Reportage publié le

Iron Bikers 2017 - Un week-end dans les années 60-70, nous y étions !

Texte de Verfarkas et Davolo Steiner / Photo(s) de Adriana Perez Ramboux, Verfarkas & Davolo Steiner
Imprimer cet article

Cette année, pour la première fois, les "p'tits Suisses" débarquent en force à Paris sur le mythique circuit Carole, pour l’Iron Bikers.

Pourquoi mythique ? Car ce circuit est le symbole d’une époque : dans les années 60-70, pour les motards franciliens, les courses entre amis, c’est à Rungis que cela se passe. En effet, cette zone industrielle du sud parisien est entourée par un "anneau" prévu pour la circulation des camions. C’est le lieu idéal pour mettre les gaz ! Pour des raisons de sécurité, et malheureusement suite à de nombreuses victimes (dont Carole le Fol, qui donnera son nom au nouveau circuit), le gouvernement construira en 1978 un circuit pour que chaque motard puisse s’exercer à la pratique sur piste en toute sécurité. C’est donc sur ce terrain de jeu, dont un certain Coluche fut l’acteur, que les Gentlemen GVA, association de motards retro et néo-rétro se rendent !

Jour 1

La route pour Paris est longue, surtout en quatre-roues par l’autoroute, mais c’est l’occasion pour nous de parler de cette septième édition de l’Iron Bikers. Grand rassemblement de motos de caractère, dans une ambiance de moteurs chantants, d’odeurs d’essence enivrante et de bitume chauffé à bloc. C’est aussi l’occasion pour tous les participants de se retrouver dans une atmosphère décontractée où chacun discute avec son voisin. Le but ici est de rouler et de s’amuser. Il n’y a pas de courses, mais des potes qui se retrouvent pour des démonstrations.

Bien arrivés et bien installés, les Gentlemen GVA se préparent pour un long week-end de courses.

"Esgourdez rien qu'un instant
la goualante du pauvre Jean
que les femmes n'aimaient pas
mais n'oubliez pas
dans la vie y a qu'une morale
qu'on soit riche ou sans un sou
sans amour on n’est rien du tout"

Edith Piaf

NDLR : cette année c’est "Sans la bourre on est rien du tout" qui est le leitmotiv de l’évenement. Vous saisirez le lien avec la magnifique chanson d’Edith Piaf.

Jour 2

Ces quelques notes désuètes crachées par les haut-parleurs du circuit sont le signal du réveil pour tous les motards. Il est 8 heures, Carole s’éveille ! Le café, moulu de grains frais, embaume les paddocks, les premiers sons de moteurs retentissent par-ci par-là. Les yeux s’ouvrent, les équipements s’enfilent et tout le monde se réunit auprès de Nicolas Sonina, notre GO (ndlr : Gentil Organisateur) à nous, pour le discours de bienvenue et quelques rappels concernant la sécurité. Je profite de ces quelques lignes pour le remercier de tout coeur du travail monstrueux qu’il a accompli afin que cet événement existe. Le discours est bref, chaleureux et simple ; si la suite est au niveau de cet instant, cela va être "que du bonheur".

Nicolas Sonina, organisateur de l’Iron Bikers et de Classic Machines

Retour au campement. Après un petit déjeuner rapidement englouti, la préparation des motos et pilotes pour la piste commence. Les moteurs tournent, les cuirs sont enfilés, les casques brillent de mille feux, bottes et gants sont prêts à en découdre. C’est l’heure, pour nous tous, de nos premiers tours de piste. Avec en tête Bertrand Chennaz, ancien champion de 250 et aujourd’hui, utilisant tout son savoir-faire au service des autres, préparateur moto Motomillésime. Il va nous donner une véritable leçon durant tout le week-end. C’est tellement beau de voir un pilote prendre une trajectoire parfaite. Malheureusement, deux d’entre nous, verront cette première course des gradins…

Pages de l'article :

Pages

Suivez AcidMoto.ch !

Pétition AcidMoto.ch

Plus d'articles Moto

Moto Tour 2017 - La course "trophée relais" par équipe arrive pour cette édition
Nouvelle façon de découvrir le Moto Tour, le Trophée relais est destiné à celles et ceux qui n’envisagent pas d’avaler les 3 000 km du parcours. Il permet à deux pilotes (ou plus) de prendre le guidon successivement sur l’épreuve.
Go North Cape [épisode 3] - Le cercle polaire est franchi
On retrouve Adrien et Mathieu encore plus au nord, avec cette fois pour ces nouvelles journées de roulage, le franchissement d'un cap mythique : le cercle polaire.
Acid'Days 2017 - Toutes les photos sont en ligne
Vous les attendiez impatiemment. Qui ? Les photos de vous lors des Acid'Days 2017.
La Husqvarna 701 Svartpilen en approche
On se souvient que lors de l’EICMA 2015 Husqvarna avait dévoilé deux concepts, les Vitpilen et Svartpilen. Ces deux concepts devraient arriver sous peu.
Go North Cape [épisode 2] - Les premiers kilomètres en Norvège
Après quatre jours de voyage, nos compères de la côte vaudoise roulent sur l'asphalte de la Norvège.
Chaos à Massy (Essonne) après un accident de quad
Le 5 mai dernier a eu lieu à Antony (Hauts-de-Seine) un jeune originaire de Massy se tuait en quad après une course-poursuite avec les forces de l'ordre. Hier a eu lieu en représailles un véritable rodéo en ville.

Recherche

Hot news !

Essai BMW R1200 GS Rallye style - Pas besoin d’être parfaite
La GS c’est l’indétrônable, celle qui se vend toujours bien, année après année. Les concurrentes ne manquent pas, mais l’allemande garde ce je ne sais quoi d’avance sur les autres pour rester au sommet. Avec l’édition Rallye style, on touche volontairement à une moto moins parfaite mais à l’utilisation plus ciblée. Récit d’un essai où j’aurai tout vu.
Vidéo - Quand la moto devient un médicament
Pierre-Alain Uldry s'est intéressé au côté guérisseur de nos chères montures. Par le témoignage de deux motards confrontés à des problèmes de santé importants et leurs répercussions, il met en avant les vertus salvatrices de notre passion.
BMW F850GS – Des photos volées en attendant Milan
Le constructeur bavarois va vraisemblablement effectuer une sérieuse mise à jour sur sa F800 afin de proposer une machine plus concurrentielle face aux Africa Twin et autre Multistrada 950.
Essai Harley-Davidson Street Rod - Dynamique et agile, c’est possible
Avec la Street Rod, Harley-Davidson a revu sa copie : le look est soigné, l’équipement est revu et la moto dans son ensemble est bien une Harley-Davidson.
Essai Aprilia Tuono V4 1100 RR et Factory - Roadster superlatif? C'est ce qu’on verra!
Même si on aimerait plus d’audace de leur part d'Aprilia, le gros V4, ils savent faire et ils continuent de mettre à jour leur sportive et leur roadster avec ce que leur enseigne le MotoGP et le Superbike. Avec des options clairement dédiées à la piste, la Tuono pourrait être le roadster le plus fou de la production actuelle.
Essai Yamaha XSR900 Abarth - Piquée par le Scorpion
Née en MotoGP en 2007, la symbiose entre Yamaha et la marque italienne de voitures sportives Abarth donne pour la première fois naissance à une vraie collaboration. Pour l’occasion, le roadster vintage de Yamaha s’offre une peinture exclusive et quelques accessoires pour seulement 695 exemplaires de celle qui s’appelle la XSR900 Abarth.

Liens Partenaires