Article du 20 juillet 2021

La KTM RC 8C signe le retour du constructeur sur le marché des sportives, mais sur la piste uniquement !

Texte de Patrick

Depuis 2013, c'était acté. Plus aucune sportive de 200 chevaux n'allait porter la marque KTM sur route. Ces deux derniers mots laissaient une porte ouverte: for racetrack use only.

La KTM RC8 a tant marqué les esprits en son temps que, même 10 ans après sa sortie, des néophytes croient qu'elle est toujours au catalogue. Seulement voilà, le propriétaire de la marque l'avait dit publiquement: la sportive de 200 chevaux pour la route c'est du passé, elles ne servent à rien.

Difficile de lui en vouloir, le segment des Hypersports demande en effet beaucoup de développement, engendrant des coûts de R&D importants ainsi que des coûts d'homologation qui ne sont pas négligeables, le tout plus pour une question d'image de marque que pour le nombre de ventes. Les constructeurs japonais y investissent, tout comme BMW, mais ils visent la consécration en Superbike ou en Endurance.

KTM a quitté la scène des motos éligibles au Superbike en 2013, avant d'entrer officiellement en MotoGP en 2017. Avant ça ils étaient déjà en Moto3 et en Moto2 (avec un châssis). Quatre ans après, quelques podiums et victoires en poche, certains fans demandent encore pourquoi faire des course de vitesse si on ne vend pas de sportives ? Pour le développement.

Dans le sillage du géant autrichien, un petit constructeur allemand s'était déjà saisi de la question. Les moteurs et les châssis sont bons, quelques pièces pour la transformer en sportive pour la piste uniquement et il peut commercialiser sous son nom des sportives super affûtées et très lègères. La petite société Krämer faisait d'abord une sportive avec le monocylindre 690 cm3, avant de passer au bicylindre de la 790 Duke. Si bien que Krämer se retrouve dans les petits papiers de KTM, obtenant ainsi des moteurs 889 cm3 avant même la sortie de la 890 Duke R...

Tout ça pour vous introduire la nouvelle KTM qui sera mise en vente le 22 juillet à 16h sur KTM.com : la RC 8C. RC car elle fait partie des sportives de la marque, RC125, RC250, RC390, RC4 R, RC8, RC8 Track, RC8R, RC16 (la MotoGP). Et 8C, provient du nom du moteur, le LC8c, le moteur LC8 Compact bicylindre en ligne.

100 exemplaires seront produits ent out et pour tout, à la main, avec tout le savoir faire de Krämer. Tout une liste de pièces exclusives sont pour l'occasion installées sur la sportive. Le carénage est en carbone renforcé de kevlar GRP (comme la Krämer) et intègre des appendices aérodynamiques rappelant évidemment la RC16. Même jusqu'au déflecteur, sous le bras oscillant et devant la roue arrière.

En performance, le moteur de 889 cmdélivre 128 ch (plus qu'une R6 de 2017 donc) dans une moto de 140kg à sec. Sa boite à air possède une forme dédiée ainsi qu'un filtre étudié pour la performance en compétition. Le silencieux est un Akrpovic en titane, mais la ligne est en acier. Celle-ci est fabriquée par Krämer et peut, sur demande être équipée d'une silencieux portant le niveau sonore à 98 dB(A).

La suspension provient du catalogue WP Pro Components avec une fourche de 43mm APEX PRO 7543 à cartouche fermée. Celle-ci ne présente aucune limitation de la course hydraulique pour permettre une infinité de réglages. L'amortisseur APEX PRO 7746 est entièrement réglable jusqu'à la compression à haute et basse vitesse. Un amortisseur de direction réglable vient compléter le tableau.

Les jantes proviennent de chez Dymag, les mêmes jantes forgées que sur la Krämer GP2R. Pour freiner l'équipage, un double disque de 290mm est pincé par des étriers Stylema à l'avant, commandé par un maître-cylindre RCS19 Corsa Corta et à l'arrière un disque de 230mm est pincé par 2 pistons Brembo également.

Comme toute machine dédiée à la piste qui se respecte, le tableau de bord est un AIM MXS 1.2 RACE intégrant un module GPS derrière son écran TFT de 5". Toutes les données collectées peuvent ensuite être analysée dans AIM Race Studio.

Le prix de ce jouet n'est pas encore connu, nul doute que les 100 exemplaires trouveront rapidement (heureux) acquéreur. Surtout que, parmi eux, 25 chanceux pourront opter pour le pack KTM RC 8C race track experience, qui inclut:

  • Un jeu de jantes et de disques de frein supplémentaire
  • Les béquilles d'atelier avant et arrière
  • Des couvertures chauffantes KTM Powerparts
  • Un tapis de paddock KTM
  • L'accès à un événement exclusif qui se tiendra sur le circuit de Jerez et où Dani Pedrosa (vous savez, celui qui va bientôt faire son retour en MotoGP via une wildcard...)  et Mika Kallio joueront les instructeurs de luxe.

Ne vous réjouissez pas trop vite, selon nos confrères américains Asphalt&Rubber, il y aurait la somme de 38'999 $ inscrite au bas de la page (hors kit ni participation à l'événement de Jerez). Gasp.

Patrick
AcidTracks 2019 - Organisation de sorties pistes

Suivez AcidMoto.ch !

Plus d'articles Moto

Week-end de test BMW par Facchinetti motos
Ce week-end à Saint-Cergue, 18 modèles de BMW seront mis à disposition par Facchinetti Motos pour des essais.
Triumph dévoile la Speed Triple 1200 RR, une Speed Triple 1200 RS carénée…
Triumph dévoile la Speed Triple 1200 RR, une Speed Triple 1200 RS carénée mais ne l’appelez pas « Daytona »…
BMW R18 B & Transcontinental : A l'assaut de l'Amérique!
D’ici la fin de cette année 2021, BMW s’attend à célébrer un nouveau record de ventes avec près de 140'000 motos déjà écoulées jusqu’en août. Les objectifs sont clairs : Être la marque moto premium numéro 1 au niveau mondial. Rien que ça !Après avoir lancé avec succès les R18 et R18 Classic en 2020 (4'000 ventes), la marque bavaroise dévoile aujourd’hui les R18 B et R18 Transcontinental. Ces deux nouveaux modèles, également motorisés par le plus gros boxer de tous les temps, sont prêts pour en découdre avec leurs concurrentes américaines.
EICMA 2021 – Le retour du plus grand salon du deux-roues
Après une édition 2020 qui se sera tenue en virtuelle, le salon EICMA fait son grand retour en 2021 et se tiendra du 23 au 28 novembre.
Test du Sur-Ron Light Bee: l'enduro électrique de 55 kg!
Lancée en 2018, la Light Bee, premier modèle de la marque Chinoise Sur-Ron est un deux-roues tout à fait unique et sur laquelle il est difficile de coller une étiquette. Au premier coup d’œil, elle ressemble à s’y méprendre à un E-Mountain Bike. Toutefois, elle n’a pas de pédales, possède un moteur capable de fournir 5 KW et 250 Nm en pic et et ne pèse que 55 kg. Vous avez dit moto ?
Retour sur le 3ème Steel Trophy de dirt track organisé à Orny (VD) par la Swiss Dirt Track Association (SDTA)
« Des airs d’Amérique », voilà ce que l’on nous avait promis pour le weekend dernier. Promesses tenues, et même bien au-delà.

Hot news !

Essai de la Kawasaki ZH2 SE: 200 chevaux confortables
Une année après sa sortie, Kawasaki propose une mise à jour de son roadster compressé, la Z H2. Cette évolution "SE" gomme-t-elle les défauts relevés lors de son introduction ?
Essai Kawasaki Ninja ZX-10R 2021 - Elle gagne en Superbike, et pas pour rien !
Cette nouvelle Ninja, on l'attendait un peu. La faute à des délais de livraison allongés, ce n'est qu'en juin qu'on a pu se saisir de cette bête. Et autant dire que l'attente valait la peine !
Essai BMW M1000RR - Se prendre pour un pilote, juste une journée
A ce niveau de technique, on peut parler de moto d'homologation. L'équipe Superbike de BMW pouvait formuler tout ses souhaits d'amélioration de la S1000RR pour en faire une meilleure base à la moto de compétition. Au guidon, la différence saute aux yeux.
Essai de la Zero SR/F : Silence, ça pousse!
Essai d'une moto branchée qui risque de vous surprendre.
Aprilia RSV4 Factory 2021 - A la pointe de l'efficacité
10 jours d'essai au guidon d'une Aprilia qui ne cesse de s'améliorer avec les années.
Cette fois c'est officiel, la Yamaha YZF-R7 va faire son retour
Les documents CARB (California Air Resources Board) sont comme les enfants et les leggings : ils ne mentent pas ! Et c'est en les consultant qu'on peut voir qu'une Yamaha YZF-R7 va faire son retour en 2022.