Interview publié le 19 juin 2014

Hervé Gantner nous fait partager son Rallye de Sardaigne

Propos recueillis par Marc

Notre spécialiste helvétique du TT, Hervé Gantner, qui n’est jamais fatigué de se lancer des défis, vient de taper fort. En lieu et place des courses sur routes auxquelles il participe depuis trois ans, à savoir la Northwest200 et le TT, il s’est mis en tête de faire le Dakar 2015, genre de changement !

C’est donc un changement radical que s’est imposé Hervé, à savoir passer des courses sur routes aux pistes du Dakar. Mais avant cela, Hervé doit participer à deux rallyes comptant pour la coupe du monde afin de valider son inscription pour être au départ des pistes d’Amérique du Sud.

La première de ces épreuves est le Rallye de Sardaigne dont je vous propose de découvrir le résumé fait par Hervé himself :

L’organisateur du Dakar ayant beaucoup trop de demandes pour les pilotes moto a mis en place un système de sélection dont l’une des obligations est d'avoir couru une manche du mondial des rallyes et des Dakar series. Donc même si je n’ai toujours pas le budget pour le Dakar, je suis quand-même allé en Sardaigne, juste au cas où…

J'ai loué une moto au team hollandais HT Honda Rally Raid, qui est une équipe pro qui a déjà une quinzaine de Dakar à son actif.

J'étais un peu stressé les jours avant car j'ai beaucoup travaillé et du coup fait très peu de physique, de plus je ne connaissais pas leur moto et je n'avais jamais fait un rallye auparavant. En plus sur place, on m'a dit que c'était le rallye à la fois le plus physique et le plus technique ainsi que le plus dur pour la navigation. Heureusement que j'étais sur une île sinon je me serais enfui !

Mais au final tout s'est bien passé. La moto est une CRF-X d'enduro améliorée avec un plus gros réservoir et les outils de navigation. Les suspensions étaient bonnes et la moto pas trop fatigantes, même avec les 15 litres d'essence. J'ai juste pu rouler 30 minutes le jour avant le départ pour régler les leviers et avoir un avant-goût et le lendemain : c'était parti !

C'est toujours marrant d'être un débutant et de te retrouver à côté de Marc Coma ou Olivier Pain, mais avec le temps je m'en soucie plus trop.

Mon but était vraiment de finir la course, donc je suis parti assez prudent, car la navigation ça met quelques heures à rentrer, parce qu'il faut en permanence savoir où tu es, à quel kilométrage, quelle est la prochaine direction, etc. Donc au début tu ralentis toujours beaucoup trop, dès que tu prends plus confiance tu accélères et tu rates des directions, donc tu fais demi-tour etc. En plus pour le rallye de Sardaigne, puisqu'il est technique et qu'il tourne beaucoup, on avait beaucoup d'indications. Sur certaines journées, on avait plus de 500 indications différentes donc ce n’était pas facile et très prenant mentalement.

Le premier jour, j'ai même entendu Olivier Pain dire à son mécano qu'il a calé un peu sur la fin de l'étape, ça m'a rassuré. Il faut dire qu'il faisait plus de 30 degrés et qu'on s'est tapé pas mal de méchante montée caillouteuse dans les montagnes sardes.

Au 3ème jour, on a eu l'étape marathon, donc longue et sans assistance, le soir tout le monde dort sous tente et mange ensemble. C'était sympa de voir les pilotes d'usine manger tous à la même table, malgré les différences de marques, et même certains avec un petit verre de rouge à la main (il faut dire qu'après 10 heures sur la moto, on a grillé toutes les calories pour une semaine de toute façon).

Le matin du 4ème jour a été très dur pour moi, car mon corps sentait encore la longue étape de la veille et on est parti directement en spéciale à 8h30 dans du gros caillou, mais après une demi-heure tout était chaud et la fin de journée plus facile. Malheureusement c'est lors de cette étape que je me suis planté dans un bourbier à cause d'une petite erreur de navigation et j'ai perdu facilement 2 heures en tout. J'étais très fâché contre moi-même mais le soir, j'ai vu que ça faisait marrer le patron du team car jusque-là il était très étonné qu'il ne me soit pas arrivé de soucis pour mon premier rallye.

Pour la 5ème et dernière étape, les spéciales étaient beaucoup plus plaisantes car on a emprunté pas mal de route du WRC et à c'était large rapide et tout en travers, c'était une belle récompense pour cette fin de rallye!

Je finis 31ème en partant à 60 pilotes, je visais la première moitié du classement donc je n'ai pas atteint mon objectif personnel, mais on fera avec. J'ai beaucoup aimé la navigation et l'ambiance générale du rallye et j'ai terminé sans grosse difficulté. Après 5 jours et environ 40 heures passées sur la moto j'étais forcément content de finir, mais physiquement j'aurais pu tenir encore plusieurs jours sans trop de soucis.

Voilà, je tenais simplement à remercier encore tous les gens qui sont venus à mon repas de soutien, car sans ça je n'aurais pas eu les fonds pour aller faire mon premier rallye, et un grand merci au Centre Honda, Redpoint, Alpinestars et Arai.
Marcouille
AcidTracks 2019 - Organisation de sorties pistes

Suivez AcidMoto.ch !

Plus d'articles Sport

Test MotoGP au Qatar jour 1 - Vinales en grande forme
Maverick Viñales repart avec le meilleur temps de cette première journée de Test au Qatar.
WSSP à Phillip Island - Caricasulo s'offre la Tissot-Superpole devant Krummenacher
Après avoir brillé lors du Test Officiel, l’Italien s’est adjugé la pole position à Phillip Island.
L’Indonésie accueillera les Championnats du Monde MOTUL FIM Superbike et MotoGP dès 2021
C’est sur l’île de Lombok que l’Indonésie accueillera les deux événements à compter de 2021.
WSBK à Phillip Island - Round 1 - Alvaro Bautista mène la Ducati à la victoire
L’Espagnol s’est envolé dès le premier tour pour filer tout droit vers son premier succès en WorldSBK, loin devant Jonathan Rea.
WSBK de Phillip Island - Bautista domine les essais du vendredi
Le rookie du WorldSBK a repris l’ascendant sur Jonathan Rea avant les qualifications du Round Yamaha Finance d’Australie.
Comment suivre la saison de MotoGP 2019 à la TV ou sur le net ?
La saison 2019 de MotoGP débutera le 10 mars prochain au Qatar et comme vous l'avez certainement lu dans notre publication d'il y a quelques jours, Canal+ remplacera Eurosport pour la diffusion des courses.

Hot news !

OFFICIEL - Robin Mulhauser en Supersport chez CIA Landlord Insurance Honda
Le sympathique Fribourgeois de la Swiss Mafia du Moto2 a trouvé un guidon pour 2017. Robin Mulhauser courra en effet le Championnat du Monde Supersport dans le team PTR Honda la saison prochaine.
Moto2 – Après l'annonce de la signature avec Leopard pour 2017, Aegerter expulsé du team de Fred Corminboeuf
Selon nos confrères très bien informés du Blick, Dominique Aegerter ne fera pas partie de la tournée outre-Atlantique pour le team carXpert Interwetten.
Aprilia FaceTheRace - Les clients en visite au RedBull Ring
Début Mars, pour l'achat d'une Aprilia V4 vous receviez en cadeau un accès VIP à la course MotoGP du RedBull Ring en Autriche. Retour sur ce voyage.
MXGP of Switzerland - La fête fut grandiose à Frauenfeld (TG)
Faites un événement de sport motorisé en Suisse et les gens se déplacent en masse, la 15e manche du championnat du monde MXGP l'a une fois de plus prouvé.
Enduro Fun Park - L'histoire d'un débutant sur terrain glissant
Dans l'équipe, je suis le pilote le moins expérimenté. C'est pourquoi on m'a mis au défi d'aller rouler dans la terre pour ne plus avoir peur de glisser. Rendez-vous à l'Enduro Fun Park en Argovie pour avoir une KTM électrique et une piste pour débutant à disposition.
Reportage - Au coeur de la course avec Sébastien Fraga #80 en Trophée Pirelli 600
Notre reporter-cameraman Pierre-Alain s'en est allé, caméra au poing, à la rencontre du pilote genevois Sébastien Fraga lors de son dernier week-end de courses en Trophée Pirelli 600, sur le circuit de Magny-Cours.