Article du 06 décembre 2018

Triumph dévoile sa Speed Twin pour 2019 - Le chaînon manquant ?

Texte de Ludovic Amstutz / Photo(s) de Triumph Officiel, Ludovic Amstutz

Triumph a dévoilé un nouveau modèle dans la gamme des néo-rétros, ce bien que la marque ait déjà plusieurs modèles distincts dans ce secteur. Nous avons été en effet convié pour la présentation mondiale de la Speed Twin 2019 à Paris.

Une nouvelle rétro se plaçant entre la légendaire Bonneville et la non méconnue Thruxton. La question qu’on pourrait se poser n’est pas très compliquée : pourquoi un entre-gamme alors que la Bonnie est déjà déclinée en 1200cc et que la Thruxton possède les mêmes caractéristiques techniques ? Pour cela, un aparté d’histoire est nécessaire.

La speed Twin, pour les plus avertis est une moto sortie en 1938 dont la particularité était d’avoir un moteur bicylindres plus léger et plus puissant que la gamme d’antan. Edward Turner avait relevé le défi en proposant en 1937 ce qui allait être une petite révolution. La Speed Twin originale s’est élevée sur le marché comme la concurrente de la Brough Superior et possédait un moteur de 500cc pour 27 chevaux, elle atteignait la vitesse pharaonique de 145 km/h, le « must to have » de l’époque ! Ceci-dit, plusieurs milliers de modèles ont été vendus aux corps de police ainsi qu’à l’armé anglaise et américaine durant la seconde guerre mondiale.

Cette moto a été une révolution dans l’industrie de la marque car elle permettait à la chaine de production une plus grande rapidité et entre autre, une qualité quantitative.

Triumph Speed Twin custom. Production: 1938-1940/1947-1966

81 ans plus tard, voici le nouveau modèle tout droit sorti des méninges des ingénieurs britannique, sur laquelle ils ont travaillé corps et âme afin de sortir ce qui pourrait-être une même révolution que sa prédécesseur. Une moto aux lignes reprisent de ses soeur néo-rétro mais différente à la fois. Le moteur de la Bonneville et cadre de la Thruxton pour tenir les 112Nm et 97 chevaux. Le nouveau système de freinage Brembo permet une tenue rigoureuse à la route à comparer à la Bonnie, et la conduite se rapproche plus de celle d'un roadster qu’à une vieille moto, donc plus maniable et réactifve que cette dernière.

Attention aux amateurs ! Ce n’est ni une Thruxton ni une Bonneville mais une nouvelle moto ayant une technologie plus néo que rétro. Elle cache sous sa robe un concentré électronique dont trois différents modes de conduite (Sport, Road & Rain), un régulateur de vitesse, un embrayage assisté, une prise USB, etc…

Le poids a aussi été revu à la baisse de 10kg par rapport à la Thruxton grâce à différentes pièces changées comme les minis garde-boue en aluminium brossé, les jantes en aluminium et 2,5kg en moins sur le moteur.

Au niveau de l’aspect, cette moto a de très bonnes finitions, avec par exemple son double compteur ou ses différents caches comme le réservoir type Monza. Elle propose un catalogue de plus de 80 accessoires et trois différentes couleurs, de quoi permettre de belles customisations rien que dans la gamme Triumph.

En somme, cette moto est plus efficace que la Street Twin, plus légère et confortable que la Thruxton et plus facile à conduire que la Bonnie. Le prix de cette belle sera transmis mi-janvier mais on sait déjà qu’il se situera aux alentours de CHF 14’000.-, donc plus proche de la gamme Thruxton que Bonneville mais finalement c’est assez normal.

Elle reprend, comme la gamme « Triple », les nomes « Speed » pour la grande et « Street » pour la petite. C’était donc le chainon manquant la la gamme Twin de Triumph ! Cette nouveauté suit elle exactement le tracé de la première Speed Twin ? Je vous laisse en faire votre propre avis en jetant un oeil la galerie photo.

Ludo
AcidTracks 2019 - Organisation de sorties pistes

Suivez AcidMoto.ch !

Fiche technique

Véhicule
Marque :
Triumph
Modèle :
Speed Twin
Année :
2019
Catégorie :
Roadster
Moteur
Type :
Bicylindre parallèle, 8 soupapes simple arbre à cames en tête calé à 270°
Cylindrée :
1200 c cm3
Refroidissement :
Liquide
Alimentation :
Injection électronique séquentielle multipoint séquentielle
Performances
Puissance max. :
97 ch à 6750 tr/min
Transmission
Finale :
Chaine à joint toriques
Boîte :
6 rapports
Embrayage :
Multidisques à bain d'huile
Partie cycle
Châssis :
Acier tubulaire avec berceau en aluminium
Suspension AV :
Fourche de 41mm entièrement réglable
Course AV :
120 mm
Suspension AR :
Deux amortisseurs avec réglage de la précharge
Débattement AR :
120 mm
Pneu AV :
120/70 ZR 17
Pneu AR :
160/60 ZR 17
Freinage
ABS :
Oui
Frein AV :
Deux disques Brembo de 305 mm, étriers Brembo à 4 pistons
Frein AR :
Simple disque de 220 mm, étrier flottant Nissin à 2 pistons
Dimensions
Empattement :
1430 mm
Largeur :
760 mm
Hauteur de selle :
807 mm
Poids à sec :
196 kg
Poids total :
210.5 kg
Réservoir :
14.5 litres
Coloris disponibles
Coloris :
Jet black
 
Silver Ice / Storm Grey
 
Korosi red / Storm Grey
Catalogue
En ligne :

Plus d'articles Moto

Triumph retouche sa 1200 Scrambler et sort une nouvelle édition limitée Steve McQueen
Triumph a fait de la Scrambler un modèle phare de sa gamme, avec un compromis route et chemin si cher à la marque. En 2020, 250 chanceux ont mis la main sur l'édition James Bond, place à une édition Steve McQueen en 2021 !
La KTM Super Duke RR épuisée en seulement... 48 minutes !
Il aura fallu moins d'une heure au constructeur autrichien pour vendre les 500 unités de son gros roadster extrême
Subtile mise à jour de la sculpturale MV Agusta Superveloce
Quand MV Agusta a mis cette beauté sur le marché, c'était une série limitée assez chère. La sauce a pris et les clients ont demandé une version de série qui s'est concrétisée. 2 ans après, mise à jour avec de nouvelles couleurs.
KTM se lance aussi dans l'ajout de Rrrr, voici la 1290 Super Duke RR
On se moquait quand c'était les japonais qui le faisaient, maintenant c'est au tour de KTM d'ajouter un caractère plus sportif à sa Super Duke 3ème du nom, laquelle reçois un second R dans son patronyme.
Suzuki tease en vidéo la sortie d'une nouvelle GSX-S 1000
Finalement commercialisée en 2015 et retouchée en 2018, le gros roadster de Suzuki sur base de GSX-R 1000 accuse un certain retard face à la concurrence. Retard qu'elle devrait remonter le 26 avril.
Le nouveau Suzuki Burgman 400 se présente
Cela fait 23 ans déjà que le Suzuki Burgman est arrivé sur le marché. Avec son moteur 400 cm3 et son attitude élégante, il a posé les premiers jalons du maxi-scooter.

Hot news !

Cette fois c'est officiel, la Yamaha YZF-R7 va faire son retour
Les documents CARB (California Air Resources Board) sont comme les enfants et les leggings : ils ne mentent pas ! Et c'est en les consultant qu'on peut voir qu'une Yamaha YZF-R7 va faire son retour en 2022.
Essai retro : CB 750 Four K0
Que pouvons nous retenir de la légendaire CB 750 plus de 50 ans après sa sortie ?
Essai Yamaha MT-09 2021 - Vous en aurez pour votre argent
Véritable moteur de la marque vers ce qu'elle est devenue, depuis 2013 la MT-09 a grandement contribué à la renommée de Yamaha à travers l'Europe. Place à un modèle entièrement nouveau et gavé de technologie.
Essai Aprilia Tuono 660 - Avec elle, le constructeur de Noale va se distinguer
L'annonce du moteur 660 chez Aprilia était clairement une bonne nouvelle. Ce vent de nouveauté, la marque de Noale en avait bien besoin.
Mais pourquoi les MotoGP sont-elles devenues si moches ?
La forme et la fonction, éternel débat.Les canons italiens de la beauté: des Grand Prix 500 de 1993 au MotoGP de 2021...
Suzuki Hayabusa 2021 – La campagne de teasing fonce à 300km/h
Alors que la présentation officielle aura lieu dans deux jours, des "fuites" savamment orchestrées nous permettent d'en savoir un peu plus sur cette nouvelle mouture du missile sol-sol made by Suzuki.