l’interdise pas. Je l’ai convaincu et il m’a donné son aval." Restait à régler de nombreux détails comme le mélange nécessaire à chaque ravitaillement. Au bivouac, ça va mais en course, c’est une autre affaire. "Je transporte mon huile, détaille Espinasse. 1,5 à 2 litres par jour. Il a d’abord fallu savoir comme la transporter. J’ai une veste spéciale avec des fourreaux et j’y mets des petits jerricans de 500ml." Au début, avec son préparateur moto RS Concept, ils avaient même pensé à les mettre dans la fourche. Essai vite abandonné pour la veste bidon.

Vivement les dunes !

Le résultat est assez saisissant. Au niveau du bruit qui fait se retourner de nombreux spectateurs comme en performance. "Il ne faut pas croire, ça roule assez bien, assure-t-il. Je suis juste volontairement limité à 100 km/h en liaison pour ménager la monture. Après la moto est performante." Son potentiel s’exprimerait idéalement dans les dunes grâce à sa grande maniabilité. "J’aimerai bien qu’il y en ai plus pour montrer que la 125cc peut passer aussi bien voire mieux que les autres motos", regrette-t-il. En attendant le sable, Espinasse ronge son frein. Il lui tarde que la course commence vraiment. "Pour l’instant on est sur la réserve mais on comprend l’organisation qui ne veut prendre aucun risque. Et puis quand on voit la hauteur des rios, faut pas aller jouer." Quand à 2017, c’est encore loin. "Beaucoup me disent que je finirai par faire le Dakar en mobylette, rigole-t-il. Ce projet-ci, je veux le savourer. La suite on verra."

David Zimmermann
Source :  Article sur Francetvsport signé Xavier Richard
AcidTracks 2019 - Organisation de sorties pistes

Suivez AcidMoto.ch !

Plus d'articles Sport

Motocross de Payerne 2019 - 6-7 avril au circuit de Combremont-le-Petit
Le samedi 6 et dimanche 7 avril prochain, auront déjà lieu les prochaines courses comptant pour le championnat suisse de motocross.
WSSP à Imola – Kenan Sofuoglu demande une wild-card
La compétition semble manquer au quintuple Champion du Monde Supersport, au point que ce dernier entend participer à la manche d'Imola au sein de son ancienne équipe Puccetti Racing.
Moto2 en Argentine – Jesko Raffin sera du voyage
C'est une excellente nouvelle pour le pilote suisse, après avoir disputé le Grand-Prix d'ouverture de saison au Qatar, Jesko a également été appelé par le team NTS RW Racing pour disputer la manche en Argentine.
WSBK en Thaïlande course II - Bautista écrase la concurrence
Et de six pour Bautista en Thaïlande !
WSSP en Thaïlande - Cluzel l'emporte devant Krummenacher
Cluzel renoue avec la victoire en Thaïlande
WSBK en Thailande course Superpole - Cinquième succès pour Alvaro Bautista
Bautista remporte une Course Tissot-Superpole écourtée

Hot news !

OFFICIEL - Robin Mulhauser en Supersport chez CIA Landlord Insurance Honda
Le sympathique Fribourgeois de la Swiss Mafia du Moto2 a trouvé un guidon pour 2017. Robin Mulhauser courra en effet le Championnat du Monde Supersport dans le team PTR Honda la saison prochaine.
Moto2 – Après l'annonce de la signature avec Leopard pour 2017, Aegerter expulsé du team de Fred Corminboeuf
Selon nos confrères très bien informés du Blick, Dominique Aegerter ne fera pas partie de la tournée outre-Atlantique pour le team carXpert Interwetten.
Aprilia FaceTheRace - Les clients en visite au RedBull Ring
Début Mars, pour l'achat d'une Aprilia V4 vous receviez en cadeau un accès VIP à la course MotoGP du RedBull Ring en Autriche. Retour sur ce voyage.
MXGP of Switzerland - La fête fut grandiose à Frauenfeld (TG)
Faites un événement de sport motorisé en Suisse et les gens se déplacent en masse, la 15e manche du championnat du monde MXGP l'a une fois de plus prouvé.
Enduro Fun Park - L'histoire d'un débutant sur terrain glissant
Dans l'équipe, je suis le pilote le moins expérimenté. C'est pourquoi on m'a mis au défi d'aller rouler dans la terre pour ne plus avoir peur de glisser. Rendez-vous à l'Enduro Fun Park en Argovie pour avoir une KTM électrique et une piste pour débutant à disposition.
Reportage - Au coeur de la course avec Sébastien Fraga #80 en Trophée Pirelli 600
Notre reporter-cameraman Pierre-Alain s'en est allé, caméra au poing, à la rencontre du pilote genevois Sébastien Fraga lors de son dernier week-end de courses en Trophée Pirelli 600, sur le circuit de Magny-Cours.