Article du

Crighton-Rotron – Le retour du moteur rotatif Norton

Texte de Marc
Imprimer cet article

Certains s'en souviendront peut-être, en 1989 Norton avait lancé un sacré pavé dans la mare en produisant la F1, une moto équipée d'un moteur rotatif de 588cc, la version course de celle-ci s'était illustrée en course.

La Norton F1 avait fait rêver bon nombre de motard au début des années 90, déjà de par sa robe noire aux couleurs JPS et également avec son moteur de type Wankel bi-rotor de 588cc. La version course avait remporté entre 1992 et 1994 le Senior TT, le championnat BSB et de nombreux records du tour.

Pour ce nouveau modèle, Crighton, en collaboration avec Rotron avec qui il travaille en R&D en tant que spécialiste des moteurs rotatifs, a décidé de relancer ce fabuleux moteur pour une série limitée.

Ce nouveau bi-rotor, nommé CR700P  a été conçu sur la base du 588 de course, a une capacité de 700cc grâce à un amincissement des parois qui séparent les cylindres. Il développe la bagatelle de 200cv à 11'000tr/mn pour un couple de 150Nm à 9'500tr/mn ! Ça dépote sévère pour un 700cc !

Comme indiqué, ce premier prototype a été réalisé sur des carters existants, pour la production en petite série, Crigthon veut concevoir de nouveaux carters avec une nouvelle boîte à vitesse. Il veut également améliorer grâce à un intercooler le refroidissement du roulement central qui est une pièce sensible sur un bi-rotor.

Mais l'ingénieur se veut rassurant sur la fiabilité de son nouveau bébé : " Nous avons effectivement eu un moteur fonctionnant sans arrêt pendant plus de 1000 heures, jour et nuit. C'est l'équivalent de deux fois le tour du monde."

L'autre problème du moteur Wankel est sa consommation, les joints d'étanchéité des rotors étant fabriqués en acier, l'huile doit être mélangée au carburant tout comme sur un deux-temps. Cela ne pose pas de problème en compétition mais est moins pratique pour un modèle routier.

Là encore Crighton a trouvé une parade en développant un nouveau revêtement pour ces joints d'étanchéité qui fait qu'il n'y a (presque) plus besoin de les lubrifier, l'essence étant en elle-même un lubrifiant. Il est donc confiant pour que son moteur passe sans encombre les normes Euro4.

Le prototype a passé pas mal de temps en piste à Mallory Park avec James Whitham à son guidon et ce dernier, en bon britannique, l'a décrit comme : "f***ing rapide".

On se réjouit déjà de découvrir la version commercialisée, bien qu'elle s'annonce onéreuse…

Commentaires

Suivez AcidMoto.ch !

Pétition AcidMoto.ch

Plus d'articles Moto

Moto Fuller transforme la Motus MSTR en Streetfighter
Bien que ce ne soit pas la marque ni le modèle le plus connu, la Motus MSTR gagne à être connue déjà de par sa motorisation en V longitudinale de 1'650cc, et Moto Fuller a décidé d'en faire une Streetfighter.
Portes ouvertes chez MMRide – Ta brêle t’attend !
Comme l’an passé, notre partenaire MMRide sera ouvert tout au long du week-end du 29 et 30 avril pour vous permettre de tester celle qui sera peut être l’élue de votre cœur, pardon, de votre garage. A vos agendas !
Offre d'emploi - Le Yamaha Center Fribourg recrute un mécanicien
Le Yamaha Center Fribourg situé à Marly recrute un mécanicien moto.
Essai Harley-Davidson Street Rod - Dynamique et agile, c’est possible
En cherchant à toucher une nouvelle clientèle, Harley-Davidson s’est attaqué à la 750 cm3. La première tentative a donné naissance à la Street 750 dont la finition était malheureusement un cran en-dessous des autres motos de la marque. Avec la Street Rod ils ont bien revu leur copie : le look est soigné, l’équipement est revu et la moto dans son ensemble est bien une Harley-Davidson.
BMW HP 4 Race – Quand les Bavarois se mettent à la haute couture
Elle fait couler de l'encre, ou tout du moins cliqueter les claviers, depuis qu'elle a été révélée et tant que concept lors du salon EICMA de Milan. Maintenant que nous avons toutes les informations officielles sur cette pièce d'orfèvrerie, ce sont les langues qu'elle fait pendre.
Suzuki dépose un brevet pour un Burgman hybride 2WD
Le constructeur d'Hamamatsu sera-t-il le premier à commercialiser un scooter hybride à deux roues motrices ? Cela en prend le chemin si l'on en croit les brevets qui viennent d'être déposés.

Recherche

Hot news !

Essai Aprilia Tuono V4 1100 RR et Factory - Roadster superlatif? C'est ce qu’on verra!
Même si on aimerait plus d’audace de leur part d'Aprilia, le gros V4, ils savent faire et ils continuent de mettre à jour leur sportive et leur roadster avec ce que leur enseigne le MotoGP et le Superbike. Avec des options clairement dédiées à la piste, la Tuono pourrait être le roadster le plus fou de la production actuelle.
Essai Yamaha XSR900 Abarth - Piquée par le Scorpion
Née en MotoGP en 2007, la symbiose entre Yamaha et la marque italienne de voitures sportives Abarth donne pour la première fois naissance à une vraie collaboration. Pour l’occasion, le roadster vintage de Yamaha s’offre une peinture exclusive et quelques accessoires pour seulement 695 exemplaires de celle qui s’appelle la XSR900 Abarth.
Essai Yamaha SCR 950 - La Bolt se mue en Scrambler
La Yamaha XV950R s’est faitw très discrète sur le marché depuis sa sortie, nous l’avions essayée et dans la foulée Badan Moto s’en servait comme base pour un custom très séduisant. Reste que le moteur V2 à refroidissement à air a une montagne de couple à offrir, alors autant en profiter pour créer un autre modèle avec ! Surfant sur la vague Vintage, c’est ainsi qu’est née le scrambler SCR950 avec son grand guidon et ses pneus mixtes, elle en a déjà l’allure, mais en a-t-elle le comportement ?
Essai PdB 500 - Une marque genevoise revient dans la course
C’est à quelques encablures de feu la société Motosacoche SA, qui aura été une marque mondialement réputée et très bien racontée par notre ami Eric Bezon, qu’une figure emblématique du canton, Nanard Meili a décidé de lancer sa propre entreprise : PdB.
Essai Ducati Monster 797 – Le refroidissement à air existe encore
La gamme Ducati s’est encore agrandie cette saison, mais mis à part les Scrambler, les modèles recommandables à un débutant ne sont pas légion. Que faire si on aime pas la vague néo-rétro ? Pour éviter la fuite des clients, une petite Monster bien fun sera assemblée à Bologne, avec un moteur déjà connu et mis à jour.
Essai Yamaha MT-10 Tourer Edition et SP - Pack grand tourisme et roadster high-tech
Pour un fana de technologie, la R1M est le saint Graal. Pratiquement tout est réglable du contrôle de traction au rebond de l’amortisseur. Pour la route, c’est difficilement exploitable, mais maintenant avec la MT-10 SP vous aurez une arme sur route et sur piste. Plus envie de voyage? Le pack Tourer vous attend !

Liens Partenaires