Interview publié le 02 septembre 2015

Interview de Rémi Bizouard - Un pilote FMX multiple champion du monde

Propos recueillis par Yann

Avec son palmarès long comme le bras, Rémi Bizouard est l'un des plus grands pilotes FMX de la planète. Pas prétentieux pour un sou, il s'est soumis à quelques questions. Lisez plutôt !

Salut Rémi, peux-tu nous faire une brève présentation (âge, situation familiale...)

Salut tout le monde ! J’ai 29 ans, je suis célibataire et j’ai une adorable fille de 10 ans. Je vis dans une superbe région, à côté de Bergerac (F).

Jusqu’à tes 16ans, tu étais plutôt adepte du MX, pourquoi avoir fait le choix du FMX ?

Parce que finalement, après avoir testé les deux disciplines, le FMX m’a beaucoup plus attiré. J’ai aussi pratiqué le BMX étant plus jeune. Déjà à l’époque, je préférais les sauts, les prises de risques et la technique liée à cette pratique. Toute cette adrénaline,  je ne la retrouvais qu’en FMX.

Apparemment, le choix était bon puisque tu as décroché le titre de Champion du Monde de la discipline à plusieurs reprises. Ce n’est pas trop difficile d’être l’un des meilleurs riders du monde ?

Si bien sûr ! D’une part parce que le niveau s’élève d’année en année. La concurrence est rude. C’est une remise en cause perpétuelle. Les blessures sont aussi des facteurs déterminants. J’ai connu quelques blessures sérieuses dans ma carrière, mais je continue a progresser. Surtout, je prends énormément de plaisir sur la moto. Tant que c’est le cas, j’essaie de rester parmi les meilleurs riders et de faire de mon mieux.

Quelles sont tes ambitions futures ? Comptes-tu continuer dans cette voie ou prendre un autre chemin, car oui c’est cool de s’envoyer en l’air, mais ça doit fatiguer à force, non ?

Pour l’instant je préfère rester concentré sur les contests et la moto. J’ai quelques idées en tête, mais aujourd’hui, mon objectif principal c’est de rester au plus haut niveau et de ne pas me tromper d’objectif. Même si comme tu dis, certaine fois, c’est fatiguant, je ne me suis jamais dit "c’est bon j’en ai marre, j’arrête".

Quelle est l’ambiance dans le parc des équilibristes du FMX ?

Très bonne ! Evidemment, c’est un peu plus tendu lors des "XFighters", qui est LA grosse compétition. On a tous envie de bien faire, de battre le mec d’à côté. Mais ça n’empêche qu’on se respecte tous. Et de façon générale, l’ambiance est même souvent bon enfant.

Le FMX demande-t-il une préparation physique spécifique ?

Ça reste de la moto. Et comme les chutes sont souvent douloureuses, je m’entretiens un maximum avec de la salle (musculation) et du cardio (footing ou boxe). C’est aussi une question personnelle. Je pense que nous avons tous des besoins et des attentes différentes en fonction de notre morphologie ou des blessures contractées au cours de notre carrière.

Et du côté de la moto, pour un jeune qui voudrait se lancer, quel budget faut-il compter ?

La moto reste un sport assez onéreux. Par contre, le coup d’entretien et beaucoup moins important que le motocross. Je dirais qu’avec l’achat d’une moto (€ 4'000.-), l’équipement (€ 500.-) et € 200.- par mois pour tous les frais annexes, on a une bonne idée de ce que ça peut coûter. Avec un tel budget, il est possible de bien s’entraîner.

Les sponsors sont toujours présent pour ce genre de discipline, ou avec le temps et les accidents, ces derniers deviennent-ils frileux à l’idée de supporter un sport extrême?

Comme dans la plupart des sports ! Notre outil de travail, c’est notre corps. Evidemment si je me blesse, je suis moins intéressant pour un sponsor. Mais cela fait partie intégrante de notre discipline : la prise de risques. Les sponsors restent assez nombreux dans le FMX. C’est un sport à sensations fortes, très spectaculaire et les arènes et salles sont souvent pleines. Une aubaine pour n’importe quelle marque qui se situe sur ce marché-là.

Recommanderais-tu cette discipline ?

Bien sûr ! Mais la patience et la maitrise de son stress et de ses peurs sont primordiales. Ce n’est pas comme dans d’autres sports, ou si on loupe une passe ou un coup droit, on envoi la balle hors du terrain. Si notre geste n’est pas bien réalisé, on peut chuter de 10 à 15 mètres de haut. C’est aussi un gros travail sur son mental qu’il faut réaliser. Mais c’est un super sport, très fun, avec un public génial.

Peux-tu nous donner ton meilleur souvenir ? Et ton pire ?

Chaque nouvelle figure posée sur la terre est un bon souvenir (rires) ! On passe souvent des heures à s’entrainer dans la mousse. Alors quand on ne tombe pas et que la figure est propre, c’est génial ! Chaque bonne performance est une satisfaction. Pour ce qui est des pires souvenirs, évidemment les blessures. Notamment celle de 2013 à Dubaï, ou je me suis fait une double fracture tibia-péroné.

Comment vois-tu ta retraite, enfin si tu y penses déjà ?

Oui j’y pense bien sûr. J’ai déjà quelques projets en tête dont je préfère ne pas trop parler pour le moment. Mais je ne pense pas encore à arrêter. J’ai encore de belles années devant moi. Je l’espère en tout cas.

Un dernier mot pour nos lecteurs, des évènements à ne pas manquer ?

Pour ceux qui ne connaissent pas la discipline, allez regarder des vidéos sur Internet et vous serez conquis. Merci à tous mes fans de me suivre et pour leurs encouragements réguliers ! Vous pouvez d’ailleurs me suivre sur mes réseaux sociaux (Facebook, Instagram, Twitter), je suis assez actif. Je fais gagner des lots en ce moment. Sinon, les prochains évènements, ce sont les XFighters en Afrique du Sud (à Pretoria, le 12 septembre) et le Championnat du monde qui recommence bientôt. Et un merci chaleureux à votre magazine, à vos lecteurs et à toute la Suisse.

Palmarès récent :

2014

6e, Red Bull X-Fighters World Tour Overall
2e, Red Bull X-Fighters Osaka, Japan
4e, Red Bull X-Fighters Pretoria, South Africa
2e, Overall IFMXF Championship
1er, IFMXF World Cup Frankfurt, Germany
2e, IFMXF World Cup Berlin, Germany
3e, IFMXF World Cup Basel, Switzerland
4e, IFMXF World Cup Gdansk, Poland

2013

2e, Night of the Jumps Gdansk, Poland
2e, IFMXF World Cup Berlin, Germany - Day 2
3e, IFMXF World Cup Berlin, Germany- Day 1
1er, IFMXF World Cup Kaunas, Latvia

2012

FIM World Champion FMX
1er, IFMXF World Cup Riga, Latvia
1er, IFMXF World Cup Cologne, Germany
1er, IFMXF World Cup Guangzhou, China
2e, IFMXF World Cup Togliatti, Russia

El Yannou
AcidTracks 2019 - Organisation de sorties pistes

Suivez AcidMoto.ch !

Plus d'articles Sport

Test MotoGP au Qatar jour 1 - Vinales en grande forme
Maverick Viñales repart avec le meilleur temps de cette première journée de Test au Qatar.
WSSP à Phillip Island - Caricasulo s'offre la Tissot-Superpole devant Krummenacher
Après avoir brillé lors du Test Officiel, l’Italien s’est adjugé la pole position à Phillip Island.
L’Indonésie accueillera les Championnats du Monde MOTUL FIM Superbike et MotoGP dès 2021
C’est sur l’île de Lombok que l’Indonésie accueillera les deux événements à compter de 2021.
WSBK à Phillip Island - Round 1 - Alvaro Bautista mène la Ducati à la victoire
L’Espagnol s’est envolé dès le premier tour pour filer tout droit vers son premier succès en WorldSBK, loin devant Jonathan Rea.
WSBK de Phillip Island - Bautista domine les essais du vendredi
Le rookie du WorldSBK a repris l’ascendant sur Jonathan Rea avant les qualifications du Round Yamaha Finance d’Australie.
Comment suivre la saison de MotoGP 2019 à la TV ou sur le net ?
La saison 2019 de MotoGP débutera le 10 mars prochain au Qatar et comme vous l'avez certainement lu dans notre publication d'il y a quelques jours, Canal+ remplacera Eurosport pour la diffusion des courses.

Hot news !

OFFICIEL - Robin Mulhauser en Supersport chez CIA Landlord Insurance Honda
Le sympathique Fribourgeois de la Swiss Mafia du Moto2 a trouvé un guidon pour 2017. Robin Mulhauser courra en effet le Championnat du Monde Supersport dans le team PTR Honda la saison prochaine.
Moto2 – Après l'annonce de la signature avec Leopard pour 2017, Aegerter expulsé du team de Fred Corminboeuf
Selon nos confrères très bien informés du Blick, Dominique Aegerter ne fera pas partie de la tournée outre-Atlantique pour le team carXpert Interwetten.
Aprilia FaceTheRace - Les clients en visite au RedBull Ring
Début Mars, pour l'achat d'une Aprilia V4 vous receviez en cadeau un accès VIP à la course MotoGP du RedBull Ring en Autriche. Retour sur ce voyage.
MXGP of Switzerland - La fête fut grandiose à Frauenfeld (TG)
Faites un événement de sport motorisé en Suisse et les gens se déplacent en masse, la 15e manche du championnat du monde MXGP l'a une fois de plus prouvé.
Enduro Fun Park - L'histoire d'un débutant sur terrain glissant
Dans l'équipe, je suis le pilote le moins expérimenté. C'est pourquoi on m'a mis au défi d'aller rouler dans la terre pour ne plus avoir peur de glisser. Rendez-vous à l'Enduro Fun Park en Argovie pour avoir une KTM électrique et une piste pour débutant à disposition.
Reportage - Au coeur de la course avec Sébastien Fraga #80 en Trophée Pirelli 600
Notre reporter-cameraman Pierre-Alain s'en est allé, caméra au poing, à la rencontre du pilote genevois Sébastien Fraga lors de son dernier week-end de courses en Trophée Pirelli 600, sur le circuit de Magny-Cours.