Interview publié le 27 septembre 2016

Stéphane Frossard - Un autre pilote suisse en Mondial Supersport ce weekend

Propos recueillis par Gonzo

Ce jeune jurassien de 21 ans sait rouler vite. Pour preuve, une dixième place au général dans le championnat Supersport français. Ça, beaucoup peuvent le savoir en suivant de près ou de loin les résultats du championnat. Mais qui est vraiment ce carrossier jurassien ? Une petite interview vous permettra d’en savoir plus.

AcidMoto.ch : Stéphane, parles-nous un peu de toi. Qui es-tu quand tu n’as pas un casque sur la tête ?

Stéphane Frossard : Je suis une personne comme tout le monde, je me lève chaque matin pour aller au travail, je ne suis pas pilote professionnel. Mais pour les congés des  courses, c'est relativement cool puisque je travaille chez mon sponsor. En dehors de ça je m'entraîne comme je le peux, étant donné qu'il n'y a pas de circuit en Suisse, comme tout le monde le sait.

AM : Comment es-tu arrivé sur une moto, puis à la compétition ?

SF : C'est en parti dû à mon papa puisqu'il faisait des courses auparavant, mais étant petit je demandais toujours pour avoir une pocket bike sauf que je n'en avais jamais eu...
En 2010, mon papa m'a emmené en essayer une et j'avais apprécié. De ce fait, on l'avait achetée et j'ai débuté le championnat à la mi-saison pour être sûr que les courses me plaisent vraiment. Et c'était le cas. J'adorais cette sensation de vitesse, j'ai donc débuté la compétition en championnat suisse pocket bike 2011, où je fais direct le titre de champion, dans ma catégorie.

AM : Cette année, tu a couru en France, dans le relevé championnat Supersport. Qu’est ce qui t’a amené à faire ce championnat ?

SF : Après plusieurs réflexions avec mes sponsors et mon entourage, nous trouvions que c'était une bonne solution afin que je retrouve le plaisir et la confiance sur la moto (choses que j'avais perdues la saison passée).
D'une autre part, c'était aussi du point de vue financier ou, comme on l'appelle, le « nerf de la guerre » dans les sports mécaniques.

AM : Parle-nous un peu de ta saison, de tes résultats.

SF : J'arrivais dans ce championnat sans connaître la plupart des circuits, mis à part Lédenon et Magny-Cours. Je n'avais pas d'objectif particulier à part reprendre confiance et plaisir.
Quand je suis arrivé pour la première manche, je ne connaissais pas le circuit, je n’avais pas encore roulé avec ma nouvelle moto et cela faisait 4 mois que je n'avais plus eu de guidon entre mes mains. Donc un peu compliqué mais ce n'étais pas trop mauvais pour une reprise et j'avais déjà retrouvé le plaisir de rouler, ce qui était important pour la suite du championnat (NDLR : pour son premier roulage, Stéphane prendra 8 points sur le week-end).
Quand je gagne la course à Lédenon j'étais sans mots tellement c'était magique de retrouver la plus haute marche du podium.
L'ensemble de la saison n’a pas été si mauvais que ça, nous avons prouvé que nous étions performants mais il nous a aussi manqué pas mal de chance. Je ne termine pas où je devrais être puisque j'aurai pu finir bien mieux classé que 10ème d'un championnat qui est pas mal relevé quand même.

AM : Quels sont tes moyens pour parvenir à faire la saison (sponsors, mécano, aspect technique et logistique) ?

SF : J'étais dans une structure française ou j'avais mon mécanicien et un ingénieur pour l'acquisition de données. Je roulais avec ma moto et c'est nous qui transportions tout le matériel avec mon papa et des amis à lui. J'ai bien évidement des sponsors qui me suivent et sans qui je ne pourrais pas faire ce que je fais.
Je tiens d'ailleurs à les remercier et remercier mon père ainsi que les personnes qui m'entourent.

AM : Comptes-tu refaire ce championnat l’an prochain?

SF : Pour le moment je n'ai encore rien de signé mais il y a de fortes chances que je roule à nouveau dans cette catégorie, il y a encore plusieurs choses a discuter et décider avec mes sponsors.

AM : Quels sont tes objectifs pour la prochaine saison ?

SF : Comme je viens de le dire, je roulerai (certainement) à nouveau dans ce championnat. L'objectif est clair pour mes sponsors et moi, ce serait de faire le titre de Champion.

AM : Le week-end prochain, tu participeras à la manche française du WSS à Magny Cours. Comment en est tu arrivé là ?

SF : Nous avons fait une demande pour participer à cette course et j'ai été accepté. Je n'ai reçu la réponse que mercredi passé donc je n’ai plus beaucoup de temps pour préparer un moteur du mondial, alors j'y participerai avec le même moteur qu'en championnat de France.
L'idée vient de mon sponsor principal qui voulait que je participe à cette manche. Je tiens à le remercier pour cela puisque pour moi, ça va être une superbe aventure de pouvoir rouler avec des pilotes pareils, ce sera difficile mais j'adore ce circuit alors « va falloir s'accrocher ».

AM : Te fixes-tu un objectif particulier pour cette course ?

SF : Je ne me fixe pas d'objectif. Pour moi le principal c'est de prendre du plaisir et d’acquérir de l'expérience pour mon futur. Bien évidemment, je ferai de mon mieux mais je ne me mets pas la pression je sais que ce sera compliqué et je ne vais pas me démoraliser en fonction du résultat. Le principal est déjà d'y participer.

Vous connaissez maintenant un peu mieux ce pilote suisse. Quand vous regarderez la course, le week-end prochain, vous verrez donc deux drapeaux suisses. Le premier, Randy Krummenacher, dont vous avez certainement l’habitude et maintenant, le second, Stéphane Frossard.

Bonne course champion !

Pour suivre Stéphane, n'hésitez pas à liker sa page Facebook ; Stéphane Frossard #42

Gonzo
AcidTracks 2019 - Organisation de sorties pistes

Suivez AcidMoto.ch !

Plus d'articles Sport

Test MotoGP au Qatar jour 1 - Vinales en grande forme
Maverick Viñales repart avec le meilleur temps de cette première journée de Test au Qatar.
WSSP à Phillip Island - Caricasulo s'offre la Tissot-Superpole devant Krummenacher
Après avoir brillé lors du Test Officiel, l’Italien s’est adjugé la pole position à Phillip Island.
L’Indonésie accueillera les Championnats du Monde MOTUL FIM Superbike et MotoGP dès 2021
C’est sur l’île de Lombok que l’Indonésie accueillera les deux événements à compter de 2021.
WSBK à Phillip Island - Round 1 - Alvaro Bautista mène la Ducati à la victoire
L’Espagnol s’est envolé dès le premier tour pour filer tout droit vers son premier succès en WorldSBK, loin devant Jonathan Rea.
WSBK de Phillip Island - Bautista domine les essais du vendredi
Le rookie du WorldSBK a repris l’ascendant sur Jonathan Rea avant les qualifications du Round Yamaha Finance d’Australie.
Comment suivre la saison de MotoGP 2019 à la TV ou sur le net ?
La saison 2019 de MotoGP débutera le 10 mars prochain au Qatar et comme vous l'avez certainement lu dans notre publication d'il y a quelques jours, Canal+ remplacera Eurosport pour la diffusion des courses.

Hot news !

OFFICIEL - Robin Mulhauser en Supersport chez CIA Landlord Insurance Honda
Le sympathique Fribourgeois de la Swiss Mafia du Moto2 a trouvé un guidon pour 2017. Robin Mulhauser courra en effet le Championnat du Monde Supersport dans le team PTR Honda la saison prochaine.
Moto2 – Après l'annonce de la signature avec Leopard pour 2017, Aegerter expulsé du team de Fred Corminboeuf
Selon nos confrères très bien informés du Blick, Dominique Aegerter ne fera pas partie de la tournée outre-Atlantique pour le team carXpert Interwetten.
Aprilia FaceTheRace - Les clients en visite au RedBull Ring
Début Mars, pour l'achat d'une Aprilia V4 vous receviez en cadeau un accès VIP à la course MotoGP du RedBull Ring en Autriche. Retour sur ce voyage.
MXGP of Switzerland - La fête fut grandiose à Frauenfeld (TG)
Faites un événement de sport motorisé en Suisse et les gens se déplacent en masse, la 15e manche du championnat du monde MXGP l'a une fois de plus prouvé.
Enduro Fun Park - L'histoire d'un débutant sur terrain glissant
Dans l'équipe, je suis le pilote le moins expérimenté. C'est pourquoi on m'a mis au défi d'aller rouler dans la terre pour ne plus avoir peur de glisser. Rendez-vous à l'Enduro Fun Park en Argovie pour avoir une KTM électrique et une piste pour débutant à disposition.
Reportage - Au coeur de la course avec Sébastien Fraga #80 en Trophée Pirelli 600
Notre reporter-cameraman Pierre-Alain s'en est allé, caméra au poing, à la rencontre du pilote genevois Sébastien Fraga lors de son dernier week-end de courses en Trophée Pirelli 600, sur le circuit de Magny-Cours.