Essai publié le 04 décembre 2012

Kawasaki Z800 2013 - En un mot : Sugomi !

Texte de Patrick "Qui avait besoin de soleil" Schneuwly / Photo(s) de Kawasaki et David Reygondeau

Commençons par répondre à la question que vous vous posez certainement: que veux dire Sugomi ? Cette expression japonaise traduite littéralement veut dire terrible mais aussi bien plus. Elle pourrait décrire une personne forte, combative, percévérante et dominante qui intimide sans pour autant faire peur dans le sens péjoratif. C'est aussi le mot choisi par l'équipe de développement de la Z800 comme ligne conductrice au projet.

Une plastique Intimidante

Le style du roadster Z n'a cessé d'évoluer depuis 40 ans. Avec la Z800, on semble très loin de l'unique phare rond, du réservoir en amande et de la grande selle deux places de la Z1 900. Le bloc optique très anguleux, pointu et plongeant jette littéralement les lignes de la moto en avant. De profil, on observe, sur le réservoir, une bosse plus haute que le guidon qui invite à s'appuyer dessus pour attaquer.

Aussi, le sabot-moteur et le réservoir sont de la même trempe : ils enserrent le coeur mécanique de cette Z800 tout en muscle et en sportivité. La selle couverte de Z ainsi que le phare arrière à LED adressent un joli clin d'oeil à la lignée du roadster japonais ; tout comme le collecteur poli et apparent.

Le compteur digital n'a lui plus rien à voir avec les modèles passés. Largement inspiré de l'aviation, il affiche sous vos yeux un grand nombre d'informations sur un espace restreint. A noter par exemple l'autonomie restante et un indicateur de conduite économique. L'indicateur de rapport engagé est, lui, toujours aux abonnés absents.

Ls trois couleurs proposées pour cette Z800 sont noire, blanche et verte mat. Les deux dernières sont, selon moi, les plus réussies : la blanche pour son style plus élégant mais à la fois sportif avec son rappel de vert sur les jantes et le flanc, la verte parce que la couleur mate avec les parties de carrosserie noires brillantes sont superbes.

Dans ce cas, la selle passager est elle aussi verte, mais elle est recouverte d'un revêtement ultra-glissant qui me semble peu adapté pour embarquer un passager. Dommage pour les deux généreuses poignées formées par deux renflements dans la coque arrière !

Un caractère Combatif

L'objectif de cette nouvelle Z était d'être plus polyvalente sans perdre en sportivité. Pour augmenter la présence de couple à bas régime, les ingénieurs ont tablé sur une augmentation de l'alésage des quatre pistons. Le ratio de transmission est lui aussi changé avec deux dents supplémentaires à la couronne, pour des accélérations et des reprises plus franches.

Sur la route, cette différence se sent sur chaque rapport, même en sixième où il est possible de rouler agréablement en ville entre 30 et 50km/h. N'imaginez pas pourrir un maxi-scooter à la reprise, il vous faudra tomber au moins deux rapports pour relever le défi !

Pareil si vous souhaitez réveiller un quartier avec les vocalises de l'échappement court : avant 8'000tr/min, on ne l'entend presque pas. Le catalogue d'accessoires a déjà la solution pour ceux qui aiment être vus et entendus  avec un échappement Akrapovic habillé de carbone et/ou de titane.

L'une des faiblesses reconnue de la Z750 était son châssis un peu mou donc avare en informations en provenance de la route. Ce défaut est maintenant corrigé avec un tube reliant les deux parties du berceau-moteur et se trouvant juste derrière le radiateur. Les points de fixation du moteur ont aussi été revus pour gommer certaines vibrations parasites. Il en reste cependant une grosse partie dans les cale-pieds une fois les 6'000tr/min passés.

La monte pneumatique d'origine est un Dunlop D214, un modèle exclusif au roadster Z800 mais qui pourrait faire son apparition sur le marché avec un nom formaté à la gamme Dunlop (Qualifier 3 ?). Ce pneu touring-sportif avec un petit trait tiré vers l'hypersport se comporte bien sur le sec avec un temps de chauffe normal, un bon grip et une prise d'angle progressive. Mais attention sur le mouillé, des confrères ont rapporté des décrochages parfois violents !

Un comportement rassurant

L'élévation de la partie arrière de la moto combinée à la refonte du guidon offre une position plus orientée vers l'avant mais qui reste tout de même équilibrée et confortable. Cette géométrie fait gagner la Z800 en précision en appliquant un peu plus de poids sur l'avant qu'auparavant.

La fourche KYB ainsi que l'amortisseur du même fournisseur sont tous les deux réglables en précontrainte et en rebond. Le réglage d'usine convient plus à un usage touring que touring-sport ou purement sportif. Le choix est logiquement laissé au pilote de faire ajuster les suspensions à son goût.

Sur les petits enchaînements rapides, les rois de l'arsouille vont se régaler. La moto, bien que légèrement plus lourde que la précédente, se place sur sa trajectoire sans aucun effort. De plus, un large débordement du réservoir permet de parfaitement caler ses genous sur les flancs du roadster.

Dans les épingles, le poids de la machine se fait un peu plus sentir mais elle ne tombe pas pour autant sur l'angle. En effet, l'amortisseur a été déplacé sur la gauche pour compenser le poids du silencieux placé sur la droite.

Dans les grandes courbes rapides, sur autoroute notamment, la Z800 demandera plus d'efforts à son pilote pour ne pas trop dévier de la trajectoire. Le roadster gagnerait aussi à s'équiper de son saute-vent proposé en accessoire. Le bloc-optique étant placé tellement bas, tout le vent en approche fini dans la tête du conducteur. J'éviterais de porter un casque bruyant pour les long trajets !

A chaque sortie de virage, un bon essorage de poignée plus tard et le virage suivant est déjà là. Le frein avant mériterait d'avoir plus de mordant, à l'image de la Z750R qui se stoppait d'un doigt. Là, il faut insister encore un bout et encore plus sur le frein arrière dont l'effet me semble trop discret et le jeu du levier trop grand.

Même s'il vous arrive dépasser un touriste avant de piler et d'entrer en courbe, l'ABS veille pour ne pas bloquer sa roue. Mais ne répétez pas trop souvent la manoeuvre, les flexibles en simple plastique pourrait se dilater et réduire encore plus le répondant des freins.

Terrible, c'est le mot

J'ai pris beaucoup de plaisir à essayer ce roadster qui me semble encore une fois bien placé pour se vendre en grand nombre. Beau, vif et précis, il satisfera probablement autant le motard confirmé que le jeune conducteur. La nouvelle Street Triple (R) pourrait bien jouer les trouble-fêtes, mais elle semblera trop compacte à certains et trop incisive à d'autres.

Affichée CHF 11'690.- en Suisse avec ABS, la Z800 se place au centre de la concurrence. En s'offrant quand même une ouverture sur l'entrée de gamme avec la Z800e (version spéciale Europe, pour le nouveau permis) vendue CHF 10'490.- avec l'ABS mais dépourvue de suspensions réglables et légèrement dégonflée pour convenir à la réglementation.

Dès le retour des beaux jours, nous effectuerons un test comparatif avec les roadsters concurrents dans des conditions plus sportives.
Patrick

Au final...

On a aimé :
+
Design qui met un coup de vieux à la 750
+
Moteur disponible à bas régime et rageur ensuite
+
Position revue et très adaptée au style de conduite d'un roadster
+
Nombreux détails rappelant le Z
On a moins aimé :
-
Freins au mordant un peu faible
-
Important prise au vent
-
Son trop discret
AcidTracks 2019 - Organisation de sorties pistes

Suivez AcidMoto.ch !

Au final...

On a aimé :
+
Design qui met un coup de vieux à la 750
+
Moteur disponible à bas régime et rageur ensuite
+
Position revue et très adaptée au style de conduite d'un roadster
+
Nombreux détails rappelant le Z
On a moins aimé :
-
Freins au mordant un peu faible
-
Important prise au vent
-
Son trop discret

Fiche technique

Véhicule
Marque :
Kawasaki
Modèle :
Z800
Année :
2013
Catégorie :
Roadster
Kit 25 kW :
Disponible
Moteur
Type :
4 cylindres en ligne à refroidissement liquide
Cylindrée :
806 cm3
Refroidissement :
Liquide
Alimentation :
Injection : Ø 34 mm x 4 (Mikuni)
Performances
Puissance max. :
113 ch à 10'200 tr/min
Couple max. :
83 Nm à 8'0000 tr/min
Transmission
Finale :
Par chaîne à joints toriques
Boîte :
6 rapports
Embrayage :
Multidisque en bain d’huile, à commande manuelle
Partie cycle
Châssis :
Poutre tubulaire (avec support moteur inférieur) en acier haute résistance
Suspension AV :
Fourche inversée de Ø 41 mm réglable en détente et précharge
Course AV :
120 mm
Suspension AR :
Système Uni-Trak à tirant avec monoamortisseur à gaz à bonbonne séparée Réglage en détente : progressif Précharge du ressort : progressif
Débattement AR :
137 mm
Pneu AV :
120/70ZR17M/C (58W)
Pneu AR :
180/55ZR17M/C (73W)
Freinage
ABS :
Oui
Frein AV :
Double disques en pétales semi-flottants de 310 mm. Deux étriers à 4 pistons opposés
Frein AR :
Simple disque en pétales de 250 mm, étrier simple piston
Dimensions
Longueur :
2'100 mm
Empattement :
1'445 mm
Largeur :
800 mm
Hauteur de selle :
834 mm
Poids total :
231 kg
Réservoir :
17 litres
Coloris disponibles
Coloris :
Vert Candy Flat Blazed / Noir Metallic Spark
 
Blanc Pearl Stardust / Noir Metallic Spark
 
Noir Flat Ebony / Noir Metallic Spark
Catalogue
Prix de vente :
CHF 11'690.-
10'490.- pour la Z800e
En ligne :
Garages :
 

Plus d'articles Moto

Le retour d'une Triumph Rocket III dans le paysage motard pour 2020
A quelques jours de la présentation officielle de la Triumph Rocket III TFC, dont nous vous avions parlé il y a quelques semaines déjà, nos homologues de MCN se font l'écho de l'arrivée d'un modèle de série.
Inauguration du banc moteur chez GBK Motos (VD) le samedi 11 mai
Les concessions Yamaha GBK Motos et Honda GDK Motos, vous convient à l'inauguration de leurs banc de puissance le samedi 11 mai.
Arc Vector - La moto électrique art déco par la société britannique Arc
Présentée au salon Eicma de Milan en 2018, la Vector, a suscité beaucoup d'intérêt, notamment car elle dispose d'un design très art déco, ce qui n'est pas pour déplaire aux sujets de sa majesté.
La nouvelle Suzuki DR 1000 prise en flagrant délit de roulage
En février dernier, nous vous annoncions le retour d'une Suzuki DR "Big", même si le terme est quelque peu galvaudé, puisque le DR était un mono à la base.
Journées Trajectoires avec la Police Vaudoise - Une remise en selle bienvenue
Depuis quelques années le corps de police du canton de Vaud organise les journées "Trajectoires". 

Hot news !

Reportage - Reprogrammation Woolich Racing chez GBK Motos à Gland
On branche l’ordinateur, quelques clics et hop! le moteur sort plein de chevaux en plus. Non, c’est bien plus compliqué que ça. Il a fallu une longue journée de travail pour un résultat satisfaisant. Reportage.
La Ducati V4 Penta d'Officine GP Design, une moto à CHF 114’000.-
Le 30 janvier dernier, nous étions chez Ducati Lausanne pour le lever de voile sur la déjà-célèbre Penta du fameux Officine GP Design.
Une Triumph Daytona 765 surprise lors d'un essai – The Daytona is back
Nos confrères anglais de MCN, ont débusqués une Daytona utilisant le moteur 765 qui faisait des essais routiers. Est-ce que cela annonce le retour futur d'une Supersportive en provenance d'Hinckley ? On se prend à rêver.
Le concept Aprilia RS 660 roule déjà !
Le concept Aprilia RS 660 ne restera apparemment pas longtemps au stade du concept, ce dernier ayant déjà été vu sur le circuit de Vallelunga lors d'un test privé.
Essai Benelli TRK 502 - Tribulations d'une Italienne de Chine
Mine de rien, la production chinoise de développe sur nos routes. La preuve avec Benelli, ressuscitée grâce à l'investissement asiatique, qui nous a mis dans les pattes le petit trail TRK 502. Une machine simple et robuste, pas parfaite mais plus que capable.
Yamaha R3 bLU cRU Cup / Switzerland - Découvrir la course en "all inclusive"
Amener de jeunes pilotes dans le championnat suisse, grâce à une formule "tout compris" accessible. C'est le pari du groupe Hostettler / Yamaha Suisse avec la R3 bLU cRU Cup / Switzerland. Une formule d'accès à la compétition qui donne faim!