Essai publié le 21 mars 2016

Essai du Yamaha T-MAX 530 2016 - Toujours au Max !

Texte de Yann Blondel / Photo(s) de Patrick Schneuwly

En 2015, la firme aux trois diapasons décidait d’offrir un petit coup de jeune à son best-seller, le T-Max 530. Le changement n’est pas radical, mais il vise à améliorer les performances de ce maxi-scooter qui pour rappel est arrivé sur le marché en 2001 (version 500) et truste depuis quinze ans les premières places des ventes de la catégorie.


A ce jour, le T-Max 2016 est disponible en trois versions : Standard (notre version d’essai), Lux Max et Iron Max. Vous trouverez les détails de ces différentes versions en suivant ce lien : Yamaha Scooter Suisse.

Le look général de cette évolution du modèle précédent ne change guère, ou presque. La face avant reçoit un nouveau carénage qui supprime le feu diurne au profit d’un déflecteur d’air qui a pour but de limiter les remous sur le casque du pilote. Les rétroviseurs sont positionnés plus haut afin de faciliter la rétro-vision, mais également les remontées de files.


Changement le plus flagrant : l’arrivée de feux avant à LED. Outre le côté très esthétique, ces derniers offrent un confort de roulage bien supérieur à la version précédente. Une signature lumineuse qui permet de le reconnaître parmi la foule de scooters présents sur le marché.

Du côté pratique, l’apparition d’un système de démarrage sans clé s’avère des plus agréables à utiliser. Comme pour certaines grosses berlines, votre clé reste dans votre poche et une simple pression sur l’un des deux boutons vous permet, soit d’ouvrir le coffre, soit de démarrer, ou encore de verrouiller la direction en fonction de la position du guidon. Outre ce côté pratique, il évitera également aux voleurs "bike jackers" de partir avec votre Maxou, puisqu’à partir d’une certaine distance de la clé, le moteur se coupera. Et vous me direz : mais si la batterie tombe en panne, je fais comment pour accéder à mon coffre ? Il vous suffira simplement d’ouvrir la boîte à gants de droite, puis d’accéder tout au fond de cette dernière à une serrure qui permet de déverrouiller la selle. Yamaha a également pris le soin d’ajouter dans le tablier une prise 12V, qui vous permettra de recharger votre portable ou de brancher un GPS.

Le tour est fait en ce qui concerne l’esthétique et les aspects pratiques, il est temps d’en venir à la partie-cycle qui évolue dans le bon sens avec une fourche inversée de 41mm, assistée de nouveaux étriers de freins radiaux qui viennent pincer des disques flottants de 267mm.

L’apport de cette nouvelle fourche permet au T-Max d’obtenir un train avant un peu plus sportif que par le passé et pourtant il n’en avait pas vraiment besoin, mais il gagne surtout en endurance et en précision lors des arsouilles prolongées. Quoi, vous ne roulez qu’en ville avec votre T-Max ? Ah bin tant mieux alors, le passage sur les pavés n’en sera qu’amélioré. La plongée est moindre et le placement en virage se fait avec plus de précision, un point non négligeable de nos jours ou les routes sont de plus en plus en mauvais état.

Du côté des nouveaux étriers radiaux, c’est du tout bon. Le feeling au levier est nettement amélioré, du coup vous pouvez doser avec précision votre freinage. Freinage de trappeur ou pas, c’est vous qui voyez. Le frein arrière et toujours aussi sensible avec un ABS qui se déclenche bien trop tôt pour les plus saignants.

Voilà, le tour des nouveautés est fait. La motorisation ne change pas et offre toujours un confort de conduite très appréciable, que vous soyez le roi des feux rouges version ON/OFF ou plutôt un enrouleur de courbes, vous apprécierez le couple permanent du 530cm3. Etant un ancien propriétaire de Maxou, j’aurais toutefois aimé que Yamaha propose une nouvelle motorisation lors de cette évolution. Mais bon, tout vient à point à qui sait attendre, comme ont dit : "Allez, un petit pari pour le prochain T-Max ? Un moteur de MT-07 dégonflé dans un nouveau châssis pour 2017...?"

Conclusion :

Le T-Max évolue peu, mais suffisamment pour rester en tête des ventes et dans le coeur des propriétaires de maxi-scooters. La référence est toujours au top du marché et l’arrivée des autres marques n’y aura rien changé. Le 530 reste toujours un parfait compromis entre look/efficacité/fiabilité, ce qui en fait un choix évident lors d’un nouvel achat. Nous pourrions juste lui reprocher l’absence de place pour un second casque sous la selle et un petit manque de watts lors des relances en duo.

El Yannou

Au final...

On a aimé :
+
Un look indémodable
+
Un éclairage éblouissant
+
L'arrivée de la nouvelle partie-cycle
On a moins aimé :
-
Toujours pas de place pour un second casque sous la selle
AcidTracks 2019 - Organisation de sorties pistes

Suivez AcidMoto.ch !

Au final...

On a aimé :
+
Un look indémodable
+
Un éclairage éblouissant
+
L'arrivée de la nouvelle partie-cycle
On a moins aimé :
-
Toujours pas de place pour un second casque sous la selle

Fiche technique

Véhicule
Marque :
Yamaha
Modèle :
T-MAX 530
Année :
2016
Catégorie :
Scooter
Kit 25 kW :
Non disponible
Moteur
Type :
Deux cylindres en ligne inclinés vers l'avant, 4 temps, DACT, 4 soupapes
Cylindrée :
530 cm3
Refroidissement :
Liquide
Alimentation :
Injection
Performances
Puissance max. :
46 ch à 6'750 tr/min
Couple max. :
52.3 Nm à 5'250 tr/min
Transmission
Finale :
Courroie
Partie cycle
Suspension AV :
Fourche inversée de 41mm
Course AV :
120 mm
Suspension AR :
Mono-amortisseur
Débattement AR :
116 mm
Pneu AV :
120/70-15
Pneu AR :
160/60-15
Freinage
ABS :
Oui
Freinage combiné :
Non
Frein AV :
Double disque à commande hydraulique, Ø 267 mm, étriers radiaux
Frein AR :
Simple disque à commande hydraulique, Ø 282 mm
Dimensions
Longueur :
2'200 mm
Empattement :
1'580 mm
Largeur :
775 mm
Hauteur de selle :
800 mm
Poids total :
222 kg
Réservoir :
15 litres
Coloris disponibles
Coloris :
Différent selon la version
Catalogue
Prix de vente :
CHF 10'890.-
Lux Max ou Iron Max : Chf 12'840.- (3 ans de garantie inclus)
En ligne :
Garage :

Plus d'articles Moto

D'une pierre deux coups: Aprilia met à jour Tuono V4 et RSV4 !
On avait vu mi-novembre le prototype arrêté à une station service, la nouvelle RSV4 est depuis aujourd'hui une réalité. Et elle ne vient pas seule, l'hyper-roadster Tuono V4 sort elle aussi !
"Explorez l'inattendu" c'est ce que promet le BMW GS Trophy 2022 en Albanie
Pour la 8ème édition du GS Trophy, BMW planifie un voyage hors du commun à la fin de l'été 2022. Pour y prendre part, il faudra cependant se qualifier !
Retouches surtout esthétiques pour les 125 et 390 Duke 2021
En chiffres, la 390 Duke est la KTM la plue vendue en Suisse en 2020. En Europe, c'est la 125 Duke la plue vendue. Les renouveler demande du tact.
Les Moto-Guzzi V85 TT et V85 TT Travel se perfectionnent pour 2021
Avec la V85-TT, la marque de Mandello del Lario a trouvé une niche. Le trail classic. Depuis 2 ans le modèle a fait son chemin et a trouvé son public. En 2021 elles se perfectionnent, sans perdre de personnalité.
La Husqvarna Svartpilen 125 arrive pour le plaisir des jeunes de 16 ans
Depuis le 1er janvier, le permis 125 est accessible aux jeunes de 16 ans. Alors que KTM vendait déjà de nombreuses 125 Duke, le groupe propose un look alternatif.
Aprilia Tuareg 660 – Le troisième membre de la famille arrive à grandes roues
Chez Aprilia on croit dur comme fer, et certainement à raison, à la nouvelle gamme mid-size. Après la RS 660 et la Tuno 660, voici la Tuareg 660 qui peaufine ses derniers éléments avant une commercialisation toute prochaine.

Hot news !

Essai Triumph Trident 660 - La nouvelle référence chez les roadsters de moyenne cylindrée ?
Dire que la bataille fait rage dans cette catégorie est un doux euphémisme ! Avec la Trident 660, Triumph s’attaque frontalement à ce marché et réclame clairement sa part du gâteau et des ventes.
Une KTM 1290 Super Duke RR en approche
Nos confrères de Motociclismo.it viennent de divulguer qu'une KTM Super Duke RR devrait être dévoilée dans les prochains jours.
Honda CBR 1000 RR-R Fireblade - De la route à la piste, un essai complet
La nouvelle Honda Fireblade regroupe tous les superlatifs tout en restant homologuée. L'essai au Qatar était focalisé sur le circuit, mais une fois lâchée sur route ouverte, qu'est-ce que ça donne ?
Triumph Trident – Le constructeur anglais dévoile sa chasseuse de MT-07
Le constructeur anglais maîtrise à merveille l'art de la communication et dévoile peu à peu ce que sera sa Trident qui est annoncée comme un roadster au tarif serré et qui arrivera au printemps 2021.
L'Aprilia Tuareg 660 surprise lors de ses premiers roulages
Elle était attendue depuis sa vague annonce lors du salon EICMA de Milan l'année passée. En voici les premiers clichés (de médiocre qualité) lors d'un roulage, l'Aprilia Touareg 660 entend bien venir se mêler à la guerre des Adventures mid-size.
Une aéro active sur la future S1000RR ? C'est possible
Après avoir conquis le microcosme du MotoGP, les appuis aérodynamiques font leur place sur les modèles de série afin de pouvoir courir en World Superbike, la prochaine en date à en bénéficier sera vraisemblablement la BMW S1000RR et ils seront actifs.