Essai publié le 09 octobre 2017

Essai Suzuki GSX-R 250 - J'ai piqué la meule de Rins et Iannone

Texte de Marc / Photo(s) de Malo Liechti

Il y a des essais qui vous marquent et vous laissent des souvenirs impérissables, hé bien croyez-moi, de un je n’ai pas dû me faire prier pour poser mon séant sur cette petite GEX et de deux je me suis régalé !

Dans un temps lointain, lorsque je j’étais jeune et que l’on croisait encore des ptérodactyles dans les cieux, je roulais en sportive de l’époque, sur une RG125 qui était la digne descendante de la mythique RG500. Alors quand les p’tits gars de chez MM Ride m’ont proposé ce galop d’essai sur la GSX-R250, digne héritière de la GSX-R1000 testée à Estoril je n’ai pu que dire : ouiiiiiiii !

Aujourd’hui, nouveau permis et nouvelles normes anti-pollution obligent, les 125cc deux-temps ont quasiment disparues de la circulation, place donc aux réplicas 250 ou 300cc à quatre temps.

Arrivé devant la petite GEX je ne peux que trouver moult ressemblances avec sa grande soeur terreur des circuits. Tout d’abord la ligne est calquée sur la grande et on donnerait volontiers quelques centimètres cubes de plus à la 250 alors que dans le même temps la 1000 fait tout pour paraître plus fine. Tient, ça me rappelle un peu mes ados qui veulent paraître grands et moi qui tient à mon jeunisme…

Au niveau de ses entrailles, la baby Gex reprend le vertical twin de l’Inazuma 250. Ce dernier, qui selon Alex, un des deux boss de MM Ride, n’est pas un foudre de guerre mais crache tout de même ses 25 chevaux réglementaires. La zone rouge fixée à 11’500 tr/mn indique qu’il faudra aller chercher les chevaux en haut.

Au niveau du look et de la finition, la GSX-R250 claque un max, on en a pour son argent. La qualité des plastiques est bonne et leur ajustage parfait. On retrouve même des disques de freins pétales et un échappement de bonne facture. Par contre, les suspensions sont un peu « cheap » car non réglables et l’étrier avant à deux pistons doit juste suffire à arrêter la belle, mais bon on se dira que pour apprendre c’est largement suffisant.

Le tableau de bord digital reprend les informations disponibles sur un modèle plus classique, point d’ordinateur de bord, tout juste deux trip, un compte-tours de type barregraphe, une horloge et un flashlight pour le changement des rapports mais cela fait cosy et valorisant. Bon d’accord, il y a tout de même une jauge à essence qui peut être bien utile pour surveiller l’appétit d’oiseau du petit twin.

Comme indiqué plus haut, la Gex deux et demi est une moto valorisante de par sa taille, comme ses concurrentes d’ailleurs, et on s’en rappelle quand vient le moment de monter en selle. Avec une hauteur à 790mm, cette dernière n’est pas spécialement basse et un (jeune) pilote de moins d’un mètre septante aura du mal à poser les pieds au sol… heureusement qu’elle est étroite au réservoir pour compenser cela.

D’ailleurs, son poids plume de 181 kilos tous pleins faits, ainsi que la taille raisonnable des pneumatiques, aident grandement la GSX-R dans les manoeuvres à l’arrêt, et ce même si on est bien loin des 120 kilos des 125 de l’époque…

Avec mon mètre 72 aucun problème pour prendre place à bord et attraper les demi guidons qui sont situés au-dessus des tés de fourche, gage de confort, et lancer le moteur. Celui fait un bruit sympathique, presque sourd, le petit twin semble vaillant.

J’enclenche la première et rouler jeunesse, euh enfin vieillesse en ce qui me concerne. Les commandes sont douces, l’embrayage des plus simple à manipuler et je me fais très vite à l’absence de shifter tant les vitesses passent facilement.

Ayant commencé mon périple par un petit tour en ville, je peux vous dire qu’avec cette petite 250cc, les départs à l’extinction du feu rouge, euh enfin quand il devient vert, s’apparentent à un ceux d’un GP. La Gex s’extrait facilement de la circulation et son petit twin prenant les tours vaillamment et les vitesses s’enchainant à la volée. Là… ouch il faut garder un oeil sur le compteur car on se retrouve très vite à des vitesses pas tout à fait réglementaires.

Pages de l'article :

Pages

AcidTracks 2019 - Organisation de sorties pistes

Suivez AcidMoto.ch !

Au final...

On a aimé :
+
Le confort
+
Le moteur
+
Le châssis stable et agile
On a moins aimé :
-
Le manque de mordant du frein avant

Fiche technique

Véhicule
Marque :
Suzuki
Modèle :
GSX-R 250
Année :
2017
Catégorie :
Supersport
Kit 25 kW :
Disponible
Moteur
Type :
bicylindre en ligne, 4 temps
Cylindrée :
248 cm3
Refroidissement :
Liquide
Alimentation :
Injection électronique
Performances
Puissance max. :
25 ch à 8'000 tr/min
Couple max. :
23,4 Nm à 6'500 tr/min
Transmission
Finale :
Par chaîne à joints toriques
Boîte :
6 rapports
Embrayage :
Multidisque à bain d'huile
Partie cycle
Châssis :
Double berceau tubulaire en acier
Suspension AV :
Fourche hydraulique non réglable
Suspension AR :
Monoamortisseur
Pneu AV :
110/80 17
Pneu AR :
140/70 17
Freinage
ABS :
Oui
Freinage combiné :
Non
Frein AV :
Simple disque, étrier à deux pistons
Frein AR :
Simple disque 240mm étrier 1 pistone
Dimensions
Longueur :
2'085 mm
Empattement :
1'430 mm
Largeur :
740 mm
Hauteur de selle :
790 mm
Poids à sec :
181 kg
Réservoir :
15 litres
Catalogue
Prix de vente :
CHF 5'696.-

Plus d'articles Moto

MotoE tests à Valence – Eric Granado remporte la course
Trois journées d'essais sur le circuit de Valence étaient au menu des pilotes de MotoE et celles-ci ont été conclues par une course de test qui a été remportée par Eric Ganado.
Rétro Moto Saint-Cergue 2019 – La fête fut belle et sera passée entre les gouttes
Ce samedi 15 juin a eu lieu la 10ème édition de la Rétro Moto Internationale de Saint-Cergue avec pas moins de 280 véhicules présents.
BMW rappelle 340 S1000RR et suspend ses ventes
Un problème de boîte détecté sur 340 modèles de la nouvelle S1000RR pousse la marque à rappeler sa nouvelle hypersportive et suspendre ses ventes dans l'attente de résolution du problème.
Damon Motors présente une moto anti-accident et adaptative à son pilote
Damon Motors, startup canadienne, travaille sur une innovation qui pourrait bien révolutionner la sécurité des motards, ou tout du moins limiter la casse.
La KTM 390 Adventure arrivera en concession pour 2020
La firme Autrichienne a décidé de sortir l’artillerie lourde pour la saison 2020. Après avoir surpris la toute nouvelle KTM 790 SMC / SMR, ou encore la SuperDuke 1290 R, millésime 2020, la toile dévoile une nouvelle KTM 390 Adventure.
MotoGP à Catalunya - Marquez sans rivaux après une bourde de Lorenzo
Si Marc Marquez n'a eu besoin de personne pour remporter une nouvelle victoire qui confirme son leadership au championnat, il profite d'une malheureuse erreur de son coéquipier Jorge Lorenzo, qui a sorti quasi tous ses rivaux au championnat sur une erreur retentissante.

Hot news !

Ducati Streetfighter V4 – Le prototype qui va affronter Pikes Peak vient d'être dévoilé
La marque de Bologne vient de dévoiler les premiers clichés de la Streetfighter V4 qui va affronter la mythique course de côte de Pikes Pike. Attention ça déménage !
La Ducati Streetfighter dévoilée le 13 juin à Pikes Peak ?
La firme de Bologne vient de se fendre d'un (court) teasing sur son Facebook dont le slogan peut largement faire penser que son futur missile sol-sol à grand guidon sera dévoilé le 13 juin lors de la course de Pikes Peak.
Aprilia RS660 – Les dessins ont été dévoilés
C'est un des concepts, sinon voire LE concept, qui avait fait le plus de bruit lors du salon EICMA 2018 tant cette nouveauté n'était pas attendue.
BMW 1800 Cruiser – Surprise en plein roulage
BMW fait feu de tout bois autour de son futur bicylindre à plat de 1800cc. Après les études de styles comme le Concept 1800 by Customs Work Zon, voici la première photo d'un Cruiser qui lui roule bel et bien.
Ducati Streetfighter V4 – Elle roule !
Cette fois c'est bon, on l'a vue rouler ! Cette fameuse Ducati Streetfighter V4 qui fait couler tant d'encre et qui est attendue comme le roadster ultime made in Bologne.
Essai Indian FTR 1200 S - Casseuse de codes
Essayée sur les route de Californie, l'Indian FTR 1200 S s'avère une machine inédite, mêlant le meilleur de plusieurs mondes et refusant de se laisser enfermer dans une case. Accrochez-vous, ça déménage!