Interview publié le 25 octobre 2015

Interview - Retour sur la saison de Valentin Guillod quatrième du mondial MX2

Propos recueillis par VG

Quatrième du Mondial MX2 et vainqueur de trois Grands Prix cette saison, Valentin Guillod à clairement franchi un cap pour sa dernière saison dans cette catégorie.

Avant de passer en 450, le Suisse est revenu pour nous sur cette excellente année 2015.

Valentin, quel souvenir gardes tu de cette saison ?

Ce fut une très belle saison avec d’énormes émotions, c’était vraiment cool. L’objectif de début d’année était de faire des podiums, de gagner des manches et des GP, ce que l’on a fait ; on a remis la Yamaha sur le podium, montré que la moto était performante, qu’elle ne cassait pas. Il manque juste le podium final du championnat, qu’on rate de peu et qui était un des objectifs du début de saison.

Tu as fait un début de saison correct, avec une progressive montée en puissance ?

L’accord entre Yamaha et Standing Construct s’est finalisé tardivement l’hiver dernier, si bien qu’on a reçu le matériel assez tard et qu’il a fallu le découvrir. On a commencé l’année avec des motos de série, les motos de course sont arrivées début février sans qu’on ait beaucoup de temps pour les tester. On est parti comme çà aux premiers GP, qui furent très compliqués car j’étais derrière le bon wagon. Le problème est que les premiers GP se disputaient loin de nos bases ; la moto ne convenait pas à mon style de pilotage, et ce n’est qu’en rentrant d’Argentine que j’ai pu monter en Belgique pour qu’on fasse des tests et à partir de là j’ai commencé à me sentir mieux.

Cette victoire en Espagne, sixième GP de la saison, tu l’as vue venir ?

Non, pas du tout. Je me sentais bien sur la moto, je pensais qu’un bon résultat était possible, j’envisageais un podium et finalement cela a été encore mieux puisque je remporte ma première victoire de manche et mon premier GP ! Étonnamment je n’ai ressenti aucune pression quand j’étais en tête, je me suis juste appliqué à rester concentré pour éviter une erreur.

Après l’Espagne tu gagnes en Grande Bretagne, tu es sur un nuage ?

Non, j’étais simplement content de rouler à mon vrai niveau, comme je pouvais l’être à l’entrainement. Je ne me posais pas de questions, en Angleterre je me suis régalé mais je pense que je n’étais pas le seul et que mon team, le public, mes fans se sont régalés eux aussi. Malheureusement en France je chute avec un autre pilote et je me fracture quatre métacarpes, ce qui me gêne dans la boue en Italie. Je refais des podiums en Allemagne et en Suède, puis après un mauvais weekend en Lettonie je me reprends bien à Loket ou j’aurais pu signer le doublé sans une glissade en première manche. C’était top de gagner un troisième GP, d’autant plus que la porte du titre s’entrouvrait puisque je me retrouvais second ex-æquo. Je me suis appliqué pour mettre toutes les chances de mon côté, mais avant le GP de Belgique j’ai été perturbé par toutes ces négociations au sujet de mon passage en MXGP si bien qu’à Lommel la tête n’y était pas. J’ai brulé mon joker, j’ai senti que le titre m’échappait et j’ai connu quelques soucis entre ce radiateur explosé par un autre pilote en seconde manche à Lommel, cet accrochage au second départ à Mantova, et cette grosse chute aux essais à Assen ou je m’abime l’épaule. Je sauve quelques points afin de rester en course pour le podium final, mais la confiance n’était plus vraiment là y compris avec le team et ce fut assez compliqué à gérer. Aux USA pour ma dernière course en 250 j’avais à cœur de prouver des choses et profiter de cette ultime course pour me faire plaisir ; j’ai atteint mon objectif et je suis monté sur le podium, meilleur Européen, juste dommage que je n’ai pas pu prendre de meilleurs départs pour me battre avec les Américains.

Vu de l’extérieur beaucoup ont pensé que c’est dans le sable que tu as perdu toutes chances de titre ?

Vu de l’extérieur oui, c’est sûr qu’à Lommel ou Assen je suis passé à travers. Mais ce n’est pas que çà, comme je l’ai déjà expliqué, et il ne faut pas oublier une fois de plus qu’on est parti d’une feuille blanche en début d’année ! Et comme je l’ai dit à Lommel j’étais vraiment perturbé par les négociations en cours pour 2016.

Tu as été très courtisé pour passer en MXGP, ce doit être aussi une satisfaction ?

Bien sûr, c’était la première fois que je me retrouvais dans cette situation et comme je le disais ce n’est pas simple à gérer. On rigolait un peu de moi en 2011-2012, là c’était différent parce que le mec a depuis gagné des manches, gagné des GP, montré ce qu’il savait faire. Tout le travail, tout l’investissement était enfin récompensé !

Un mot sur tes partenaires ?

Je voudrais commencer par remercier tous ceux qui m’ont permis d’arriver là ou je suis, et qui sont derrière moi quand ca va super bien mais aussi quand ca va super mal ; ma famille, mes amis, mon entraineur ! Un grand merci aussi à mes fidèles sponsors qui me permettent de vivre de ma passion, et bien sûr à mon team qui a fait du super boulot, à mon mécanicien Ludo qui m’a toujours donné une super moto ; c’était la première fois qu’on travaillait ensemble, je n’ai pas eu le moindre souci de la saison ! Et aussi un grand merci à mes fans qui suivent sur les circuits ou sur les réseaux sociaux, et à tous ceux que j’oublie !

VG
AcidTracks 2019 - Organisation de sorties pistes

Suivez AcidMoto.ch !

Plus d'articles Sport

Test MotoGP au Qatar jour 1 - Vinales en grande forme
Maverick Viñales repart avec le meilleur temps de cette première journée de Test au Qatar.
WSSP à Phillip Island - Caricasulo s'offre la Tissot-Superpole devant Krummenacher
Après avoir brillé lors du Test Officiel, l’Italien s’est adjugé la pole position à Phillip Island.
L’Indonésie accueillera les Championnats du Monde MOTUL FIM Superbike et MotoGP dès 2021
C’est sur l’île de Lombok que l’Indonésie accueillera les deux événements à compter de 2021.
WSBK à Phillip Island - Round 1 - Alvaro Bautista mène la Ducati à la victoire
L’Espagnol s’est envolé dès le premier tour pour filer tout droit vers son premier succès en WorldSBK, loin devant Jonathan Rea.
WSBK de Phillip Island - Bautista domine les essais du vendredi
Le rookie du WorldSBK a repris l’ascendant sur Jonathan Rea avant les qualifications du Round Yamaha Finance d’Australie.
Comment suivre la saison de MotoGP 2019 à la TV ou sur le net ?
La saison 2019 de MotoGP débutera le 10 mars prochain au Qatar et comme vous l'avez certainement lu dans notre publication d'il y a quelques jours, Canal+ remplacera Eurosport pour la diffusion des courses.

Hot news !

OFFICIEL - Robin Mulhauser en Supersport chez CIA Landlord Insurance Honda
Le sympathique Fribourgeois de la Swiss Mafia du Moto2 a trouvé un guidon pour 2017. Robin Mulhauser courra en effet le Championnat du Monde Supersport dans le team PTR Honda la saison prochaine.
Moto2 – Après l'annonce de la signature avec Leopard pour 2017, Aegerter expulsé du team de Fred Corminboeuf
Selon nos confrères très bien informés du Blick, Dominique Aegerter ne fera pas partie de la tournée outre-Atlantique pour le team carXpert Interwetten.
Aprilia FaceTheRace - Les clients en visite au RedBull Ring
Début Mars, pour l'achat d'une Aprilia V4 vous receviez en cadeau un accès VIP à la course MotoGP du RedBull Ring en Autriche. Retour sur ce voyage.
MXGP of Switzerland - La fête fut grandiose à Frauenfeld (TG)
Faites un événement de sport motorisé en Suisse et les gens se déplacent en masse, la 15e manche du championnat du monde MXGP l'a une fois de plus prouvé.
Enduro Fun Park - L'histoire d'un débutant sur terrain glissant
Dans l'équipe, je suis le pilote le moins expérimenté. C'est pourquoi on m'a mis au défi d'aller rouler dans la terre pour ne plus avoir peur de glisser. Rendez-vous à l'Enduro Fun Park en Argovie pour avoir une KTM électrique et une piste pour débutant à disposition.
Reportage - Au coeur de la course avec Sébastien Fraga #80 en Trophée Pirelli 600
Notre reporter-cameraman Pierre-Alain s'en est allé, caméra au poing, à la rencontre du pilote genevois Sébastien Fraga lors de son dernier week-end de courses en Trophée Pirelli 600, sur le circuit de Magny-Cours.