Essai publié le 08 juillet 2011

Suzuki GSX-R 750 – Toujours au top!

Texte de Jimmy Gurtner / Photo(s) de Patrick Schneuwly

Depuis 1985, la GSX-R 750 a séduit nombre de motards. Au fil du temps, elle s’est affirmée comme la reine du compromis sportif, entre les 600 et les 1000cm3. Le succès est toujours là et Suzuki fait durer son mythe. Pour 2011, la sept et demi rajeunit encore et est plus efficace que jamais!

On pourrait presque l’appeler « mamie », cette 750! Presque, car en posant les yeux sur cette dernière version de la légendaire sportive, le coup de vieux est plutôt pour le pilote! Le Gex’ se radicalise, se fait plus compact. Le look, similaire à celui de la 600 du même nom, flirte néanmoins avec les rondeurs des millésimes précédents. Il faut un léger temps d’adaptation pour apprécier ce design alors qu’une R6, par exemple, fait immédiatement son effet.

Pourtant, en la regardant de plus près, la GSX-R 750 dispose de solides arguments. Le cadre et le bras oscillant bleutés sont du plus bel effet et la finition a encore progressé. L’équipement aussi: la fourche Showa Big Piston Fork et les étriers de freins Brembo en attestent. La présence des pinces italiennes est appréciable, le freinage ayant été souvent pointé du doigt par le passé. Sûr que plantée sur sa béquille, elle a l’air de très bien freiner… Il est temps de voir si le ramage vaut le plumage!

En enfourchant l’engin, on se sent « comme à la maison ». La position typique GSX-R se retrouve sur ce millésime 2011 et c’est tant mieux! Si l’appui sur les poignets est un peu plus prononcé et que la selle a perdu de son confort, la vie à bord reste agréable pour une sportive. Derrière la (petite…) bulle, pas de surprise: un bloc compteur toujours aussi complet, avec un compte-tours bien mis en valeur mais toujours sans jauge d’essence. On retrouve l’affichage des trois cartographies d’injection disponibles, l’indicateur de rapport engagé et le shiftlight, présents sur la 600.

Singing in the rain

Moteur et départ, dans un ronronnement mesuré. Au milieu du trafic de Zürich, où j’en ai pris le guidon, la sept et demi se sera contentée de me chauffer le séant et de me casser les poignets. Sa légèreté fait par contre merveille et son moteur se montre suffisamment volontaire à bas-régimes. La ville n’est bien sûr pas sa tasse de thé et c’est avec soulagement que je m’en éloigne. Un soulagement de courte durée, car en arrivant sur l’autoroute, la pluie s’invite. Bon… on une combinaison « sac poubelle replica » et on y va…

Une centaine de kilomètres plus tard, la GSX-R retrouve avec plaisir les routes cantonales. La pluie a cessé, on tombe la combine et on part se dégourdir les jambes dans les courbes! Si le bruit de la boîte à air vrille les tympans à régime constant, il pousse délicieusement au crime lorsqu’on tourne la poignée. Dès les mi-régimes, la Suzuki donne de la voix et pousse agréablement, sans temps-mort. On enroule rapidement les courbes, sans même y penser, en profitant d’un train avant rivé au sol et d’une mise sur l’angle très progressive. Merci aux Bridgestone BT-016, qu’on avait déjà beaucoup apprécié sur la 600.

Si le quatre-cylindres pousse fort dans les tours, il offre une progressivité rassurante. La pluie est une bonne école pour apprendre à piloter de manière douce et fluide. La GSX-R 750 aussi! On accélère de plus en plus fort, on freine de plus en plus tard, mais tout en douceur. Avec l’assurance de ne jamais être dépassé par les évènements. Tout est progressif sur la Suz’, qui semble calquer ses réactions sur celles du pilote.

Toujours plus loin

Les kilomètres défilent agréablement sur la GSX-R. Malgré quelques vibrations à hauts-régimes, le confort est réel et, pour peu que l’itinéraire ne se résume pas à 400 bornes d’autoroute, on peut rouler longtemps! Bien sûr, elle reste une sportive et ne supportera que très peu de bagages. On ne peut pas tout avoir…

Si la GSX-R va toujours plus loin, c’est surtout dans son niveau de performances! Toujours plus légère, plus vive, elle offre pourtant presque la même puissance depuis bientôt 7 ans: 150 chevaux. C’est le châssis qui fait toute la différence: plutôt que de rompre l’équilibre en gavant sa sept et demi de chevaux, Suzuki n’a de cesse de le bonifier en affûtant son châssis. Résultat: on tire toujours plus avantage du moteur, quelles que soient les conditions.

Plus on la roule et plus la 750 se fait oublier. Si le frisson mécanique en souffre un peu (une 1000 ou un bicylindre offrent plus de sensations), celui du pilotage est bien présent. Sur le sec, les prises d’angles sont impressionnantes et la tenue de route exemplaire. La GSX-R tient son cap, mais reste très réactive au besoin. Un véritable outil! Et le freinage, dans tout ça? Si les étriers Brembo apportent un mordant bienvenu, ce n’est pas la révolution non plus. Il manque encore une paire de durits aviation pour parfaire tout cela. Néanmoins, sur route, vos limites (et celles fixées par la loi…) seront atteintes largement avant d’avoir approché celles de la Suz’.

Conclusion

On roule en confiance et sans surprise avec cette GSX-R 750. Son équilibre parfait entre facilité et performances en font un engin diablement plaisant à rouler et redoutable à l’attaque. Entre une 600 jouissive mais très pousse-au-crime et une 1000 exigeant un certain niveau, la 750 accompagne son pilote. Un compromis idéal, dont les autres marques japonaises pourraient s’inspirer. Mais il est dur de lutter contre cette « mamie » de 26 ans, qui règne sur sa catégorie.

Jimmy

Au final...

On a aimé :
+
L’équilibre génial, typique de la sept et demi
+
La légèreté de l’ensemble: un vélo!
+
Le freinage enfin plus mordant
On a moins aimé :
-
Le bruit de la boîte à air, désagréable à régime constant
-
Le côté un peu « lisse » du moteur
-
Qu’on nous demande « c’est la 600? » à chaque feu…
AcidTracks 2019 - Organisation de sorties pistes

Suivez AcidMoto.ch !

Au final...

On a aimé :
+
L’équilibre génial, typique de la sept et demi
+
La légèreté de l’ensemble: un vélo!
+
Le freinage enfin plus mordant
On a moins aimé :
-
Le bruit de la boîte à air, désagréable à régime constant
-
Le côté un peu « lisse » du moteur
-
Qu’on nous demande « c’est la 600? » à chaque feu…

Fiche technique

Véhicule
Marque :
Suzuki
Modèle :
GSX-R 750
Année :
2011
Catégorie :
Supersport
Kit 25 kW :
Non disponible
Moteur
Type :
4 cylindres en ligne SCEM, 4 temps, double arbre à cames en tête et soupapes en titane
Cylindrée :
750 cm3
Refroidissement :
Liquide
Alimentation :
Injection électronique
Performances
Puissance max. :
150 ch à 13'200 tr/min
Couple max. :
86.3 Nm à 11'200 tr/min
Transmission
Finale :
Par chaîne
Boîte :
6 rapports
Embrayage :
En bain d’huile, anti-dribble
Partie cycle
Châssis :
Double poutre en aluminium
Suspension AV :
Fourche inversée Showa BPF Ø 41mm, réglable en précharge, détente et compression
Course AV :
125 mm
Suspension AR :
Monoamortisseur Showa à bielettes de démultiplication, réglable en précharge, détente et compression
Débattement AR :
130 mm
Pneu AV :
120/70 - 17
Pneu AR :
180/50 - 17
Freinage
Frein AV :
Double disque Ø 310mm, étriers Brembo monobloc à 4 pistons et fixation radiale
Frein AR :
Simple disque Ø 220mm, étrier à 1 piston
Dimensions
Longueur :
2'030 mm
Empattement :
1'390 mm
Largeur :
710 mm
Hauteur de selle :
810 mm
Poids total :
190 kg
Réservoir :
17 litres
Coloris disponibles
Coloris :
Noir
 
Bleu / Blanc
Catalogue
Prix de vente :
CHF 18'085.-
En ligne :

Plus d'articles Moto

Essai de la Kawasaki Z650 2020 - Un roadster mid size très zélé et attachant
Dire que la Z650 2020 représente une moto stratégique pour la marque Kawasaki est un doux euphémisme.
Bajaj et Triumph débute ce jour un partenariat mondial
Triumph Motorcycles et Bajaj Auto India ont officiellement démarré aujourd'hui à Pune, en Inde, leur partenariat à long terme sans participation de capital.
Offre d'emploi - L'importateur du groupe Piaggio recherche un assistant marketing
OFRAG Vertriebsgesellschaft à Lupfig (AG), importateur général de moto et scooter des marques Piaggio, Vespa, Aprilia et Moto Guzzi, recrute un(e) Assistant(e) Marketing 100%.
BMW Race Bike by Scott Kolb – L'essence même du flat
Il y a un dicton qui dit " Qui sait se passer du superflu est de loin supérieur à celui qui y sacrifie beaucoup ". Cette réalisation sur base de BMW R90 / 6 en est la définition même.
Offre d'emploi - Black Way Motorcycles (GE) cherche un mécanicien moto
Le célèbre garage Black Way Motorcycles spécialisé dans la préparation ou l'entretien Harley Davidson et Buell, mais également capable de réaliser une moto sur mesure, cherche un novueau mécano moto.
Indian annonce un championnat européen de flat track
Indian Motorcycle renforce son investissement dans la croissance du sport moto européen avec la Dirt Track Riders Association (DTRA) en annonçant le calendrier des courses de la Indian Indian European Flat Track Series 2020.

Hot news !

Une Streetfighter V2 en approche chez Ducati dixit Claudio Domenicali
Le grand boss de Ducati s'est laissé aller à quelques confidences à nos collègues anglais de MCN en annonçant qu'une Streetfighter V2 pourrait très bientôt être produite.
Triumph Tiger 900 2020 – Déclinée en 5 versions !
Ce n'est pas une, ni deux mais bel et bien cinq versions de la nouvelle Triumph Tiger qui arrivent : la Tiger 900, la Tiger 900 GT, la Tiger 900 GT Pro, la Tiger 900 Rally et enfin la Tiger 900 Rally Pro ! De quoi satisfaire chacun.
Hivernage moto - Quelques conseils avant que le froid calme nos ardeurs
Remisage moto, hivernage moto, ces mots commencent à revenir à nos oreilles. Sacrilège, le froid est de retour, du coup, quelques mesures s'imposent pour passer l'hiver en toute sérénité.
Triumph Tiger 900 GT et Rally  2020 – Le deuxième teaser est publié
Le premier teaser nous avait laissé sur notre faim en ne laissant qu'entrevoir les lignes de la nouvelle Tiger 900 2020, ce second opus bien plus long en dit bien plus.
Norton Superlight SS – Light is right and… beautiful
Les Anglais de chez Norton viennent de publier le premier cliché de leur future sportive mid-size et cette dernière s'annonce des plus redoutables.
Triumph Tiger 900 – Le constructeur anglais nous réserve encore des surprises
Le constructeur anglais vient d'annoncer qu'une nouvelle Tiger 900 sera lancée le 3 décembre 2019, tout n'avait donc pas été dévoilé lors du salon EICMA de Milan.