Essai publié le 01 octobre 2015

Essai de la Ducati Monster 1200R 2016 - Le monstre affûte ses crocs

Texte de Marc

Ducati a été l’instigateur des méchants roadsters avec sa Monster en 1992. Aujourd’hui, l’usine de Bologne a été piquée au vif par des concurrents qui sont venus jouer sur son terrain et elle entend bien reprendre sa place avec la Monster 1200R.

Ducati nous a donc conviés à découvrir la version ultime de sa Monster sur le circuit d’Ascari proche de Malaga. Pour l’occasion, la bête se pare d’un R majuscule pour afficher ses prétentions racing. On sait en effet que, chez les Rouges, le R est synonyme de performances et de hautes technologies. La Monster est une icône dont le coeur est le gros réservoir véhiculant l’identité de la moto.

L’élément le plus revu de la Monster est son moteur. Celui-ci est toujours le Testastretta 11° DS de la seconde génération. Pour plus de souplesse, il se pare de deux bougies par cylindre afin d’assurer une combustion optimale. Il reçoit en sus une alimentation et un échappement revus pour augmenter la puissance. Le diamètre de l’admission devient épileptique et passe à 56mm au lieu de 53mm avant de déboucher dans des culasses inédites. Ces dernières reposent sur un joint de culasse plus fin afin d’amener le taux de compression à 13:1. Le diamètre des échappements passe quant à lui à 58mm avant de déboucher dans un nouveau silencieux qui répond aux normes Euro4. Toujours pour répondre à ces drastiques normes Euro4, les bruits du moteur sont réduits au maximum avec de nouveaux pistons par exemple.

Le bloc délivre dans cette version 160cv à 9’250tr/mn pour un couple camionesque de 134Nm à 7’750tr/mn, la Monster R devient ainsi la plus puissante Monster produite par Ducati, la version S faisant 145cv et la standard 135cv. Il faut surtout noter que 75% du couple est disponible dès 3’500tr/mn. Les relances aux moyens régimes vont envoyer de la purée, comme on dit !

Bien qu’il soit identique à celui des autres Monster, le cadre a été revu pour canaliser ce déferlement de force et, à l’instar de beaucoup de modèles chez Ducati, il utilise le moteur comme élément de la structure. Le treillis est fixé directement aux culasses tout comme la boucle arrière qui est spécifique à la Monster R. Les repose-pieds passager ne sont plus sur la même platine que ceux du pilotes, mais fixés directement sous l’arrière-cadre.

La configuration du châssis est surélevée de 15mm par rapport à la Monster standard afin de permettre de plus grandes prises d’angle en ayant un centre de gravité plus haut, ce qui amène également une plus grande agilité et plus de rapidité dans les changements d’angle.

Enfin, l’accastillage se pare des plus beaux éléments avec des suspensions Öhlins. La fourche fait 48mm de diamètre et est complètement réglable tout comme l’amortisseur de même provenance qui est fixé à un magnifique monobras oscillant. Ces suspensions doivent amener une précision de pilotage et un confort hors norme sur un roadster. Il est à noter qu’un amortisseur de direction, Öhlins lui aussi, se trouve monté transversalement sur la direction.

Les freins proviennent bien évidement de chez Brembo et sont les mêmes que ceux qui équipent la Panigale. C’est ainsi que vous ralentirez via un maître-cylindre PR16 qui actionne des pinces de freins monoblocs M50 qui elles-mêmes mordent des disques de 330mm. Aucun doute qu’avec ce matériel il va y avoir de quoi planter des freinages de trappeurs ! Heureusement, un ABS Bosch de dernière génération est là pour veiller au grain.

En ce qui concerne aujourd’hui les inévitables assistances électroniques, la Monster R est dotée, comme précité, d’un ABS réglable sur trois positions, d’un mode moteur Sport, Touring et Urban, d’un antipatinage ajustable sur huit positions et enfin d’un écran TFT en couleurs peut afficher trois displays différents.

Afin d'affiner le design, les radiateurs se parent de magnifiques caches en alu brossé, ornés d’un R pendant que le dessin de la coque arrière a été complètement revu en étant tronqué au maximum pour donner une impression de selle "monoposto" (ndlr : monoplace).

Pour finir le descriptif, la Monster R est équipée avec les mêmes roues forgées que la Panigale, le pneu arrière est donc un 200 de largeur. Deux coloris seront disponibles : le traditionnel rouge avec les bandes blanches et un classieux noir à bandes rouges.

Pages de l'article :

Pages

AcidTracks 2019 - Organisation de sorties pistes

Suivez AcidMoto.ch !

Au final...

On a aimé :
+
L'agilité
+
Les suspensions
+
Le moteur
On a moins aimé :
-
L'absence de shifter
-
Le déplacement limité sur la selle

Fiche technique

Véhicule
Marque :
Ducati
Modèle :
Monster R
Année :
2016
Catégorie :
Roadster
Moteur
Type :
Bicylindre en L, 4 temps, double ACT et 8 soupapes
Cylindrée :
1'198 cm3
Refroidissement :
Liquide
Alimentation :
Injection électronique
Performances
Puissance max. :
160 ch à 9'250 tr/min
Couple max. :
131 Nm à 7'750 tr/min
Transmission
Finale :
Par chaine
Boîte :
6 rapports
Embrayage :
Multidisque en bain d'huile à glissement limité
Partie cycle
Châssis :
Tubulaire et moteur porteur
Suspension AV :
Fourche inversée Öhlins 48mm entièrement réglable
Course AV :
130 mm
Suspension AR :
Monoamortisseur Öhlins entièrement réglable
Débattement AR :
159 mm
Pneu AV :
120/70 ZR 17
Pneu AR :
200/55 ZR 17
Freinage
ABS :
Oui
Frein AV :
Double disque flottant 330mm, étriers radiaux monobloc à 4 pistons
Frein AR :
Simple disque 245mm, étrier à 2 pistons
Dimensions
Empattement :
1509 mm
Hauteur de selle :
830 mm
Poids à sec :
180 kg
Poids total :
207 kg
Réservoir :
17,5 litres
Coloris disponibles
Coloris :
Rouge à bandes blanches
 
Noir à bandes rouges
Catalogue
Prix de vente :
CHF environ 19'000.-
Le prix définitif sera annoncé dans les semaines à venir
En ligne :

Equipement de l'article

Plus d'articles Moto

La Yamaha YZF-R6 remet la robe de ses 20 ans
Afin de fêter comme il se doit les 20 années de succès de la YZR-R6, l'importateur nippon Presto Corporation a présenté une version inédite du modèle actuel.
KTM met à jour sa Super Duke R pour 2020
Fan des oranges vitaminées réjouissez-vous, la firme de Mattighofen va mettre à jour son gros roadster pour 2020 et ce dernier a été surpris en plein roulage de test.
Ducati Streetfighter V4 – Le prototype qui va affronter Pikes Peak vient d'être dévoilé
La marque de Bologne vient de dévoiler les premiers clichés de la Streetfighter V4 qui va affronter la mythique course de côte de Pikes Pike. Attention ça déménage !
Husqvarna 701 Svartpilen Style - Disponible maintenant en quantité limitée
Husqvarna continue à diversifier son offre pour les motos destinées au bitume et propose une série spéciale de sa Svartpilen 701 dénommée pour l'occasion "Style".
La KTM 790 SMC ou 790 SMR surprise en plein roulage
Lancée sur le marché en 2008, la KTM 690 SMC aura permis à bon nombre de motard de découvrir les joies du délestage de la roue avant, ou encore de sentir la roue arrière se tortiller dans tous les sens lors de la coupure des gaz.
La Honda Mean Mower V2 s'adjuge un nouveau record du monde !
Non non, ne cherchez pas dans le catalogue Honda, vous n'avez pas raté un nouveau modèle car la Mean Mower V2 est une… tondeuse à gazon mais propulsée par un moteur de CBR1000RR.

Hot news !

La Ducati Streetfighter dévoilée le 13 juin à Pikes Peak ?
La firme de Bologne vient de se fendre d'un (court) teasing sur son Facebook dont le slogan peut largement faire penser que son futur missile sol-sol à grand guidon sera dévoilé le 13 juin lors de la course de Pikes Peak.
Aprilia RS660 – Les dessins ont été dévoilés
C'est un des concepts, sinon voire LE concept, qui avait fait le plus de bruit lors du salon EICMA 2018 tant cette nouveauté n'était pas attendue.
BMW 1800 Cruiser – Surprise en plein roulage
BMW fait feu de tout bois autour de son futur bicylindre à plat de 1800cc. Après les études de styles comme le Concept 1800 by Customs Work Zon, voici la première photo d'un Cruiser qui lui roule bel et bien.
Ducati Streetfighter V4 – Elle roule !
Cette fois c'est bon, on l'a vue rouler ! Cette fameuse Ducati Streetfighter V4 qui fait couler tant d'encre et qui est attendue comme le roadster ultime made in Bologne.
Essai Indian FTR 1200 S - Casseuse de codes
Essayée sur les route de Californie, l'Indian FTR 1200 S s'avère une machine inédite, mêlant le meilleur de plusieurs mondes et refusant de se laisser enfermer dans une case. Accrochez-vous, ça déménage!
Reportage - Reprogrammation Woolich Racing chez GBK Motos à Gland
On branche l’ordinateur, quelques clics et hop! le moteur sort plein de chevaux en plus. Non, c’est bien plus compliqué que ça. Il a fallu une longue journée de travail pour un résultat satisfaisant. Reportage.