Essai publié le 05 avril 2017

Essai Yamaha XSR900 Abarth - Piquée par le Scorpion

Texte de Patrick Schneuwly / Photo(s) de Alessio Barbanti

Plus impliquée que tout autre marques dans le segment des modèles moderne vintage, Yamaha exploite au maximum ses châssis et ses moteurs occupant ainsi profitablement le terrain. Appelée Sport Heritage mais aussi Faster Sons, cette gamme accueille aujourd'hui un modèle collector. Une XSR900 piquée du Scorpion Abarth s’est muée en Café Racer pour un total de 695 exemplaires.

Retour dans les sixties

Il n’a suffit que de quelques pièces pour que la XSR900 devienne un authentique Café Racer. Le phare est enveloppé d’une tête de fourche aérodynamique en fibre de carbone brut. Les gardes-boue sont du même matériau et estampillés du Scorpion. Le guidon cintré façon bracelet et la nouvelle selle monoplace inclinée vers l’avant confèrent à cette moto une vraie position de conduite comme à l’époque.

La peinture tri-ton grise, noir et rouge donne un côté délicieusement désuet à la XSR, laquelle n’en demeure pas moins belle. Sa ligne d'échappement signée Akrapovic avec son silencieux en titane en position mi-haute est un peu étrange. La pièce est jolie, mais do profile gauche on voit bien le collecteur 3 en 1, une marmite où se terminerais déjà l’échappement de la MT-09, puis encore un tube vers les silencieux additionnels.

Cette édition limitée est même une preuve roulante que lorsqu’un constructeur veut faire un arrière élégant à la sortie d’usine, ils confectionnent un support de plaque et de clignotant du plus bel effet. Le capot de selle tout en carbone sert en plus à intégrer le petit phare arrière à LED. Sa forme rappelle une certaine poupe cachant habituellement un échappement, celui de la M1. La selle est aussi très élégante, recouverte d’alcantara et spécialement conçue à l’épreuve des intempéries. Comme pour signer l’oeuvre, une plaquette en aluminium numérotée est apposée à droite vers la colonne de direction.

Le CP3 bat toujours

Le coeur de cette édition Abarth ne diffère pas de celui de la XSR900 de série. C'est toujours le trois cylindre Crossplane de 850 cm3 qui offre 115 ch. et 87.5 Nm de couple. La MT-09 à motorisation identique s’est vue dotée d’un upshifter pour cette saison, lequel n’a pas suivi le mouvement sur le Faster Son. En revanche l’embrayage anti-dribble assisté est bien sur la XSR.

Pour les autres aspects technique, je ne vais pas user de trop mes doigts sur mon clavier et vous conseillerais simplement de vous replonger dans l’essai de mon collègue Jimmy, narrant une folle épopee dans les Îles Canaries.

Course jusqu'au café

Équipé de la sorte, la XSR allie le côté sportif à l’apparence exceptionnelle. En Café Racer, il faut être le plus rapide pour se rendre au bistrot tout comme avoir la moto qui attire le plus les regards quand on arrive à destination. La piste choisie est une boucle de 50 km en Sardaigne, un genre de TT pour petits bras étant donné que bien compté, il n’y a que 3 véritables lignes droites dont 2 arrivent et s’éloignent de notre point de départ.

Aller vite en XSR900 est une formalité, allongé sur ce qui n’est pas une sportive demande plus d’implication. S’habituer à l’ergonomie d’abord, avec un guidon bas mais quand même fixé au sommet des T de fourche surprend. Là au centre est aussi fixé le petit compteur qui ne maque cependant pas d’informations. Seulement, il y a un gros espace vide dernière la bulle carbone qui aurait pu abriter les instruments : trop compliqué pour le câblage.

Alors qu’on partait tranquillement faire notre essai, il n’a fallu qu’un enchaînement de virage pour qu’on se croit tous dans un nouveau tome du Joe Bar Team. Le moteur CP3 n’y est pas étranger, avec 115 ch. et un rupteur repoussé à un régime fou il reste toujours quelque chose en bout de poignée. À la moindre solicitation la réponse est immédiate. Et heureusement qu’il y a toute l’électronique de la MT-09 !

Avec les riding mode et le contrôle de traction, sur des routes vraiment glissantes, on a probablement évité les excès d’optimisme. Et comme expliqué plus haut, il n’y avait qu'une partie sinueuse qui faisait 48 km. Le feeling de la roue avant inspire confiance, comme plantée dans le sol elle confère une grande stabilité à la XSR. À chaque virage il faut travailler la moto au corps pour l’incliner correctement, avec le genou plaqué au réservoir. Elle est ainsi surprenante d’agilité.

Au freinage, alors qu’on est déjà bien en appui sur les poignets, ils reprennent un coup. Et à l’accélération il faut à nouveau s’agripper, le trois cylindre n’en finit pas de pousser jusqu’à finalement se dire que le shifter ça serait cool, mais tellement anachronique. A la longue, ne cherchez pas de confort sur ce Café Racer, la position est aussi exigeante que sur la R1 par exemple. Heureusement ce n’est pas un obstacle au plaisir, je me suis énormément amusé sur cette XSR !

Une pièce à avoir

Sceptique au départ, je me suis vraiment fait avoir par le look soigné et sans compromis de la XSR900 Abarth. Ses pièces en fibre de carbone, surtout le capot de selle, et l’échappement titane sont incontournables. La peinture grise, noir et rouge en fait un objet que j’aimerais pouvoir contempler à la maison. Livrez-la moi avec un moteur qui ne marche pas ! Non ce serait dommage pour ce CP3, si explosif et volontaire, il faudrait pouvoir en profiter de temps à autre.

Vendue contre un surcoût de 3’300 CHF, la version Abarth se mérite, d’autant qu’il faut encore avoir l’une des 695 produites. Comme unique moto je ne m’y risquerais pas. Aussi exigeant qu’une sportive, sauf qu’elle est moins pousse au crime, elle tiendrait plutôt la place de la moto du week-end. Celle qu’on gare à côté de sa Abarth 695 XSR Edition et qu’on sort pour se rendre au café en somme.

Patrick

Au final...

On a aimé :
+
L’objet tout simplement beau
+
La finition d’un custom monté en usine
+
Le feeling du train avant
+
Le CP3 toujours aussi fun
On a moins aimé :
-
Position exigeante
-
Compteur posé au sommet de la fourche alors qu’il pourrait être ailleurs
-
Nos moto d’essai marquée xxx/695, pourriez m’en laisser une, non?!
AcidTracks 2019 - Organisation de sorties pistes

Suivez AcidMoto.ch !

Au final...

On a aimé :
+
L’objet tout simplement beau
+
La finition d’un custom monté en usine
+
Le feeling du train avant
+
Le CP3 toujours aussi fun
On a moins aimé :
-
Position exigeante
-
Compteur posé au sommet de la fourche alors qu’il pourrait être ailleurs
-
Nos moto d’essai marquée xxx/695, pourriez m’en laisser une, non?!

Fiche technique

Véhicule
Marque :
Yamaha
Modèle :
XSR900 Abarth
Année :
2017
Catégorie :
Roadster
Moteur
Type :
3 cylindres, 4 temps, DACT, 4 soupapes
Cylindrée :
847 cm3
Refroidissement :
Liquide
Alimentation :
Injection électronique avec D-Mode
Performances
Puissance max. :
115 ch à 10'000 tr/min
Couple max. :
87.5 Nm à 8'500 tr/min
Transmission
Finale :
Par chaine
Boîte :
6 rapports
Embrayage :
Multi disques à bain d'huile, assisté et anti-dribble
Partie cycle
Châssis :
Diamant
Suspension AV :
Fourche télescopique inversée, Ø 43 mm
Course AV :
103 mm
Suspension AR :
Bras oscillant (type Monocross) avec monoamortisseur
Débattement AR :
130 mm
Pneu AV :
120/70 ZR 17
Pneu AR :
180/55 ZR 17
Freinage
ABS :
Oui
Freinage combiné :
Non
Frein AV :
Double disque à commande hydraulique, Ø 298 mm
Frein AR :
Simple disque à commande hydraulique, Ø 245 mm
Dimensions
Longueur :
2'075 mm
Empattement :
1'440 mm
Largeur :
815 mm
Hauteur de selle :
830 mm
Poids total :
195 kg
Réservoir :
14 litres
Coloris disponibles
Coloris :
Abarth Grey/Red
Catalogue
Prix de vente :
CHF 13'990.-
Edition limitée à 695 exemplaires.
En ligne :

Plus d'articles Moto

Ducati Panigale V4 "Efesto" - On frise les 300cv grâce à l'hybridation
Le kit 200Novantanove de la société Efesto permet d'accroître la puissance de la Ducati Panigale V4 de 100cv. Les valeurs maximales de puissance et de couple atteignent ainsi 299cv et 300Nm... Ouch !
4Ever Multistrada - Ducati offre 4 ans de garantie à la famille Multistrada
Les Ducati 950 et 1260 Multistrada sont désormais garanties quatre ans kilométrage illimité.
La Harley-Davidson FXGTS Coast Glide décroche le titre de la Battle of the Kings 2019
Après une compétition internationale intensive précédée par des manches nationales et internationales, la Harley-Davidson de Laidlaw's a été élue le 5 novembre Global Custom King et grand vainqueur de la Battle of the Kings 2019.
Une nouvelle agence Kymco ouvre ses portes à Genève
100%2-Roues continue son développement et ajoute la marque Kymco à son arc.
Essai Ducati Panigale V2 - Ne m’appelez pas baby !
La Panigale V2 n’est pas une baby Panigale « au rabais », contrairement à ce qu’on pourrait penser à prime abord.
Triumph Tiger 900 – Le constructeur anglais nous réserve encore des surprises
Le constructeur anglais vient d'annoncer qu'une nouvelle Tiger 900 sera lancée le 3 décembre 2019, tout n'avait donc pas été dévoilé lors du salon EICMA de Milan.

Hot news !

EICMA 2019 – MV Agusta Rush 1000 – Dragster de 208cv en approche
MV Agusta vient de surprendre tout le monde en dévoilant une nouveauté inattendue, un roadster proche du dragster des rues affichant pas moins de 208cv et un look ultime à la MV.
EICMA 2019 - MV Agusta dévoile une Superveloce 800 « économique »
Dévoilée et commercialisée à prix d’or, version Oro oblige, l’année passée, la Superveloce 800 avait frappé fort, étant adulée ou détestée. Le constructeur de Varèse proposera dès 2020 une version plus « économique ».
L'Aprilia Tuono 660 déjà surprise lors d'un roulage
Alors que la présentation officielle de l'Aprilia RS 660 se fera la semaine prochaine, la version roadster certainement nommée Tuono 660 a déjà été surprise lors d'un roulage à Imola.
EICMA 2019 – Voici la première image de l'Aprilia RS 660 2020
Très attendue sur le stand du constructeur de Noale, Aprilia vient de lâcher la première vraie image de sa future Supersport mid-size, la RS 660.
Concept BMW R18 – Deux modèles aperçus lors d'un transport
La présentation officielle du Concept R18 du constructeur à l'hélice devrait arriver sous peu, deux prototypes ayant été aperçus lors de leur chargement dans un véhicule.
Triumph Thruxton RS 2020 – Le café racer ultime d'Hinckley
Le constructeur anglais fait feu de tout flamme, après les nouvelles Daytona 765, Rocket III R et GT et la Street Triple RS essayée il y a à peine quelques jours, voici l'arrivée d'une version RS de la Thruxton.