Article du 08 novembre 2011

Yamaha VMAX Hyper Modified, les résultats de la compétition

Texte de Charles Donzé / Photo(s) de Yamaha

Nous avions déjà évoqué la fameuse compétition Yamaha VMax Hyper Modified, voici les résultats en direct de l’EICMA de Milan.

La Yamaha VMax associe puissance brute, style très particulier et technologie de pointe. Yamaha a opposé trois tuners avant-gardistes ; le but est de concevoir leur propre VMax en respectant la philosophie du VMax.

Rencontre avec les rois de la personnalisation :

  • Roland Sands : ex-pilote californien connus pour ses sauvages préparations sur tous les types de moteurs.
  • Ludovic Lazareth : ce français incarne le génie créatif sur deux, trois et quatre roues.
  • Marcus Walz : customiser hardcore allemand connu pour repousser les limites de l’imaginaire.

VMax version Roland Sands

Le mot d’ordre est donné pour le californien Roland Sands. Il part d’un VMax nu et l’habille sauvagement. Nous sommes à mi-chemin entre le Muscle Bike et le Café Racer.

« La moto est vraiment conçu pour être sujet à de nombreuses modifications. Une fois que le véhicule est complètement dépouillé, on découvre qu’il est composé d’éléments nobles et destinés à contribuer aux performances de l’engin » dit-il.

« Garder le cœur du VMax et l’habiller de notre propre création. L’idée était aussi de garder la ligne générale du VMax… il fallait qu’on le reconnaisse ! Nous avons utilisé de l’aluminium, de l’acier, de la fibre de carbone. Le travail a été long et rude… mais le résultat est bien là et nous en sommes fiers ! »



VMax version Ludovic Lazareth

Propriétaire et fondateur de Lazareth Auto-Moto, le français Ludovic Lazareth décrit VMAX Yamaha comme un symbole culte dans le monde du deux-roues.

« C’est fou, cette moto inspire ! » explique le créateur charismatique. « Je viens de la mettre au centre de mon atelier et je laisse mes idées s’épanouir. »

« Vous ne pouvez pas obtenir mieux du meilleur, alors j’ai laissé le moteur et les éléments centraux de la moto à l’état d’origine », explique le Lazareth. « J’ai travaillé le look, le style et l’esthétique en m’inspirant sans cesse de l’esprit inimitable de la moto. »

« J’aime le moteur VMax, c’est une immense motivation pour moi. Quand je commence un projet, j’ai l’habitude de mettre le moteur sur la table et de construire la moto autour. Son moteur, dans son plus simple appareil, est d’une beauté sans égale ; je n’ai touché pas à son esthétique. »



VMax version Marcus Walz

Marcus Walz aborde le projet VMax Hyper Modified de manière légèrement différente, mais non moins ambitieuse. Alors que Lazareth s’est concentré sur l’esthétique de la moto, Walz, d’origine allemande, a regardé les détails mécaniques de la VMax en réduisant le poids des masses en mouvement et en maximisant les performances.

« Mon objectif est de rendre la VMax polyvalente : aussi performante qu’une sportive sur un circuit et capable de cruiser à travers la ville » dit-il. « Il était donc important de construire une moto aux normes allemandes TÜV, pour rester dans la légalité. La VMax n’est pas seulement une moto gavée puissance ou seulement un cruiseur – elle a ses deux qualités et c’est bien ce qui rend une telle machine intéressante et spéciale ! »

« Mon but n’est pas de modifier le caractère de la VMax. Au contraire, je cherche à optimiser ses qualités afin de renforcer son identité. Il ne doit pas y avoir de doutes dans l’œil du spectateur… ma VMax reste une VMax ! »



Ces trois modèles uniques sont à découvrir sur le stand Yamaha à l’EICMA de Milan du 8 au 13 novembre.
Carlito
AcidTracks 2019 - Organisation de sorties pistes

Suivez AcidMoto.ch !

Plus d'articles Moto

Yamaha Ténéré 700 Raid – L’Adventure au bout de la dune
Présentée sous forme de prototype lors du dernier salon EICMA, les dessins de la Yamaha Ténéré 700 Raid, version spéciale Adventure, viennent de fuiter.
Essai BMW CE 04 - À la pointe du tout électrique
Après le C Evolution, le maxi-scooter CE 04 est le premier modèle de la nouvelle stratégie de mobilité urbaine de BMW. Il n'y aura plus de nouveau modèle thermique, place au tout électrique.
Record historique des ventes pour Ducati
Ducati célèbre une année 2021 historique, avec un nouveau record de vente. Un signe de bonne santé pour le constructeur en mains allemandes ?
Les ventes de moto à un nouveau sommet en 2021
L'année 2020 avait déjà montré une progression des ventes, 2021 a continué sur la même lancée. Nouveau record historique !
De 1972 à 2022 - 50 ans de Kawasaki Z
La dynastie initiée par la Z1 Super Four en 1982 se perpétue depuis 5 décennies et pour commémorer ceci, Kawasaki annonce 4 modèles en édition spéciale.
Une Honda RC213V-S neuve adjugée… CHF 225'680.- !
Les motos d’exception ou rare deviennent des valeurs refuges ou encore des placements à l’instar de cette Honda RC213V-S qui neuve valait 169'880 CHF et qui vient d’être vendue aux enchères pour la somme record de CHF 225'680.-.

Hot news !

Essai Triumph Tiger Sport 660 - GT British pour jeune permis (vidéo)
Avec le moteur 660, la marque anglaise dispose d'un produit d'appel qui se décline ici en une moto plus polyvalente qu'un roadster.
Triumph lâche ses Tiger 1200 dans l'arène des gros trails
Triumph présente ses nouveaux trails au long cours et lâche ses Tiger 1200 chez les gros trails
Essai Ducati Panigale V4S 2022 - L'expérience au service du pilote
Ducati accumule énormément d'expérience en compétition puis un jour, tout est rassemblé dans une moto qui doit devenir une référence. Place au récit d'une journée extraordinaire.
Essai-bis Triumph Speed Triple 1200 RS 2021 - Deux salles, deux ambiances
Réaliser l'essai d'une moto sur un circuit mène forcément à ne pas contenter ceux qui n'ont aucune affinité avec cette activité. Seulement quand Marc parle de "Couteau Suisse" pour ce roadster british, il faut bien continuer à faire le tour de son utilisation.
Essai Fantic Caballero Rally : Le retour des "gromonos" ?
Légère, maniable et accessible, la Fantic Caballero 500 dans sa déclinaison "Rally" reprend le meilleur du passé.
Comparatif des sportives de rêve à Alès - La Ninja rencontre la R1M et la M1000 RR
Pour qui veut débourser entre CHF 19'990.- et 37'900.- pour une sportive, il faut être sûr de son coup au moment de signer le bon de commande. Entre 2 japonaises et une européenne, le choix serait difficile si on avait pas la piste d'Alès à dispo pour les départager.