Essai publié le 17 février 2016

Essai Triumph Tiger Explorer 1200 2016 - Les versions XR, XRx, XRt, XC, XCx et XCt arrivent !

Texte de David Zimmermann / Photo(s) de Alessio Barbanti, Matteo Cavadini, Paul Barshon, Friedemann Kir

En 2012, la réponse anglaise à la GS arrivait sur le marché. Quatre ans plus tard, Triumph nous présente une version revue en profondeur qui risque fort de venir grappiller encore des parts de marché à son concurrent germanique. Tout comme pour sa petite sœur, la 800, la nouvelle Triumph Tiger Explorer 1200 se décline à présent en six versions, à savoir trois versions routière avec jantes à bâtons, les XR, XRx et XRt  et trois versions tout-terrain avec jantes à rayons les XC, XCx et XCt.

Avant de commencer, une petite aparté :

"Quelle ne fut pas ma surprise quand je tombe nez à nez avec l'acteur et aventurier anglais Charley Boorman dans le lobby de l'hôtel ! Il est depuis peu, ambassadeur de la marque anglaise, après avoir travaillé pendant plus de dix ans avec BMW. Joli coup de marketing pour Triumph!

Connu pour ses voyages à moto autour du monde Long Way Round et Long Way Down avec son pote l'acteur Ewan McGregor, Charley a fait de nombreuses autres émissions TV consacrées à la moto et au voyage. Pour lui il était temps de commencer une nouvelle collaboration. Son arrivée chez Triumph est motivée par le fait que ce soit une marque anglaise, mais également parce qu'il est fan des motos anciennes et néo rétro, domaine au Triumph excelle. Les prochains voyages de Charley prévus cette année en Amérique centrale et en Afrique se feront dorénavant en Triumph Tiger Explorer et non plus en GS."

Les versions XR et XC d’entrée de gamme n’ayant pas leur place sur le marché helvétique, les Suisses auront le choix entre quatre versions, toutes disponibles également en version "Low" rabaissée de 52 mm. La hauteur de selle passe ainsi de 837 à 785mm. Un tel gain a été possible en effectuant un travail sur les suspensions, qui sont spécifiques à cette variante Low, ainsi que sur la selle. Celle-ci est d’ailleurs réglable en deux positions pour varier la hauteur de 20mm, soit 785-805mm pour la version Low et 837-857mm pour la version standard.

Les quatre versions vendues en Suisse seront équipées de suspensions WP 48mm semi-actives TSAS, d’un ABS paramétrable et optimisé pour les virages, d’un contrôle de traction, d’un ordinateur de bord, d’un cruise-control (tempomat), de poignées chauffantes, d’une bulle réglable électriquement, de clignoteurs à LED qui s’arrêtent automatiquement et de prises 12V et USB pour charger vos appareils. La version XCr aura en plus un sabot moteur alu, un protection de radiateur en inox et des barres de protections latérales pour le moteur.

Les deux versions haut de gamme, à savoir les XRt et XCt recevront en plus des supports de valises, une bulle haute, des selles chauffantes réglables individuellement, un système inédit de frein de parc "Hill Hold" et un affichage de la pression des pneus. De plus, la version XCt aura droit à des repose-pieds usinés dans la masse et des phares antibrouillard.

Ce qui change !

Si au premier abord les différences esthétiques avec le précédent modèle ne semblent pas flagrantes, la nouvelle Tiger Explorer 1200 millésime 2016 est bien une refonte complète. La liste des nouveautés est particulièrement longue. La moto dispose à présent d’une bulle réglable en hauteur électriquement, d’un frein de parc (version XRt et XCt), d’un nouvel ABS optimisé pour les virages, de clignoteurs à LED qui s’éteignent automatiquement, d’un système de freinage couplé (la poignée du frein avant gère la distribution du freinage entre l’avant et l’arrière).

Le trois-cylindres de 1'215 cm3 a été retravaillé pour délivrer plus de couple sur toute la courbe. Son couple max de 125 Nm est atteint à 6'200 tr/min, mais déjà à 3'000 tr/min, il délivre plus de 110 Nm. La puissance, délivrée de façon très linéaire, culmine désormais à 139 CV tout en abaissant la consommation de 5% par rapport au modèle précédent. Un énorme travail a également été fait sur l’échappement dont le volume est réduit de 28%, tout en étant compatible avec les normes Euro 4. Les ingénieurs de Triumph ont porté une attention particulière au son pour mettre en valeur le trois-cylindres.

Le châssis a également été retouché, l’angle de chasse passe de 24.1° à 23.5°, la position de conduite est avancée de 20mm, la selle devient moins large pour améliorer le confort en conduite debout. La monte d’origine en 120/70 R19 et 170/60 R17 a été spécialement développée Metzeler (Tourance Next E) pour la Tiger Explorer.

Un gros travail a été effectué sur les suspensions. Les WP semi-actives permettent à la moto de s’adapter à toutes les situations. La précharge de l’amortisseur va automatiquement s’ajuster en fonction de la charge. Que vous soyez seul, en duo ou avec des bagages, plus besoin de passer par les menus de l’ordinateur de bord pour sélectionner votre configuration, la moto le fait tout seul. De plus, une configuration spécifique à la conduite en tout-terrain a été développée.

Triumph n’a pas lésiné sur les finitions. Le traitement des surfaces sur les différentes pièces du moteur et du cadre sont magnifiques, l’échappement est bien plus esthétique que sur le modèle précédent. 

Pages de l'article :

Pages

AcidTracks 2019 - Organisation de sorties pistes

Suivez AcidMoto.ch !

Au final...

On a aimé :
+
Moteur fantastique et quelle sonorité !
+
Protection au vent
+
Confort
+
Polyvalence
On a moins aimé :
-
Poids
-
Freinage de parc qui n'est pas inclus sur les modèles XRx et XCx

Fiche technique

Véhicule
Marque :
Triumph
Modèle :
Tiger Exlporer 1200
Année :
2016
Catégorie :
Routière
Kit 25 kW :
Non disponible
Moteur
Type :
3 cyclindres en ligne, 12 soupapes
Cylindrée :
1'215 cm3
Refroidissement :
Liquide
Alimentation :
Ride by wire, injection éléctronique
Performances
Puissance max. :
139 ch à 9'300 tr/min
Couple max. :
123 Nm à 6'200 tr/min
Transmission
Finale :
Par cardan
Boîte :
6 rapports
Embrayage :
Multi-disques à bain d'huile
Partie cycle
Châssis :
Treillis en acier tubulaire
Suspension AV :
Fourche inversée WP 48mm entièrement réglable
Suspension AR :
Amortisseur WP entièrement réglable
Pneu AV :
120/70 ZR 19
Pneu AR :
170/60 ZR 17
Freinage
ABS :
Oui
Freinage combiné :
Oui
Frein AV :
Deux disques flottants de 305mm, étriers monobloc à montage radial, 4 pistons Brembo
Frein AR :
Simple disque de 282mm, étrier flottant Nissin 2 pistons
Dimensions
Poids total :
244 kg
Réservoir :
20 litres
Coloris disponibles
Coloris :
Blanc cristal
 
Bleu lucerne
 
Rouge cranberry (XRt uniquement)
 
Vert kai mat (XCa uniquement)
Catalogue
Prix de vente :
CHF 17'000.-
Suivant version
En ligne :

Plus d'articles Moto

Triumph Trident – Le constructeur anglais dévoile sa chasseuse de MT-07
Le constructeur anglais maîtrise à merveille l'art de la communication et dévoile peu à peu ce que sera sa Trident qui est annoncée comme un roadster au tarif serré et qui arrivera au printemps 2021.
Test de la Yamaha Ténéré 700 Rally - Elle vend du rêve!
Au début de cet été, Yamaha crée le buzz en nous balançant un magnifique teaser mettant en scène la nouvelle Ténéré 700 Rally aux côté d’une vénérable machine d’usine du Dakar de 40 ans son ainée. On ne va pas se mentir, ça vend sérieusement du rêve.
L'Aprilia Tuareg 660 surprise lors de ses premiers roulages
Elle était attendue depuis sa vague annonce lors du salon EICMA de Milan l'année passée. En voici les premiers clichés (de médiocre qualité) lors d'un roulage, l'Aprilia Touareg 660 entend bien venir se mêler à la guerre des Adventures mid-size.
OFRAG recrute un assistant support technique clientèle
L'importateur Aprilia, Piaggio, Vespa et Moto Guzzi en Suisse recrute un(e) assistant(e) support technique.
Nouvelles couleurs pour la Kawasaki Z900 2021
Cette année elle était visible à chaque coin de rue, avec 1027 unités immatriculées jusqu'à fin août la Z900 est le best-seller de Kawasaki.
Une nouvelle photo de RC390 2021 a fuité
Le 15 août vous avez vu une première série de photos capturées autour de l'usine KTM en Autriche. Il y a du nouveau...

Hot news !

Une aéro active sur la future S1000RR ? C'est possible
Après avoir conquis le microcosme du MotoGP, les appuis aérodynamiques font leur place sur les modèles de série afin de pouvoir courir en World Superbike, la prochaine en date à en bénéficier sera vraisemblablement la BMW S1000RR et ils seront actifs.
Essai KTM 890 Duke R - Super Scalpel, mais pas Super Duke
2 ans déjà que la 790 Duke est sortie, premier bicylindre en ligne de la marque Autrichienne. Entre la toute première image saignante et la moto finale on avait perdu un peu d'éclat. Du proto 2016 à la 890 Duke R, on s'y retrouve beaucoup plus !
Une Aprilia RS400 dans les tuyaux ?
L'usine de Noale a régné durant les années nonante sur le monde des petites cylindrées avec feu sa RS125 qui était la digne héritière de la moto de Grand-Prix, depuis l'avènement du quatre-temps, le constructeur se fait plus discret mais cela pourrait changer…
Une Yamaha Ténéré 300 dans les tuyaux ?
Après l’ère des sportives puis celle des roadsters, il semble bien que les Adventures aient le vent en poupe depuis peu. Pour s’en convaincre il suffit de voir l’offre grandissante qui s’adapte à la demande.
Aprilia RS660 – Le premier teasing est en ligne
Surprise à plusieurs reprises lors des tests sur route, Aprilia lève le voile sur la très attendue RS660 dans un teasing qui bouge.
BMW F900 XR vs. Yamaha Tracer 900 GT - Duel de voyage en 900 cm3
Le nouveau roadster de la marque allemande a fait l'objet d'un comparatif face au leader du marché, la Kawasaki Z900. Pour la déclinaison plus trail, la F900 XR, on a choisi de l'opposer à la Yamaha Tracer 900 GT.