Essai publié le 17 février 2016

Essai Triumph Tiger Explorer 1200 2016 - Les versions XR, XRx, XRt, XC, XCx et XCt arrivent ! [page 3]

Texte de David Zimmermann / Photo(s) de Alessio Barbanti, Matteo Cavadini, Paul Barshon, Friedemann Kir

Pages

Et en tout-terrain ?

Malgré notre monte pneumatique de type routier, les ingénieurs de chez Triumph qui nous accompagnaient sur le tour ont tenu à nous emmener sur une piste non goudronnée au bord de la mer afin que nous puissions tester les capacités tout-terrain de la bête. Quelques secondes suffisent pour passer en mode Off-Road via l’ordinateur de bord. Sans que l’on s’en rende compte, de nombreux changements se font, à commencer par les réglages des suspensions, mais également le contrôle de traction et l’ABS qui ont tous des réglages spécifiques pour le mode tout-terrain. Celui qui le souhaite peut également aller lui-même dans les configurations et régler chacun des paramètres manuellement pour adapter la moto à ses souhaits. On peut par exemple totalement désactiver le contrôle de traction ou l’ABS.

La position debout sur la moto est très naturelle, la selle et le réservoir sont parfaitement taillés pour ne pas déranger les jambes du pilote et on se prend vite au jeu à rêver de tailler des kilomètres sur de la piste africaine au guidon de la XCt. Les suspensions s’adaptent à merveille pour un chemin non goudronné pas trop défoncé.

En mode tout-terrain, vous avez le choix d’utiliser le frein arrière sans ABS, ou la poignée de frein avant qui combine les deux freins avec un ABS spécifique pour ce mode. Si vous freinez en même temps avec le frein arrière, celui-ci supplantera l’ABS et vous permettra de bloquer la roue arrière. Le contrôle de traction est lui aussi beaucoup moins intrusif que sur route, vous permettant de faire patiner la roue arrière.

Il faut toutefois garder en tête que l’Explorer est une moto très lourde et en premier lieu une moto de route avec des aptitudes tout-terrain et pas l’inverse. Avec ses 258kg à sec et sa jante avant de 19 pouces, on ne va pas non plus tenter le diable. Si vous la plantez dans le sable ou la boue, vous êtes cuit pour la ressortir tout seul, à moins que vous vous appeliez Arnold Schwarzenegger.

Conclusion :

Je n’ai pas eu l’occasion de tester la version précédente de la 1200 Explorer, mais pour avoir roulé avec ses concurrentes, je peux vous dire que Triumph présente ici une moto très complète, qui d’une part est au même niveau technologique que ses concurrentes directes, et d’autre part déconcertante de facilité pour son gabarit. Son moteur est le plus linéaire et celui qui dispose de la plus grande plage de régime dans le segment des gros trails. On ne peut jamais le mettre en défaut et en plus il fait un super beau bruit. Ceux qui reprochent au boxer ou un twin de cogner à bas régime vont apprécier. Le confort et la protection au  vent sont exemplaires et font de l'Explorer un excellent choix pour ceux qui voyagent en duo.

Malgré son gabarit impressionnant, tout est douceur dans la Triumph Tiger Explorer. La poignée d’embrayage ne requiert quasi aucune force, la poignée de frein avant dose parfaitement le freinage, la réponse de la poignée de gaz est exemplaire.

Il est difficile de trouver un réel défaut à cette moto. Elle est à l’aise dans toutes les situations, on peut tout aussi bien rouler en ville, partir en duo en vacances et même envisager quelques pistes hors des routes goudronnées. La béquille centrale disponible d’origine sur tous les modèles est très bien faite et nécessite peu de force pour la béquiller. Les finitions sont excellentes et le rapport qualité-prix est très agressif. D’ailleurs sachez qu’en Suisse et en Allemagne, les prix des différentes versions de la Triumph Tiger Explorer sont même légèrement inférieurs au reste de l’Europe afin d’être encore plus compétitifs face à BMW et son indétrônable GS.

A mes yeux, le seul endroit où Triumph fait moins bien que la concurrence est au niveau du poids : 258 kg à vide c’est beaucoup... sur le papier. En conduite sur route, on ne s’en rend pas vraiment compte et en tout-terrain même la KTM Adventure avec ses 230kg est bien trop lourde s’il faut la relever tout seul. Il faut voir la Tiger Explorer plutôt comme une trail routier capable de faire de la piste, plutôt qu’une vraie moto tout-terrain.

Avec la nouvelle Tiger Explorer 1200, Triumph a sorti l’artillerie lourde face à ses concurrentes directes, la BMW GS et la KTM Adventure. Nul doute que la bataille va être acharnée. Autant d’un point de vu qualitatif que du tarif, les motos se valent et au final je pense que c’est surtout une question d’affinité envers une marque ou une motorisation qui va influencer l’acheteur. Il serait temps qu’on commence à voir autre chose que des GS sur les cols alpins et Triumph vous propose une alternative sérieuse !

Prix des différentes versions :

  • Tiger Explorer XR : à partir de CHF 14'800.- (jet black)
  • Tiger Explorer XRx & XRx Low : à partir de CHF 16'400.- (jet black)
  • Tiger Explorer XRt : CHF 18'000.-
  • Tiger Explorer XC : à partir de CHF 15'300.- (jet black)
  • Tiger Explorer XCx & XCx Low : à partir de CHF 17'300.- (jet black)
  • Tiger Explorer XCt : CHF 19'100.-

Tous les prix s'entendent en francs suisses, TVA de 8% incluse, hors frais de transport et de mise à la route.

David Zimmermann

Au final...

On a aimé :
+
Moteur fantastique et quelle sonorité !
+
Protection au vent
+
Confort
+
Polyvalence
On a moins aimé :
-
Poids
-
Freinage de parc qui n'est pas inclus sur les modèles XRx et XCx
AcidTracks 2019 - Organisation de sorties pistes

Suivez AcidMoto.ch !

Au final...

On a aimé :
+
Moteur fantastique et quelle sonorité !
+
Protection au vent
+
Confort
+
Polyvalence
On a moins aimé :
-
Poids
-
Freinage de parc qui n'est pas inclus sur les modèles XRx et XCx

Fiche technique

Véhicule
Marque :
Triumph
Modèle :
Tiger Exlporer 1200
Année :
2016
Catégorie :
Routière
Kit 25 kW :
Non disponible
Moteur
Type :
3 cyclindres en ligne, 12 soupapes
Cylindrée :
1'215 cm3
Refroidissement :
Liquide
Alimentation :
Ride by wire, injection éléctronique
Performances
Puissance max. :
139 ch à 9'300 tr/min
Couple max. :
123 Nm à 6'200 tr/min
Transmission
Finale :
Par cardan
Boîte :
6 rapports
Embrayage :
Multi-disques à bain d'huile
Partie cycle
Châssis :
Treillis en acier tubulaire
Suspension AV :
Fourche inversée WP 48mm entièrement réglable
Suspension AR :
Amortisseur WP entièrement réglable
Pneu AV :
120/70 ZR 19
Pneu AR :
170/60 ZR 17
Freinage
ABS :
Oui
Freinage combiné :
Oui
Frein AV :
Deux disques flottants de 305mm, étriers monobloc à montage radial, 4 pistons Brembo
Frein AR :
Simple disque de 282mm, étrier flottant Nissin 2 pistons
Dimensions
Poids total :
244 kg
Réservoir :
20 litres
Coloris disponibles
Coloris :
Blanc cristal
 
Bleu lucerne
 
Rouge cranberry (XRt uniquement)
 
Vert kai mat (XCa uniquement)
Catalogue
Prix de vente :
CHF 17'000.-
Suivant version
En ligne :

Plus d'articles Moto

KTM 790 Adventure R Rally – Pour aller encore plus loin
Si vous trouvez la KTM 790 Adventure pas assez extrême à votre goût, le constructeur autrichien va proposer une série Rally de cette dernière.
Essai Ducati Multistrada 1260 Enduro – Swiss tool made in Italy
Dans la famille Multistrada, je demande la 1260 Enduro. Prête pour affronter les pires terrains, selon Ducati, c’est la version ultime pour les baroudeurs.
Harley-Davidson s'associe à la Chine pour produire sa nouvelle 338cc
La mondialisation continue de bouleverser le monde et permet à bon nombre de marques de se développer dans les 4 coins de la planète. Mais aujourd'hui, c'est au tour du mastodonte US de franchir le pas.
Marché motos suisse de janvier à mai 2019 - Des baisses significatives pour les ténors
Alors que nous allons attaquer le deuxième semestre, il est temps de tirer un bilan de ses 5 premiers mois de ventes sur le marché moto en Suisse. Et le moins que l'on puisse dire, c'est bel et bien que les choses bougent.
21ème Rallye suisse de la Madone des Centaures - 22 et 23 juin 2019
A la Fête-Dieu, aura lieu le 21ème Rallye suisse de la Madone des Centaures. Ce rassemblement de motards se déroule en Suisse tous les 4 ans.
Relais motards - Inauguration du Bar Resto ‘900 aux Diablerets le dimanche 30 juin 2019
Le dimanche 30 juin aura lieu l'inauguration d'un nouveau relais pour motards aux Diablerets.

Hot news !

Ducati Streetfighter V4 – Le prototype qui va affronter Pikes Peak vient d'être dévoilé
La marque de Bologne vient de dévoiler les premiers clichés de la Streetfighter V4 qui va affronter la mythique course de côte de Pikes Pike. Attention ça déménage !
La Ducati Streetfighter dévoilée le 13 juin à Pikes Peak ?
La firme de Bologne vient de se fendre d'un (court) teasing sur son Facebook dont le slogan peut largement faire penser que son futur missile sol-sol à grand guidon sera dévoilé le 13 juin lors de la course de Pikes Peak.
Aprilia RS660 – Les dessins ont été dévoilés
C'est un des concepts, sinon voire LE concept, qui avait fait le plus de bruit lors du salon EICMA 2018 tant cette nouveauté n'était pas attendue.
BMW 1800 Cruiser – Surprise en plein roulage
BMW fait feu de tout bois autour de son futur bicylindre à plat de 1800cc. Après les études de styles comme le Concept 1800 by Customs Work Zon, voici la première photo d'un Cruiser qui lui roule bel et bien.
Ducati Streetfighter V4 – Elle roule !
Cette fois c'est bon, on l'a vue rouler ! Cette fameuse Ducati Streetfighter V4 qui fait couler tant d'encre et qui est attendue comme le roadster ultime made in Bologne.
Essai Indian FTR 1200 S - Casseuse de codes
Essayée sur les route de Californie, l'Indian FTR 1200 S s'avère une machine inédite, mêlant le meilleur de plusieurs mondes et refusant de se laisser enfermer dans une case. Accrochez-vous, ça déménage!