Essai publié le 30 septembre 2016

Essai Honda NC750X 2016 - Honda revoit sa petite routière et la dote du DCT

Texte de Marc / Photo(s) de Malo Liechti

Même si elles n’ont pas l’aura de leur grande-sœur, les routières mid-size sont au cœur d’une bataille féroce, chaque constructeur avançant de sérieux arguments. J’ai eu la chance de me pencher sur les NC750X et NC750X DCT, alors que valent les petites Honda ?

Les petits trails routiers, ou les petites routières, ont le vent en poupe, elles permettent de voyager à un prix défiant toute concurrence et chaque constructeur fourbit ses armes pour dominer les autres. On trouve donc pléthore de modèles comme la Suzuki V-Strom 650, la Kawasaki Versys 650, la BMW F700GS, la toute nouvelle Yamaha Tracer 700 ou encore celle qui nous intéresse aujourd’hui, la Honda NC750X.

Le premier constructeur mondial a sérieusement remis au goût du jour sa petite NC750X pour 2016. Au menu : révision de la face avant avec phare plus anguleux, échappement bas avec une harmonique revue pour éviter l’ancien son qui ressemblait un peu à un ancien bus VW, tableau de bord moderne en couleur,…

Mais chez Honda, le plus grand changement concerne le moteur ou plus particulièrement sa boîte de vitesse. Une version DCT, donc à boîte robotisée est disponible. Cela permet de démocratiser ce genre de boîte qui est normalement réservée aux grosses cylindrées de la marque. Un tel choix sur un modèle de grande distribution permet de réduire les coûts et selon les informations de Honda Suisse, le pari s’avère gagnant car une NC750X vendue sur deux l’est avec la boîte DCT.

Comme vous pourrez le juger sur la photo ci-dessous, le face lift est réussi et amène un peu d’agressivité à la Honda avec des lignes plus anguleuses, des phares LED diurne et le nouveau tableau de bord, qui permet d’afficher les informations en plusieurs couleurs suivant le rapport engagé ou le régime moteur selon les désirs du pilote, est parfaitement intégré.

La petite routière garde son coffre en lieu et place du réservoir qui permet d’y loger un intégral et même un (léger) pantalon de pluie. Très pratique pour ceux qui utilisent leur moto pour aller gagner leur croute ou encore pour aller faire 2-3 emplettes. Il suffit d’y adjoindre un top-case pour être prêt à aller loin en emportant un maximum de bagages. Si cela ne devait suffire, ou si votre passagère préférée devait vous accompagner, des valises sont également disponibles en option, de quoi embarquer un beauty-case taille XXXL.

Au niveau de la motorisation, le twin parallèle est conçu selon une technologie à longue course qui amène plus de couple, ce qui est intéressant pour une routière, et qui permet également d’abaisser le régime de rotation du moteur, donc de réduire la consommation en enroulant sur le couple plutôt qu'en allant chercher les chevaux haut dans les tours. La zone rouge est d’ailleurs située assez basse.

J’entame mon essai avec la version à boîte classique, donc pas de surprise. L’environnement et la prise en main est « à la Honda » et ça, c’est un compliment ! L'assise n'est pas trop haute, la selle est ferme mais confortable et le guidon pas trop large tombe bien sous les mains. La NC750X n'est pas réservée aux géants, comme certains gros trails, mais elle va à tout un chacun et est également adressée à une clientèle féminine. Au passage, un kit de rabaissement existe.

Le buste est droit et les jambes trouvent naturellement leur place dans les échancrures du réservoir tout en n'étant pas trop repliées. Cela laisse augurer un bon confort de conduite pour passer des heures en selle.

Après une pression sur le démarreur, le moteur s'ébroue et je note immédiatement une sonorité plus sympathique que sur l'ancien modèle qui avait un peu un son à la 2cv. Un filet de gaz suffit à la NC750X pour partir dans le flot de la circulation, et ce grâce à l'embrayage souple.

J'aurais juste une remarque sue la boîte de vitesse, notre modèle d'essai accusait peu de kilomètres et cette dernière claquait et apportait une certaine brutalité au passage des rapports. Afin d'amener un peu de douceur dans ce monde de brutes, j'ai été obligé de faire un peu cirer l'embrayage lors de la montée des rapports. Certainement qu'avec le kilométrage cela s'atténue.

La maniabilité de la NC750X est bluffante, entre les pneus étroits, le grand guidon et le centre de gravité bien placé grâce au réservoir sous la selle, la petite routière ailée est un vrai vélo. Il suffit de regarder où l'on veut aller et elle vous y emmène.

Les suspensions sont de bonne facture et il semble qu'elles aient gagné en progressivité par rapport à celles de l'ancien modèle. Les petits chocs sont très bien absorbées et la NC se laisse emmener sur l'angle sans faux mouvement ni louvoiement dus à des suspensions pas assez ferme.

En ce qui concerne le moteur, avec sa technologie à longue dérivée de l'automobile, le twin parallèle est vaillant et reprend dès les plus bas régimes. C'est même assez surprenant d'avoir un moteur qui tourne aussi bas dans les tours, on n'y est pas habitué, mais ce choix s'avère judicieux car il économise à la fois votre pied gauche pour le passage des rapports et les passages à la pompe, la NC750X se situant à la frontière du chameau et du dromadaire.

Pages de l'article :

Pages

AcidTracks 2019 - Organisation de sorties pistes

Suivez AcidMoto.ch !

Au final...

On a aimé :
+
La facilité à la Honda
+
La consommation
+
La version DCT
On a moins aimé :
-
La boîte sèche du modèle "normal"
-
Le manque d'allonge du moteur
-
Le mordant du freinage, surtout en duo

Fiche technique

Véhicule
Marque :
Honda
Modèle :
NC750X (entre parenthèses modèle DCT)
Année :
2016
Catégorie :
Routière
Kit 25 kW :
Disponible
Moteur
Type :
Bicylindre en ligne, 4 temps, simple ACT et 8 soupages
Cylindrée :
745 cm3
Refroidissement :
Liquide
Alimentation :
Injection électronique PGM-FI
Performances
Puissance max. :
54,8 ch à 6'250 tr/min
Couple max. :
68 Nm à 4'750 tr/min
Transmission
Finale :
Par chaîne
Boîte :
6 rapports
Embrayage :
Multidisque en bain d'huile (DCT : double embrayage)
Partie cycle
Suspension AV :
Fourche de 41mm
Course AV :
153,5 mm
Suspension AR :
Monoamortisseur ProLink
Débattement AR :
150 mm
Pneu AV :
120/70 ZR 17
Pneu AR :
160/60 ZR 17
Freinage
ABS :
Oui
Frein AV :
Simple disque ondulé de 320mm avec étrier 2 pistons
Frein AR :
Simple disque 240mm avec étrier simple piston
Dimensions
Longueur :
2'210 mm
Empattement :
1'540 mm
Largeur :
840 mm
Hauteur de selle :
830 mm
Poids total :
219 kg
Réservoir :
14,1 litres
Coloris disponibles
Coloris :
Noir-gris
 
Bleu-gris
 
Blanc-gris
Catalogue
Prix de vente :
CHF 8'470.-
DCT CHF 9'570.--
En ligne :

Plus d'articles Moto

Kawasaki Z900 vs. BMW F900 R - Duel au sommet du marché roadster
Cette année 2020, si particulière, verra quand même l'énorme succès de la nouvelle Kawasaki Z900 sur le marché. Face à elle, BMW présente son premier roadster mid-size convaincant, la F900 R.
Cette petite KTM RC250 s'est mue en un café racer tendance
En laissant ses carénages dans le coin d'un atelier en Indonésie, ce petit roadster au guidon bracelet imaginé par Minority Custom Motorcycles devient tout à coup très désirable.
Ducati Monster 2021 - Comment ont-ils osé ?
Spoiler alert : elle a un châssis alu et plus un treillis en acier. Vous êtes choqués ?
Les anglais de Langen Motorcycles projettent de commercialiser un roadster 250 2-temps
Langen Motorcycles a présenté une maquette digitale et un moteur de roadster 250 2-temps plutôt séduisant.
La Kymco RevoNEX se dévoile sur des documents de brevet
Parmi les électriques, la Kymco RevoNEX est une excentrique dotée d'un embrayage et d'une boite de vitesse. La façon de faire accepter cette propulsion aux motards ?
Randy Krummenacher quitte l'équipe MV Agusta avec effet immédiat
Le pilote zürichois a annoncé sa rupture immédiate du contrat qui le liait à la firme italienne, pour "préserver son intégrité morale et professionnelle".

Hot news !

Essai défi : l'Aprilia RSV-4 Factory sort de sa zone de confort
Il y a déjà un moment, Djeemee est allé mettre la RSV-4 Factory dans ses petits souliers en tentant de maîtriser ses 217 chevaux au quotidien. Il s'est bien ramassé et a enfin retrouvé l'usage de la parole pour nous en parler.
Duel Yamaha - Tracer 700 contre Ténéré 700 - Laquelle il vous faut vraiment
Le moteur CP2 est un grand succès pour Yamaha. Ce bicylindre en ligne de 689 cm3 a pris place dans pas moins de 4 modèles de la marque. Avec la mise à jour 2020 de la Tracer et la Ténéré 700, on pourrait croire que ces deux modèles sont très proches, mais il n'en est rien. On vous explique comment choisir.
Essai Yamaha Tracer 700 - Evolution remarquable
Du côté de Tenerife, sur fond de tempête de sable et d'alertes au coronavirus, Yamaha nous a mis entre les pattes l'évolution de la cadette des Tracer. Look moderne et soigné, amélioration par petites touches, pas de débauche technologique : Baby Tracer vise juste et cette évolution s'avère finalement extrêmement pertinente.
Une Streetfighter V2 en approche chez Ducati dixit Claudio Domenicali
Le grand boss de Ducati s'est laissé aller à quelques confidences à nos collègues anglais de MCN en annonçant qu'une Streetfighter V2 pourrait très bientôt être produite.
Triumph Tiger 900 2020 – Déclinée en 5 versions !
Ce n'est pas une, ni deux mais bel et bien cinq versions de la nouvelle Triumph Tiger qui arrivent : la Tiger 900, la Tiger 900 GT, la Tiger 900 GT Pro, la Tiger 900 Rally et enfin la Tiger 900 Rally Pro ! De quoi satisfaire chacun.
Hivernage moto - Quelques conseils avant que le froid calme nos ardeurs
Remisage moto, hivernage moto, ces mots commencent à revenir à nos oreilles. Sacrilège, le froid est de retour, du coup, quelques mesures s'imposent pour passer l'hiver en toute sérénité.