Essai publié le 19 janvier 2021

Essai Yamaha MT-07 2021 - Toute la mesure du changement

Texte de Patrick / Photo(s) de Yamaha Motors France/Patrick Schneuwly

43% des motos vendues par Yamaha sont des roadsters, quasiment une fois sur deux c'est une MT-07 ! Imaginez la difficulté à renouveler ce modèle pour le constructeur. Trop de technologie et le prix s'envole !

C'est avec cet énorme problème que Yamaha a remis sa MT-07 sur sa planche à dessin. Euro 5 coûte de l'argent en développement, le constructeur aimerait éviter de reporter ça sur le client. La 2ème version sortie en 2018 avait reçu le phare de la première MT-09 et une mise à jour des suspensions. Maintenant elle change plus sérieusement au niveau du look, mais le châssis reste rigoureusement le même comme on l'apprend lors de la conférence de presse.

D'autres choses sont restées identiques : les jantes, les suspensions, la selle. Il y en a certainement d'autres mais qu'on ne relèvera pas. Oui les suspensions ne changent pas, on peut continuer à leur reprocher une certaine souplesse mais on préfère redire que le prix de la moto reste inchangé. Dans les changements techniques, on relèvera la majoration de taille des disques de freins avant, qui gagnent 16mm et font désormais 298mm de diamètre. Par contre ils ne sont plus en pétales.

Le moteur est directement repris de la Tracer 7 sortie en 2020. On y perd un peu de puissance (1.8 ch) et 1 Nm de couple par rapport au dernier millésime, tout comme le carter couleur bronze qui est maintenant Crystal Graphite. Sur la fiche technique on peut lire 73.4 ch à 8'750 tr/min. soit le maximum autorisé pour en faire une version 35kW. Et ce sans toucher à la cylindrée du moteur, les conduits d'admission d'air sont redessinés et la cartographie moteur revue.

Le logo de la marque évoque la musique (trois diapasons), c'est peut-être pour ça que des recherches sont entreprises pour améliorer le bruit des nouveaux modèles. La MT-07 n'y coupe pas, les ingénieurs y ont aussi travaillé pour lui offrir une sonorité agréable. En effet, le bruit n'est pas fort mais beau ! Lors de l'essai, l'ouvreur conduisait une moto avec un Akrapovic. La différence n'est pas grande, mais le son est agréable. Cet échappement sera à vous pour le prix de CHF 1'790.- hors installation.

La position de conduite a été revue au profit des conducteurs de plus de 1m75. La selle n'est qu'à 805mm, une bonne hauteur pour un conducteur de taille inférieur, mais Yamaha ne néglige pas pour autant un pilote plus grand ! Tout se joue au guidon, 12 mm plus haut, 10 mm plus en arrière et surtout 32 mm plus large pour donner un meilleur bras de levier.

Le phare qui fait couler de l'encre

Quand on parle d'esthétique, la première chose évoquée devant la MT-07 c'est ce nouveau phare. Constitué d'un nouveau module LED qui fait feu de croisement/de route et de deux canines en LED qui sont maintenant la signature lumineuse des MT. Face à elle, on sait immédiatement qu'on a à faire à cette moto et c'est exactement ce que cherche le constructeur. Vu de près, c'est la relativement importante surface de plastique noir qui me gêne. Il y a bien une partie peinte de chaque côté, mais elle est bien maigre et peu qualitative. 

Yamaha a voulu "compacter" le look de son best-seller. Concentrer les éléments près du réservoir pour une impression renforcée de moto compacte. Les écopes en plastique sur les flancs du réservoir s'intègrent maintenant avec une seule pièce couleur carrosserie. Les caches sur les côtés du radiateur ont bien réduit aussi. On nous annonce 500g de réduction de poids juste sur les habillages !

La finition progresse d'abord avec les parties peintes, mais aussi avec les câbles mieux posés, dissimulés autant que possible. Il faut avouer que le poste de conduite semble mieux "rangé" maintenant. Reste toujours les câbles de la poulie de la commande de gaz qui n'ont pas disparu. Au centre du tableau de bord prend place le même compteur LCD à contraste inversé que nous avons vu sur la Tracer 7.

Pour mater la concurrence, la connectivité Bluetooth et un écran TFT aurait pu s'y greffer, mais par soucis de contenir le plus possible le prix de vente, Yamaha mise sur une pièce plus simple et qui néanmoins remplit parfaitement son rôle.

Pages de l'article :

Pages

AcidTracks 2019 - Organisation de sorties pistes

Suivez AcidMoto.ch !

Au final...

On a aimé :
+
Yamaha ose des couleurs décalées et en change au fil des modèles
+
Le bon équilibre entre améliorations apportées et le prix
+
Le guidon avantageusement redessiné
+
Les pneus Michelin Road 5 qui correspondent à la moto
On a moins aimé :
-
Ce phare avant, il me faudra du temps
-
L'absence d'un anti-dribble, ok ça coûte de l'argent
-
L'absence de mise à jour des suspensions, ok ça aussi coûte de l'argent

Fiche technique

Véhicule
Marque :
Yamaha
Modèle :
MT-07
Année :
2021
Catégorie :
Roadster
Kit 25 kW :
Non disponible
Moteur
Type :
2 cylindres en ligne, 4 temps, double ACT, 8 soupapes
Cylindrée :
690 cm3
Refroidissement :
liquide
Alimentation :
Injection électronique
Performances
Puissance max. :
73.4 ch à 8'750 tr/min
Couple max. :
67 Nm à 6'500 tr/min
Transmission
Finale :
par chaîne
Boîte :
6 rapports
Embrayage :
multidisques à bain d'huile
Partie cycle
Châssis :
Cadre tubulaire en acier type Diamant
Suspension AV :
Fourche téléscopique
Course AV :
130 mm
Suspension AR :
Monoamortisseur
Débattement AR :
130 mm
Pneu AV :
120/70 ZR 17
Pneu AR :
180/55 ZR 17
Freinage
ABS :
Oui
Freinage combiné :
Non
Frein AV :
Double disques ø298 mm
Frein AR :
Simple disque ø245 mm
Dimensions
Longueur :
2'085 mm
Empattement :
1'400 mm
Largeur :
780 mm
Hauteur de selle :
805 mm
Poids total :
184 kg
Réservoir :
14 litres
Coloris disponibles
Coloris :
Storm Fluo
 
Icon Blue
 
Tech Black
Catalogue
Prix de vente :
CHF 7'790.-
En ligne :

Plus d'articles Moto

Aprilia ajoute une Tuono 660 Factory et des couleurs aux sportives
L'incursion d'Aprilia dans le marché de la moyenne cylindrée bat son plein. Avec une version affutée de la Tuono et une édition limitée de sa RS660, on comptera encore sur elles en 2022.
Quicktest360 - La Ducati Panigale V4S 2022 en vidéo
L'essai écrit est sorti il y a quelques jours, place à l'essai vidéo, avec le son du moteur et du vent.
Norton V4CR, le réveil de la bête ?
Norton fait son retour sur le devant de la scène avec un roadster "café-racer corsé"
Essai Ducati Panigale V4S 2022 - L'expérience au service du pilote
Ducati accumule énormément d'expérience en compétition puis un jour, tout est rassemblé dans une moto qui doit devenir une référence. Place au récit d'une journée extraordinaire.
le calendrier des HAT Series 2022 est en ligne!
Les dates des HAT Series 2022 sont désormais en ligne, c'est le moment de sortir votre agenda pour réserver vos weekends! On espère que la situation 2022 ne perturbera pas ce beau programme et que le HAT Master Balkans puisse cette fois avoir lieu!
Essai Triumph Speed Triple 1200 RR 2022 - Le sport et la classe "so British"
Avec sa Speed Triple 1200 RR, Triumph prend le monde des supersportives à contre-pied a. Ne serait-ce pas la sportive manquante ou l’évolution ultime du Café Racer ?

Hot news !

Essai-bis Triumph Speed Triple 1200 RS 2021 - Deux salles, deux ambiances
Réaliser l'essai d'une moto sur un circuit mène forcément à ne pas contenter ceux qui n'ont aucune affinité avec cette activité. Seulement quand Marc parle de "Couteau Suisse" pour ce roadster british, il faut bien continuer à faire le tour de son utilisation.
Essai Fantic Caballero Rally : Le retour des "gromonos" ?
Légère, maniable et accessible, la Fantic Caballero 500 dans sa déclinaison "Rally" reprend le meilleur du passé.
Comparatif des sportives de rêve à Alès - La Ninja rencontre la R1M et la M1000 RR
Pour qui veut débourser entre CHF 19'990.- et 37'900.- pour une sportive, il faut être sûr de son coup au moment de signer le bon de commande. Entre 2 japonaises et une européenne, le choix serait difficile si on avait pas la piste d'Alès à dispo pour les départager.
Essai de la Kawasaki ZH2 SE: 200 chevaux confortables
Une année après sa sortie, Kawasaki propose une mise à jour de son roadster compressé, la Z H2. Cette évolution "SE" gomme-t-elle les défauts relevés lors de son introduction ?
Essai Kawasaki Ninja ZX-10R 2021 - Elle gagne en Superbike, et pas pour rien !
Cette nouvelle Ninja, on l'attendait un peu. La faute à des délais de livraison allongés, ce n'est qu'en juin qu'on a pu se saisir de cette bête. Et autant dire que l'attente valait la peine !
Essai BMW M1000RR - Se prendre pour un pilote, juste une journée
A ce niveau de technique, on peut parler de moto d'homologation. L'équipe Superbike de BMW pouvait formuler tout ses souhaits d'amélioration de la S1000RR pour en faire une meilleure base à la moto de compétition. Au guidon, la différence saute aux yeux.