Article du

Acid'Track 2017 à Bresse - Regard d'une novice - Retour en photos

Texte de Marc et Mme A. Nonyme / Photo(s) de Flavio Venturini
Imprimer cet article

Les 15 et 16 juin a eu lieu la première sortie des Acid'Track version 2017, nous vous proposons ci-dessous un petit retour en photos ainsi que le récit qui ne nous a pas laissé indifférents d'une de nos participantes.

Vous n'avez pas encore participé à nos sorties sur circuit ? Vous étiez avec nous à Bresse les 15 et 16 juin 2017 ? Dans tous les cas le récit ci-dessous ne devrait pas vous laisser indifférents.

On y retrouve en effet les impressions d'une de nos GP (gentille participante) que nous nommerons Mme A. Nonyme. On vous laisse décourvir le pourquoi du comment du plaisir (malheureusement non remboursé par les assurances) que peut procurer une sortie sur circuit :

En préambule de ce récit, nous vous proposons de jeter un coup d'oeil à notre nouvelle galerie de photos concerant notre sortie à Bresse.

Un ENORME MERCI aux organisateurs des Acid Track et tous ceux qui ont permis le déroulement parfait et dans la bonne humeur de ces 2 jours de roulage. C'était génial!

Récemment tombée - qui plus est par hasard- dans le chaudron de la (passion de la) moto, je me lance pour la 2ème fois dans l'expérience du roulage sur circuit. septembre 2016 à Vaison et juin 2017 Bresse.

Etape 1: l'arrivée sur le circuit - la découverte premier ressenti

Ouh là!!! Suis-je à ma place ici ? Quel équipement, ils ont tous l'air d'être des pros et de s'y connaître à fond...

J'arrive derrière les paddock pour garer ma moto. Et là un mini-village éphémère s'offre à ma vue: barnum, camionnette, camping car, toile de tente... mais c'est un village particulier car tout est centré sur quelque chose qui est l'objet de tous les soins: on y voit ainsi des barnum mais montés pour abriter les motos du soleil, les motards descendre délicatement et fièrement de leur remorque leur monture dédiée à la piste et customisée comme il se doit. Les camions qui ont transporté ces petites bêtes de courses sont aménagés comme des mini ateliers, on sort et branche les couvertures chauffantes pour les pneus slick, on accroche sa combi moto et on astique la visière de son casque.

Oups, quelle touriste je fais avec ma moto, mon sac à dos et mes sacoches cavalières! Bon j'ai retenu la leçon de Vaison et j'ai sérieusement alourdi mes sacoches de plusieurs outils en cas de soucis...mais j'ai renoncé à amener ma perceuse ....trop lourd et trop volumineux ...

Bon ben moi j'ai juste mon petit roadster de tous les jours et du week-end et j'ai des pneus de route....je n'y connais rien ni en mécanique ni en conduite sur piste. Allez c'est pas grave, le ridicule ne tue pas ! Même pas peur et je suis là pour apprendre et découvrir...
Ok j'avoue, l'expérience est nouvelle donc j'ai quand même un petit nœud à l'estomac ...(le gros nœud au ventre et les jambes qui flageolent ca c'était surtout à Vaison)

Etape 2 : observation de son environnement

2ème effet "kisscool" - absence d'a priori négatif pour les novices comme moi : les gens sont chaleureux et s'entraident, ils ne se connaissent pas tous. Ouf, mes craintes sont démenties, pas de condescendance pour des personnes comme moi ! Ok je suis débutante, pas forcément bien équipée ni préparée mais je n'ai pas ressenti d'a priori.

  • conclusion Vaison : je ne me sens pas très à l'aise mais forte de ce constat, je vais peut-être rester ....
  • conclusion Bresse : bon j'ai déjà une petit expérience derrière moi, donc tout ne m'est pas complètement inconnu, j'ai un excellent souvenir de Vaison (en dépit de mes chutes) et je retrouve même un motard de Vaison avec qui j'avais sympathisé, cool ca commence bien !

Etape 3: notifier sa présence auprès des organisateurs

3eme effet kisscool, les mêmes qu'à Vaison, j'ai affaire à des GO, accueillants et rassurants. Formalité administratives : signature de décharge, vérification du permis de conduire. On s'est meme souvenu de moi ! (les 2 chutes à Vaison sans doute...LOL, il faut bien un boulet partout).

Puis, explication du déroulement de la journée: remise d'une enveloppe contenant son bracelet avec une couleur correspondant à son niveau, le timing des horaires de roulage par catégorie pour les 2 jours, les bons repas et, super important, un plan du circuit pour se familiariser avec sa physionomie. Enfin, information sur le lieu et l'heure du 1er briefing commun à tous les participants et passage par la case contrôle technique de la moto (sonometre, éléments de sécurité tels que les plaquettes de frein etc).

C'est clair, c'est net et précis mais convivial. On est là pour prendre du plaisir mais en toute sécurité !

Vaison - Bresse : les différences ...mais pas trop. Des différences aux similitudes

  1. pas de chute à Bresse ...mais un renforcement du virus

On dit que l'on apprend plus de ses erreurs que de ses réussites. 2 chutes sur le même virage vraisemblablement pour la même cause - moto trop penchée et poignée de gaz tournée trop tôt- je pense avoir retenu la leçon. Reste que les erreurs ça marque psychologiquement et physiquement.

Si la pratique de la moto est un formidable outil pour développer la confiance en soi en toute humilité, reste que les chutes vous poncent aussi efficacement cette confiance que votre carénage. Ma moto en porte encore les stigmates ...et mon esprit aussi.

Ensuite, les chutes ça coûte cher, au sens propre comme au figuré. Le carénage durement égratigné c'est une chose (un devis à 800 euros quand meme) mais quand on a la platine de repose-pied de cassée ce qui compromet du coup votre 2ème journée et même votre capacité à revenir chez vous le soir à moto, là ca se corse.

Mais c'est là qu'on découvre qu'il y a toujours du positif dans le négatif et ce qu'est "l'esprit motard", car on fait alors l'expérience de la solidarité et on trouve alors des motards qui ne vous connaissent pas et qui se proposent de réparer votre platine avec une perceuse et un repose-pied bricolé. Merci messieurs, vous avez sauvé et illuminé mon WE !

Après, bizarrement, effet sans doute de la moto-passion- on relativise même le prix des réparations en se disant que la casse ça fait parti du budget à prévoir, et là on l'avait juste pas anticipé. Finalement, la solution c'est peut être "d'investir" dans un joujou dédié pour le circuit... mais que du coup, il faudra aussi investir dans une remorque ..et paf on se rend compte qu'en dépit - ou à cause- de cette première expérience de roulage, un truc indicible s'est produit en vous et vous avez envie d'y retourner, de pas lâcher et de vous améliorer... et pif, vous avez commencé à rouler avec votre moto de tous les jours et vous allez bientôt vous retrouver avec une seconde moto, et une remorque etc ...

Bref le virus de la moto a muté sous une forme encore plus prononcée ... mais que c'est bon !!!!

  1. l'amélioration... non pas de mes "performances" mais de ma capacité à rouler sur circuit

Vaison/Bresse, il n'y a pas photo, il y a eu du progrès et je le dois à la qualité du coach en charge des débutants sur le circuit de Vaison comme de Bresse. Merci Rony. L'enseignement se veut didactique mais drôle et pas prise de tête, le bon ton et la bonne méthode pour "imprimer".

Si les jambes ont un peu tremblé au 1er roulage et l'estomac était un peu serré au démarrage, les jambes se sont vites affermies et l'estomac desserré au 2ème. Mieux encore, j'ai senti que je retrouvais des sensations...la peur en moins car j'avais le sentiment de maitriser un chouilla plus qu'à Vaison.

Quand je parle d'amélioration de ma capacité à rouler sur circuit, tout est bien sur relatif. Je pars de très loin, mon potentiel est limité et je ne suis pas non plus toute jeune, donc pas l'ambition d'être ne serait ce que l'ombre d'une Margaux Waham, mais juste envie d'apprendre à conduire ma moto différemment, mieux me connaître ainsi que ma moto et repousser mes limites, bref avoir du plaisir en sortant de ma zone de confort. Si on ne progresse pas on régresse.

Ce qu'il y a de passionnant avec cet apprentissage c'est le fait de décomposer les choses, d'appréhender la difficulté sous l'angle de l'analyse technique (de quoi se compose un virage, le déclenchement, le point de corde, la sortie, la trajectoire, le positionnement), physique (ma moto, moi, l'environnement) et psychologique (comment je gère la différence entre ce que j'ai anticipé, ce qui se passe réellement et comment je réagis ou m'adapte à l'instant T et T+1 face à de différentiel): analyser, anticiper, ajuster, ou l'art de concilier constance et flexibilité, doser rigueur et agilité.

  1. Vaison/Bresse : la confiance en plus ... Similarité: l'esprit Acid Track ou l'émulation dans toute sa positivité

Plus on maitrise le geste et sa moto, plus on a confiance et on peut aller plus loin. Maintenant, la force me semble-t-il de l'esprit Acid Track et qui permet de ne pas rebuter un débutant comme moi c'est cette absence de compétition malsaine entre participants (l'esprit : je gagne sur les autres et pas sur moi). Il y a de l'émulation positive mais pas de compétition négative. On est juste là pour donner le meilleur de soi même et pour le plaisir. Et pour cela on est aidé aussi par l'effet de groupe (les niveaux) mais aussi par l'aide précieuse des conseils et roulages pratiqués avec les Marshalls. Des styles différents mais apportant tous beaucoup de conseils. Merci à vous Sylvain, Margaux, Steve, Arnaud, Julien. merci à vous et merci à toi encore et toujours à P-A de m'avoir fait découvrir humanité de l'univers de la moto.

Suivez AcidMoto.ch !

Plus d'articles Moto

WSBK à Assen Course 1 – Rea rejoint le king Fogarty au nombre de victoires dans la cathédrale d’Assen
Malgré les assauts du local Van Der Mark, et d’un Chaz Davies en forme, Jonathan a fait du Rea en augmentant son rythme en fin de course pour s’assurer la victoire et égaler ainsi le king Fogarty au nombre de victoire sur ce circuit.
Ducati va équiper ses motos de radars anti-collision dès 2020 - Le programme ARAS est en marche
La firme de Bologne continue son processus d’innovation en matière de sécurité sur ses motos et introduira dès 2020 un système de radars sur l’un de ses modèles.
Mehdiator - Les balades en groupe, à chaque fois une nouvelle histoire
Mehdiator le retour ! Un an après sa dernière vidéo, le maitre de l'humour à la sauce motarde, nous remet une couche de son talent.
Projet Yard Built Type 11 d’Auto Fabrica – Une histoire en trois prototype
Le constructeur aux trois diapasons vient de présenter son concept Yard Built Type 11 qui a été confié aux préparateurs britanniques d'Auto Fabrica. Celui-ci se décline en trois différents prototypes.
Portes ouvertes le 28 avril au Pôle Mécanique à Vich (VD)
La concession Kawasaki, Suzuki et Royal Enfield de Vich, vous convie à sa journée portes ouvertes le samedi 28 avril de 08h00 à 16h00.
Retour sur notre stage de Vaison Piste - Le gymkhana en vidéo
Lors de notre stege de Vaison Piste nous avions préparé une petite surprise à nos "stagiaires", à savoir un gymkhana à moto pour tester leur agilité.

Recherche

Hot news !

Un châssis de S1000RR en impression 3D
Après la HP 4 Race et son châssis entièrement réalisé en carbone, le constructeur à l'hélice démontre encore aujourd'hui son savoir-faire et sa technologie avec ce châssis de S1000RR réalisé en impression 3D.
Essai Husqvarna Vitpilen 701 – Une vraie surprise
De retour sur les routes, Husqvarna explore de nouveaux horizons et propose, avec sa Vitpilen 701, un modèle ébouriffant, abouti et vraiment très très fun à rouler. On a testé la bête à Barcelone et on a aimé.
Essai Ducati Panigale V4 S - Nouvelle ère, nouvelle reine
Après 30 ans de bons et loyaux services, le bicylindre à 90° des Superbike Ducati est remplacé par un V4 ultra-technologique et sensationnel. La marque italienne prend un virage à... 90° dans son histoire avec sa Panigale V4.
KTM 690 Enduro et SMC R – Elles reviennent !
On les aimait mais la norme Euro4 les a bannies. Rassurez-vous, les Katoches 690 Enduro et SMC R reviennent ! Merci à MCN pour ces clichés.
Honda RVF 1000 V4 – Young Machine est certain qu'une sportive V4 arrivera
Nos confrères japonais de Young Machine sont certains qu'elle finira par arriver, mais de qui parle-t-on ? De la Honda sportive dotée d'un V4 qui doit prendre la suite des mythiques RC30 et RC45.
Yamaha YZF-R1M 2018 – Les réservations sont ouvertes
Le site dédié aux réservations de la R1M 2018 sont ouvertes. Si vous voulez la vôtre, faites vite, il n'y en aura pas pour tout le monde.

Liens Partenaires