Essai publié le 01 juillet 2015

Essai BMW R1200R – Les sens du roadster

Texte de Marc / Photo(s) de Patrick Schneuwly

La marque à l’hélice a le vent en poupe et elle n’en finit pas d’étoffer sa gamme et propose pour cette année la refonte complète de la R1200R, revue au point que l’on peut presque parler de nouveauté et proposant selon BMW un authentique et pur plaisir de conduite.

Et bien je ne vais pas vous faire languir jusqu’en fin d’article pour vous dire si BMW a raison ou tort, en vous livrant tout de suite la réponse : la R1200R devrait être remboursée par la LAMAL (ils ont assez de sous dans les caisses) tant c’est une machine à plaisir. Une fois en selle, impossible de ne pas avoir la banane.

Maintenant, il faut voir pourquoi, et pour ça, je vous propose de commencer par notre traditionnel tour de la bête. D’ailleurs, bête est un mot qui va bien à la R1200R. La première chose qui saute aux yeux, c’est ce bloc moteur de 1’170cc issu de la R1200GS. Il développe 125cv et son couple a été augmenté par rapport à la voyageuse en alourdissant un peu le vilebrequin.

Ses gros cylindres bodybuildés qui débordent de chaque côté démontrent la force de la BM. Son refroidissement, en partie liquide maintenant, est très bien dissimulé. La ligne générale de la moto prend un sacré coup de jeune et renvoie la version précédente au rang de moto pépère. Prenez le phare par exemple, sa taille diminuée, sa nouvelle forme et son emplacement abaissé apportent une touche d’agressivité à la R1200R.

Il en va de même pour la grosse fourche inversée, qui en plus de donner une force visuelle, apporte une plus grande rigidité au train avant. A l’usage, on regrettera peut-être juste la disparition du Telever qui apportait un confort d’amortissement unique, notamment au freinage en supprimant la plongée excessive.

Le réservoir plus anguleux s’accorde parfaitement avec le reste de la ligne, comme par exemple les carénages arrières ou la selle à double étage dont le revêtement antidérapant sera des plus utiles... mais pour savoir il vous faudra encore continuer à lire.

Une fois installé en selle, la vue se pose immédiatement sur ce que l’on appelait avant le tableau de bord, mais ça c’était avant pour reprendre un slogan célèbre. Ici sur la R1200R on parlera plus volontiers de d’ordinateur de bord. Toutes les infos y sont disponibles et suivant le nombre d’options que vous aurez prises, ma moto d’essai était full option, vous pourrez les piloter depuis les commodos et afficher les infos sur l’écran digital. Ecran qui est disponible en plusieurs affichages et même personnalisable. Honnêtement, je suis certain qu’en 69, ils sont allés sur la lune avec moins d’électronique qu’il y en a sur ce modèle.

La version de base de la R1200R se voit bien évidemment dotée de l’ABS et de l’antipatinage, la version Sport, elle, est livrée avec un saute-vent, des bas de carénage ainsi qu’un shifter (oui, oui vous avez bien lu ! Un shifter sur un Flat). Le réservoir se voit doté d’une bande en alu brossé et le moteur de plusieurs mode de conduite.

Vient enfin la version Exclusive qui reçoit en plus de la version Sport, les suspensions électroniques réglables depuis le tableau de bord, le régulateur de vitesse et un porte-bagage.

Pages de l'article :

Pages

AcidTracks 2019 - Organisation de sorties pistes

Suivez AcidMoto.ch !

Au final...

On a aimé :
+
La patate du moteur
+
La stabilité en courbe
+
Le freinage
On a moins aimé :
-
Les options qui font grimper la note

Fiche technique

Véhicule
Marque :
BMW
Modèle :
R1200R ABS
Année :
2015
Catégorie :
Roadster
Moteur
Type :
Boxer bicylindre 4 temps, 4 soupapes par cylindre
Cylindrée :
1'170 cm3
Refroidissement :
air/liquide
Alimentation :
Injection électronique numérique
Performances
Puissance max. :
125 ch à 7'750 tr/min
Couple max. :
125 Nm à 6'500 tr/min
Transmission
Finale :
Par cardan
Boîte :
6 rapports à commande par crabots
Embrayage :
En bain d'huile, commande hydraulique
Partie cycle
Châssis :
Treillis en deux parties, moteur porteur
Suspension AV :
Fourche Upside-Down 45mm
Course AV :
140 mm
Suspension AR :
Monobras oscillant avec Paralever et monoamortisseur réglable
Débattement AR :
140 mm
Pneu AV :
120/70 ZR 17
Pneu AR :
180/55 ZR 17
Freinage
ABS :
Oui
Freinage combiné :
Oui
Frein AV :
Double disque flottant 320mm, étrier à 4 pistons
Frein AR :
Simple disque 276mm, étrier flottant double piston
Dimensions
Longueur :
2'165 mm
Empattement :
1'515 mm
Largeur :
880 mm
Hauteur de selle :
790 mm
Selle basse 760mm, selle haute 820mm
Poids total :
231 kg
Réservoir :
18 litres
Catalogue
Prix de vente :
CHF 14'900.-
Selon les options
En ligne :
Garage :

Plus d'articles Moto

Serait-ce la version finale de la Harley Davidson Pan America ?
Alors que le prototype semblait assez abouti, il restait des éléments de mystère qui pourraient bien être dévoilés.
Ducati passe la Streetfighter V4 S en mode furtif (Dark Stealth)
Si en plus du bruit de l'échappement, le rouge attire trop l'attention sur vous et la Streetfighter V4 de vos rêves, Ducati a la solution.
BMW présente la R18 Classic et 4 toutes nouvelles R Nine T !
Le Vintage, c'est devenu une vraie machine à cash pour BMW. La R18 a ouvert la porte de la deuxième salve, la R18 Classic et la R Nine T s'engouffrent dans la brèche.
Course de côte de Verbois 2020 – Billet du bord de « piste »
Ce 64ème opus de la course « intergalactique » de Verbois aura eu lieu, cette fois-ci c’est sûr.Mais sur un seul jour, le samedi 17 octobre 2020.
Honda officialise le nom "Grom" pour sa MSX125 en Europe
A l'approche de la saison 2021, Honda présente sa nouvelle Grom. Ça fait désormais partie de son nom officiel.
Bridgestone présente le nouveau Battlax Sport Touring T32 et T32GT
Sur son nouveau pneu Battlax Sport Touring, Bridgestone a encore amélioré la tenue sur le mouillé, chiffres à l'appui. Décliné en version GT, le nouveau T32 s'adresse aussi aux motos les plus lourdes du marché.

Hot news !

Triumph Trident – Le constructeur anglais dévoile sa chasseuse de MT-07
Le constructeur anglais maîtrise à merveille l'art de la communication et dévoile peu à peu ce que sera sa Trident qui est annoncée comme un roadster au tarif serré et qui arrivera au printemps 2021.
L'Aprilia Tuareg 660 surprise lors de ses premiers roulages
Elle était attendue depuis sa vague annonce lors du salon EICMA de Milan l'année passée. En voici les premiers clichés (de médiocre qualité) lors d'un roulage, l'Aprilia Touareg 660 entend bien venir se mêler à la guerre des Adventures mid-size.
Une aéro active sur la future S1000RR ? C'est possible
Après avoir conquis le microcosme du MotoGP, les appuis aérodynamiques font leur place sur les modèles de série afin de pouvoir courir en World Superbike, la prochaine en date à en bénéficier sera vraisemblablement la BMW S1000RR et ils seront actifs.
Essai KTM 890 Duke R - Super Scalpel, mais pas Super Duke
2 ans déjà que la 790 Duke est sortie, premier bicylindre en ligne de la marque Autrichienne. Entre la toute première image saignante et la moto finale on avait perdu un peu d'éclat. Du proto 2016 à la 890 Duke R, on s'y retrouve beaucoup plus !
Une Aprilia RS400 dans les tuyaux ?
L'usine de Noale a régné durant les années nonante sur le monde des petites cylindrées avec feu sa RS125 qui était la digne héritière de la moto de Grand-Prix, depuis l'avènement du quatre-temps, le constructeur se fait plus discret mais cela pourrait changer…
Une Yamaha Ténéré 300 dans les tuyaux ?
Après l’ère des sportives puis celle des roadsters, il semble bien que les Adventures aient le vent en poupe depuis peu. Pour s’en convaincre il suffit de voir l’offre grandissante qui s’adapte à la demande.