Article du

BMW HP 4 Race – Quand les Bavarois se mettent à la haute couture

Texte de Marc / Vidéo(s) de Cindy Belpalme
Imprimer cet article

Elle fait couler de l'encre, ou tout du moins cliqueter les claviers, depuis qu'elle a été révélée et tant que concept lors du salon EICMA de Milan. Maintenant que nous avons toutes les informations officielles sur cette pièce d'orfèvrerie, ce sont les langues qu'elle fait pendre.

En regardant les photos haute résolution du dossier de presse de cette BMW HP4 Race je me sens tel le loup dans Tex Avery : hurlant, la langue qui pend et me frappant la tête à coup de maillet en bois ! Vous m'excuserez mais put… si elle est belle !

Voilà c'est fait, revenons au calme et détaillons ce monstre de technologie qu'est la HP4 Race et commençons directement par LES chiffres qui fait rêver : 171 kilos avec les pleins et 215 chevaux !

Le décor étant planté entrons dans les entrailles de la bête. Comme on l'a déjà vu, elle est dotée d'un châssis carbone qui ne pèse que 7,8 kilos. Comme indiqué dans notre précédent article, le bras oscillant fait finalement appel à un élément en alu qui fait penser à une pièce directement issue du WSBK tant il est renforcé. Parmi les autres pièces en carbone, on compte les roues, les garde-boue et le carénage.

Vu qu'on est dans le haut de gamme, le constructeur à l'hélice a doté sa HP4 Race d'éléments de suspensions Öhlins, FGR 300 pour la fourche et TTX 36 GP pour l'amortisseur, soit ce qui se fait de mieux chez l'équipementier suédois. Ce sont les mêmes éléments qu'en WSBK. Toujours pour être à niveau, les freins viennent de chez Brembo avec les étriers monobloc GP4 PR dont les pistons sont en titane. Les disques de freins sont T-Type racing de 320mm pour une épaisseur de 6,75mm, soit encore et toujours le même matériel qu'en WSBK.

Tout cela a donc permit de contenir le poids à 171kg avec les pleins, soit un poids moindre que les machines engagées en World Superbike ! Le poids à sec lui s'établit à… 146 kilos !

Les poumons de la demoiselle bavaroise sont à la hauteur de sa robe sa puissance étant portée à 215cv à 13'900 tr/mn. Le couple maxi est lui atteint à 10'000tr/mn avec une valeur de 120Nm. Enfin, le régime maxi a été porté à 14'500tr/mn en lieu et place des 14'200tr/mn de la S1000RR standard. La boîte à vitesses a été revue avec des rapports de type "close ratio", soit resserrés pour de meilleures performances en accélération et reprises.

L'électronique présente ferait presque rougir un prototype de MotoGP avec tout d'abord un tableau de bord de marque 2D avec le système d'acquisition de données de la même provenance (y compris l'enregistrement des données).

Le contrôle de traction est programmable sur 15 niveaux, rapport par rapport, tout comme le frein moteur lui aussi réglable rapport par rapport sur 15 niveaux également. C'est le must afin d'adapter la machine à chaque virage sur un circuit. En sus, on peut également régler l'anti-wheeling sur le même principe et on trouve un launch control et un pit-limiter.

On saluera BMW d'avoir doté son bijou d'une peinture racing réplica et de ne pas avoir cédé au "tout carbone", cette robe lui allant à ravir. Au passage on notera le réservoir en alu brossé et vernis de toute beauté.

La mauvaise nouvelle est qu'il n'y en aura pas pour tout le monde, la production étant limitée à 750 exemplaires… et comme la HP4 Race est réservée à un usage sur piste, son rodage sera fait à l'usine sur un banc de puissance afin de pouvoir être exploitée immédiatement.

Reste son prix… cette Superbike piquée aux hormones est annoncée à € 80'000.-, on vous laisse faire la conversion moi je prépare ma cagoule pour un casse.

Toutes les photos sont dans la galerie ci-dessous et les explications de Jurgen Fuchs sur la bête dans la vidéo :

Commentaires

Suivez AcidMoto.ch !

Pétition AcidMoto.ch

Plus d'articles Moto

Moto Fuller transforme la Motus MSTR en Streetfighter
Bien que ce ne soit pas la marque ni le modèle le plus connu, la Motus MSTR gagne à être connue déjà de par sa motorisation en V longitudinale de 1'650cc, et Moto Fuller a décidé d'en faire une Streetfighter.
Portes ouvertes chez MMRide – Ta brêle t’attend !
Comme l’an passé, notre partenaire MMRide sera ouvert tout au long du week-end du 29 et 30 avril pour vous permettre de tester celle qui sera peut être l’élue de votre cœur, pardon, de votre garage. A vos agendas !
Offre d'emploi - Le Yamaha Center Fribourg recrute un mécanicien
Le Yamaha Center Fribourg situé à Marly recrute un mécanicien moto.
Essai Harley-Davidson Street Rod - Dynamique et agile, c’est possible
En cherchant à toucher une nouvelle clientèle, Harley-Davidson s’est attaqué à la 750 cm3. La première tentative a donné naissance à la Street 750 dont la finition était malheureusement un cran en-dessous des autres motos de la marque. Avec la Street Rod ils ont bien revu leur copie : le look est soigné, l’équipement est revu et la moto dans son ensemble est bien une Harley-Davidson.
Suzuki dépose un brevet pour un Burgman hybride 2WD
Le constructeur d'Hamamatsu sera-t-il le premier à commercialiser un scooter hybride à deux roues motrices ? Cela en prend le chemin si l'on en croit les brevets qui viennent d'être déposés.
France - Un motard de la Police Municipale se tue en intervention
Tours. Hier soir vers 19 h, un motard de la police municipale a trouvé la mort sur l’autoroute A 10, entre Loire et Cher. Une perte de contrôle inexpliquée.

Recherche

Hot news !

Essai Aprilia Tuono V4 1100 RR et Factory - Roadster superlatif? C'est ce qu’on verra!
Même si on aimerait plus d’audace de leur part d'Aprilia, le gros V4, ils savent faire et ils continuent de mettre à jour leur sportive et leur roadster avec ce que leur enseigne le MotoGP et le Superbike. Avec des options clairement dédiées à la piste, la Tuono pourrait être le roadster le plus fou de la production actuelle.
Essai Yamaha XSR900 Abarth - Piquée par le Scorpion
Née en MotoGP en 2007, la symbiose entre Yamaha et la marque italienne de voitures sportives Abarth donne pour la première fois naissance à une vraie collaboration. Pour l’occasion, le roadster vintage de Yamaha s’offre une peinture exclusive et quelques accessoires pour seulement 695 exemplaires de celle qui s’appelle la XSR900 Abarth.
Essai Yamaha SCR 950 - La Bolt se mue en Scrambler
La Yamaha XV950R s’est faitw très discrète sur le marché depuis sa sortie, nous l’avions essayée et dans la foulée Badan Moto s’en servait comme base pour un custom très séduisant. Reste que le moteur V2 à refroidissement à air a une montagne de couple à offrir, alors autant en profiter pour créer un autre modèle avec ! Surfant sur la vague Vintage, c’est ainsi qu’est née le scrambler SCR950 avec son grand guidon et ses pneus mixtes, elle en a déjà l’allure, mais en a-t-elle le comportement ?
Essai PdB 500 - Une marque genevoise revient dans la course
C’est à quelques encablures de feu la société Motosacoche SA, qui aura été une marque mondialement réputée et très bien racontée par notre ami Eric Bezon, qu’une figure emblématique du canton, Nanard Meili a décidé de lancer sa propre entreprise : PdB.
Essai Ducati Monster 797 – Le refroidissement à air existe encore
La gamme Ducati s’est encore agrandie cette saison, mais mis à part les Scrambler, les modèles recommandables à un débutant ne sont pas légion. Que faire si on aime pas la vague néo-rétro ? Pour éviter la fuite des clients, une petite Monster bien fun sera assemblée à Bologne, avec un moteur déjà connu et mis à jour.
Essai Yamaha MT-10 Tourer Edition et SP - Pack grand tourisme et roadster high-tech
Pour un fana de technologie, la R1M est le saint Graal. Pratiquement tout est réglable du contrôle de traction au rebond de l’amortisseur. Pour la route, c’est difficilement exploitable, mais maintenant avec la MT-10 SP vous aurez une arme sur route et sur piste. Plus envie de voyage? Le pack Tourer vous attend !

Liens Partenaires