Reportage publié le

Iron Bikers 2017 - Un week-end dans les années 60-70, nous y étions !

Texte de Verfarkas et Davolo Steiner / Photo(s) de Adriana Perez Ramboux, Verfarkas & Davolo Steiner
Imprimer cet article

Cette année, pour la première fois, les "p'tits Suisses" débarquent en force à Paris sur le mythique circuit Carole, pour l’Iron Bikers.

Pourquoi mythique ? Car ce circuit est le symbole d’une époque : dans les années 60-70, pour les motards franciliens, les courses entre amis, c’est à Rungis que cela se passe. En effet, cette zone industrielle du sud parisien est entourée par un "anneau" prévu pour la circulation des camions. C’est le lieu idéal pour mettre les gaz ! Pour des raisons de sécurité, et malheureusement suite à de nombreuses victimes (dont Carole le Fol, qui donnera son nom au nouveau circuit), le gouvernement construira en 1978 un circuit pour que chaque motard puisse s’exercer à la pratique sur piste en toute sécurité. C’est donc sur ce terrain de jeu, dont un certain Coluche fut l’acteur, que les Gentlemen GVA, association de motards retro et néo-rétro se rendent !

Jour 1

La route pour Paris est longue, surtout en quatre-roues par l’autoroute, mais c’est l’occasion pour nous de parler de cette septième édition de l’Iron Bikers. Grand rassemblement de motos de caractère, dans une ambiance de moteurs chantants, d’odeurs d’essence enivrante et de bitume chauffé à bloc. C’est aussi l’occasion pour tous les participants de se retrouver dans une atmosphère décontractée où chacun discute avec son voisin. Le but ici est de rouler et de s’amuser. Il n’y a pas de courses, mais des potes qui se retrouvent pour des démonstrations.

Bien arrivés et bien installés, les Gentlemen GVA se préparent pour un long week-end de courses.

"Esgourdez rien qu'un instant
la goualante du pauvre Jean
que les femmes n'aimaient pas
mais n'oubliez pas
dans la vie y a qu'une morale
qu'on soit riche ou sans un sou
sans amour on n’est rien du tout"

Edith Piaf

NDLR : cette année c’est "Sans la bourre on est rien du tout" qui est le leitmotiv de l’évenement. Vous saisirez le lien avec la magnifique chanson d’Edith Piaf.

Jour 2

Ces quelques notes désuètes crachées par les haut-parleurs du circuit sont le signal du réveil pour tous les motards. Il est 8 heures, Carole s’éveille ! Le café, moulu de grains frais, embaume les paddocks, les premiers sons de moteurs retentissent par-ci par-là. Les yeux s’ouvrent, les équipements s’enfilent et tout le monde se réunit auprès de Nicolas Sonina, notre GO (ndlr : Gentil Organisateur) à nous, pour le discours de bienvenue et quelques rappels concernant la sécurité. Je profite de ces quelques lignes pour le remercier de tout coeur du travail monstrueux qu’il a accompli afin que cet événement existe. Le discours est bref, chaleureux et simple ; si la suite est au niveau de cet instant, cela va être "que du bonheur".

Nicolas Sonina, organisateur de l’Iron Bikers et de Classic Machines

Retour au campement. Après un petit déjeuner rapidement englouti, la préparation des motos et pilotes pour la piste commence. Les moteurs tournent, les cuirs sont enfilés, les casques brillent de mille feux, bottes et gants sont prêts à en découdre. C’est l’heure, pour nous tous, de nos premiers tours de piste. Avec en tête Bertrand Chennaz, ancien champion de 250 et aujourd’hui, utilisant tout son savoir-faire au service des autres, préparateur moto Motomillésime. Il va nous donner une véritable leçon durant tout le week-end. C’est tellement beau de voir un pilote prendre une trajectoire parfaite. Malheureusement, deux d’entre nous, verront cette première course des gradins…

Pages de l'article :

Pages

Suivez AcidMoto.ch !

Plus d'articles Moto

Deux-roues sur les trottoirs à Genève - Le procureur général Olivier Jornot et Lisa Mazzone (Verts) attaquent Luc Barthassat
Genève est confontré depuis des années à un problème de taille : le stationnement des roues motorisées. Avec 55'000 motos et scooters tout confondu pour 8'500 places, il est aisé de comprendre ce qui cloche.
Roadtrip en Africa Twin - Day 5 - Buda - quelle - Pest !
Aujourd’hui, c’est parti pour rajouter la Hongrie à mon carnet de voyage. S’il y avait les cols en Autriche, l’autoroute en Allemagne, le GP moto en République Tchèque, les tremplins en Pologne et le bonheur en Slovaquie, pour moi en Hongrie c’est Buda-Pest (deux villes réunies en une seule).
Yamaha XSR700 et XSR900 - De nouveaux coloris pour 2018
La gamme de couleurs des modèles Sport Heritage de la firme aux 3 diapasons s'étoffe et proposera désormais deux coloris supplémentaires.
Honda Goldwing 2018 - Des photos officielles publiées
La nouvelle a fait grand bruit lorsque l'agence moto-taxi Gamos a tweeté des images officielles de la prochaine Honda Goldwing. Elles se sont propagées sur la Toile sans attendre.
Deux-roues sur les trottoirs – L'ATE lance une pétition
Alors qu'il existe à Genève une tolérance pour le parcage des deux-roues sur les trottoirs, l'ATE (Association Transports et Environnement) lance une pétition contre cela.
Roadtrip en Africa Twin Day 4 - La Slovaquie, ce paradis…
Lüthi a gagné ! Que d'émotions hier au circuit. Je n'ai pas fait la noce dimanche soir, parce que je ne voulais pas être cramé pour rouler. Encore moins dormir toute la matinée.

Recherche

Hot news !

Ducati V4 – Les présentations arrivent !
Ce n'est maintenant plus un secret, la Panigale 1299 tire sa révérence. On le sait également, sa remplaçante sera motorisée par un V4. Ducati lance un message relativement évasif quant à une éventuelle présentation sonore.
BMW S1000RR 2018 - De nouvelles photos en disent plus
Le constructeur à l’hélice veut clairement reprendre le leadership du marché des sportives comme cela avait été le cas lors de la sortie de la S1000RR, la nouvelle mouture de la sportive s’annonce « caliente ».
La BMW S1000RR profondément revue pour 2018
Celle qui a révolutionné le monde des supersports il y a maintenant 8 ans va recevoir quelques modifications pour 2018 afin de la moderniser face à la concurrence.
Ducati V4 – Claudio Domenicali se laisse aller à quelques confidences
Lors de la manche WSBK de Laguna Seca, Ducati a présenté sa 1299 Panigale Final Edition afin de clore le chapitre des V2 desmodromiques et d'ouvrir un nouveau chapitre avec des V4 pour les sportives de Bologne.
Ducati V4 – A nouveau surprise en plein roulage
On vous l'avait présentée il y a quelques jours, et voilà que le nouveau missile de chez Ducati à motorisation V4 a été surpris en plein roulage, on en sait désormais un peu plus sur celle qui sera certainement la reine du salon EICMA de Milan.
Essai BMW HP4 Race – Bienvenue dans le monde de la course
Il y a des essais comme ça, magiques, exaltants… Comment on les reconnaît ? De notre côté, on est surexcités, un poil tendus, et même on a le syndrome particulier du kikitoudur…

Liens Partenaires