Essai publié le 07 janvier 2016

Essai BMW S1000XR - TGV à l'allemande

Texte de Marc / Photo(s) de Malo Liechti

Autant planter le décor tout de suite, la BMW S1000XR tire son coeur de la sulfureuse bête de piste, la S1000RR, genre de référence... mais est-ce qu’une sportive peut être une bonne base pour une routière ? Seul le génie du constructeur bavarois peut nous donner la réponse.

Aujourd’hui, le marché les sportives est en perte de vitesse, bien que son coeur reste le même, à savoir les sportifs purs et durs qui ne jurent que par la piste et le chrono. Une partie des anciens utilisateurs de sportives a migré vers les roadsters sportifs et une autre vers les routières car, aujourd’hui, rouler sur une sportive équivaut à poser son bleu ; enfin, pour les vieux, car pour les jeunes, c’est sa carte de crédit-permis auprès du bureau des autos pour ne plus le récupérer.

BMW propose donc aux pilotes, euh pardon aux conducteurs de moto, qui veulent rouler (vite, voire très vite) une routière basée sur son sulfureux roadster S1000R qui tire lui-même ses gênes de la sportive qui a bouleversé le segment en étant la première à dégainer 200cv : la S1000RR.

D’ailleurs, dès le premier coup d’oeil, on reconnaît le moteur et la partie-cycle de la S1000R, tout rappelle les gènes puissants qui sont le symbole de la famille BM. Ainsi les phares asymétriques sont bien là, tout autant que la ligne générale comme la prise d'air. D’ailleurs, et certainement dans un souci d’économie et de rationalisation, les commodos et de nombreuses pièces sont communes avec le roadster.

Quand on se place à côté de la S1000XR, celle-ci apparaît haute et imposante, en rajoutant à sa stature la taille respectueuse de son 4-cylindres en ligne. En détaillant la selle qui culmine à 840mm, et en grimpant dessus, on remarque immédiatement que la routière allemande est destinée au conducteur teuton : il faut avoir une certaine altitude au-dessus du niveau de la mer pour prendre la route à son guidon, en-dessous de 1m72, ce qui est juste ma taille.

Comme toujours chez BMW, une armada de puces est là pour dompter, en l’occurrence à raison, le moteur et la tenue de route de la moto. Ma S1000XR était notamment dotée des suspensions  pilotées, qui sont une option, ainsi que les différents modes moteur qui eux font partie du pack plus standard.

Pour résumer, deux packs d'équipement sont disponibles, le premier étant le Dynamic qui comprend l'ABS Pro, les clignotants à LED, des modes de pilotages PRO (Rain, Road, Dynamic et Enduro avec la clé codée), du régulateur de vitesse ainsi que du shifter Pro, le second pack nommé Tourisme comprend la béquille centrale, l'ESA dynamic, les poignées chauffantes, le porte-bagages, la préparation pour le GPS et le support pour les valises. Après, il est également possible de vous faire votre S1000XR à la carte, mais la facture grimpera rapidement...

Au niveau de la motorisation, le bloc de la S1000XR fait partie de ce qui se fait de mieux sur une routière avec pas moins de 160cv et 112Nm de couple qui sont prêt à vous accompagner tout au long de votre route. Il faut tout de même noter que par rapport à la S1000R, la boîte à air, les arbres à cames et la cartographie-moteur ont été adaptés pour une utilisation plus touring.

Par contre, en détaillant la moto de plus près, on se rend compte que l'assemblage de certains plastiques est un peu hasardeux, pas tout à fait un standard de ce à quoi on a été habitué chez BMW. Mais d'un autre côté quand on regarde le tarif de la S1000XR... on lui pardonne volontiers ce genre de travers.

L'ergonomie est toute teutonne si j'ose dire, donc à savoir assez proche de la perfection, les commandes tombent idéalement sous les mains et il est aisé de piloter le tableau de bord tout comme de sélectionner le cruise-control par exemple.

Pages de l'article :

Pages

AcidTracks 2019 - Organisation de sorties pistes

Suivez AcidMoto.ch !

Au final...

On a aimé :
+
Le moteur
+
Le freinage puissant et endurant
+
L'électronique
On a moins aimé :
-
Ajustement des plastiques
-
Vibrations à 4'500/5'000 tr/mn

Fiche technique

Véhicule
Marque :
BMW
Modèle :
S1000 XR
Année :
2015
Catégorie :
Routière
Kit 25 kW :
Non disponible
Moteur
Type :
Quatre-cylindres en ligne, double ACT, soupapes actionnées par linguets individuels
Cylindrée :
999 cm3
Refroidissement :
Refroidissement liquide
Alimentation :
Injection électronique
Performances
Puissance max. :
160 ch à 11'000 tr/min
Couple max. :
112 Nm à 9'250 tr/min
Transmission
Finale :
Par chaîne
Boîte :
6 rapports, sélection par fourchettes et crabots
Embrayage :
Multidisques anti-dribble en bain d’huile à commande mécanique
Partie cycle
Châssis :
Cadre périmétrique composite aluminium, moteur à fonction porteuse
Suspension AV :
Fourche télescopique inversée, Ø fourreaux 46 mm, amortissement en détente et en compression réglable
Course AV :
150 mm
Suspension AR :
double bras oscillant en aluminium avec combiné central, amortissement en détente réglable
Débattement AR :
140 mm
Pneu AV :
120/70 ZR17
Pneu AR :
190/55 ZR17
Freinage
ABS :
Oui
Freinage combiné :
Non
Frein AV :
Double disque flottant, Ø 320 mm, étriers à 4 pistons à fixation radiale
Frein AR :
Monodisque, Ø 265 mm, étrier flottant à deux pistons
Dimensions
Longueur :
2183 mm
Largeur :
940 mm
Hauteur de selle :
840 mm
Poids total :
228 kg
Réservoir :
20 litres
Coloris disponibles
Coloris :
Racing red
 
Light white
Catalogue
Prix de vente :
CHF 16'250.-
Avec Euro Advantage, pack Dynamic CHF 1'200.-, pack Tourisme CHF 1'510.-
En ligne :
Garage :

Plus d'articles Moto

4Ever Multistrada - Ducati offre 4 ans de garantie à la famille Multistrada
Les Ducati 950 et 1260 Multistrada sont désormais garanties quatre ans kilométrage illimité.
La Harley-Davidson FXGTS Coast Glide décroche le titre de la Battle of the Kings 2019
Après une compétition internationale intensive précédée par des manches nationales et internationales, la Harley-Davidson de Laidlaw's a été élue le 5 novembre Global Custom King et grand vainqueur de la Battle of the Kings 2019.
Une nouvelle agence Kymco ouvre ses portes à Genève
100%2-Roues continue son développement et ajoute la marque Kymco à son arc.
Essai Ducati Panigale V2 - Ne m’appelez pas baby !
La Panigale V2 n’est pas une baby Panigale « au rabais », contrairement à ce qu’on pourrait penser à prime abord.
Triumph Tiger 900 – Le constructeur anglais nous réserve encore des surprises
Le constructeur anglais vient d'annoncer qu'une nouvelle Tiger 900 sera lancée le 3 décembre 2019, tout n'avait donc pas été dévoilé lors du salon EICMA de Milan.
Alliance Kawasaki-Bimota - Quelle suite est attendue ?
La présentation de la Bimota Tesi H2 aura été la véritable surprise du salon EICMA de Milan, cette dernière confirmant l'union entre les deux constructeurs. Mais maintenant on peut rêver à la suite qui sera donnée.

Hot news !

EICMA 2019 – MV Agusta Rush 1000 – Dragster de 208cv en approche
MV Agusta vient de surprendre tout le monde en dévoilant une nouveauté inattendue, un roadster proche du dragster des rues affichant pas moins de 208cv et un look ultime à la MV.
EICMA 2019 - MV Agusta dévoile une Superveloce 800 « économique »
Dévoilée et commercialisée à prix d’or, version Oro oblige, l’année passée, la Superveloce 800 avait frappé fort, étant adulée ou détestée. Le constructeur de Varèse proposera dès 2020 une version plus « économique ».
L'Aprilia Tuono 660 déjà surprise lors d'un roulage
Alors que la présentation officielle de l'Aprilia RS 660 se fera la semaine prochaine, la version roadster certainement nommée Tuono 660 a déjà été surprise lors d'un roulage à Imola.
EICMA 2019 – Voici la première image de l'Aprilia RS 660 2020
Très attendue sur le stand du constructeur de Noale, Aprilia vient de lâcher la première vraie image de sa future Supersport mid-size, la RS 660.
Concept BMW R18 – Deux modèles aperçus lors d'un transport
La présentation officielle du Concept R18 du constructeur à l'hélice devrait arriver sous peu, deux prototypes ayant été aperçus lors de leur chargement dans un véhicule.
Triumph Thruxton RS 2020 – Le café racer ultime d'Hinckley
Le constructeur anglais fait feu de tout flamme, après les nouvelles Daytona 765, Rocket III R et GT et la Street Triple RS essayée il y a à peine quelques jours, voici l'arrivée d'une version RS de la Thruxton.